• 1-Gras, les pendules à l'heure

    Page créée en août 2019

    Le "gras" : remettre les pendules à l'heure

    Aux États-Unis, dans les années 1960, les médecins, inquiets de la montée de l'obésité et des maladies cardio-vasculaires depuis la fin de la guerre (rançon de l'industrialisation), et de la mortalité qui s'en suivait, avaient considéré le gras comme l'ennemi n°1 et en interdirent formellement la consommation (viandes grasses et autres produits "gras"). Ce fut le début de l'essor des produits allégés (perdant ainsi une bonne partie de leurs bons nutriments...).

    Quant au sucre, ces mêmes médecins ne le considéraient pas comme dangereux du moment que l'on se brossait bien les dents pour l'éliminer et éviter ainsi les caries ! Donc ils fermaient les yeux sur les abus de bonbons et autres douceurs... Ils n'avaient aucune idée de ce que ce sucre, pris en excès et donc pas complètement assimilable par l'organisme, est stocké dans le corps sous forme de gras. [v. plus bas "Beaucoup trop de sucre"]

    Ainsi, le nombre d'infarctus et d'obèses ne diminua pas, au contraire, il s'accrut de façon exponentielle. En fait, le gras n'est pas mauvais pour la santé, c'est ce que constatent, cinquante ans plus tard, les médecins et autres nutritionnistes. Il suffit de ne pas en abuser (comme toute bonne chose !) et de savoir "quel" gras consommer (et comment). À noter, les produits "sans cholestérol" sont de la pire connerie, les corps gras se laissant digérer et non stocker par l'organisme...

    (mes notes d'après une émission vue fin 2018)

    Quand j'étais formatrice en bureautique, l'une de mes stagiaires m'avait parlé d'une amie mise "en cure" d'amaigrissement, il y en allait de sa santé. Cette pauvre femme, qui aimait bien manger, n'avait que des légumes cuits à l'eau, des mets fades sans grand attrait. Au bout de quelques jours, elle craqua et demanda à ce qu'on lui serve, au moins une fois par semaine, une tranche de jambon de pays. Grands cris des médecins, pétris de principes "mais vous n'y pensez pas, ma bonne dame !". La "bonne dame" insista tant et plus et finit par obtenir ce qu'elle voulait. Régulièrement, on lui servait sa tranche de jambon de pays et elle repris le sourire. Son poids, plutôt stationnaire les premiers temps, se mit à baisser... Écouter son corps, prendre plaisir à manger... n'est-ce pas le meilleur régime ?

    __________

    Voir « huile de noix de coco pure poison, la terre est plate » Karin Michels (Freedom of health)

    Voir, de Yantra

    Huile végétale de Noix de Coco

    Palmiers

     

    Trans

    L’huile de coco ne contient aucun cholestérol ni acide gras trans, à condition de n’avoir pas été hydrogénée (même partiellement), pour la rendre encore plus solide.

    Ces gras trans seraient encore plus nocifs que les gras saturés sur le cholestérol sanguin.

    Si l’huile de coco est hydrogénée ou partiellement hydrogénée, l’aliment contiendra lui-même des acides gras saturés et des acides gras trans. Comme on retrouve surtout l'huile de coco dans des produits transformés déjà riches en gras ou en sucre (pâtisseries du commerce par exemple), il est recommandé de consommer ceux-ci seulement à l’occasion.

    Vu dans Palmiers

     

    Les huiles peuvent devenir dangereuses en cuisson

    On évoque souvent que les huiles ne sont pas bonnes pour la santé, notamment lorsqu’elles sont utilisées en cuisson. En réalité, le choix d’une huile, c’est un compromis entre ses vertus nutritionnelles et le type d’utilisation que l’on souhaite en faire, et il y a de nombreux facteurs à considérer lorsque l’on cuisine avec de l’huile...

    La suite avec SuperNourriture [archive]

     

    Le gras est une saveur !

    "Laissez tomber tous les produits allégés et aussi les boissons où le sucre est remplacé par des édulcorants. Il n'y a pas mieux pour tomber malade."  (Adrien B.)

    "Tout est question de dosage et de bon sens. Il est important de se faire plaisir et de ne pas culpabiliser lorsqu'on se régale d'un bon gâteau ou autres desserts de temps en temps. Quant aux plats préparés ils rendent bien service ponctuellement. Ne nous prenons pas trop la tête !"  (membre 101868963)

    __________

    Vu dans Moelle - Gélatine

    Le gras, jusqu’alors jugé "sans goût" (son attrait tenant à sa texture et son odeur) pourrait selon les scientifiques être finalement une 6e saveur à part entière puisqu’il déclenche chez l’Homme des réactions physiologiques et comportementales. Reste à savoir comment maîtriser ce goût baptisé oléogustus pour limiter l’appétence pour le mauvais gras...

    Ce qui est certain, c’est que sans gras, point de goût ! S’il n’affole pas immédiatement nos papilles, c’est lui qui sert de « transporteur » aux différents arômes, la plupart se fixent dans les matières grasses. C’est donc par leur biais qu’on les perçoit en bouche. Une assiette maigre risque de nous apparaître bien fade et c’est la raison numéro un de ne pas bouder ces précieux nutriments, beurre en tête. (Serengo)

    __________

    Ces goûts qui trompent la santé (Notre Temps)

    Autres liens

    Moelle - Gélatine

    Lexique "phyto-médical"

     

    L'huile rance

    Une huile rance a changé d'aspect, se trouble... mais surtout elle se sent : l'huile rance a une odeur très caractéristique. Le rancissement est un processus d'oxydation qui rend les huiles impropres à la consommation, à des degrés divers selon les huiles, voire, pour certaines, dangereuses pour la santé. Dans le doute, donc, quand une de vos huiles a ranci, il convient de ne plus la consommer, que ce soit dans l'alimentation ou en cosmétique (pour le démaquillage ou en massage)

    Mais alors, qu'en faire ? Les possibilités ne sont pas infinies, mais voici quelques pistes.

    1. Comme barrière anti-odeurs dans les canalisations branchées sur fosse septique qui servent peu, ou pas pendant un certain temps (avant de partir en vacances par exemple). En effet (et c'est le plus souvent observable dans les douches à l'italienne qui sont pourvues de siphons très courts) dans les canalisations qui servent peu, l'eau, censée y rester d'une utilisation à l'autre, faisant ainsi office de bouchon anti-odeurs, finit par s'évaporer complètement, laissant le loisir aux odeurs de remonter depuis les évacuations. L'huile, ne s'évaporant pas est de fait efficace comme barrière anti-odeurs. Il suffit d'en verser lentement une quantité suffisante (de l'ordre de deux bons verres, voire un demi-litre pour plus de sûreté) directement dans la bonde.

    Discussion

    À éviter toutefois avec les installations branchées sur le tout à l'égout.

    L'huile (de friture ou autre) dans les canalisations branchées sur le tout à l'égout est une mauvaise idée car "elle diminue la capacité de traitement des stations d’épuration : elle asphyxie les bactéries chargées d’épurer les eaux en formant une pellicule grasse qui empêche l’oxygène de l’air de pénétrer dans l’eau. Un litre d’huile suffit pour former une pellicule de 1.000 m²" (Conso globe)

    Sur une fosse septique, les eaux usées commencent par passer par un bac dégraisseur : le problème d'étouffement ne va donc pas se poser. Le truc de l'huile comme barrière anti-odeurs n'est utile que dans les systèmes de fosse, puisqu'il n'y a pas ce problème d'odeurs refoulées dans les systèmes de tout à l'égout (remarque : des canalisations sales constituent un problème d'un autre ordre)

    Remarque. L'huile de coco peut se révéler moins pratique pour certaines utilisations, parce qu'elle est solide à température ambiante. En l'occurrence, mieux vaut ne pas l'utiliser comme bouchon anti-odeurs...

    2. L'huile rance peut également servir comme lubrifiant dans certains mécanismes grippés ou grinçants : serrures, fermetures Éclair, gonds, chaînes de vélo et autres systèmes divers et variés.

    3. Pour l'allumage du feu de cheminée ou du barbecue, imbibez des boules de papier journal ou de papier non réutilisable d'huile : elles se consumeront très lentement et feront office d'allume-feu.

    4. Imbiber d'huile rance (avec parcimonie) le terreau des plantes d'intérieur permettrait de nourrir les plantes, mais aussi d'amollir la terre parfois trop sèche.

    5. Appliquée sur un chiffon microfibre, l'huile rance pourrait également nourrir certains meubles en bois (toujours avec parcimonie).

    6. Vous pouvez aussi vous débarrasser de vos huiles rances dans un compost.

    Utiliser l'huile rance quand même !

    Na ! Il y a toujours des irréductibles... Et comme toujours, c'est une question de bon sens et d'expérience. Voici quelques idées puisées dans les commentaires d'internautes, à ne pas prendre pour argent comptant mais comme pis aller (quand par exemple il reste un fond d'huile au fond du flacon...)

    L'huile d'amande douce rancie peut très bien continuer sa fonction de démaquillant, sans problème tant que l'odeur n'est pas trop désagréable (remarque : l'huile de coco rance est très incommodante...)

    Vous pouvez ajouter des l'HE pour masquer l'odeur et fabriquer vos gommage corporel, bain d'huile capillaire, crème mains/pieds...

    Source principale : Que faire d'une huile végétale rance ? (La vie simple) [archive]

     Vu dans Recyclages cosmétiques

     

    Soja et cholestérol

    Bien qu'il soit souvent salué comme un aliment sain, sans cholestérol *, pas cher, faible en gras, protéiné et comme une alternative à la viande, le soja n'est pas un aliment aussi sain qu'on veut nous le faire croire.

    Tout d'abord, la fève est très indigeste et demande une longue cuisson pour être un peu mieux assimilée (et l'économie faite à l'achat se perd dans la préparation du soja...)

    La protéine de soja, le soja isolé et l'huile de soja sont présents dans environ 60% des aliments sur le marché. Ils sont accusés d'altérer la fertilité et affecter les œstrogènes chez les femmes. Et aussi responsable d'une plus faible libido, et de déclencher la puberté précoce chez les enfants. Le soja peut également ajouter un déséquilibre entre oméga-6, oméga-3 et autres acides gras.

    Quand on voit des professionnels de la santé et des naturopathes recommander * encore le soja dangereux pour les hormones et la santé, comme un aliment sain...

    Les seuls produits de soja propres à la consommation humaine sont fermentés et "bio", mais malheureusement nous ne les trouverons jamais dans des aliments transformés. De plus, la majorité du soja utilisé dans ces aliments est OGM et nous ne pouvons pas contourner ce problème.

    Les aliments transformés qui contiennent du soja dans leur liste d'ingrédients, sous quelque forme que ce soit, devraient donc être évités.

    Voir Le cas Soja-Tofu

    * Comment trouver un médecin qui ne soit pas tombé dans le "délirium cholestérol" comme le dit Michel de Lorgeril ? (un internaute)

    "Le cholestérol n’est pas le principal facteur de risque d’infarctus ou d’AVC. C’est une donnée biologique et, dans ce cas, le risque cardiovasculaire est faible, explique le Pr Nicholas Moore, directeur du département hospitalo-­universitaire de pharmacologie de Bordeaux. Les données ne sont pas très solides pour inciter à traiter."

    Même quelques kilos en trop ne changeront pas la donne :

    "Je préfère conseiller de baisser la consommation de sucre [voir plus bas Le sucre] car le cholestérol est fabriqué à partir du glucose. Et de faire une heure de marche tous les jours. Il n’y a aucune raison de donner une statine."

     

    Beaucoup trop de sucre

    Limiter le sucre, ce n’est pas uniquement dans le but de réduire le nombre d’obèses, une fois arrivés à l’âge adulte. Chez l’enfant, le sucre engraisse le cerveau et le foie, à la manière de l’alcool. C’est notamment dû à sa composition de fructose avec le glucose.

    Comme le rapporte le docteur Robert Lustig, "le fructose peut vous détruire le foie et engendrer les mêmes maladies (toutes les maladies !) que l’alcool". Comme l’explique la diététicienne et nutritionniste Magali Walkowicz, le sucre, c’est l’alcool des enfants.

    Globalement, les principales conséquences d’une surconsommation de sucre chez les enfants sont : une surcharge pondérale, un risque accru d’obésité, une augmentation de graisses localisée au niveau du tronc et un risque majoré de diabète de type 2, d’après le Journal-des-Femmes.

    Enfin, les parents doivent bien faire attention à ne pas donner le mauvais exemple : l’étude rappelle que les enfants imitent régulièrement leurs parents, reprenant par la même occasion leurs mauvaises habitudes.

    Source et suite Nos enfants consomment beaucoup trop de sucre (DGS) [archive sans vidéos]

    Voir Ingrédients à éviter

    Voir aussi Glycation

    Lien externe Qu’est-ce que le sirop de glucose ? (Santé Nature Innovation) [archive]

     

     

    __________

    Document

    Des "aliments gras" qui font maigrir !

    Par Femme Actuelle

    Voir

    [http://yantra.eklablog.com/superaliments-p1450130#ecales]

    [http://yantra.eklablog.com/cuisine-vikings-au-regime-p1447770#omega-3-huile]

    [http://yantra.eklablog.com/info-vitamine-d-p1345404]

     

     

     

    haut de page