• 1-Javel

    Page créée fin juillet 2018

    Eau de Javel

    1-Javel

    Structure chimique de l'hypochlorite de sodium

    L'eau de Javel (appelée aussi javel) est une solution liquide oxydante fréquemment utilisée comme désinfectant et comme décolorant.

    Étudiée particulièrement à partir de 1775 par le chimiste français Claude Louis Berthollet, dont la manufacture de produits chimiques a été construite dans le quartier de Javel à Paris, elle est composée d'hypochlorite de sodium pur (NaClO), en solution aqueuse avec du sel (NaCl), résiduel du procédé de fabrication.*

    1-Javel

    Claude-Louis Berthollet (1748-1822)

    L'eau de Javel est une solution basique, dont le pH varie en fonction de la concentration (pH = 11,5 pour l'eau de Javel à 2,6 % de chlore actif ; pH = 12,5 pour l'eau de Javel concentrée à 9,6 % de chlore actif).

    « En conséquence, le pH d'une eau de Javel est basique (11,5 < pH < 12,5) »

    Société chimique de France

    ____________________

    * Pour info, en ce qui concerne les solutions liquides - phase uniforme liquide contenant plusieurs espèces chimiques - les espèces minoritaires sont appelées solutés. Ces espèces sont dissoutes par le solvant (Wikipédia)

    Le chlore, un des produits les plus puissants de la nature

    C'est un élément chimique très féroce, hautement actif, nocif pour la santé, une toxicité pouvant causer de graves dommages sur l'environnement.

    Il est employé notamment dans l'eau de Javel, les désinfectants, les insecticides, le gaz moutarde et l'acide chlorhydrique. Les chlorocarbures ne sont pas compatibles avec une nutrition saine, ni avec notre métabolisme. (Ingrédients à éviter) [1]

    L'eau de Javel contenant des atomes de chlore on dit souvent par extension que de l'eau javellisée est « chlorée », terme qui est imprécis, car l'acide chlorhydrique est également une solution chlorée, et l'odeur caractéristique de l'eau de Javel n'a rien à voir avec l'odeur du dichlore. [2]

    (Wikipédia)

    ____________________

    Pour info

    [1] Le trichloréthylène est un composé organique de formule brute C2HCl3. En Nomenclature UICPA il est dénommé 1,1,2-trichloroéthène. Il est également appelé trichloroéthylène, trichloroéthène, trichloréthène, trichlorure d'acétylène, d'éthylène ou d'éthène, trilène et dans le langage courant abrégé en trichlo ou trichlore. Il s'agit d'une molécule d'éthylène dont trois atomes d'hydrogène ont été remplacés par des atomes de chlore.

    [2] L'eau de chlore est la solution de dichlore dans l'eau.

    Historique

    1-Javel

    Carl Vilhelm Scheele (1742-1786)

    Le chlore a été découvert en 1774 par le chimiste suédois Scheele. Claude Louis Berthollet étudie quelques années après les propriétés décolorantes du chlore et en tire un procédé de blanchiment des toiles utilisant une solution de chlorure et d'hypochlorite de potassium : il vient d'inventer la « lessive de Berthollet », bientôt dénommée eau de Javel à la suite de la localisation de son premier site de production : la manufacture de produits chimiques construite en 1777 dans le village de Javel, à l'ouest de Paris, qui donnera son nom au produit.

    L'eau de Javel a rapidement connu un vif succès comme décolorant (auparavant, on devait exposer les toiles au soleil pendant des mois pour les blanchir ; la rosée du matin avait aussi ce pouvoir)

    En 1820, le pharmacien Antoine Germain Labarraque étudie les qualités désinfectantes des dérivés chlorés et des hypochlorites de potassium et de sodium. Il met au point une solution de chlorure et d'hypochlorite de sodium qu'il appelle « liqueur de Labarraque ».

    1-Javel

    Antoine Germain Labarraque (1777-1850)

    En 1900, on appelait eau de Javel l'hypochlorite de potassium, et eau de Labarraque l'hypochlorite de sodium. Plus tard, le procédé de fabrication a remplacé le potassium par le sodium, sans changement de nom.

    À partir du XIXe siècle, l'eau de Javel est couramment utilisée comme désinfectant et pour le traitement de l'eau potable (voir verdunisation)

    (Wikipédia)

    Utilisation

    La javellisation est l'utilisation de l'eau de Javel essentiellement comme désinfectant.

    L'eau de Javel désinfecte l'eau lors du traitement de l'eau potable. Le chlore a des propriétés rémanentes, ce qui signifie que son action désinfectante est valable sur tout le long du réseau de distribution d'eau.

    L'eau de Javel peut être utilisée pour désinfecter les sanitaires, les sols, les éviers et les paillasses. Elle est parfois ajoutée à la lessive pour « blanchir » le linge, mais ne contenant pas de tensio-actifs, elle n'est pas elle-même un détergent.*

    L'eau de Labarraque est le principal composant de la liqueur de Dakin (voir plus bas Solution de Dakin), utilisée comme antiseptique.

    Au-delà de l'utilisation comme désinfectant, l'eau de Javel peut être utilisée pour enlever des taches tenaces sur des vêtements en coton blanc.

    (Wikipédia)

    ____________________

    * Pour info, détergent, qui nettoie en entraînant par dissolution les impuretés. Un détergent (ou agent de surface, détersif, surfactant) est un composé chimique, généralement issu du pétrole, doté de propriétés tensio-actives, ce qui le rend capable d'enlever les salissures. La détersion est un élément d'hygiène fondamental, puisqu'il permet d'éliminer une grande partie des bactéries présentes en particulier sur la peau, et sur les ustensiles servant à la préparation et à la consommation des repas (Wikipédia)

    L'eau de Javel et la piscine

    L'eau de Javel est également utilisée pour désinfecter l'eau des piscines, mais ceci est sujet à caution, car l'action de l'eau de Javel fait monter le pH de l'eau très au-dessus de la moyenne et nécessite alors l'emploi de liquide pH-.

    Voir à ce sujet : « Utilisation de l'eau de javel pour la piscine, méfiez-vous ! », La Piscine de Caroline : Guide et Conseils Piscine,‎ 25 octobre 2011 - lire en ligne [archive]

    Synthèse de commentaires

    Il y a "eau de javel" et "eau de javel". L'eau de javel ou hypochlorite de sodium est typiquement LE produit de qualité totalement différente selon les marques.

    On déconseille d'utiliser dans les piscines n'importe quelle eau de javel achetée en grande surface, des produits ménagers plus ou moins trafiqués.

    Il est recommandé d'utiliser un produit adapté (eau de javel concentrée à 9,6% ca (= chlore actif) spéciale piscines, dosage OK, pas trop de résidus, etc.).

    Le chlore utilisé pour les piscines est composé d'extrait de javel + des additifs lui assurant une qualité optimale (voir L'avis de l'expert). L'hypochlorite de sodium fabriqué par électrolyse - avec du sel adapté pour la piscine - est un très bon désinfectant.

    Faire un usage raisonné de l'eau de javel

    Des solutions de remplacements naturelles (savon noir, bicarbonate de soude...) existent et sont préférables tant qu'une désinfection radicale n'est pas justifiée.*

    L'eau de Javel ne contient pas de tensio-actif et n'a donc aucun pouvoir nettoyant (voir plus haut Utilisation)

    L'application de l'eau de Javel se fait donc après un détergent et elle doit être diluée dans de l'eau froide.

    Elle ne doit pas être utilisée en même temps qu'un produit acide.

    (L'Internaute)

    Quoique désinfectant très efficace, l'eau de Javel reste une méthode de blanchiment brutale qui risque d'abîmer le tissu et doit s'utiliser avec précaution.

    ____________________

    * Astuce, si vous utilisez l'eau de Javel pour nettoyer les traces laissées par votre chaton, il risque fort de créer une accoutumance. En effet, les félins adorent son odeur ! C'est peut-être parfait pour nettoyer leur litière, comme ça, ils y reviendront ! ;-)

    Solution de Dakin

    La solution de Dakin (anciennement liqueur de Dakin, parfois eau de Dakin et dénomination commune Dakin) est un liquide antiseptique utilisé pour le lavage des plaies et des muqueuses, de couleur rose et à l'odeur d'eau de Javel. (Wikipédia)

    1-Javel

    Henry Drysdale Dakin (1880-1952)

    Les premiers mois de la Grande Guerre firent la démonstration de la gravité sans précédent des blessures provoquées par l’armement moderne. Phénomène nouveau : sous l’effet des projectiles d’artilleriela grande majorité des plaies étaient infectées par des éclats d’obus, billes de shrapnels, débris de vêtements ou de terre… Gangrène gazeuse, tétanos et septicémies étaient à l’origine d’une mortalité considérable et d’amputations massives des blessés. Aussi, au début de 1915, la question de l’infection des plaies devint-elle un enjeu majeur de la santé militaire : il n’y avait pas de « petites blessures », toutes étaient susceptibles de complications. (Universalis)

    Le chimiste d'origine britannique installé aux États-Unis Henry Drysdale Dakin met au point avec le chirurgien français Alexis Carrel un antiseptique (dont la substance active est l'eau de Javel) pour les plaies ouvertes ou infectées, dans le cadre des travaux de ce dernier sur le traitement des plaies de guerre. [1]

    Elle a pour avantage de ne pas être colorante (contrairement à l'éosine, par exemple) et de ne pas produire de sensation d'irritation à l'usage (contrairement à la Bétadine [2] par exemple)

    (Wikipédia)

    ____________________

    * Pour info

    [1] « Eau de Dakin : composition d'un antiseptique pour nettoyer plaies et muqueuses »
    [archive] sur web-libre.org

    [2] Bétadine :

    Betadine, l’autre “potion miracle” du Bordelais (mars 2015)

    L'usine Bétadine de Mérignac - YouTube (mars 2015) :

    Gironde : Depuis 50 ans, une usine locale fabrique le célèbre antiseptique Bétadine (juin 2018)

     

     

    ____________________

    Documentation

    Javel

    Eau de Javel (wikipédia)

    Histoire de l'Eau de javel [archive] (Site officel)

    Thème "eau de Javel" sur Universalis

     

    Histoire(s) et alchimie

    quelques éléments

    "acide muriatique", "esprit de sel" (acidum salis), "pierre philosophale", "vitriol vert"...

    [https://fr.wikipedia.org/wiki/Chlorure_d%27hydrog%C3%A8ne#Histoire]

    [https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_chlorhydrique]

    [https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_chlorhydrique#Histoire]

    Liens Yantra/Gigeoju

    Liens externes

     

    Produits et docs divers

     

     

     

    haut de page