• 2-Banane Musa

    Fiche provisoire sur la banane et les bananiers, octobre 2020

    La Banane - Les Bananiers

    Genre Musa

    Les bananiers, Musa, sont un genre de plantes monocotylédones vivaces de la famille des Musaceae dont les fruits, en général, sont les bananes.

    Banane Musa ×paradisiaca

    Musa ×paradisiaca (Banane Plantain)

    Le bananier, contrairement aux apparences, n'est pas un arbre mais une plante herbacée1. En effet, il ne possède pas un vrai tronc, mais un stipe, comme les palmiers * : un empilement de gaines foliaires qui s'accumulent.

    Ce genre comprend environ soixante espèces, toutes tropicales, dont plusieurs sont largement cultivées pour la production de bananes. Certaines espèces ont un intérêt ornemental et sont cultivées en serres dans les pays tempérés.

    Le terme "bananier" peut aussi être utilisé pour des espèces n'appartenant pas au genre Musa. Les espèces du genre Ensete comme la fausse "banane" (Ensete ventricosum) sont aussi regroupées sous le terme de "bananiers". Globalement, tous appartiennent à la famille des Musaceae.

    -----

    Note de Wikipédia

    1. André Lassoudière, L'histoire du bananier, Quae, 2010 (p. 15) en ligne [archive sur Wikiwix]

    * Voir aussi Palmiers : Palme et Palmiste Cocotier (tiaré, monoï, charbon végétal) pdf

    La région d'origine de la banane se trouve entre l'Inde et les îles mélanésiennes du Pacifique en passant par l'Indonésie et la Nouvelle-Guinée. Aujourd'hui, la banane est cultivée dans toutes les régions tropicales de la planète comme en Colombie, au Honduras.

    Le bananier vit dans les pays tropicaux, sous un climat chaud et humide.

    La banane de culture fut introduite dans les Amériques dès le début de la colonisation européenne vers 1500.

     

    Le bananier description

    Les bananiers peuvent atteindre sept mètres de haut (jusqu'à 15 mètres chez Musa ingens) mais ne possèdent pas de vrai tronc. Leur tige souterraine ressemble à un gros bulbe à partir duquel naissent les feuilles.

    On observe un simple développement en hauteur de la base massive des pétioles des grandes feuilles insérées en spirale. Grandes feuilles droites ou retombantes (jusqu'à trois mètres de long et 60 centimètres de large) longuement pétiolées.

    Lorsque le bananier a produit entre 25 et 30 feuilles, au cœur de celles-ci se développe un bourgeon floral évoluant en une inflorescence qui retombe dans la majorité des espèces sur le côté. L'inflorescence, appelée "régime", est formée d'une série de spathes (feuilles colorées) disposées en spirale qui porte à sa base des fleurs femelles qui produiront les bananes et à l'extrémité des fleurs mâles.

    Fleur de banane plantain

    Fleur de banane plantain

    La floraison se produit au bout de sept mois et les fruits mûrissent quatre mois plus tard. Ensuite, la tige meurt. Dans la plupart des variétés cultivées, les fleurs mâles sont stériles et les fruits sont donc parthénocarpiques (parthénocarpie, production de fruits sans fécondation d'ovule ; ne pas confondre avec "parthénogénèse" qui donne un embryon viable) car ils ne sont pas issus de la fécondation.

    Concernant son cycle biologique, le bananier est une espèce monocarpique et monoblastique (le végétal meurt après la floraison). Un bananier ne produit donc qu'un seul régime, d’où l’importance de le couper après la récolte pour laisser la place au suivant. Les bananiers cultivés se multiplient donc par multiplication végétative.

     

    La banane

    La banane est une baie.

    Pour mûrir, elle a besoin d'être décrochée. Elle se met alors à émettre un hormone volatile, l'éthylène, qui lui permet de mûrir. C’est la caractéristique des fruits "climactériques" comme l'avocat, la tomate et les pommes.

    Il existe de très nombreuses variétés de bananes comestibles formant trois groupes d'usage différents :

    Banane dessert : la banane fruit classique, sucrée ; elle est consommée crue comme un fruit. La très grande majorité des bananes exportées provient d'une monoculture d'un clone nommé Cavendish issu de croisements entre 3 sous-espèces M. Acuminata. Ce clone triploïde (c'est-à-dire disposant de 3 versions de génome M. acuminata) représente à lui seul la quasi-totalité des échanges commerciaux mondiaux et approximativement 50 % de la production mondiale. Cette monoculture représente un risque important et éminent pour la production mondiale face à l’adaptation des pathogènes et des maladies des bananiers comme la maladie de la cercosporiose noire et le champignon responsable de la fusariose.

    Banane à cuire : dans ce groupe, les principales sont les Banane plantain. Plus grosse et plus longue que la banane dessert. Sa chair est un peu rosée, plus pauvre en sucre et plus riche en amidon, ce qui la rend plus ferme, lui conférant une bonne tenue à la cuisson. Elle est de ce fait beaucoup utilisée comme légume. Les Banane plantain sont triploïdes et issues de croisements entre des sous-espèces M. acuminata et l'espèce M. balbisiana.

    Banane à bière : comprenant des variétés petites, un peu amères. Mises à fermenter, elles servent à faire de la bière ou du vin.

     

    La banane composition

    À l'aide de quelques passages d'articles, brossons un portrait de la banane. Il s'agit de la banane "classique" que l'on trouve partout en France.

    Il existe des fruits et légumes qui disposent d’une forte teneur calorique et d’un indice glycémique notable : c’est le cas notamment du kiwi, de la banane, du raisin, de l’abricot ou de la pêche. Dans le cadre de "régimes minceur", ces fruits ne sont pas interdits mais il faut apprendre à les doser.

    Le grand avantage du fructose en diététique sportive est de compenser les pertes énergétiques dues au stress avant une épreuve. Les glucides, source et réserve d’énergie pour les muscles, se retrouvent dans les cerises, clémentines, ananascanneberges ("cranberry"), kiwis, bananes, pommes... le pain, les pâtes alimentaires cuites, les céréales… Les aliments riches en glucides compensent la perte énergétique (à noter, la teneur en glucides et protéines de tous ces aliments est variable) - Vu dans Ananas comosus

    Les carences en magnésium sont fréquentes chez les sportifs et sont accrues en cas de sudation importante. Elles sont responsables de crampes (nocturnes, voir ci-dessous) qui pourraient être évitées en consommant davantage et régulièrement des aliments riches en magnésium comme le chocolat (un remarquable stimulant utile contre la dépression) ou la banane (vu dans Douleurs musculaires)

    La banane contient du calcium (comme châtaigne, groseille noire, figue sèche, noix de coco, pomme, poire, mangue...) - Vu dans Vitamine D et calcium

    La banane contient de la vit. B6 (comme chou, levure, son, germes de blé, poivre, bœuf...), nécessaire en cas de glaucome (vu dans Œil : les nutriments)

    L'acide aminé aromatique tyrosine est utile dans les troubles de déficit de l'attention. Participe à la synthèse des adrénaline, noradrénaline, dopamine... (composés organiques qui ont le rôle d'hormones ou de neurotransmetteurs). Précurseur de la mélanine (pigment colorant peau, poils, iris) et des hormones thyroïdiennes. Amandes, avocat, banane, produits laitiers, graines de .citrouille, de sésame... (vu dans Respirations particulières)

    La banane figure parmi les aliments les mieux dotés en fructanes, même si elle figure en dernière place : par ordre décroissant en teneur pour 100 g, topinambour (31,5 g), pissenlit (24 g), ail (18,6 g), poireau (11,7 g), asperge (5 g), cœur d'artichaut (4,8 g), banane (1 g)

    Voir aussi plus bas Banane sourire ! (tryptophane-sérotonine)

    -----

    Voir Diète 'sportive' (pdf p.11)

    Voir Banane (Mr Plantes)

     

    La banane plantain

    La banane plantain est une espèce hybride de plante de la famille des Musaceae. Comme la banane dessert, elle est un sous-groupe de l'espèce Musa ×paradisiaca (issue du croisement entre Musa acuminata et Musa balbisiana).

    La banane plantain est simplement appelée plantain en Afrique. Ce faux-fruit prend encore divers noms selon le lieu géographique : banane cochon dans certaines régions, banane farine ou banane jaune dans les Antilles, banane poingo en Nouvelle-Calédonie, ou banane à cuire.

    Les premiers plants de bananiers seraient originaires d’Asie du Sud-Est, probablement de la Malaisie. Exportés au gré des migrations de l’Homme, ils auraient gagné les îles du Pacifique, le continent indien et la Méditerranée. Dans le Nouveau Monde, la banane plantain constituait un aliment de base pour les esclaves pendant leurs traversées transatlantiques.

    Cette banane est plus riche en amidon que celles habituellement consommées en dessert : si elle se distingue de ses cousines "douces" par ses dimensions (25 à 40 cm) et possède la caractéristique d'être plus rigide, sa véritable particularité tient au fait que l’amidon contenu dans sa chair ne se transforme pas en sucres à maturité. Raison pour laquelle il faut la cuire pour la consommer.

    La banane plantain est couramment consommée dans une grande partie de l’Afrique, dans les Caraïbes, en Amérique centrale et dans certains pays d’Amérique du Sud. (Médisite - Wikipédia)

    -----

    Voir banane plantain (Musa Paradisiaca) dans Diète 'sportive' (pdf pp 10-15)

    Voir aussi dans Aromatiques épices 1. (pdf)

     

    La banane en recettes

    Si la banane est considérée comme un simple dessert ou une collation dans les pays riches, il en va tout autrement en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Pour près de 400 millions de personnes, elle constitue un aliment de subsistance, à mettre sur le même pied que les tubercules nutritifs, comme le taro, le manioc ou la patate douce.

    -----

    Voir

    La Banane, fruit sportif (pdf)

    Sucrée ou salée, la banane (et toute l'année) - Femme Actuelle

    Liste de quelques recettes

    Un exemple de "smoothie vert"

    À réaliser avec un blender

    • Kiwi, banane, cèleri, eau
    • Poire, chou, menthe

    -----

    Vu dans cure "détox" de printemps

    Voir aussi Ça m'intéresse ! smoothies et quelques idées-recettes

     

    Et peau de banane !

    Peut-on manger la peau de banane ?

    La peau de banane aurait des vertus pour la santé car elle est riche en fibre et en magnésium. Attention, consommer la peau de bananes non issues de l’agriculture biologique pourrait se révéler nocif (voir ci-dessous)

    Attention, peau de banane ! Qui l'eût cru ? La peau de banane est aspergée d'un spray ralentissant sa maturation, pour éviter aux bananes de "tourner" en deux jours, c'est bien, mais pas pour les végétariens : ce spray contient du chitosane, composé de chitine, elle-même issue de l'exosquelette des crustacés ou de l'endosquelette des calmars. Et le produit peut passer de la peau dans la chair du fruit... (Carnée vs végétarienne)

    Autres usages de la peau de banane

     

    Le bananier dans d'autres usages

    Dans beaucoup de régions, les feuilles de bananier ont des usages domestiques : toiture, emballage, contenant de cuisson, fibres tressées, etc.

    Les feuilles de bananier servent à fabriquer des imitations de papyrus *, vendues aux touristes en Égypte ou ailleurs.

    Une espèce, Abaca (Musa textilis), est cultivée aux Philippines pour la production de fibres ; elle est appelée "chanvre de Manille". Cette fibre est principalement employée pour la fabrication de cordes. C'est la plus durable des fibres naturelles (elles sont utilisées dans le textile et le bâtiment).

    D'autres espèces ont une utilisation ornementale. (Wikipédia)

    -----

    Voir aussi Palmiers : Palme et Palmiste Cocotier (pdf)

    * Voir aussi Codex (Lexique "phyto-médical")

    Un après shampoing avec de la banane

    Sans problème particulier avec vos cheveux, vous pouvez terminer le shampoing avec ce soin efficace qui leur apportera vitalité, éclat, brillance et douceur.

    • Malaxez un avocat jusqu'à obtenir une pâte
    • Ajoutez 1 demi-banane et 2 c. à c. d'huile d'Olive
    • Remuez bien le mélange
    • Puis ajoutez un œuf et du miel

    -----

    Vu dans Shampoings maison

    Masques à la banane pour cheveux abîmés

    => Voir Banane (Mr Plantes)

    Peau de banane cosmétique pour peau du visage

    => Voir Banane (Mr Plantes)

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

     

    Curiosités

    Banane sourire ;-)

    Mettez un sourire sur votre visage en mangeant une banane et profitez-en au maximum. En effet, le fruit populaire contient une protéine appelée tryptophane. Une fois qu’il a été digéré, le tryptophane, est converti en un neurotransmetteur chimique appelée sérotonine, une hormone régulateur de l’humeur. Une augmentation du taux de sérotonine dans le sang est associée à une meilleure humeur source de joie et de bonheur. (Théorie des signatures)  

    Banane humour

    Symbolique

    Le bananier est la plante au cœur de la vision hindoue du paradis perdu datant au moins du VIe siècle avant notre ère. Bouddha a fait du bananier le symbole de la vanité des biens, de la fragilité et de l'instabilité des choses, parce que sa partie aérienne meurt après avoir fructifié.

    En Thaïlande, nombreux sont ceux qui croient en la présence d'un "esprit" bienfaisant ou malfaisant appelé Dame de l'arbre (Nang Mai /นางไม้ ou ผีต้นไม้) dans certains arbres ou grandes plantes : ainsi Dame Tani (นางตานี / Nang Tani) habite un bananier et punit les hommes infidèles (c'est pourquoi elle est crainte et que les Thaïlandais refusent de planter des bananiers dans l’enceinte d’une maison)2.

    -----

    Note de Wikipédia

    2. Marie Laureillard et Vincent Durand-Dastès, Fantômes dans l'extrême-orient d'hier et d'aujourd'hui - T.2 Presse de l'Inalco, 2017 (ISBN 978-1-78831-141-0) en ligne [archive sur Wikiwix]
    Amour, vengeance, mort : les fantômes dans la littérature et le cinéma contemporains thaïlandais (par Theeraphong Inthano) / Love, revenge, death: ghosts in Thai contemporary literature and cinema / ความรัก ความแค้น ความตาย : ผีในวรรณกรรมและภาพยนตร์ไทยร่วมสมัย note 4 paragraphe 1

    Lien externe

    Tous les bienfaits de la banane (ConsoGlobe) [archive]

     

     

     

    haut de page