• 1-Recettes maison au quotidien

    Page mise à jour le 22 septembre 2018

    Des recettes maison vieilles comme le monde

    0-Recettes maison au quotidien

    Une maison du « Moyen-âge »... ou presque

     

    Si on utilise souvent des remèdes de "grand-mère", c'est parce que ces préparations de... disons... naturelles, simples et bon marché, ont fait leurs preuves.

    De plus, la plupart de leurs ingrédients se trouvent déjà dans la cuisine.

    ____________________

    Voir aussi

    Des produits ''éco...'' pour ma maison

    Détournements de fonction

    Sommaire

     

    « SAVON LIQUIDE » MAISON

    Recyclez vos morceaux de savon en savon liquide :-)

    Il existe une recette simple et rapide pour faire du savon liquide avec les restes de savon solide. L'astuce est de faire fondre les restes de savon et d'ajouter du citron et de la glycérine. Le citron dégraisse et désinfecte naturellement les mains ! Mais si vous voulez changer de parfum, remplacez-le par du pamplemousse, par exemple.

    • Restes de savons
    • 5 ml de glycérine végétale
    • Jus d'un citron
    • Flacon-pompe en verre ou récupérez un flacon-pompe du commerce en plastique
    • Eau très chaude

    Attention, pas d'eau bouillante, à cause du verre qui pourrait éclater ou du plastique qui pourrait se ramollir et se déformer.

    Marche à suivre

    • Coupez vos restes de savon en petits morceaux.
    • Mettez-les dans le flacon-pompe.
    • Ajoutez le jus de citron pour parfumer.
    • Puis emplissez le flacon d'eau très chaude.
    • Refermez le flacon.
    • Secouez-le pour bien mélanger.
    • Ajoutez la glycérine.

    Ce "savon liquide" ne se conserve pas longtemps, utilisez-le rapidement.

    (comment-economiser.fr)

    Voir

    Le savon de Marseille

     

    PRODUIT VAISSELLE MAISON

    0-1 Recettes maison au quotidien

    • Pour laver votre vaisselle à la main, frottez une éponge mouillée sur un bloc de savon de Marseille : c’est tout !
    • Voir d'autres idées de liquide vaisselle.

    Recette antibactérienne dégraissante

    La formule suivante est un excellent dégraissant et un formidable anti-bactérien (au potentiel plus ou moins élevé selon les huiles essentielles utilisées). Ce produit se conserve très bien malgré l’absence de conservateurs de synthèse.

    Pour 1 litre

    • 1 savon de Marseille / Alep (sans huile de palme) – 100 g

    Conseils

    Pas de savon glycériné, faut de quoi, vous aurez un dépôt gras sur votre vaisselle.

    N'achetez pas les mauvais savons de Marseille ! Pour ne pas tomber dans les pièges de l’appellation savon de Marseille lisez les conseils de Consommons sainement :
    « Comment bien choisir son savon de Marseille ? »

    Vous pouvez utiliser également du savon noir, pour un résultat plus liquide, mais veillez à mettre moins d’eau au préalable, le savon noir n’ayant pas les propriétés solides du savon d’Alep ou de Marseille.

    Voir encadré Prendre un savon à LESSIVE MAISON

    Conseils

    Si l’eau de votre région est particulièrement calcaire, mettez davantage de vinaigre dans la recette ou ajoutez-en un peu dans votre eau de rinçage.

    D'une manière générale, si vous souhaitez ôter toute trace de calcaire et de détergent sur votre vaisselle, ajoutez un filet de vinaigre blanc dans l'eau de rinçage pour des assiettes brillantes et des verres éclatants !

    • 2 c. à s. de cristaux de soude

    Plantes : soins

    Vous trouverez de la soude en cristaux en magasin bio,
    de la marque La droguerie Écologique 

    • Vingtaine de gouttes d’HE, au choix :
      • Citron (antibactérien, antifongique, antiseptique atmosphérique)
      • Eucalyptus (antiseptique puissant, antifongique)
      • Tea-tree (Melaleuca alternifolia, antibactérien puissant, antifongique)
      • Thym (antiseptique, antibactérien, antifongique)
      • Lavande (préférer le lavandin Lavandula hybrida aux mêmes propriétés antiseptiques et parfumantes que la lavande vraie, en moins cher)
      • Orange (antiseptique général et aérien, désodorisant domestique)…

    Marche à suivre

    • Râpez votre savon (étape non nécessaire si vous utilisez du savon noir)

    Plantes : soins

    • Mettez-le dans une casserole, couvrez-le d’eau et faites-le fondre à feu doux-moyen, en touillant très régulièrement, jusqu’à obtenir un mélange homogène.
    • Ôtez la casserole du feu et ajoutez ensuite, en mélangeant à chaque fois, les autres ingrédients.
    • D’abord, le vinaigre blanc.
    • Puis la soude en cristaux.
    • Et enfin, les huiles essentielles (exemple 10 gouttes tea-tree, 10 citron, 5 eucalyptus)
    • Mélangez bien le tout (au mixeur par précaution) et mettez en bouteille une fois le mélange stable.

     

    Conservez ce produit maison dans un récipient en verre (en veillant à ne pas le remplir totalement) en prenant soin d'en verser une partie dans une ancienne bouteille de liquide vaisselle avec bec verseur : pratique pour doser le produit !

    Comme ce produit vaisselle mousse moins qu’un classique du commerce (consistance proche d’une crème dense, parfois solide selon le savon utilisé, ce qui en fait un produit concentré) vous pouvez également le mettre dans un pot à large couvercle, plutôt que dans le flacon à bec verseur, et prélever à chaque utilisation un peu de produit à l’aide de l’éponge ou d’une spatule : facile à utiliser !

    Le produit peut biphaser (séparation de la phase aqueuse et de la phase solide), ce qui arrive parfois selon les ingrédients utilisés. Dans ce cas, il suffit soit de repasser un petit coup de mixer, soit de bien secouer la bouteille avant de l’utiliser. Dans tous les cas, cela n’entraîne pas de perte de qualité du produit.

    haut de page

    Entretenir les ustensiles en bois

    1-Recettes maison au quotidien

    Spatule, cuillère, rouleau, bol, mortier, couverts, planche à découper… outil idéal de bien des préparations, l’ustensile en bois ne raye pas, ne conduit pas la chaleur et s’utilise avec à peu près tout. Outre le charme authentique qu’il donne à la cuisine, son utilité repose beaucoup sur sa longévité. Naturellement antibactérien, le bois devient vite peu hygiénique lorsqu’il est mal entretenu. La polyvalence et la durabilité d’un ustensile en bois naturel s’entretiennent donc au quotidien.

    • Comme n’importe quel autre ustensile de cuisine, celui en bois a besoin d’être lavé après usage. Le liquide vaisselle habituel peut convenir, à condition qu’il soit écologique. Le jus assainissant d’un citron convient également. Dans tous les cas, veillez à bien essuyer l’ustensile en bois en le tamponnant avec un torchon propre. L’humidité est un piège à microbes, on le sait !
    • Le nettoyer à l’eau, oui. L’y laisser trop longtemps… mauvais plan ! Pour éviter que les ustensiles en bois ne virent branches pourries, bannissez les trempages prolongés dans l’évier ainsi que le lave-vaisselle, où l’eau très chaude l’abîmera plus vite que n’importe quel lavage à la main, et alors les bactéries ne perdront pas une occasion de se lover dans un bois usé ou fissuré.
    • Le désinfecter une fois par mois, particulièrement si votre ustensile en bois vous sert à découper de la viande ou du poisson. Il aura besoin d’un petit soin antiseptique : après lavage au liquide vaisselle écologique ou au jus de jus citron (voir plus haut) laissez-le tremper environ 20 minutes dans un mélange d’eau et de vinaigre blanc. Le seul bain dont votre ustensile en bois ait vraiment besoin !
    • Le désodoriser régulièrement. Naturellement poreux, le bois absorbe les odeurs des aliments avec lesquels il est en contact. D’abord, évitez d’utiliser le même ustensile en bois pour les mets sucrés et salés. Ensuite, mélangez dans un bol 1 c. à s. de bicarbonate de soude pour 1 litre d’eau. Appliquez la pâte obtenue sur votre ustensile en bois en frottant légèrement et laissez reposer 45 minutes. Rincez à l’eau froide et séchez soigneusement.
    • Nourrir les fibres naturelles du bois permet de le protéger et d'allonger sa durée de vie. Optez pour l’huile d’olive ou l’huile d’arachide, particulièrement onctueuses et hydratantes. Versez-en un peu sur du papier absorbant et frottez votre ustensile en bois délicatement.
    • Éviter les sources de chaleur. Près du grille-pain , des plaques de cuisson… attention à ne pas l’exposer trop près d’une source de chaleur. Votre ustensile en bois risquerait de se tordre ou de roussir.

    (Ôdélices)

    Conseils vaisselle écolo

    Ne faites pas comme une majorité de Français, verser le produit à même les assiettes et couverts sales, robinet grand ouvert pendant toute la vaisselle ! Saviez-vous que, de la sorte, le débit est d’environ 15 l d’eau par minute ? En 15 minutes, vous aurez utilisé 225 l d’eau ! 

    Vous pouvez opter pour une méthode courante dans le sud de l’Europe, en remplissant un petit bol d’eau et d’une dose de produit-vaisselle, mélange concentré dans lequel on plongera régulièrement l’éponge pour la recharger en produit actif. Plus écologique et économique, qui dit mieux ?

    (antigonexxi.com)


    Ce n’est pas forcément très connu, mais les éponges classiques (avec une face jaune et une face qui gratte) sont très polluantes pour l’environnement, surtout qu’elles doivent être changées assez souvent.

    Pour compléter votre bonne action, vous pouvez vous fabriquer votre propre petite brosse pour frotter (cf les « tawashis » en tricot, en trapilho…)

    Voyez avec Consommons sainement comment fabriquer votre éponge « zéro-déchet »

    Pour venir à bout des nettoyages les plus difficiles, le mieux est de laisser tremper quelque temps dans de l’eau chaude puis de vous aider d’une brosse à récurer.

    (mangoandsalt.com)

    haut de page

     

    LESSIVE MAISON

    Inspiré par nos grands-mères

    © Philippe du Berger CC BY 2.0 / Flickr

    Prendre un savon

    Le savon de Marseille vert ou blanc est traditionnellement utilisé pour l’hygiène, la beauté, l’entretien du linge et de la maison.

    Le savon de Marseille blanc est le + souvent utilisé pour le linge. Sa couleur neutre facilite son utilisation lors de l’élimination des tâches sur le linge. On peut également le choisir pour fabriquer une lessive « maison » très efficace (ci-dessous).

    Vert ou blanc, il permet aussi de nettoyer les cuirs et toutes les surfaces de la maison.

    Pour la toilette, on préfèrera le savon vert, l’huile d’olive étant plus intéressante pour la peau. On évitera cependant son utilisation sur le visage car il serait trop décapant. Économique et hypo-allergénique, il convient à toute la famille.

    Bactéricide, on peut aussi employer le savon de Marseille pour nettoyer une plaie, avant d’utiliser un antiseptique.

    Recette de lessive au savon de Marseille

    Laver les vêtements des bébés et des enfants avec cette lessive réduit le risque d’irritations et d’allergies.

    • 100 g de savon de Marseille râpé (blanc)
    • 2 litres d’eau
    • 3 c. à s. de bicarbonate de soude
    • 1 c. à s. de vinaigre blanc
    • 7 gouttes d’huile essentielle de Lavande ou Tea Tree (Melaleuca alternifolia)

    Marche à suivre

    • Faites bouillir l’eau et ajoutez le savon râpé et le bicarbonate de soude.
    • Mélangez bien le tout puis versez dans un bidon adapté.
    • Ajoutez ensuite les huiles essentielles.
    • Secouez bien avant toute utilisation.
    • La dose est la même que pour une lessive classique.
    • Cette lessive est à conserver à température ambiante.

    (Blog au Naturel)

    À noter : Consommons sainement reprend la même recette mais sans le vinaigre blanc (que vous pouvez réserver comme adoucissant, voir plus bas) et avec quelques gouttes d'huiles essentielles facultatives.

    Les questions que vous vous posez sur votre produit : FAQ sur cette lessive

    Fabriquer une lessive écolo au savon noir

    Pour laver le linge de toute la famille.

    Cette recette est simple à réaliser. Vous avez besoin d'un contenant pour effectuer le mélange (prenez une bouteille ou un ancien bidon de lessive par exemple). À réaliser de préférence avec des produits bio.

    Pour un litre de lessive

    • 3 ou 4 verres d'eau tiède
    • 1 verre de savon noir liquide
    • ¼ verre de cristaux de soude
    • ½ verre de vinaigre blanc
    • ½ verre de bicarbonate de soude
    • Une dizaine de gouttes d’huile essentielle bio (lavande, menthe, orange …)
    • Facultatif, 1 c. à c. de lécithine de tournesol ou de soja, pour que le mélange ne se sépare pas en 2, car la lessive et un produit biphase (phase aqueuse et phase solide)

    Marche à suivre

    • Mélangez tous ces ingrédients dans votre contenant.
    • Ajoutez (si vous le souhaitez) la lécithine.
    • Votre lessive écologique maison est prête !
    • Mettez un petit verre dans le bac à chaque lavage.

    (thegreendressing.com)

    • Une recette "express" avec du bicarbonate de soude
    • L'extrait de pépins de pamplemousse peut servir à la désinfection du linge lors de la lessive (quelques gouttes)
    • Voir d'autres recettes de lessive.
    • L’adoucissant : souvent rempli de parfums et conservateurs artificiels, l’adoucissant se fait remplacer avec brio par quelques cl de vinaigre blanc dans le bac à adoucissant de la machine à laver. Le vinaigre d’alcool est anti-calcaire et ne laisse aucune odeur sur le linge.

    haut de page

     

    ANTI VITRES GIVRÉES MAISON

    0-remèdes 'grand-mère' brouillon

    Dès l’hiver et ses températures en baisse, un problème refait systématiquement surface : un beau matin, vous retrouvez votre voiture les vitres givrées. Une solution simple mais efficace existe !

    La recette *miracle*

    La solution la plus rapide et efficace, on la doit à un présentateur de télévision américain, Ken Weathers. Ce Monsieur Météo conseille de

    • mélanger 1/3 d’eau avec les 2/3 dalcool à friction.
    • Le mélange obtenu doit ensuite être aspergé sur les vitres givrées ainsi que sur les serrures et les poignées de portes.
    • Non seulement le dégivrage est immédiat, mais ce procédé empêche aussi la formation d’une nouvelle couche de givre pendant un certain temps.

    L'alcool à 90° en « curatif »

    Plus besoin de mettre des produits chimiques sur le pare-brise. Le mélange suivant est totalement naturel, pas de risque de pollution pour les nappes phréatiques. Pulvérisez-le sur la glace qui recouvre votre pare-brise et en quelques secondes, elle aura disparu.

    Si vous n'avez pas d'alcool à 90°, utilisez de l'alcool à brûler ou ménager.

    • Mettez 1/3 d'eau à température ambiante dans un flacon pulvérisateur.
    • Complétez avec 2/3 d'alcool à 90°.

    Attention, pour que cette astuce fonctionne, respectez bien la proportion 1/3 d'eau et 2/3 d'alcool à 90°

    • Remuez bien le mélange.
    • Pulvérisez généreusement ce dégivrant directement sur le pare-brise
    • Attendez quelques secondes. Vous allez voir le givre fondre instantanément devant vos yeux.
    • Actionnez les essuie-glaces pour parfaire le dégivrage du pare-brise.
    • Vous pouvez laisser une bouteille de ce dégivrant maison dans la voiture car il ne gèlera jamais. Bien pratique en cas d'urgence sur la route ! 

    Autre mélange

    • 1/3 d’eau avec une c. à s. de liquide vaisselle et 2/3 d’alcool à brûler.

    L'alcool à 90° en prévention

    Cette fois-ci, l'alcool à 90° est utilisé à titre préventif, sur l'extérieur du pare-brise, le soir et le matin, un jour sur deux. Vous n'aurez aucune trace de givre sur votre pare-brise.

    • Versez de l'alcool à 90° sur un chiffon avant de le passer sur le pare-brise.
    • Il est conseillé de garder une bouteille d'alcool à 90° dans le coffre et d'en verser un peu sur un torchon pour imbiber la face extérieure des vitres.

    L'alcool à 90° pour empêcher les essuie-glace de coller au pare-brise

    Quand le pare-brise gèle... en général les essuie-glaces collent au pare-brise ! Pour éviter ce problème, l'alcool peut les empêcher de coller au pare-brise.

    • Passez un chiffon doux imbibé d'alcool à 90° sur les balais des essuie-glaces.
    • Même avec des températures négatives, ils ne colleront pas au pare-brise, et fonctionneront correctement, même durant les jours les plus froids de l'année.

    Le papier journal

    Déposez des feuilles de journaux la veille au soir sur toutes les vitres de la voiture, pour trouver le matin des vitres lisses et protégées du dépôt de givre. Pratique pour recycler vos vieux journaux ;-) et très efficace aussi et moins cher que l'alcool à 90° (ci-dessus).

    Mais avec ces deux dispositifs, vous êtes sûr que votre pare-brise ne gèlera pas, que vous ayez l'un ou l'autre et vice versa...

    • Seul impératif, il faut recouvrir entièrement la surface des vitres, car le givre arrive à passer si ce n'est pas le cas. 2-3 feuilles de journaux feront l'affaire.
    • À noter, l'encre des journaux ne déteint pas sur les vitres car celles-ci sont très épaisses.

    La paire de chaussettes

    Dans la famille "recyclage" vous pouvez choisir des chaussettes longues usagées comme étuis protecteurs des essuie-glaces, en complément du papier journal par exemple.

    1-Recettes maison au quotidien

    Si les chaussettes sont trop trouées, il suffit d'en superposer plusieurs, de façon à ce qu'il n'y ait plus d'ouvertures dans lesquels le givre pourrait s’engouffrer.

    Essayez tout de même, tant faire se peut, d'utiliser des chaussettes un peu "jolies"...

    Autres versions maison

    Du gros sel

    Vous connaissez l'utilisation du sel pour faire fondre la neige... Connaissez-vous l'utilisation du sel pour enlever le givre ? Le sel emprisonné dans un chiffon n’abîme pas votre pare-brise.

    • Mettez 2 poignées de gros sel dans 1 chiffon.
    • Repliez le chiffon et emprisonnez bien le sel à l’intérieur.
    • Passez le chiffon replié sur les vitres.
    • Vous pouvez maintenant enlever le givre sur votre pare-brise :-)

    Un oignon coupé en deux

    Il peut empêcher le givre de se déposer sur le pare-brise de votre voiture. Il suffit de le frotter sur le pare-brise, la veille au soir... L'oignon laisse une fine couche protectrice qui fait barrière contre le gel et l'aide à s'évacuer plus facilement.

    • Frottez l'oignon coupé en deux sur le pare-brise.

    Le vinaigre blanc

    • Dans un pulvérisateur, mélangez 3 volumes d'eau avec 1 volume de vinaigre blanc, pour une utilisation la veille et empêcher le givre se de déposer sur le pare-brise pendant la nuit.
    • Ou ¼ d’eau avec ¾ de vinaigre blanc, pour une action immédiate.
    • Agitez bien.
    • Pulvérisez le mélange sur votre pare-brise.
    • Actionnez les essuie-glaces pour étaler le mélange.
    • Laissez sécher.

    Autres idées... au pis aller

    • Personne n’a dit que le grattoir était à proscrire ! Il peut aider dans les cas de grande quantité de givre accumulée sur le pare-brise, et y appliquer du produit aurait été du gaspillage.
    • Verser une simple eau peut aussi être une solution, mais il faut veiller à ce qu’elle ne soit pas chaude (sinon, une vitre brisée vous est garantie). Il faut également l’essuyer aussitôt, et bien, pour éviter qu’elle ne gèle.

     

    Silice contre buée

    Ces petits sachets de silice qu'on trouve dans les colis sont une arme redoutable contre la buée. Placez-en quelques-uns sous le pare-brise et la buée ne sera plus qu'un mauvais souvenir !

     

    Attention

    Faire tourner le moteur pour réchauffer votre véhicule n’est ni économique, ni efficace : à proscrire.

    (www.meteocity.com

    www.comment-economiser.fr)

    haut de page

     

    0-remèdes 'grand-mère' brouillon

     

    Pour d'autres astuces de la collection, regardez dans Ces astuces de grand-mère...

    Si vous ne savez pas où trouver du sel d'ammoniaque, vous pouvez en trouver en cliquant ici.

    Découvrez l'astuce ici : https://www.comment-economiser.fr/faire-extincteur-maison.html

    Si vous ne savez pas où trouver du sel d'ammoniaque, vous pouvez vous en procurer en cliquant ici.

     

    Voir aussi à Bicarbonate, une astuce pour éteindre d'éventuelles flammes sur la cuisinière

    Cartes de la Belle Époque

    Quand nous cherchons une astuce, nous ne pensons pas forcément au début des années 1900. Pourtant, nous avons plein de choses à apprendre de la Belle Époque, cette période qui s'étend de la fin du 19e siècle à 1914. Des astuces toujours aussi efficaces, à plus de 100 ans !

    Pour la p'tite histoire, autrefois, les fabricants de cigarettes inséraient des cartons dans les paquets pour les rigidifier et éviter que les cigarettes se cassent. Souvent illustrés avec des publicités ou des célébrités du moment, les gens avaient pris pour habitude de les collectionner.

    La marque britannique de cigarettes Gallaher, le plus grand fabricant de cigarettes de l'époque, eut une idée brillante : transformer les cartons de cigarettes en carte d'astuces, qu'il appela How To (en français : Comment faire). Étonnant pour un vendeur de produits peu sains !!! Mais à l'époque, la cigarette n'était pas mal vue et jouissait même d'une aura de "bien-être"...

    L'intégralité de ces cartes d'astuces, qui connurent un grand succès, fait partie de la collection George Arents, à la New York Public Library (une des plus importantes bibliothèques au monde)


     

    ____________________

    Voir chez Yantra

    Liens externes

     

     

     

    haut de page