• 2-Bambou

    Page créée courant février 2019

    Bambou

    Phyllostachys

    Plante aux particularités uniques dans le monde végétal, le bambou ne présente pas pour autant un aspect uniforme : il en existe plus d'un millier d'espèces aux caractéristiques propres. Suivant l'endroit où il pousse, la nature du terrain, le climat, l'altitude, il peut être très différent de taille, de forme, voire de couleur - l’on peut citer le Phyllostachys bambusoïdes aux chaumes jaunes, le Phyllostachys nigra et ses chaumes noirs, etc. Certains ont un port pleureur, d’autres des feuilles très fines, d’autres encore des cannes en zig-zag... Le bambou a été et reste très largement utilisé en tant que plante ornementale, plante alimentaire et matériau.

    2-Bambou

     

    Les bambous, originaires d’Asie et d'Amérique, sont des plantes appartenant à la famille des Poaceae (Graminée)

    Ils se distinguent des autres graminées par leur port arborescent et leurs tiges ligneuses souvent de grande longueur. Ils sont caractérisés notamment par leurs tiges formées d'un chaume, généralement creux, lignifié, à la croissance très rapide.

    Les bambous se sont adaptés à de nombreux climats (tropicaux, subtropicaux, et tempérés) et sont présents naturellement dans tous les continents à l'exception de l'Europe et de l'Antarctique.

    Il existe une troisième tribu de Bambusoideae, qui rassemble des bambous herbacés, originaires des régions tropicales d'Amérique latine.

    ci-contre, 'chaumes'
    (cliché Alain Van den Hende sur Wikipédia)

    ci-dessous, 'forêt' de bambous près de Shizhuo,
    comté de Chiayi, Taïwan (cliché Bernard Gagnon)

    2-Bambou

    Bien que le bambou ne soit pas un arbre du point vue botanique, on parle de "forêt de bambous" 

    Principaux genres : voir Wikipédia

    Pour une galerie "plein la vue" ! voir Gammvert 

    Tous les bambous ont des tiges souterraines, appelées rhizomes. Ils permettent à la plante de croître en formant des touffes plus ou moins serrées. C'est aussi un organe de réserve. Les racines sont adventives et se développent autour des nœuds du rhizome.

    Deux grands types de système de rhizome :

    1. Les rhizomes pachymorphes, courts et épais, se rencontrent chez les bambous cespiteux (Bambusa glaucescens, Bambusa vulgaris, Fargesia murielæ, Fargesia nitida)
    2. Les rhizomes leptomorphes, longs et minces, se rencontrent chez les bambous traçants.

     

    Les jeunes pousses de bambous s'appellent des turions, types de bourgeons qui se développent sur les rhizomes (parties souterraines) des bambous.

    2-Bambou

    Jeune pousse appelée 'turion' (Thorny_Bamboo sur Wikipédia)

    'Turion' vient du latin turio : « jeune pousse, tendron, rejeton »1. Le turion est un bourgeon enterré2, donnant naissance à une jeune pousse, qui deviendra chaume.

    1. Définition du mot Turion dans le Dictionnaire de botanique [archive] - Internet Archive
    2. Définitions lexicographiques et étymologiques de 'turion' du Trésor de la langue française informatisé
      sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales

    Chaume

    La tige principale est un chaume, ou canne, lignifié, fistuleux (c'est-à-dire en tube) cloisonné aux nœuds. La cicatrice visible aux nœuds est la trace de la gaine des feuilles tombées. Le chaume peut se diviser en rameaux feuillés, eux-mêmes divisés en ramuscules.

    2-Bambou

    Pied de 'chaume' avec coupe horizontale (cliché Alain Van den Hende sur Wikipédia)

    Le bois des chaumes, riche en silice, est très dur et très résistant. La taille des tiges varie selon les espèces de moins d'un mètre jusqu'à 30 m. La vitesse de croissance peut chez certaines espèces être spectaculaire, jusqu'à un mètre par jour (vigueur que les Chinois auraient utilisée pour en faire un supplice).

    Les chaumes se balancent aux vents forts et se plient sous le poids de la neige mais ils ne se cassent que rarement. Cette flexibilité est due aux entrenœuds creux de chacun des chaumes.

    Les feuilles, comme pour toute graminée, comprennent une gaine ou fourreau, enveloppe du chaume, qui présente à son sommet une ligule et des oreillettes plus ou moins développées. Le pétiole est assez court et le limbe très allongé, à nervures parallèles, constitue la partie la plus apparente de la feuille.

    La feuille du bambou est donc clairement découpée, fait assez unique chez les monocotylédones, chez les Poacées. Les bambous n'étant pas des arbres, ils n'ont pas de branches et il ne faut pas parler, à tort, de « branche » de bambou, pour nommer en réalité la feuille du bambou.

    Floraison

    Les fleurs, plutôt rares, apparaissent à l'aisselle des feuilles, aussi bien sur des tiges jeunes que sur des tiges âgées. Elles sont groupées en épillets.

    2-Bambou

    Fleurs de bambou américain (PICT0079_bambus-i-blomst sur Wikipédia)

    La floraison des bambous présente des caractéristiques particulières, qui ne sont cependant pas toujours vérifiées :

    • la floraison n'est pas régulière et souvent espacée de plusieurs dizaines d'années. Le record est détenu par le bambou à chaumes noirs, dont la dernière floraison remonte à 1932.
    • pour une espèce donnée, elle se produit simultanément dans toute une région, voire dans le monde entier, quel que soit l'âge de la plante ;
    • les chaumes se dessèchent et meurent après avoir fleuri.

     

    Constatée maintes fois *, la simultanéité de la floraison n'a pas encore été scientifiquement expliquée. Une des hypothèses serait une mémoire génétique, une information contenue dans l'ADN du bambou et différente selon chaque espèce.

    _____

    2015 - Ecology Letters - Wiley Online Library [archive.fo]

    Le fruit est avec la fleur la structure la moins connue des bambous. Des caryopses peuvent être trouvés chez certaines espèces d'Arundinariinae.

    Bambou et environnement

    Cette graminée ligneuse peut fixer 30 % de plus de CO2 que les arbres feuillus, jusqu'à 12 tonnes de CO2/ha/an (3 tonnes pour une forêt de feuillus). Le bambou libère donc 30 % d'oxygène de plus que des arbres.

    L'étroitesse de ses feuilles améliore l'infiltration de l'eau dans le sol (deux fois plus qu'une forêt de feuillus).

    Il limite l'érosion des sols (grâce à son réseau racinaire très dense sur 60 centimètres de profondeur) et restaure des sols appauvris.

    On l'utilise pour l’élimination de certaines toxines du solphytoremédiation - et sa culture ne nécessite peu ou pas d'engrais, ni de produits phytosanitaires.

    Dans le cadre d'une utilisation du bambou dans la construction comme matériel écologiquement performant, une équipe hollandaise a comparé l'empreinte écologique de l'acier, du béton, du bois local et exotique, et du bambou - importé du Costa Rica - pour des constructions aux Pays-Bas. C'est celle du bambou qui est la moins importante1.

    Mais il faut souligner également que les bambous sont répertoriés parmi les espèces envahissantes. Certaines espèces, par leurs aptitudes à s'étendre via leurs rhizomes, peuvent porter un réel préjudice à la biodiversité des écosystèmes, uniquement à l'échelle locale.

    1. [en] Pablo Van der Lugt, Andy A.J.F. Van den Dobbelsteen et Jules J.A. Janssen "An environmental, economic and practical assessment of bamboo as a building material for supporting structures" Construction and Building Materials, Amsterdam, Elsevier, vol. 20, no 9,‎ novembre 2006, p. 648–656 (DOI ScienceDirect)

    (Wikipédia)

     

    Utilisations du bambou

    Bamboo Containers (Boiling/Cooking/Steaming)

    [en] https://www.youtube.com/watch?v=K49OohbZxVc

    NHK BS Japanology bamboo Kayo Morikawa

    [en] https://www.youtube.com/watch?v=JiqgS9ieVAE

    Usage ancestral en Chine: voir Wikipédia

    Autres usages du bambou : voir Objets divers

    Voir aussi article détaillé : Travail du bambou

    Une plante alimentaire

    Les turions de toutes les espèces sont comestibles (2bamboo [archive]) bien que certains puissent être assez amers.

    Certains bambous sont utilisés en phytothérapie.

    Si vous disposez de conditions de culture optimales (chaleur estivale, terrain riche, drainant, mais frais en été) vous pourrez cultiver par exemple... 

    etc.

    • Prélevez les turions à la manière des asperges, dès qu'ils commencent à sortir de terre lors de la repousse printanière, en fouissant jusqu'à leur base.
    • La plupart des espèces ne se mangent pas crues à cause de leur amertume.
      • On les fait bouillir ou griller dans leur enveloppe, que l'on enlève ensuite, avant d'émincer le cœur des pousses pour les préparer en salade, en friture ou en sauce.
    • Les pousses de certaines espèces (Sasa) peuvent être grillées au four et dégustées directement. 
    • Les graines peuvent être moulues et donnent une farine nutritive.
    • Dans les régions montagneuses du Nord Vietnam, du fait de la situation géographique éloignée de la mer et difficile d'accès, le sel de mer manque cruellement dans l'aliment de la population locale qui n'hésite pas à consommer de la cendre de bambou afin de combler cette carence.

    Comment préparer des pousses de bambou au wook

    [https://www.youtube.com/watch?v=fhdn795OnzA]

    Recette pousses de bambou

    [https://www.youtube.com/watch?v=8GFPFeWqhIE]

    Recette de porc sauté aux pousse de bambous et champignons parfumés

    [https://www.youtube.com/watch?v=B90yLprvdrs]

    Voir aussi Pousses de bambou

    Une plante fourragère

    Certaines espèces peuvent être cultivées sous forme de pâturages pour le bétail. Dans certain pays d'Afrique et d'Asie, en Inde notamment, certaines espèces de bambous sont utilisées comme plantes fourragères pour nourrir le bétail.

    Les pandas géants se nourrissent presque exclusivement de bambous

    Le panda géant est habituellement représenté mangeant paisiblement du bambou. En effet, bien que classé parmi les carnivores, cet animal se nourrit principalement de végétaux. S'il a été rapporté qu'il mange à l'occasion des œufs, des insectes, voire un peu de viande (par exemple des carcasses abandonnées), son régime alimentaire est constitué à 99 % de végétaux, presque uniquement de bambous (jusqu'à 20 kg par jour)

     

    2-Bambou

    Panda géant à Ocean Park Hong Kong

    Mais le panda géant ne possède que peu des bactéries que l'on retrouve chez les herbivores tels que les ruminants et qui décomposent la cellulose, composant principal du bambou (c'est pour cela qu'il doit ingurgiter quotidiennement de telles quantités de bambou, vu le faible rendement de son assimilation de la cellulose ; privé de cæcum, comme n'importe quel ursidé, il ne peut en digérer que 17 %)

    Son faux pouce lui permet de cueillir et de tenir les tiges de bambou. Et il passe près de 14 heures par jour à les mastiquer en raison de sa faible capacité à assimiler la cellulose. Les pousses sont avalées tout entières, mais il ne garde que le cœur et rejette l'écorce. Le transit intestinal dure environ huit heures.

    Beaucoup de forêts de bambous chinoises sont aujourd'hui exploitées par l'homme ou ont été défrichées pour devenir des terres cultivables. C'est une des raisons de la forte régression de l'espèce, qui ne dispose plus de son aliment de base.

     

    Cultiver le bambou

    Les bambous donnent au jardin, à la terrasse ou au balcon une touche japonaise par leur simple présence. Ils se remarquent par leur feuillage très graphique, leurs chaumes décoratifs (jaunes, rouges, noires…), leur très grande facilité d'adaptation et l’immense diversité de variétés de bambous.

    2-Bambou

    À Arashiyama, Kyoto, Japon (oliveheartkimchi)

    Les bambous sont des plantes à croissance très rapide : la plupart des espèces sont des bambous traçants. Ils sont idéaux pour réaliser rapidement des haies, brise-vues, brise-vents… que ce soit en pleine terre dans le jardin, ou en bac et grandes jardinières sur le balcon ou la terrasse.

    Des bassins plantés de bambous peuvent être utilisés dans des systèmes de phytoépuration.

    Les variétés traçantes de bambou, c’est-à-dire qui se propagent très vite grâce à des tiges souterraines, ont besoin d’être maitrisées par une barrière dite anti-rhizomes.

    Compte tenu de la floraison aléatoire du bambou, la culture moderne se fait par bouturage d'un morceau de rhizome conservé avec ses racines. Le bambou doit avoir environ quatre ans pour pouvoir être bouturé efficacement.

    Cultivez les différentes espèces de bambous dans une terre humide, qu’elle soit neutre ou acide

    On détache un morceau de trois chaumes consécutifs pour en faire une bouture. Les jeunes plants demandent de l'ombre afin de rafraîchir les racines superficielles et les pousses tendres.

    Après quelques années le feuillage suffit à apporter l'ombre nécessaire. On plante la motte de rhizomes dans une terre fraîche et humide, bien drainée en hiver. La plantation se fait entre mars et avril après les dernières gelées ou entre août et septembre. La motte est préalablement trempée en faisant attention qu'elle ne se casse pas puis placée dans un sol travaillé mélangé à du terreau. On recouvre enfin de trois bonnes couches de tourbe. Un tuteur peut être utile.

    Arroser une fois par semaine pendant l'été. Attention, les racines et rhizomes sont envahissants et gênent le reste de la végétation. En début de printemps, il faut couper les tiges inutiles au ras et amender le sol si celui-ci est pauvre.

    Pour en savoir plus voir Rustica [archive]

    Une plante ornementale

    Les bambous sont recherchés comme plantes décoratives pour leur feuillage, qui peut être vert ou panaché de blanc ou de jaune, pour leurs tiges, les chaumes, particulièrement ceux des Phyllostachys, dont les couleurs sont variées : vert, noir, jaune, tacheté, rayé, etc., et pour leur port, de la plante tapissante au bambou de grande taille. Ils sont souvent utilisés en touffes au bord des pièces d'eau ou en haies (Phyllostachys viridiglaucescens - comestible, voir plus haut - Phyllostachys nigra henonis ou Phylostachys nigra boryana). On peut en faire des bonsaïs, notamment Phyllostachys humilis.

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    La touche botanique de Wikipédia

    La majeure partie des espèces de bambous sont principalement originaires d'Asie et d'Amérique où on les trouve à des altitudes variables, jusqu'à 3 000 m dans l'Himalaya. Quelques rares espèces sont spontanées en Afrique continentale et en Océanie. Aucune n'est spontanée en Europe. Leur aire de répartition a connu une forte progression par la culture.

    Les bambous sont des plantes monocotylédones appartenant à la famille des Poaceae (Graminées), sous-famille des Bambusoideae.

    Ils se distinguent des autres graminées par leur port arborescent et leurs tiges ligneuses souvent de grande longueur, et sont répartis dans la classification botanique en deux tribus : les Bambuseae, originaires des régions tropicales et subtropicales, et les Arundinarieae, originaires des régions tempérées (à l'exception de l'Europe et de l'Antarctique).

    Il existe une troisième tribu de Bambusoideae, celle des Olyreae, qui rassemble des bambous herbacés, originaires des régions tropicales d'Amérique latine.

    Curiosité

    La Journée mondiale du bambou

    Comme chaque année, la Journée internationale du bambou se déroule le 18 septembre 1. Elle a été instaurée lors du huitième congrès mondial du bambou (WBC/ World Bamboo Congress) auquel 43 pays ont participé, à Bangkok en Thaïlande en 2009 2 (Wikipédia)

    1. « Journée Mondiale du Bambou » sur 2bamboo.jimdo.com Toute l'Info sur les bambous

    2. « Congrès mondial du Bambou » sur 2bamboo.jimdo.com Toute l'Info sur les bambous

    Source principale : Wikipédia

    Coup de gueule

    Le long d'une haie de sabines et du sentier du bord de l'Aude, près de chez moi, essaie de prospérer une colonie de bambous. Quelques années auparavant, un petit "bosquet", de l'autre côté du chemin et plus près de l'eau, fut décimé au point qu'aujourd'hui ne survivent que quelques bambous épars. Mais les nouveaux, qui se sont installés à côté des sabines, sont aussi régulièrement saccagés, avec une haine évidente puisque les morceaux cassés grossièrement restent sur le sol, gisant pêle-mêle, même pas, donc, pour en faire des tuteurs ou des cannes à pêche. Un acte de vandalisme gratuit et incompréhensible. Comme pour ce pauvre sureau, qui fut complètement massacré (aujourd'hui ne restent que des bouts de son tronc, blanchâtres et tout desséchés), comme le noyer et le figuier blessés cruellement (mais tenant encore le coup), comme ce magnifique massif de bourrache, un peu plus loin sur le chemin, irrémédiablement arraché... Déjà, le village avec sa politique d'arrachage des haies... Bref, ma colère monte chaque jour d'un cran à mesure que se serre mon cœur...
    (Yantra, 18 février 2019)

     

     

     

    haut de page