• 2-Baie, Arille, Drupe ou Capsule ?

     

    Petite mise au point botanique

    Il est souvent difficile de distinguer les différents types de fruits, il y en a tellement, parfois si proches à s'y méprendre... Passons en revue 4 types des plus courants.
    Évidemment, pour le gourmand, le sportif ou celui qui veut se soigner avec des plantes, ce n'est pas aussi important que les propriétés gustatives ou curatives, mais pour le botaniste, c'est un point parmi d'autres qui aide à classer et à reconnaître les végétaux. Comme le dit Wikipédia :

    « La botanique est la science consacrée à l'étude des végétaux. La connaissance fine des végétaux trouve des applications dans les domaines de la pharmacologie, de la sélection et de l'amélioration des plantes cultivées, en agriculture, en horticulture, et en sylviculture. »

     

    Baie

    Une baie, en botanique, est un type de fruit charnu, en général indéhiscent et contenant une ou plusieurs graines, les pépins.

    baies

    collection de baies

    Exemples de baies

    • Baies simples
      • poivre
      • arum
      • datte, avocat : ce sont bien des baies car leur péricarpe est entièrement charnu, le « noyau » est du point de vue botanique une graine de taille importante et dure.

     

     

    Arille

    En botanique, un arille est une enveloppe charnue plus ou moins développée autour d'une graine.

    Espèces présentant un arille

    • Les espèces du genre Nymphaea (nénuphars)
    • Les litchis : bien qu'il y ressemble, le litchi n'est pas une drupe car le mésocarpe, au lieu d'être développé et charnu, ne forme que la mince pellicule médiane de la coque.

    Litchis entiers et décortiqués

    • Les passiflores : le fruit de la grenadille est une baie pourpre à maturité, de 3-4 cm de diamètre, pourpre profond, contenant de nombreuses graines noires, entourées d'un arille comestible. Elle est comestible et de saveur douce ; la forme flavicarpa est plus grosse, de couleur jaune et de saveur plus acide
    • Le durian
    • Les espèces du genre Taxus (ifs)

    http://ekladata.com/CYj-VuXFjkO5uNO9fbAFexujbx4/2-Arille-If-Taxus-baccata.jpg

    Arille d'If

     

     

    Drupe

    En botanique, une drupe est un fruit charnu à noyau, comme la cerise, l'abricot ou l'olive.

    Exemples de drupes

    http://ekladata.com/bnwhD_sLL9Ha6SZAvUL0mNZ4gqA/3a-Drupe-Noix.jpg

    La noix est une drupe dont le péricarpe n'est pas comestible

    • l’olive ;
    • la « cerise » de café ;

    http://ekladata.com/MVFOXGRjjLI6_P0M1ILg0GoDCrM/3b-Drupe-Cafe.jpg

    Les « cerises » du Caféier

     

    Certains fruits, formés de multiples petites drupes, ou « drupéoles » agglomérées, sont des polydrupes.
    Dans le cas des fruits du genre Rubus (framboisesmûres de ronce), le fruit est issu d'une fleur unique dont le pistil est formé de multiples carpelles libres.
    Les mûres de mûrier très ressemblantes aux mûres de ronces sont par contre, issues d'inflorescences compactes en chatons, chaque drupéole étant issue d'une fleur différente.

    Des framboises sauvages

    Exemple de drupéoles

    • La framboise, la mûre (de la ronce) sont des polydrupes.
    • La pomme et la poire sont des fruits complexes, parfois assimilés à des drupes composées (dérivant de plusieurs carpelles) concrescentes au réceptacle floral.

     

     

    Capsule

    En botanique une capsule est un fruit sec déhiscent s'ouvrant par n>2 axes de déhiscence. La capsule est issue d'un ovaire à plusieurs carpelles soudés, uni ou pluriloculaires. La déhiscence se fait par divers procédés : fentes, pores, clapets...

    On peut distinguer différentes catégories de capsules

    • cas de la digitale : la déhiscence se fait par des fentes le long des lignes de suture des carpelles, qui se trouvent ainsi séparés (déhiscence septicide) ;
    • cas de la tulipe : les fentes se situent au milieu de chaque carpelle (déhiscence loculicide) ;
    • cas de certaines orchidées et des plantes à siliques : la déhiscence se fait par des valves stériles, les graines restant solidaires de la structure interne du fruit (déhiscence à fentes paraplacentaires) ;
    • les pyxides : ouverture par détachement d'un couvercle apical (déhiscence circulaire ou transversale) ;
    • cas de la capsule du pavot : la déhiscence résulte de l'ouverture de valves ou de pores de dimensions limitées, dans la partie haute de la capsule ; c'est l'agitation par le vent qui fera sortir les graines (déhiscence poricide ou valvulaire) ; nota : l'incision de la capsule du pavot encore verte laisse écouler un latex qui fournit l'opium.

    http://ekladata.com/fmUMVEb0X2QMN0DAcsGVmZUBXLE/4-Capsule-et-graines-Coquelicot.jpg

    Une capsule de coquelicot avec ses graines
    https://commons.wikimedia.org

    • Dans certains cas, la déhiscence se fait sur un mode explosif, projetant les graines au loin : certains geraniums, violette, impatiente... Ce mode de dissémination se nomme autochorie.

     

     

    En savoir plus : Les différents types de fruits

    Liste alphabétique de quelques fruits...

     

    Voir aussi : Savez-vous distinguer un fruit d’un légume ?

     

     

     

    haut de page

     

    Enregistrer