• 2-Chardon-Marie Silybum marianum

    Fiche provisoire sur le chardon-Marie créée le 29 août 2021

    Chardon-Marie

    Silybum marianum

    Le chardon-Marie est une plante bisannuelle de la famille des Astéracées (Asteraceae), associée à une légende du Moyen-Âge. Il est réputé pour traiter les calculs biliaires, l'insuffisance hépatique, les règles abondantes. Il est notamment connu pour ses effets bénéfiques sur la cirrhose du foie et son pouvoir hépato-protecteur.

    Chardon-Marie Silybum marianum fleur

    Le terme Silybum a désigné en latin et en grec (silybon et sillybon) un chardon comestible. Le qualificatif marianum est lié à la Vierge Marie (voir plus bas Une légende mariale)

    Noms communs : chardon argenté, chardon de Notre-Dame, artichaut sauvage, épine blanche (allemand : Mariendistel - anglais : (blessed) milk thistle, St Mary's thistle - espagnol : cardo mariano - italien : Cardo mariano, Cardo di Santa Maria)

    On trouve cette plante en Europe méridionale, à l'ouest de l'Asie et en Afrique septentrionale.

    Le chardon-Marie était utilisé, dès l'Antiquité puis au Moyen-Âge, pour traiter les problèmes hépatiques, notamment les troubles biliaires ou touchant le foie. Plus tard, au XIXe siècle, on l'exploita pour traiter certains troubles menstruels, comme les règles abondantes, mais aussi les varices et les congestions de la vésicule biliaire et des reins. Aujourd'hui, il permet de lutter contre l'insuffisance hépatique.

    Description du chardon-Marie

    Le chardon-Marie est une plante bisannuelle qui peut atteindre 1,50 m de hauteur.

    Ses longues tiges sont aisément reconnaissables : elles ont des feuilles marbrées de blanc, au niveau des nervures, et leurs dents se terminent en pointes jaunes.

    Chardon-Marie Silybum marianum plante entière (wir.skyrock.net)

    wir.skyrock.net

    De juin à août, les fleurs pourpres se remarquent également facilement. Ce sont de grands capitules à bractées épineuses, pouvant mesurer jusqu'à 8 cm.

    Les fruits, des akènes sans saveur ni odeur, renferment le principe actif silymarine qui fait la renommée du chardon-Marie en thérapie.

     

    Les vertus du chardon-Marie

    Parties utilisées Les fruits séchés (akènes) sont les parties utilisées en phytothérapie.

    Dans ce fruit on y trouve une poudre jaune, dans laquelle on retrouve des groupes de grandes scléréides. Des cellules parenchymateuses, à paroi mince, provenant des cotylédons, sont également présentes, comme quelques cristaux prismatiques d'oxalate de calcium, de plus grande taille. Les flavanolignanes constituent, quant à eux, un élément important, en offrant des propriétés hépato-protectrices.

    Principes actifs

    Le fruit du chardon-Marie est composé de trois substances, la silychristine, la silybine et la silydianine, qui vont former un complexe hépatoprotecteur que l'on appelle silymarine. Cette substance rend la composition du chardon-marie unique en son genre.

    La silymarine agit de plusieurs façons, voici quelques-unes de ses actions : Empêche la peroxydation des lipides ; Limite l’absorption des substances toxiques ; Participe à la détoxification hépatique ; Accroît la synthèse des protéines et des enzymes ; Stimule la régénération du foie ; Possède une activité anti-cancer : effets positifs sur la cancérogenèse, effet anti-métastatique ; Inhibe la prolifération des cellules cancéreuses de plusieurs tumeurs ; Combat les radicaux libres. (Mes-bienfaits)

    En plus de cela, on y trouve des flavonoïdes, des lipides, des protéines… Les flavonoïdes ont des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui confèrent au chardon-marie le pouvoir de lutter contre les radicaux libres et de ralentir le vieillissement des cellules. Par conséquent, en plus de soigner et de reconstruire le foie, cette plante médicinale permet de combattre la dégradation des cellules de l’organisme.

    Bienfaits du chardon-Marie

    Réputé pour ses propriétés dépuratives, diurétiques et digestives, le chardon-marie possède des bienfaits remarquables, notamment contre les troubles du foie.(*) mais aussi dans la régulation des règles abondantes

    Le chardon-Marie fait partie des plantes "amères" typiques utilisées en médecine traditionnelle (vu dans Élixir du Suédois)

    ------

    (*) Protection hépatique, détoxication du foie, sécrétion biliaire... Le chardon-marie aurait la propriété de reconstruire les cellules abîmées du foie tout en protégeant cet organe contre les toxines naturelles ou chimiques. Il est donc très utile dans de nombreuses situations : abus d’alcool, jaunisse, chimiothérapie, cirrhose, trouble biliaire, troubles digestifs, empoisonnement au venin, etc.

    Résumé des bienfaits

    Des propriétés uniques dues à la présence de la silymarine (contenue dans les fruits séchés), principe actif aux effets thérapeutiques puissants.

    Protection hépatique Traite les troubles du foie (hépatiques) : crises de foie, maladies du foie Protège le foie (action hépato-protectrice), l’estomac et la vésicule biliaire ; idée d’association : fenugrec, reishi ganoderma.
    Augmente la sécrétion biliaire (production de bile) : soigne les insuffisance biliaires et les calculs Soigne les intoxications alimentaires et médicamenteuses (idée d’association : gingembre) Aide à soigner la jaunisse (ictère) Traite la cirrhose du foie Prévient et soigne la gueule de bois Désintoxication médicamenteuse (drainage hépatique) Aide à soigner la résistance à l’insuline

    Digestion Soulage les troubles digestifs (dyspepsie) : maux d’estomac, ulcères, flatulences, lourdeurs, ballonnements, brûlures, constipation, diarrhée, gaz intestinaux… Favorise la digestion Redonne de l’appétit Soigne les gastrites, des inflammations de la paroi (muqueuse) de l’estomac

    Protection des reins Protection contre les effets des médicaments toxiques pour les reins (selon une étude du Journal of Pharmaceutical Sciences)

    Renfort immunitaire Pouvoir anti-oxydant Effet anti-inflammatoire Combat les cellules tumorales de plusieurs cancers (prostate, ovaire, sein, poumon, peau, vessie…) Aide à lutter contre le diabète

    Saignements Régule les règles abondantes Diminue les saignements de nez Peau, dermatologie Traite les problèmes de peau causés par le foie. Idée d’association : Aloe vera.

    Mes-bienfaits

     

    Les usages du chardon-Marie

    Formes et préparations : décoctions, infusions, extraits, huiles, gélules, teintures, capsules.

    Il y a toujours les formules de l'herboristerie, solutions des plus simples : drainantes, dépuratives, anti-inflammatoires, antispasmodiques (chardon-Marie, camomille, curcuma...), ces tisanes répondent bien au quotidien de ces troubles.

    Lu dans Hulda Clark - Physiologie cellulaire

    Indications thérapeutiques usuelles

    Les troubles du foie, les maladies liées à cet organe, les troubles digestifs. Le chardon-Marie permet surtout la formation d'un complexe hépato-protecteur.

    Autres indications thérapeutiques démontrées Très diverses comme des actions contre le diabète. Utilisé également contre la dépression.

    Utilisation interne

    • Action sur le foie/vésicule : traite la cirrhose du foie, ralentit sa progression. Certaines substances du chardon-Marie ont un pouvoir hépato-protecteur. Traite également l'insuffisance hépatique, les calculs biliaires.
    • Traite les règles abondantes.
    • Aide à la reconstruction des cellules endommagées, afin d'en restaurer la capacité métabolique.
    • Antispasmodique. Apaise les crampes digestives.
    • Antidépresseur.

    Utilisation externe

    • Effets sur la peau, soins.

    Dosage

    Il est généralement recommandé de prendre entre 140 et 210 mg de chardon-marie par jour (extrait titré entre 70 et 80% de silymarine).

    La gélule d’extrait sec de graines de chardon-marie est particulièrement indiquée pour tirer profit des bienfaits de la plante car elle permet d’apporter une quantité suffisante et régulière de principes actifs à l’organisme. Généralement, une gélule contient 200 mg d’extrait sec. En  fonction du traitement et de la posologie, prendre 1 à 3 gélules par jour en une ou plusieurs prises.

    Troubles du foie Généralement, on préconise de plus grandes doses pour le traitement d’un trouble hépatique, par exemple 3 gélules à prendre en 3 prises par jour (entre 200 mg et 600 mg d'extrait par jour). Cependant, il n’y a pas vraiment de règle en la matière. En cas de troubles hépatiques (comme digestifs, d'ailleurs) il est conseillé de commencer par un faible dosage puis d’augmenter progressivement en fonction du ressenti.

    Contre les troubles digestifs, le chardon-Marie peut être utilisé sous plusieurs formes : en graines séchées (12 g à 15 g par jour, en 2 ou 3 fois), en décoctions (pendant trente minutes, faire bouillir 3,5 g de graines dans 150 ml d'eau, boire la préparation une demi-heure avant chaque repas), en teinture (1 ml ou 2 ml, une demi-heure avant chaque repas)

    Cure de chardon-Marie Il est souvent recommandé de faire des cures longues de chardon-marie : entre 2 et 3 mois. Ainsi, la plante médicinale peut agir sur l’organisme en profondeur pour le soigner, le réparer et le protéger. De cette manière, les toxines sont chassées, l’organisme est nettoyé et le foie est purifié.

    ------

    Voir

    Détox (intox / détox)

    Quelle différence entre intoxination et intoxication ?

    Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

    Dans le cas d'une jaunisse, d'une hépatite ou d'une "crise de foie", le chardon-Marie s'utilise combiné à de la fumeterre, du radis noir, de l'artichaut... ce qui renforce son action.

     

    Fumeterre officinale en fleurs
    (Fumaria officinalis)

    Exemple d'action hépatique : association avec l’artichaut et le curcuma.

    Pour un traitement antidiabétique, des plantes comme la momordique, le gymnema ou le ginseng peuvent être associées à de la silymarine (chardon-Marie).

    Exemple d'action anti-diabète : association avec le ginseng et le gymnema.

    Interactions avec des médicaments

    Pour lutter contre le diabète, la silymarine peut être prise en plus des médicaments hypoglycémiants traditionnels. Il est préférable de consulter un médecin qui prescrira les doses appropriées.

    Précautions

    Il n'y a pas de précautions particulières aux doses thérapeutiques indiquées, sauf cas particulier. En cas d'obstruction des voies biliaires, par exemple, il ne faut pas utiliser de chardon-Marie ni d'autres plantes stimulant la vésicule.

    Pas de contre-indications particulières, sauf pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

    Effets indésirables très rares et bénins. Il peut s’agir de troubles intestinaux légers (diarrhée, nausée) potentiellement causés par l’action détoxifiante du chardon-marie. Si des personnes sont allergiques à des plantes de la famille des Composées (plus de 20 000 espèces dont la laitue, l’endive, le pissenlit, l’artichaut, le tournesol, la marguerite, la camomille…), il est possible que le chardon-Marie entraîne à son tour des réactions (rares toutefois), des troubles gastro-intestinaux plutôt légers peuvent apparaître sous forme de nausées ou de diarrhées.

    Quoi qu'il en soit, il faut toujours se référer à un médecin ou à un pharmacien et respecter les doses prescrites. En effet, cette plante ayant une action sur le foie, elle peut réduire l'effet de certains médicaments.

     

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Documentation

    Sources

    Doctissimo

    Mes-bienfaits

    Top Bien-être [archive]

    Wikipédia

    Voir aussi

    adresse photo "Chardon-marie (fleur) Doctissimo" [https://cdn.prod.docfr.doc-media.fr/var/doctissimo/storage/images/media/images/fr/www/chardon-marie/619185-1-fre-FR/chardon-marie.jpg]

    adresse photo "Chardon-marie (fleur) Top Bien-être" [https://topbienetre.files.wordpress.com/2014/06/le-chardon-marie.jpg]

    Le Chardon (Luminessens) [archive sans vidéo1 - vidéo2]

     

    Une légende mariale

    Une légende veut que Marie, voyageant de Judée en Égypte pour échapper à Hérode, aurait caché l'Enfant Jésus sous un bosquet de chardons, où elle lui aurait donné le sein. Quelques gouttes de son lait tombèrent sur les feuilles, d'où les nervures blanches caractéristiques à cette espèce. Cette légende est peut-être également à l'origine d'une indication traditionnelle dont l'efficacité n'a jamais été démontrée et qui voulait que la plante favorise la lactation en vertu de la théorie des signatures.

    Wikipédia

     

    Le chardon aux ânes

    Onopordum acanthium L.

    Chardon aux ânes Onopordum acanthium Planche

    Le Chardon aux ânes ou Onopordon à feuilles d'acanthe, est une grande plante épineuse, de la famille des Astéracées. Ce grand chardon est assez commun en terrain calcaire dans toute l'Europe centrale.

    Cette espèce est originaire d'une vaste zone incluant l'Europe, l'Asie centrale et occidentale. Elle s'est largement naturalisée dans tous les continents.

    Le réceptacle charnu des capitules, ainsi que la base des bractées qui l'entourent, sont riches en inuline et comestibles à la manière de l'artichaut. Ils sont broutés par les ânes.

    C'est également une plante mellifère, qui attire les abeilles par son nectar abondant.

    Plante rustique qui se reproduit très facilement par semis, certaines variétés sont cultivées comme plantes ornementales, pour le caractère très décoratif du feuillage et des capitules.

    C'est aussi une mauvaise herbe qui peut infester certaines cultures par sa facilité de reproduction par graines. Aux États-Unis, elle est considérée comme plante envahissante.

    Wikipédia

     

    "Mauvaises herbes" à ne surtout pas arracher (Comment-économiser) [PDF]

    1. Bardane Arctium
    2. Chardon-Marie
    3. Chicorée Cichorium 
    4. Consoude Symphytum
    5. Lierre terrestre Glechoma hederacea (Lierre grimpant)
    6. Ortie Urtica (voir aussi Légumes oubliés - Cuisiner les "mauvaises herbes")
    7. Pissenlit Taraxacum (Superaliments 2 - voir aussi Taraxa... quoi ?)
    8. Plantain Plantago (voir aussi Grand Plantain Plantago major)
    9. Pourpier Portulaca oleracea (Légumes oubliés)
    10. Trèfle (rouge) Trifolium pratense (Passeport-santé) PDF  

     

     

     

    haut de page