• 2-Lexique "phyto-médical"

    Dernière mise à jour : mars 2022

    Lexique "phyto-médical"

    lexique 'dame Nature'

    (ancien nom : Lexique "Botanique-Phyto-Condiments")

    Voir, Yantra

    Lexique "culinaire"

    Lexique "essentiel"

    Lexique latin-botanique

    Lexique "phyto-bota"

    Lexique "sportif"

    A

    Ablution

    n. f. dérivé du latin abluere, laver

    Action de se laver le corps ou une partie du corps, exemple : faire des ablutions.

    Vin ou eau que le prêtre verse sur ses doigts après la communion.

    Vu dans Genévriers

    Abricot

    Voir Lexique "phyto-bota"

     

    Absolu

    Absolu(e) : essence obtenue à partir de concrètes ou de résinoïdes.

    Voir Lexique "essentiel"

    Voir Alcool

     

    Accidents et remèdes

    Accidents et remèdes 1. [blessures musculaires des membres, contracture, claquage, déchirure musculaire (8-15) dont contusions, crampes musculaires (8), conseils pour l’application de glace, entorse (et foulure), syndrome des loges d'effort (14) - inflammations, tendinite, bursite (16-22)]

    Accidents et remèdes 2. [épaule (1-2) dont décoapter (2) - bras, coude (3-6) - main, poignet, pouce, syndrome du canal carpien (7-10) - pied, cheville (11-23) dont pied plat-creux (12), engelures (14), pied d’athlète ou intertrigo (15), crevasses (16), ampoules (17), etc., entorse (19-20) et strapping (21), tendon d'Achille (22-23) - jambe, genou (24-32) dont entorse du genou (31-32) - tendinite, voir épaule (1-2), coude, épicondylite, traitement, prévention (3-6), cheville, tendon d'Achille (23), genou, orthèses plantaires, syndrome rotulien fémoro-patellaire et tendinite rotulienne, examens et exercices (25-31), périostite tibiale (32)]

    Accidents et remèdes 3. [pubalgie (2-5) - point de côté (6-7) - courbatures (7-9) - fatigue musculaire, test de Pichot (10-11) - lombalgie ou mal de dos, exercices (12-13) - hernie discale lombaire, lumbago et sciatique, exercices (14-17) - mal de dos, muscler, exercices (18-24) - torticolis (25-28), prévenir les cervicalgies (29-30) - yoga et problèmes de dos (31-33)]

    Voir plus bas Secourisme et urgence (liste de liens)

    Voir aussi

    Entorse

    Immobiliser un traumatisme (Survivalisme)

    Ligament

    Rupture

    Tendon

    Traumatisme (Lexique "sportif)

     

    Acide acétique

    Cette molécule confère son goût acide et son odeur piquante à l’acetum des Romains (d’où son nom d’acide acétique), l’un des plus simples acides carboxyliques, de formule chimique CH3-CO-OH.

    L’acide acétique est un liquide incolore, le plus vieux conservateur alimentaire de l’histoire. Les Romains l’appelaient acetum, le vinaigre. Toutes les civilisations qui pratiquaient le brassage de la bière ou la vinification ont découvert cet acide naturel.

    Cette substance, que l’on retrouve à l’état naturel chez l’homme ou les végétaux (des traces chez l’homme dans la sueur et le sang ou chez les végétaux dans la sève et le bois) est principalement obtenu par voie de synthèse en industrie et trouve de nombreuses applications. C’est l’additif alimentaire le plus courant et un puissant antiseptique. À l’état pur, débarrassé de toute son eau, l’acide acétique prend l'aspect de cristaux de glace.

    Très utilisé dans l’industrie, l’acide acétique est un réactif simple à produire en grande quantité, notamment comme additif alimentaire, en photographie, dans la fabrication de plastiques tel que le polyéthylène téréphtalate (PET) ou l’acétate de cellulose, utile à la production d’acétate de vinyle (peintures, adhésifs) et de solvants organiques...

    Un solvant, un conservateur, un parfum

    L’application industrielle la plus connue de l’acide acétique est celle de conservateur alimentaire. C’est à lui que le vinaigre doit sa saveur – et son odeur. Cet additif accompagne le métabolisme des aliments et permet d’améliorer la qualité et la sûreté d’un produit.

    L’acide acétique est aussi utilisé dans l’industrie textile pour la teinture et l’impression. Les photographes l’utilisent en petite quantité dans leur chambre noire pour le développement des clichés.

    L’acide acétique est employé comme solvant pour la fabrication de plastique comme l’acétate de cellulose qui entre dans la composition de peintures et d’adhésifs, et le PET, le polyéthylène téréphtalate, une substance dangereuse pour l’homme à l’utilisation très réglementée depuis les années 1990.

    Voir Ingrédients à éviter

    Certains fabricants emploient l’acetum comme base pour les parfums aux odeurs les plus "piquées".

    Géo

    L’acide acétique comme élixir médical

    Les laboratoires pharmaceutiques utilisent l’acide acétique pour son grand pouvoir contre les bactéries. L’acétylation d’une molécule – sa synthèse avec un acide acétique – renforce l’effet de certains médicaments.

    La substance est connue dans le monde entier pour ses vertus antiseptiques et désinfectantes. Elle entre dans la composition et accroît les effets de certaines drogues à usage médical comme l’aspirine ou la morphine... On en trouve même dans les vitamines et la caféine.

    L’acide acétique est aussi employé dans la fermentation des produits agricoles, comme les fongicides.

    La substance est peu toxique pour l’homme, même en grande quantité. Il est cependant déconseillé d'en ingérer en cas de maux d’estomac, du fait de son acidité. L’OMS a inscrit l’acide acétique sur sa liste des médicaments essentiels.

    Géo

    Historique

    L’usage de l’acide acétique en chimie remonte à l’Antiquité. Toute culture pratiquant le brassage de la bière ou la vinification du moût de raisin a inévitablement découvert le vinaigre, résultat naturel de l’évolution de ces boissons alcoolisées laissées à l’air libre.

    L’emploi du vinaigre intervenait dans la fabrication de pigments (plomb blanc, vert-de-gris), mais également dans la préparation d’un sirop sucré riche en acétate de plomb, le sapa, qui contribua en partie à la chute de l’Empire romain…

    Au VIIIe siècle, le Perse Jabir Ibn Hayyan, un des fondateurs de l’alchimie, concentra l’acide acétique à partir du vinaigre par distillation.

    Durant la Renaissance, l’acide acétique pur (dit "glacial" parce qu’il formait des cristaux ressemblant à la glace) était préparé par distillation sèche d’acétates métalliques.

    Au XVIe siècle, l’alchimiste allemand Andreas Libavius compara l’acide pur ainsi produit au vinaigre.

    Source et suite Société Chimique de France

    Voir

    Un conservateur historique et un puissant médicament (Géo) [archive]

    Acide acétique (Société chimique de France) [archive] [archive plus ancienne]

     

    Acide ascorbique

    L'acide ascorbique c'est la vitamine C, antioxydant que l'on trouve dans bien des fruits voire dans plusieurs légumes.

    En trempant les quartiers de fruits comme les Pommes, les Poires et les Pêches, voire certains légumes ou des herbes, dans une solution d'acide ascorbique, on forme une barrière qui empêchera l'oxydation du fruit ; le produit conservera ainsi le maximum de sa couleur naturelle, même en conserves ; à noter que la compote de Pommes est bien plus "jolie" avec, mais pour elle, l’acide ascorbique est optionnel ! L'idée est de recouvrir les fruits de vitamine C le plus tôt possible pour empêcher l'oxydation ; si on le fait après la cuisson, c'est inutile, ils sont déjà oxydés !

    On trouve l'acide ascorbique sous 3 formes.

    - Pur en poudre. Cette forme est assez difficile à trouver en petits formats sur le marché. On en vend de plus petits en ligne, en vrac ; si vous commandez en ligne, faites-le auprès d'une boutique de votre pays (économie, gain de temps...) Si vous utilisez de la vitamine C en poudre, 1 c. à thé (3 g) par 4 litres d'eau froide suffira.

    - En comprimés. La vitamine C en comprimés est facile à trouver en pharmacie. Les comprimés non aromatisés et non colorés sont de mise. Assurez-vous qu’ils contiennent 500 mg d'acide ascorbique sans aucun autre ingrédient actif, car il existe toutes sortes de mélanges.

    À noter que certaines marques contiennent aussi de "l'ascorbate..." : en effet, pour la congélation et la dessiccation, c'est très utile aussi... Si vous utilisez de la vitamine C en comprimés, 6 d e 500 mg broyés pour 4 litres d'eau froide (= dosage ci-dessus de vitamine C en poudre)

    - En préparation commerciale. Bel attrape-nigaud (quant aux prix...)... Selon les instructions d'un fabricant, il vous faudra 24 fois plus de poudre, soit 8 c. à s. / 4 litres d'eau pour obtenir le même résultat ; et quand on lit les ingrédients d'un tel produit, en tête de liste on voit "Dextrose" : on a gonflé la vitamine C de 23 fois son volume avec du bête sucre de Maïs !

    Vu dans Le livret des cueillettes (PDF)

    Voir Scores en vitamine C de fruits & légumes

     

    Acide citrique

    L'acide citrique, découvert dans le jus de citron (Citrus de la famille des Rutacées) qui en contient 5%, est aujourd'hui produit industriellement et se présente en poudre.

    Idéal pour retirer le tartre ou la rouille, il blanchit et détartre. Le citron est déjà lui-même anticalcaire et antiseptique, il dégraisse et désodorise, est 100% biodégradable et non toxique.

    Gare aux surfaces qui craignent les acides, marbre et pierre poreuse.

    Vu dans

    Bicarbonate

    Femme Actuelle

    La Bergamote (Citrus aurantium subspecie bergamia), variété d'Orange (Rutacées) originaire de Bergame - Italie - est très utilisée en parfumerie (en particulier eau de Cologne) et en confiserie, employée aussi comme désodorisant domestique.

    Son écorce sert à la fabrication du Curaçao, etc., la pulpe à celle de l'acide citrique, etc. Elle fournit une essence - expression de la partie externe du péricarpe du fruit frais du Bergamotier.

    L’acide citrique est-il dangereux ?

    Non pas du tout, même s’il faut respecter quelques conditions d’utilisation.

    En effet, il peut être irritant pour les yeux et la peau, aussi il est conseillé de porter des gants lorsqu’on s’en sert.

    L’acide citrique est déconseillé sur les surfaces qui se tachent, telles que l’émail, l’aluminium ou le marbre.

    De même, il ne faut pas le mélanger avec d’autres produits sous peine de déclencher une réaction chimique.

    On l’utilise le plus souvent dilué.

    Femme Actuelle

    Santé

    Les acides faibles (acides citrique, acétique...) que renferment citron, vinaigre ou cornichons sont au intéressants pour en équilibrer le pH car au cours de la digestion ils se transforment en bicarbonates (comme dans les pastilles Vichy) permettant de calmer les brûlures acides de l’estomac.

    En fait, ils absorbent l’acidité ambiante de l’organisme, essentiellement due à une mauvaise hygiène de vie (stress, tabac, repas pris à la va-vite...) et à une alimentation réellement acidifiante (trop riche en protéines animales, aliments raffinés et pas assez en fruits et légumes). 

    Or trop d’acidité engendre fatigue, douleurs articulaires, musculaires, problèmes cardiaques, stress, surpoids... Mais le citron n’y est pour rien, au contraire.

    Ces goûts qui trompent la santé (Notre Temps)

    Voir le Citron de Valnet

    Beauté

    Le citron est un concentré d’alpha-hydroxy acides (AHA). C’est  pourquoi il rivalise sans problème avec de nombreux peelings cosmétiques pour la peau : les produits les plus onéreux du marché s’appuient généralement sur les propriétés de ces mêmes AHA…

    L’acide citrique a la capacité de briser les liens qui maintiennent  les cellules mortes de la peau et empêchent de laisser apparaître la  couche inférieure, plus jeune. L’exfoliation d’une couche très fine de peau morte redonne de l’éclat au teint du visage. Elle stimule aussi  l’échange sanguin, qui favorise la production de collagène. Enfin, une  bonne exfoliation enzymatique avec des acides doux permet de réduire  l’apparence des pores dilatés et des cicatrices.

    D’une manière générale, le peeling au citron est  particulièrement bien adapté aux peaux normales mixtes non sensibles, et aux peaux grasses à tendance acnéique ou à problèmes.

    Vu dans Exfoliants

    Acide citrique, voir

    L'acide citrique. 10 utilisations partout dans la maison (Femme Actuelle) [archive]

    L'acide citrique : le produit ménager indispensable (Femme Actuelle) [archive]

    L'acide citrique, un super nettoyant naturel (Femme Actuelle) [archive]

    Citron, voir

    Le citron pour une maison propre et saine (Femme Actuelle) [archive]

     

    Adjuvant

    nom masculin et adjectif

    Un adjuvant est un médicament, un produit ajouté à un autre pour renforcer ou compléter son action.

    En médecine humaine ou vétérinaire, un adjuvant immunologique est une substance qui, administrée conjointement avec un antigène, stimule ou renforce le système immunitaire.

    En agriculture, un adjuvant est une substance qui améliore l'éfficacité des produits phytosanitaires.

    On retrouve aussi des adjuvants en chimie => Wikipédia

    En littérature, un adjuvant (ou auxiliaire) est un personnage, une chose ou un événement qui aide le personnage principal à accomplir l'action, un stimulant...

    Voir Excipient

    Adultération

    L'adultération est une pratique frauduleuse consistant en l'ajout d'un produit de moindre valeur à un autre produit, qui est alors vendu ou donné pour ce qu'il n'est pas (par exemple ajout d'eau dans le lait, ou ajout d'une huile de mauvaise qualité dans une huile d'olive vendue comme de bonne qualité)...

    Voir Lexique "culinaire"

     

    Aigu

    Adjectif (fém. "aiguë", attention au tréma sur le "e")

    En médecine, une maladie aiguë est une maladie à apparition brusque et évolution rapide (opposé à chronique)

    "Aigu" désigne une maladie au parcours abrupt. Ce terme se réfère à l'échelle de temps d'une maladie par contraste avec "subaigu" (dont les caractères sont intermédiaires entre l'état aigu et l'état chronique) et "chronique" (dont les effets persistent dans le temps, en général plus de 3 mois)

    Exemples :

    La leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) est un type de cancer et de leucémie provoquée par la multiplication de lymphocytes défaillants dans la moelle osseuse appelés blastes. Elle affecte surtout les enfants et comme son nom "aiguë" l'indique elle apparaît brutalement, avec seulement quelques jours ou semaines entre les premiers symptômes et le diagnostic, le traitement pouvant alors débuter dans les jours ou les heures qui suivent le diagnostic.

    La pancréatite aiguë est l'inflammation rapide du pancréas. En fonction de sa gravité, elle peut avoir de graves complications et une grande mortalité malgré le traitement. Alors que les cas modérés se normalisent grâce à des mesures conservatives ou à l’endoscopie, les cas graves nécessitent une chirurgie pour endiguer l’évolution de la maladie.

    Le syndrome abdominal aigu est un ensemble de symptômes et de signes cliniques traduisant une affection d'un viscère abdominal. Le syndrome abdominal aigu est généralement centré sur une douleur précise qu'il convient d'identifier méthodiquement, et éventuellement d'autres signes : digestifs, généraux.

    Le syndrome respiratoire aigu sévère - SRAS - est une maladie infectieuse des poumons due à un coronavirus, le SARS-CoV, apparu pour la première fois en Chine en novembre 2002, qui a provoqué une épidémie à partir de mai 2003 dans 29 pays, infecté plus de 8 000 personnes et fait au moins 774 morts. La maladie s'est manifestée jusqu'en mai 2004.

    Wikipédia

    Voir plus bas

    Anodin - Bénin

    Albuminurie

    Présence d'albumine dans l'urine. Synonyme : protéinurie.

    Vu dans Genévriers

     

    Alcaloïdes

    Les alcaloïdes sont des molécules à bases azotées très majoritairement d'origine végétale. Ils peuvent se présenter sous forme de molécules organiques hétérocycliques azotées basiques. Associés à l'essor de l'industrie pharmaceutique, ils ont permis d'ouvrir le domaine des "médicaments chimiques" à partir de la fin du XIXe siècle...

    Suite dans Wikipédia

    Voir aussi Alcaloïdes (Wikipédia)

    Voir plus bas Berbérine

    + pdf

    Ciguës

    Oignon - Sodium-potassium Alcaloïdes (p.2) (Bourdaine)

     

    Alcool

    Lalcool éthylique (éthanol) est le solvant neutre utilisé comme support dans les préparations alcooliques (teintures-mères) 

    Vu dans Huiles essentielles 1. généralités

    Voir aussi Alcool de Wikipédia

    Le titre alcoométrique volumique (TAV), aussi appelé degré alcoolique ou degré d'alcool, est la proportion d'alcool dans une boisson.

    Ce titre est le rapport entre le volume d'alcool (éthanol) contenu dans le mélange et le volume total de ce mélange, à la température de 20 °C.

    Les instruments utilisés pour mesurer le titre alcoométrique sont les "densimètres électroniques", les "aréomètres" et "pycnomètres".

    Différentes unités sont utilisées, le pourcentage volumique (% vol) ou degré (noté °), le degré Gay-Lussac 1 (° GL), le proof, et le Sikes ou Sykes

    Note

    1. Voir Table de mouillage de l'alcool (Pharmacie des Rosiers)

    Wikipédia

    En supermarché, on trouve de l'alcool à 70°, meilleur désinfectant.

    Vu dans Des produits ''éco...'' pour ma maison

    L'alcool modifié est celui qui est aujourd'hui vendu en pharmacie. Il est constitué d'éthanol à 80 ou 90 % auquel du camphre est ajouté en guise de dénaturant.
    Divers alcools spécialement dénaturé (SD) sont utilisés comme ingrédients cosmétiques dans une grande variété de produits.

    L’alcool isopropylique 99 % est également connu sous le nom d’alcool à friction.

    Alcool iodé : voir Iode

    Voir aussi

    alcool à brûler ou ménager

    Eau de Cologne (Histoires d'eaux)

    Eau-de-vie (Histoires d'eaux)

    Les produits hydroalcooliques sont des solutions aseptisantes cutanées, généralement composées d'alcool, de peroxyde d'hydrogène et de glycérol. Elles ont des propriétés bactéricides, "virucides" et fongicides, et jouent donc un rôle important dans l’hygiène des main

    Voir Gel hydroalcoolique et stratégie immunitaire (Info Coronavirus Je fais quoi ?)

    L'alcool de seigle

    Depuis [2017] le marché de l’alcool surfin certifié bio est tendu. Le blé la principale céréale utilisée pour la distillation de l’alcool bio se fait rare alors que le marché croît de façon constante. Les volumes d’alcool bio produits au sein de l’UE ont même été quasiment divisés par 2 !

    Alcool standard fabriqué par la fermentation et la distillation de seigle bio, l'alcool de seigle certifié bio se présente comme un substitut répondant parfaitement aux critères qualitatifs ayant de plus l’avantage de permettre de maintenir un tarif identique.

    Transparent, d'odeur et de goût particuliers, l’alcool de seigle est doté d’excellentes qualités analytiques et organoleptiques. Il remplit toutes les conditions d’un parfait alcool de qualité surfin contenant peu d'impuretés.

    L'alcool de seigle certifié bio est destiné à l’industrie alimentaire, la fabrication de boissons et spiritueux, la parfumerie ou la cosmétique.

    D'après Alcool surfin de seigle issu de l’agriculture biologique - 27 juin 2018 (Nadal-Alcools)

    Voir aussi

    Alcool de grain (greelane.com)

    Céréales

    Où peut-on trouver de l'alcool pur ?

    C'est compliqué en France :-/ vous avez le site Nadal où vous pouvez trouver de l'alcool à 90° (très cher mais qui peut rendre service. Pour les alcools plus forts il faut un numéro professionnel, autrement dans les pays frontaliers : Belgique, Italie, Espagne.

    de Althéa Provence

    Alcoolature : voir Remèdes conseillés en revue (macération, teinture-mère, teinture alcoolique)

    Voir également

    plus bas Distillation

    Alcool... hic !

    Listes de liqueurs et alcools

     

    Allergie - Anti-histaminique

    Une allergie est une réaction anormale et excessive de notre système immunitaire qui s’attaque à une substance inoffensive de notre environnement ou à un intrus qui n’est pas censé engendrer une réaction si importante… Les symptômes peuvent apparaître très rapidement après exposition à l’allergène ou peuvent apparaître quelques jours plus tard.

    [...]

    Un allergène est un antigène, c’est-à-dire qu’il va être reconnu par notre système immunitaire pour engendrer une réponse inflammatoire. Pour chaque antigène, notre système va fabriquer un anticorps, l’IgE dans le cas de l’allergie. L’IgE va pouvoir fixer 2 antigènes, les emprisonner en quelque sorte, afin de faciliter la reconnaissance et la destruction par le système immunitaire. Cette association antigène-anticorps est appelée "complexe immun". Plus il y a de complexes immuns, plus le système immunitaire sera en alerte…

    Voir aussi Topique

    Histamine : voir Tomate

    Les plantes anti histaminiques intéressantes

    Le Plantain (Plantago) est un anti-histaminique important et bien connu. Sa feuille renferme dans sa composition des iridoïdes dont le principal est l’aucuboside. L’aucuboside a des propriétés antibactériennes et antitussives utilisées pour soigner les affections broncho-pulmonaires. Les mucilages présents ajoutent une action adoucissante, émolliente et facilitent l’expectoration : le plantain régule la toux et facilite la respiration en cas de bronchite allergique. Grâce à sa composition, le plantain est également anti-inflammatoire et anti-allergique : il est donc un précieux allié dans toutes les manifestations respiratoires allergiques et sur la composante inflammatoire des bronchites, pharyngites et laryngites.

    La quercétine est un flavonoïde provenant des plantes. Deux études indépendantes démontrent que 100 mg de quercétine pris pendant 8 semaines diminuent de manière significative les symptômes de l’allergie au pollen. La quercétine inhibe aussi la réponse inflammatoire déclenchée par la reconnaissance d’un antigène par le système immunitaire. Pigment alimentaire naturel, la quercétine possède un rôle anti-asthme reconnu.

    Quelques plantes alimentaires riches en quercétine : Câpre (Capparis spinosa), Livèche (Levisticum officinalis), Piment fort Capsicum (jaune, cru), Sureau noir (Sambucus nigra), Chocolat noir (issu de l’arbre Theobroma cacao), Oignon (Allium cepa) rouge (cru, plus riche que l'oignon jaune), Myrtille sauvage (Vaccinium myrtillus), Brocoli Brassica oleracea var. italica, une variété de chou (cru), Thé vert 1, Cerise (Prunus), Vin rouge 2 (... suivant cépages et macération. La pellicule du grain de raisin contient de 4 à 10 mg/kg), Pomme Malus communis (crue avec sa peau), Thé noir... (Wikipédia)

    1 Voir Le Thé (10 aliments pour la bronzette)

    2 Voir Vignobles (Languedoc-Roussillon) pdf

    Le Cassis (Ribes nigrum) aussi, est riche en quercétine. Il était prescrit comme supplément nutritionnel dans les cas de troubles occasionnés par le pollen du 'cèdre' du Japon (Cryptomeria) et les études scientifiques ont ensuite corroboré ces utilisations empiriques.

    Les graines, les feuilles et surtout l’huile de Périlla (Perilla frutescens) sont utilisées depuis des siècles en cuisine pour éviter les allergies alimentaires mais son action est bien plus importante. En effet, ces dernières années, des études poussées ont démontré que la périlla peut être utilisée à la fois en prévention, puisqu’elle contribue au renforcement des défenses naturelles, mais aussi en cas de crise allergique puisqu’elle limite certains états inflammatoires.

    La vitamine C semble agir en tant qu’anti-histaminique avec des taux d’histamine en circulation sanguine inversement proportionnels au taux de vitamine C...

    Source d'après Nutrilife Blog Santé

     

    Aloé vera

    Centralisation des informations sur l'aloé vera.

    Même chez les plantes médicinales, des parties peuvent être toxiques

    Aloé vera coupe-schéma

    Même Aloe barbadensis., la bonne espèce, celle qui a des propriétés médicinales...

    Si le gel d’aloe est translucide et apaisant, la sève d’aloe, elle, est jaunâtre. Cette dernière se trouve dans l’enveloppe verte de la feuille d’aloe, juste sous la cuticule externe. Ce liquide jaune… ce n’est pas du tout bon pour vous !

    Si vous l’avalez telle quelle, la sève de l’aloe vera (ou “suc” ou “latex”) est toxique pour les intestins. Sur la peau, elle provoque l’effet inverse de ce qu’on recherche avec du gel : démangeaisons et irritations !

    Il y a même eu des cas d’intoxication rapportés, des jeunes gens qui voulaient bien faire en se faisant un bon smoothie d’aloe, en mettant dans la cuve de leur blender des feuilles entières : gel + enveloppe verte.

    Surtout ne faites pas cela. Vous risquez des dommages digestifs et des irritations en cascade. L’aloe vera est une plante qui fait des merveilles… si vous apprenez à l’utiliser correctement !

    • Placez votre feuille d’aloe à la verticale dans une tasse ou un haut verre juste après l’avoir coupée au couteau, pendant au moins 15 minutes.
    • Le liquide jaunâtre s’écoulera de la feuille, vous devriez en voir une bonne quantité dans votre récipient.
    • Ensuite vous ouvrez la feuille. Vous verrez le gel, translucide, à l’intérieur.
    • Au moment de prélever le gel d’aloe, faites bien attention à ne pas racler une partie de l’enveloppe verte avec votre couteau
    • Il faut prendre seulement le cœur de la feuille, là où le gel est vraiment transparent et à bonne distance des fibres vertes. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux "couper" le gel avec un couteau que le "racler" avec une cuillère ou encore "presser" la feuille.
    • Mixer ensuite votre pulpe pour la rendre plus homogène, qui moussera légèrement (c’est tout à fait normal), pour la rendre plus facile à appliquer.

    Source Nature & Autonomie [archive]

    Ceci dit, l'aloé vera est un superaliment !

    La pulpe de l'aloès Aloé vera est un aliment énergétique très complet (diététique)

    Usage externe

    L’aloe vera peut être appliqué seul sous forme de gel (en tube à garder au réfrigérateur pour un effet de fraîcheur qui apaise les coups de soleil éventuels), pour hydrater la peau.

    L’aloès sous forme de gel se trouve en pharmacie et magasins "bio".

    "Grandement réputé pour ses capacités à calmer et soigner les brûlures sous forme de gel, l’aloe vera est bien moins connu sous forme de jus, ce qui est fort dommage étant donné que c’est de cette manière que l’essentiel de ses vertus thérapeutiques se révèle pleinement."

    Jean-Baptiste LoinRéponses Bio [archive]

    qui recommande l'article de Wikipédia

    L'Aloe vera est apaisant, soulage les irritations, notamment

    en cas de coups de soleil

    • casser une partie de la plante, d'en recueillir le gel (voir plus haut comment s'y prendre)
    • et de l'appliquer sur les zones rouges.
    • À défaut, procurez-vous un tube de gel qui vous servira en cas de brûlures.

    Vu dans

    Les petites fraîcheurs de l'été

    Voir Mr Plantes

    Voir aussi Bronzez idiot en deux leçons‏

    en gel hydratant après-soleil pour le visage et le corps

    Utiliser un flacon de 100 ml bien propre et verser les ingrédients suivants :

    • 45 ml de gel d’aloe vera
    • 20 ml d’huile végétale de jojoba
    • 20 ml de macérât de calendula
    • 15 ml d’hydrolat de lavande vraie
    • 7 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic
    • 10 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

    Santé Nature Innovation - 26 août 2015

    en après-rasage, en cas de piqûre (d'abeille)... pour contrer l’inflammation

    Voir

    Piqûres et morsures d'insectes

    Plantain

    Premiers secours

    comme antibactérien

    Une étude publiée en juin 2012 dans l’Australas Medical Journal a démontré que le gel d’aloe vera possède des propriétés antibactériennes. "Quand elles piquent, les abeilles injectent une toxine qui crée une réaction inflammatoire"... 

    www.msn.com [archive]

    • Appliquez le produit et laissez poser jusqu’à absorption complète.
    • Répétez la manœuvre jusqu’à quatre fois par jour.

    Lu dans

    Coronavirus : Gel hydroalcoolique et stratégie immunitaire

    ÉTÉ/HIVER produits solaires (recettes)

    les vertus de l’ail et de l’Aloe Vera en lotion

    Ail et Aloe Vera sont très utiles pour lutter contre les boutons et l’acné.

    • Pour préparer ce traitement, épluchez 5 à 6 gousses d’ail.
    • Versez une tasse de gel d’Aloe Vera dans une casserole.
    • Ajoutee-y les gousses d’ail hachées.
    • Faites chauffer ce mélange pendant une quinzaine de minutes jusqu’à ce qu’il soit de couleur brune.
    • Une fois refroidi, appliquez sur l’acné avec un coton en laissant poser une dizaine de minutes.
    • Puis lavez le visage avec un savon doux anti acné.
    • Appliquez cette préparation pendant 5 jours, jusqu’à ce que le problème soit résolu, au moins en partie.

    Mr Plantes

    Vu dans Histoires d'aulx

    Pour les cheveux

    à pellicules

    Voir Antipelliculaires

    secs

    Voir Cheveux secs (Shampoings maison)

    shampoing qui nourrit et stimule la croissance des cheveux

    Vu dans Pour vos cheveux

    comme un après-shampoing hydratant (gel d’aloe vera)

    Voir Cheveux en santé

    Conservation du produit cosmétique

    Voir Le Cosgard (Info Macérât)

    Documentation

    dictionnaire des remèdes de Grand-mère de Médisite

    Quelques entrées

     

    Amidon

    Pour le végétal, l'amidon est une réserve d'énergie chimique et de nutriment, nécessaire pour survivre à la mauvaise saison (sèche ou froide).

    L'amidon est une des ressources caloriques principales pour l'espèce humaine, car il est le constituant principal des céréales (riz, maïs, blé, sorgho, etc.) et de la pomme de terre.

    Au contraire des glucides simples faciles à digérer, l'amidon, du fait de sa structure complexe, rend le travail enzymatique plus difficile lors de la digestion : se distinguent ainsi les glucides rapides des glucides lents.

    Un sucre lent est un sucre complexe polysaccharide qui serait plus difficile à décomposer que les sucres simples mono- ou disaccharides.

    Si cette conception glucides rapides / glucides lents est souvent utilisée dans le langage courant, elle est aujourd’hui considérée comme non pertinente par la médecine, qui préfère classer les glucides d'un point de vue diététique selon leur indice glycémique...

    Suite : Wikipédia

     

    Anatomie

    Voir dans ce lexique

    Arcade sourcilière

    Artère

    Cartilage

    Cervelet

    Chef (d'un muscle)

    Émonctoire

    Glande pinéale

    Ischions

    Larynx

    Ligament

    Occiput

    Tendon

    Voir dans la rubrique "Liens anatomiques"

    Anatomies (index)

    Atlas et Axis

    Muscles abdominaux

    Muscles cuisses et fessiers

    Muscles dorsaux

    Œil : petit lexique

    Pelvis le petit bassin

    Psoas

     

    Angélique

    L'Angélique Angelica archangelica fait partie des Herbes de la Saint-Jean.

    Elle entre dans la composition de l'eau de Mélisse, un alcoolat, quasi panacée idéale pour lutter contre stress, "déprime", fatigue, digestion difficile... :

    • 67 g sommités fleuries de Mélisse, 50 g zeste de Citron,
    • aa 27 g Cannelle de Ceylan, clous de Girofle et noix de Muscade,
    • aa 14 g semences de Coriandre et racine d'Angélique,
    • 1 litre de Rhum, à laisser macérer 4 jours puis filtrer.

    Extrait de Angelica archangelica

    « La TM (teinture-mère) d’angélique Angelica archangelica, n’est pas commercialisée par Boiron qui propose uniquement la formule homéopathique *. C’est pourquoi je prends la liberté de vous indiquer cet extrait de plante fraîche d’angélique produit par le laboratoire Herbiolys.

    Les teintures-mères Boiron sont constituées en moyenne à 96% d’éthanol. L’éthanol est un alcool pharmaceutique souvent douteux, et très largement dépassé en tant que solvant.

    Les formes de solvant les plus à même de restituer le message de la plante efficacement sont les alcools bio de grains. Ils ne sont pas remboursés par la sécu et sont sensiblement plus chers, certes, mais pour la santé il n’est plus seulement question d’efficacité, mais aussi de ne pas s’empoisonner.

    Et lorsque l’on peut prétendre aux deux, cela n’a pas de prix ! »

    Jean-Baptiste Loin Réponses Bio, Lettre du 20 décembre 2017

    * Voir aussi Homéopathie 2020

    Note : la teinture-mère de Foeniculum Vulgare est celle du fenouil commun.

    Voir aussi  Sirops de santé

    Angoisse : Voir Stress

     

    Anodin

    Du grec ancien ἀνώδυνος, anốdynos, anôdunos ("qui calme la douleur"), construit avec le préfixe privatif ἀν-, an- ("sans") et ὀδύνη, odýnê ("douleur")

    1. Calmant.

    En médecine, se dit d'un médicament qui enlève la douleur (et quelquefois la fait cesser complètement) sans guérir : Les préparations de ciguë, d’opium, etc., sont des remèdes anodins ;

    synonyme : antalgique

    Tandis qu'au figuré, anodin signifie "sans gravité, sans danger, inoffensif" ou "peu efficace" : Un médicament anodin - Dans l’état des choses, il ne faut pas se contenter de remèdes anodins.

    synonymesbénin (bénigne) - inopérant - léger

    contraires : efficace - fort - puissant - violent

    2. Sans grande portée : Mesures anodines - Ce n'est pas anodin, c'est à prendre au sérieux.

    synonymes : banal - insignifiant - quelconque

    contraires : dangereux - grave - important - sérieux

    3. Sans importance, sans relief... : Personnage anodin.

    Au figuré et par moquerie : sans sel, faible, (presque) insignifiant : Des vers anodins, des couplets anodins - Un discours anodin.

    synonymes : effacé - falot - terne - fade

    contraires : brillant - notable - remarquable

    Sources : L'Internaute - Larousse - Wiktionnaire

    Pour un développement, voir CNRTL (Définition de ANODIN)

     

    Antalgique

    Un antalgique*, analgésique*, antidouleur ou anesthésique, est un médicament utilisé en médecine dans le traitement de la douleur (antalgie ou analgésie) d'un patient.

    * À nuancer. Antalgiques et analgésiques sont des adjectifs attribués à des médicaments prescrits contre la douleur. S'ils sont souvent décrits comme des synonymes, ils ont cependant des différences. Les antalgiques sont des médicaments utilisés pour atténuer la douleur, alors que les analgésiques visent à l'éliminer. Ces deux types de traitements sont donc utilisés pour réduire la douleur mais à des niveaux différents. (Top Santé [archive])

    En théorie, on différencie les antalgiques, qui ont pour rôle de diminuer la douleur, et les analgésiques, qui suppriment la sensibilité à la douleur. Ainsi, le terme antalgique serait à réserver au paracétamol et à l’aspirine, alors que le terme analgésique évoque plutôt les morphiniques. Toutefois, en pratique, les deux termes sont employés comme synonymes.

    Un antalgique est utilisé pour le traitement de la douleur, causée par exemple par des céphalées comme les migraines, des douleurs chroniques, des douleurs à la suite d'une opération chirurgicale. Certains sont disponibles uniquement sur ordonnance médicale.

    Afin d’établir des repères, l’OMS a classé les différentes substances en trois paliers, selon leur activité.

    Le palier 1 concerne le paracétamol, le néfopam et les AINS (1) tels que l’ibuprofène, l'aspirine, la noramidopyrine, etc. En cas de douleur jugée faible ou modérée par un médecin, ces médicaments sont prescrits en premier. Les anti-inflammatoires agissent principalement par inhibition de la cyclo-oxygénase, une enzyme responsable d’une cascade de réactions à l’origine, entre autres, de la douleur. Les effets secondaires les plus fréquents sont surtout gastriques, mais d’autres troubles très graves peuvent survenir en cas de surdosage. Ils peuvent être utilisés par voie intraveineuse, intramusculaire, orale ou intrarectale.

    Voir 5 médicaments à fuir comme la peste (PureSanté) [archive] :

    - Paracétamol ne devrait pas rimer avec alcool (PureSanté)

    - AINS pas beaucoup mieux que le paracétamol (PureSanté)

    Le palier 2 concerne les antalgiques opiacés "faibles" et opioïdes mineurs comme la codéine, dihydrocodéine et tramadol (2). Depuis 2015, on retrouve aussi des spécialités directement à base de poudre d'opium. La codéine et le tramadol sont souvent associés à des antalgiques de palier 1, car leurs modes d’action sont différents et complémentaires. On dit que leur action est synergique. Ce type de substance agit au niveau du cerveau sur des récepteurs spécifiques responsables de l’abolition de la douleur. Les principaux effets secondaires comprennent constipation, somnolence, nausées, vomissements, voire difficultés respiratoires. Ce type de composés expose à une dépendance physique.

    La majeure partie des antalgiques du palier 3 concerne les opiacés et opioïdes "forts" : la morphine et ses dérivés comme le sufentanil, le rémifentanil, le fentanyl, alfentanil, hydromorphone, péthidineetc. Certains sont des agonistes (3) partiels, tels que la buprénorphine ou la nalbuphine. Ces médicaments ont le même mode d’action que ceux du palier 2 mais sont plus puissants. Ils sont utilisés en cas de douleurs intenses ou rebelles aux antalgiques de niveau 2. Ils ont les mêmes effets secondaires que les antalgiques opiacés et opioïdes faibles et peuvent entraîner les mêmes problèmes de dépendance.

    Tous les opioïdes ont un effet anticholinergique ; par exemple, codéine (opioïde mineur) et morphine (opioïde "fort') ont un effet anticholinergique léger.

    Voir Facteurs de dangerosité des drogues (pdf p.4)

    Voir aussi Kétamine

    Suite : Wikipédia

    (1) Voir Oméga-3 : douleurs arthritiques

    (2) Lire Le Tramadol sous surveillance : une 1ère victoire contre les opioïdes (Les Lignes Bougent)

    (3) En biochimie, un agoniste est une substance capable de se lier à un récepteur cellulaire et de provoquer une action déterminée dans la cellule généralement similaire à celle produite par une substance physiologique. Une molécule agoniste se lie spécifiquement à un récepteur cellulaire donné et déclenche les mêmes effets que le ligand naturel.

    Voir plus bas Confort

    Voir aussi

    Aïe ma douleur !

    Automédication Attention (Gigeoju)

    Bien utiliser les antalgiques usuels (EurekaSanté par VIDAL)

    Les antidouleurs naturels de la tête aux pieds (Vogot) [archive]

    Micro-mouvements et positions antalgiques

     

    Anticholinergique

    Les médicaments anticholinergiques agissent en bloquant l’effet d’une substance chimique dans votre corps appelée l’acétylcholine.

    L’acétylcholine est essentielle au fonctionnement du corps. Elle vous aide à rester vigilant, à garder un rythme cardiaque régulier, à respirer, à digérer les aliments, à transpirer et à vider la vessie.

    Lorsque vous prenez un médicament anticholinergique, il agit sur de nombreuses parties du corps en même temps.

    Vu dans Réseau canadien pour la déprescription (pdf)

    Voir Ces médicaments qui rendent dément (Automédication Attention)

    Tous les opioïdes ont un effet anticholinergique ; par exemple, codéine (opioïde mineur) et morphine (opioïde "fort') ont un effet anticholinergique léger.

    Voir Liste de 99 médicaments anticholinergiques potentiellement risqués pour les aînés (Psychomédia) [archive]

     

    Antidiarrhéique

    Tout médicament qui soulage des symptômes de la diarrhée.

    Le traitement vise à soulager les symptômes mais aussi à réduire le risque de déshydratation, potentiellement fatale pour les bébés.

    Wikipédia

    Comme la diarrhée n'est souvent que le symptôme d'une maladie ou d'une infection, ces médicaments ne s'attaquent pas à ses causes.

    Ils se divisent en différentes classes thérapeutiques, en fonction de leur mécanisme d'action...

    Source et suite dans Futura Santé

    Anti-histaminique : Voir Allergie

     

    Anti-inflammatoire

    Voir plus haut Antalgique

    Voir plus bas Inflammation

    Voir aussi

    Anti-inflammatoires

    Liens externes :

    Anti inflammatoire naturel (Mr Plantes) [archive]

    Anti-inflammatoires naturels (Médisite)

     

    Antioxydant

    Un antioxydant (AOX) est une molécule qui ralentit ou empêche l'oxydation d'autres substances chimiques à leur contact. Les antioxydants protègent et/ou réduisent les dommages cellulaires causés par des molécules appelées radicaux libres.

    Mr Plantes

    Wikipédia

    Voir aussi

    Huile végétale de Noix de Coco

    Myrtilles (parodontie)

    Œil : les nutriments

    Un rôle anti-oxydant

    Les polyphénols constituent une famille de molécules organiques largement présente dans le règne végétal. Ils sont caractérisés, comme l’indique le nom, par la présence d'au moins deux groupes phénoliques associés en structures plus ou moins complexes, généralement de haut poids moléculaire.

    Wikipédia

    Voir aussi Dents (problèmes)

    Et plus bas Goyave

    Les flavonoïdes : voir plus bas Rutine

    Remarque : les antioxydants ne sont pas toujours des anti-inflammatoires.

    Documentation

    Antioxydants synthétiques : Le BHA et le BHT

    Antioxydants synthétiques dans : Cosmétiques interdits

    Le guide ultime des antioxydants (Thérapeutes magazine) [archive]

    Les antioxydants pour les nuls (Docteur Bonne-Bouffe) [archive] [archive plus ancienne]

     

    Antiseptique

    Un antiseptique est un désinfectant à usage corporel ; c'est une substance qui tue ou prévient la croissance des bactéries, champignons (micro-organismes) et des virus sur les surfaces externes du corps.

    Les antiseptiques sont à distinguer des antibiotiques, qui agissent seulement contre les bactéries et sont administrés par injection ou par voie orale, et des bactériophagiques qui sont des produits contenant des virus "prédateurs" des bactéries.

    Wikipédia

    Produits antiseptiques : voir Wikipédia

    Quelques antiseptiques chez Yantra

    Anxiété : Voir Stress

     

    Apothicaire

    Boutique d'apothicaire au XIVe siècle

    La boutique d'une apothicaire au XIVe siècle (Miniature extraite du Theatrum sanitatis)

    Les apothicaires étaient les précurseurs des pharmaciens. Ils préparaient et vendaient des breuvages et des médicaments pour les malades.

    « Apothecarius » vient du latin et signifie « boutiquier » ce qui correspondait essentiellement aux pratiques des XIIIe et XIVe siècles, où la boutique était l'élément qui différenciait le commerçant sérieux du charlatan (du latin circulator, celui qui se déplace) de passage.

    La profession s'autonomisa au XVIIIe siècle et l’apothicairerie fut progressivement remplacée par la pharmacie à partir du XIXe (Wikipédia)

    Vu dans Baies rouges noires 9.

    Voir plus bas

    Codex

    Monographie

    Documentation

    De l'apothicaire au pharmacien des armées
    [archive] (Apothicaires et pharmaciens des armées)

     

    Arcade sourcilière

    L'arcade sourcilière est la protubérance osseuse située sur l'os frontal au-dessus de l'arcade orbitaire, l'orbite étant le cavité du crâne dans laquelle l'œil et ses appendices sont situés.

    Chez l'Homme, le sourcil recouvre la peau sur l'arcade sourcilière.

    crâne (vue latérale)

    Anatomie(s), voir

    NEZ anatomie

    Pages en chantier, docs à puiser

    Info Anatomies

    SANTÉ ANATOMIE

     

    Aromatiques Épices (pdf)

    Épices 1. (cuisine, recettes)

    Épices 2. (poivres, piments)

    Vu aussi dans Lexique "culinaire"

     

    Artère

    10 aliments bons pour les artères

     

    Voir aussi plus bas

    Athérosclérose

    Révolution dans la circulation !

     

    Astéracées

    Voir Lexique "phyto-bota"

     

    Astringent

    L'astringence est une propriété de certaines substances à produire une sensation de contraction sur les muqueuses buccales.

    En médecine, des substances astringentes sont utilisées pour contrôler l'émission de sérum physiologique ou de sécrétions des muqueuses.

    Des solutions modérément astringentes peuvent être utilisées dans le traitement des blessures superficielles de la peau ou des piqûres d'insectes.

    En œnologie l'astringence est une propriété de certains tanins présents dans le vin, propriété recherchée et caractéristique de certains vins.

    Voir Wikipédia (astringence)

     

    Athérosclérose

    L'athérosclérose, le "durcissement des artères", est une maladie artérielle décrite par Félix Marchand de Leipzig en 1904.

    L'athérosclérose est une forme de dégénérescence des artères, qui correspond à leur vieillissement. Cette pathologie chronique se traduit par des dépôts de lipides dans les artères voire la formation de plaques d'athérome dans la couche interne de celles-ci.

    Voir plus haut Artère

    À propos de cholestérol

    Les lipoprotéines de haute densité (HDL) sont responsables du transport du cholestérol vers le foie où il pourra être éliminé. Cette fonction permet d'éviter l'accumulation de cholestérol dans les vaisseaux sanguins et donc d'éviter les risques d'athérosclérose.

    Les lipoprotéines de faible densité (LDL) font référence au "mauvais" cholestérol. À l'inverse des HDL, ces protéines distribuent l'excès de cholestérol aux différents organes, ce qui favorise le dépôt lipidique sur la paroi des artères et donc l'apparition de plaques d'athérosclérose.

    Mécanismes de l'athérosclérose

    Le terme "athérosclérose" est utilisé pour désigner la perte d'élasticité des artères, due à la sclérose provoquée par l'accumulation de corps gras (lipides, "mauvais" cholestérol LDL), au niveau d'une des trois tuniques constituant la paroi des artères (intima), et intéressant avant tout les grosses et les moyennes artères. Les lipides s'agglutinent dans la paroi de l'artère, formant d'abord une strie lipidique et pouvant aboutir à une plaque d'athérome.

    Causes aggravantes de l'athérosclérose

    Alcoolisme, diabète, tabagisme, obésité, sédentarité, ou encore hypertension artérielle sont des facteurs de risque de la maladie.

    Traitement de l'athérosclérose

    Le traitement repose sur différents aspects, notamment d'hygiène de vie : en particulier, un régime alimentaire et parfois des médicaments sont prescrits.

    Sources

    Doctissimo

    vulgaris-médical

    Un traitement naturel de l'athérosclérose

    Dans les cas de l'athérosclérose, les parois des artères deviennent épais à cause l’augmentation du taux de cholestérol et de calcium dans le sang, ce qui peut augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque. La consommation d'un mélange "Ail, miel, poivre" peut aider dans la lutte contre cette maladie.

    Voir aussi Mr Plantes

    Voir plus bas Révolution dans la circulation !

    Atonie

    Voir Plaie atone

     

    Atopie

    (du grec ancien ἀτοπία, atopía "état de ce qui n'est pas à sa place" parce que cette pathologie touche indifféremment plusieurs organes)

    L'atopie est une prédisposition génétique au développement cumulé d'allergies courantes elles-mêmes dites "atopiques" (dermatite atopique, un type d'eczéma ; asthme ; rhinite allergique, qui peut prendre la forme du « rhume des foins » ou d'une sensibilité aux acariens *, etc.).

    * Voir Allergie aux acariens (Minute Conso) [archive]

    Un sujet diagnostiqué avec un syndrome atopique développe souvent plusieurs de ces allergies.

    L'atopie implique des phénomènes d'hypersensibilité, avec développement d'IgE (immunoglobuline E, une classe d'anticorps présente uniquement chez les mammifères), en présence de protéines courantes : pollen, allergènes alimentaires, poussière, etc.

    Wikipédia

    Ne pas confondre avec Topique

    B

    Bach

    Fleurs de Bach, voir Élixir

     

    Bactéries, septicémie et toxémie

    Voir plus haut antiseptique

    Et plus bas Chos septique - Virus

    Les bactéries sont des organismes unicellulaires de petite taille (1 micromètre environ), ou micro-organismes, qui pénètrent dans l'organisme par voies digestives, respiratoires ou cutanées, au niveau des blessures.

    Elles agissent de deux façons dans l'organisme :

    – soit la bactérie se multiplie activement et envahit tout l'organisme ; on parle alors de septicémie (exemple : les staphylocoques) ;

    – soit la bactérie fabrique une substance toxique, appelée toxine (bactérienne), qui se répand dans tout l'organisme via la circulation sanguine, en quantités suffisantes pour menacer sérieusement la santé ; on parle alors de toxémie (exemple : la toxine tétanique)

    Source Maxicours

    Voir aussi Immunité : le mot du naturopathe

    Bactéries en 5 points

    Source Quiz Notre temps

    On sait désormais que notre corps est tapissé de "bonnes bactéries". Mais combien sont-elles, où logent-elles, que font-elles réellement pour nous? Incursion dans les coulisses de ces microbiotes qui nous gouvernent...

    Merci au Pr Gabriel Perlemuter, chef du service d’hépato- gastro-entérologie et nutrition de l’hôpital Antoine-Béclère à Clamart, auteur de "Stress, hypersensibilité, dépression... Et si la solution venait de nos bactéries" (éd. Flammarion/ Versilio)

    1. Dans notre corps, il y a jusqu'à 10 fois plus de bactéries que de cellules

    Apparues sur Terre il y a 3,8 milliards d’années, elles ont d’abord envahi la planète avant de coloniser notre corps. Et notamment, via la nourriture, notre intestin... qui en compte environ 100 000 milliards de 100 à 300 espèces différentes !

    En moindre quantité, ces bactéries amies logent aussi sur la peau, dans la bouche, les poumons, la vessie... toutes les parties du corps en contact permanent ou intermittent avec l’extérieur, et même le sang que l’on pensait stérile.

    Elles forment un microbiote (intestinal, buccal, vaginal, urinaire...): un ensemble de micro-organismes vivant qui trouve en nous de quoi se nourrir. En échange, il nous protège, entre autres, des bactéries ennemies et veille à notre immunité.

    Voir

    Antibiotiques naturels

    Plante adaptogène

    Superaliments

    Superaliments 2

    2. Nous avons chacun nos propres bactéries

    Dès la naissance, le microbiote est aussi personnel qu’une empreinte digitale. Si nous avons tous plusieurs espèces des bactéries en commun, la composition reste unique car il dépend de la mère, de son alimentation et de sa médication pendant la grossesse, de l’accouchement par voie naturelle ou césarienne, du choix d’allaiter ou non.

    Jusqu’à l’âge de 3 ans, en fonction des habitudes alimentaires, d’hygiène ou du climat, le microbiote se développe en X ou Y bactéries pour former une signature propre à chacun. Selon l’alimentation, il peut ensuite se modifier superficiellement mais pas fondamentalement.

     

    3. Les bonnes bactéries protègent de l’obésité comme d’Alzheimer

    Les recherches en microbiologie l’ont prouvé : beaucoup de maladies ont en commun une perte de diversité bactérienne, notamment au niveau intestinal.

    C’est le cas des diabète et obésité, de l’anxiété, des maladies neurodégénératives, de l’intestin, du foie, mais aussi de l’autisme, du cancer, de la dépression, des addictions, de l’asthme...

    Au niveau cutané un microbiote déséquilibré favorise eczéma atopique comme psoriasis ; au niveau pulmonaire, bronchite et BPCO ; au niveau urinaire, les cystites...

    Quand les bactéries-amies ne sont plus assez nombreuses pour défendre leur territoire des attaques pathogènes, c’est toute notre immunité et notre santé qui en pâtit.

    Voir

    Canicule et hydratation

    Coronavirus (Série de Yantra)

    Le plexus solaire : son rôle n'est pas que matériel

    4. Manger plus de fibres ne suffit pas à préserver les bonnes bactéries

    Si c’est en effet primordial pour préserver et renforcer notamment le microbiote intestinal, cela ne suffit pas. Il faut manger varié.

    Et aussi raisonner les prises médicamenteuses: outre les antibiotiques qui ont pour mission de détruire les bactéries, 24% des médicaments inhibent la croissance d’au moins une espèce bactérienne. C’est le cas des antidépresseurs, anti-inflammatoires, antifongiques...

    Pas question de les boycotter mais il est important de respecter à la lettre les prescriptions et d’éviter l’automédication, tant par voie orale que cutanée. Important aussi de ne pas décaper sa peau ou son intimité de savon agressif, mettre n’importe quelles gouttes dans le nez et les oreilles... mais aussi d’arrêter de fumer et d’apprendre à gérer son stress.

    Voir Pré- Pro- biotiques : fibres et probiotiques maison

    5. Si on manque de bonnes bactéries, on peut "en refaire"

    Un régime alimentaire sain et la pratique d’une activité physique permettent de bonifier les microbiotes. Mais à condition de s’y tenir sur le long terme car l’effet est éphémère.

    Sur avis médical, une supplémentation en pré et/ou probiotiques constitue un bonus ponctuel efficace. Quant à la greffe de selles, qui consiste à remplacer un microbiote intestinal altéré par celui, riche et varié d’un donneur, elle est déjà pratiquée avec succès chez les patients atteints de colite à Clostridium difficile (infection grave du côlon).

    À l’avenir, elle pourrait être envisagée pour traiter les maladies neurodégénératives, l’autisme, la dépression, la boulimie, l’anorexie, la bipolarité...

    Voir

    Où trouve-t-on de la vitamine K ? (Notre temps) [archive plus ancienne]

    Vitamine K

     

    Bain-marie

    Le bain-marie est un mode de cuisson.

    En cuisine, le bain-marie désigne un liquide chaud servant au chauffage d'un récipient contenant un mets ou une préparation à chauffer. Par extension, le bain-marie désigne également le récipient contenant le liquide chaud. On appelle "cuisson au bain-marie" la cuisson utilisant le bain-marie.

    Wikipédia

    Un bain-marie est le meilleur moyen de cuire ou de réchauffer doucement une préparation sans risque de la brûler.

    Dans la fonte du chocolat, par exemple, le bain-marie a des avantages, car avec ce système vous pouvez garder le chocolat liquide longtemps. Cuisine simple, douce et homogène, les basses températures du bain-marie prennent soin des mets les plus délicats et leur évitent de brûler car ils ne sont pas en contact direct avec la source de chaleur.

    Pour réaliser un bain-maire, il faut disposer de 2 récipients, un grand à rebords qui contient l'eau et un plus petit qui va dans le grand et contient la préparation. Le bain-marie peut être fait au four ou à la casserole.

    Bain marie à la casserole

    Le bain-marie à la casserole est idéal pour faire fondre du chocolat, du beurre ou préparer des sauces.

    • Remplissez une grande casserole d’eau au 1/3 de sa capacité.
    • Laissez chauffer l’eau sans qu'elle bout tout à fait : coupez le feu dès que l'eau est frémissante.
    • Ou maintenez le bain-marie à feu très doux.
    • Déposez un récipient plus petit qui contiendra l’aliment à faire fondre, à cuire ou à réchauffer et qui va  flotter dans la grande casserole.

    Conseil. Faites attention à ce que le niveau du bain-marie arrive environ à 2 cm du haut du plat ou du moule que vous venez de mettre. L’idée étant que l’eau du bain-marie ne rentre pas en bouillant ou par une fausse manœuvre dans votre préparation...

    Bain marie au four

    Le bain-marie au four est idéal pour les préparation type terrines, les flans, le foie gras, les crèmes desserts...

    • Préchauffez le four avec un grand plat à haut rebord, y verser de l’eau bouillante (3-4 cm).
    • La température ne doit pas dépasser 150° et l’eau ne doit pas complétement s’évaporer durant la cuisson.
    • Déposez ensuite un moule plus petit avec votre préparation au centre et laissez cuire le temps nécessaire pour votre recette.

    Conseil. Pour éviter tout danger, il est conseillé de mettre le plat qui contient l’eau au four dès le début de la recette à la température indiquée. Pendant que vous préparez, il aura le temps de chauffer et vous n’aurez plus qu’à placer la préparation à cuire dedans, sans risque. Après utilisation, laissez-le refroidir complètement avant de l’enlever du four.

    Voir aussi 3 manières de faire un bain marie (wikiHow)

     

    Baume

    Le "baume" est une oléorésine s’écoulant du tronc de certains arbres, naturellement ou après incision (Tolu, Pérou).

    Certaines oléorésines portent improprement le nom de baume (Copaïba, Canada)...

    Développé dans Lexique "essentiel"

     

    Béchique

    (adjectif - nom)

    Qui a une action contre la toux. Synonyme : antitussif. (JPG)

    En Pharmacie. Qui guérit la toux (adj.). Le remède qui guérit la toux (n.)

    Vu dans Wiktionnaire

     

    Bénin

    adjectif (féminin : bénigne)

    Qui n'impose aucune souffrance, qui ne présente aucun caractère de rigueur, de dureté : Punition bénigne.

    Qualifie une maladie qui évolue de façon simple et sans conséquence grave vers la guérison

    Dictionnaire de français Larousse

    En médecine, le terme bénin indique l'absence de gravité d'un état ou le pronostic favorable de l'évolution.

    Le contraire de la bénignité est la malignité qui définit un état grave ou une pathologie dont le pronostic est mauvais.

    Une verrue ou un kyste par exemple sont en général considérés comme des tumeurs bénignes. Quand un état médical est bénin, il n'a rien d'alarmant.

    Journal des Femmes

    Voir

    Plus haut Anodin

    Plus bas Grave

     

    Berbérine

    La berbérine est un alcaloïde aux propriétés antifongiques et antibactériennes très utilisé dans la pharmacopée asiatique, ayant également un effet anti-inflammatoire.

    Vu dans Baies rouges noires 9.

     

    Bouillon blanc

    Les molènes de type bouillon-blanc (reconnaissables à leurs feuilles très velues, blanchâtres ou grisâtres) sont connues depuis très longtemps pour leurs effets bénéfiques sur le système respiratoire.

    Voir Respirations antidotes

    On les conseille en phytothérapie pour combattre les diverses formes de toux, les bronchites, et même les extinctions de voix.

    On utilise les fleurs, préparées en infusion avec de l'eau ou du lait. Il est conseillé de filtrer l'infusion pour éliminer les poils. La molène bouillon-blanc était autrefois une plante technique. À maturité, sa hampe florale peut atteindre deux mètres.

    Elle était utilisée au Moyen Age comme torche. Pour cela, il fallait en retirer les feuilles et l'enduire de poix. Cet usage lui a valu ses noms de « herba luminaria » ou « cierge-Notre-Dame ».

    Pour sa commercialisation, l'appellation « bouillon blanc » doit être réservée au seul Verbascum Thapsus. Pour les autres espèces de Verbascum le nom vernaculaire de Molène est recommandé afin d'éviter toute confusion avec la plante utilisée dans la pharmacopée française.

    Wikipédia

    Le Bouillon blanc (Cierge de Marie) peut être confondu avec la Bardane du moins quand la plante est jeune. Les jeunes feuilles de Bouillon blanc sont douces au toucher, au contraire de celles de la Bardane.

    Voir Doctissimo

    Brancard

    Le mot "brancard" a une origine normande, dérivé du normand branque.

    Il désigne à l'origine une barre ou pièce de bois allongée qui permet de transporter un objet qui y est fixé.

    Brix, degré Brix

    Le degré Brix est le poids en grammes de matières sèches contenues dans 100 g d'une solution dans de l'eau distillée.

    Vu dans Érable

    Bronchite

    Inflammation des bronches, principales voies aériennes des poumons. La bronchite se caractérise par de la toux accompagnée de mucus. La bronchite peut être aiguë ou chronique.

    Notre-temps

    Voir aussi Petit lexique de la bonne fame

     

    Brûlure

    La brûlure est une lésion de la peau, et parfois des tissus sous-jacents. Elle provoque de la douleur, des vésicules, un gonflement et des pertes de peau à des degrés divers. Il en existe quatre types :

    Thermique (chaleur) Elle apparait à la suite d'un un contact avec un solide (braises, fer chaud, four…), un liquide (eau/huile bouillante/ hydrocarbure enflammé) ou d’une explosion. La peau se retrouve alors partiellement ou intégralement détruite. Toutefois, un froid mordant peut aussi être à l’origine de brûlures.

    Voir Les engelures (J'ai mis les pieds au Paradis)

    Chimique, causée par un produit caustique (exemple : l’acide).

    Électrique, causée par un contact avec un courant ou un arc électrique.

    Par rayonnement, essentiellement dues aux rayons ultraviolets du soleil, ainsi qu’aux rayons X ou aux radiations nucléaires.

    La morphologie et la symptomatologie des brûlures profondes peuvent s’aggraver pendant les premières heures ou même plusieurs jours après l’événement.

    Les brûlures du premier et du deuxième degré guérissent en quelques jours ou quelques semaines sans laisser de cicatrice. Celles du deuxième degré qui sont profondes et les brûlures mineures du troisième degré mettent des semaines à guérir, et laissent en général des cicatrices. La plupart exigent une greffe de peau. Les brûlures impliquant plus de 90 % de la surface corporelle, ou plus de 60 % si les personnes sont âgées, sont souvent mortelles.

    La profondeur de la lésion provoquée par une brûlure peut être de premier, deuxième ou troisième degré

    1. Les brûlures du premier degré sont les moins profondes, n’atteignant que la couche superficielle de la peau (épiderme) : aussi appelées brûlures superficielles. Du reste, la peau est intacte. Typiquement : le coup de soleil.

    Les brûlures du premier degré sont d'un rouge prononcé, enflées, provoquant une douleur modérée. La  surface brûlée devient blanche lorsqu’on la touche avec délicatesse, mais il ne se forme pas de vésicules.

    2. Les brûlures du deuxième degré (également appelées brûlures d’épaisseur partielle) pénètrent dans la couche moyenne de la peau (derme). Les brûlures du deuxième degré sont parfois décrites comme superficielles (mettant en cause la partie superficielle du derme, apparition de cloques contenant un liquide clair, signe que l’épiderme est presque totalement détruit) ou profondes (mettant en cause à la fois la partie superficielle et les parties profondes du derme, apparition immédiate d’une multitude de cloques. Cependant, la douleur est un peu moindre, en raison de terminaisons nerveuses détruites).

    Les brûlures du deuxième degré sont rouges (deuxième degré superficiel) ou rose blanchâtre (deuxième degré profond), enflées et extrêmement douloureuses. Dans un délai de 24 heures (souvent peu de temps après la brûlure), il se forme des vésicules d’où peut suinter du liquide clair. La zone brûlée peut blanchir au toucher.

    3. Les brûlures du troisième degré, également appelées brûlures de pleine épaisseur, mettent en cause les trois couches de la peau (épiderme, derme, et couche adipeuse). L’épiderme et le derme sont entièrement détruits ainsi donc les glandes sudoripares, les follicules pileux et les terminaisons nerveuses sont également détruits.

    En général, les brûlures du troisième degré sont indolores (terminaisons détruites). La peau devient dure et peut être blanche, brune, noire ou rouge vif. La zone brûlée ne blanchit pas au toucher et il est facile de tirer les poils de leur racine sans provoquer de douleur

    Les brûlures sont aussi classées comme mineures, modérées ou graves

    Ces catégories peuvent ne pas correspondre à la compréhension courante que l’on peut avoir des termes. Par exemple, les médecins peuvent classer une brûlure comme mineure même si elle cause une douleur intense et interfère avec les activités normales. La sévérité d’une brûlure détermine les modalités de guérison et la probabilité de complications. Les médecins déterminent la sévérité de la brûlure par sa profondeur et par le pourcentage de surface corporelle couverte par les brûlures du deuxième et du troisième degré. Des tables spécifiques sont utilisées pour indiquer à quelle proportion de la surface corporelle correspondent différentes parties du corps. Par exemple, chez les adultes, le bras constitue environ 9 % de la surface corporelle. Chez les enfants, d’autres tables sont utilisées, car les proportions du corps sont différentes.

    Brûlures mineures. Toutes les brûlures du premier et du deuxième degré qui occupent moins de 10 % de la surface corporelle sont en général classées comme mineures.

    Brûlures modérées et graves. Les brûlures mettant en cause les mains, les pieds, le visage ou les organes génitaux, les brûlures du deuxième degré occupant plus de 10 % de la surface corporelle et toutes les brûlures du troisième degré occupant plus de 1 % du corps sont classées comme étant modérées ou, plus souvent, comme graves.

    Diagnostic, complications et traitement des brûlures, voir Manuels MSD

    Voir aussi Brûlures : les vrais bons gestes (Médisite)

    Manuels MSD [archive sans media]

    Urgo-médical [archive]

    Voir Info Urgence

    Documentation : Blessures et brûlures de l"œil (Yeux aux petits soins)

    C

    Calorie

    La calorie est une ancienne unité d'énergie.

    1. Ancienne unité de mesure de quantité de chaleur équivalant à 4,185 joules. (Une calorie permet d'élever la température de 1 g d'eau d'environ 1 °C au voisinage de 15 °C et à la pression atmosphérique normale)

    2. Ancienne unité de mesure de la valeur énergétique des aliments.

    Larousse en ligne

    Développement

    C'est la quantité d'énergie nécessaire pour élever la température d’un gramme d'eau liquide de 14,5 à 15,5 °C. Elle vaut environ 4,185 5 joules. C'est une unité hors du Système International d'unités (SI) qui n'est plus qu'utilisée qu'en diététique aujourd'hui pour exprimer la valeur énergétique des aliments.

    Selon la nouvelle définition, la calorie vaut 1/1 000 de sa valeur précédente. Pour lever les ambiguïtés, on appelle la valeur mesurée sur un kilogramme d'eau grande calorie (symbole Cal), celle mesurée sur un gramme d'eau la petite calorie (symbole cal) et le terme calorie utilisé seul désigne la petite calorie.

    Toutefois, on peut retrouver dans des écrits relativement récents de DIÉTÉTIQUE l'emploi de "calorie" pour dire "grande calorie", le terme 'calorie' étant souvent utilisé pour désigner une "grande calorie" (jusque dans les années 2000, on entendait encore dire, en diététique, que les besoins énergétique journaliers d'une personne étaient d'environ 1 500 'calories' alors qu'il fallait entendre kilocalories')

    Pour résumer, en diététique le terme "calorie" est souvent utilisé pour désigner une "grande Calorie" :

    1 kcal = 1 Cal

    1 kcal = 1 000 cal

    Wikipédia

    Documentation

    Choisir les "bonnes calories" (Ça m'intéresse) "Un aliment est bien plus qu’une somme de glucides, lipides, protéines, vitamines, minéraux, à fortiori de calories, martèle Anthony Fardet, chercheur en nutrition. Ces nutriments sont organisés au sein d’une structure physique, appelée matrice." Et celle-ci aurait davantage d’impact sur la prise de poids que leur composition...

     

    Camphre

    Développé dans Lexique "essentiel"

    Le camphre est un composé organique bicyclique solide issu du camphrier, arbre connu scientifiquement comme Cinnamomum camphora.

    Camphre de Chine, ou "camphre blanc" Cinnamomum camphora (famille des lauracées) entre dans la composition de "l'Élixir du Suédois", où il est plutôt employé comme stimulant circulatoire.

    À na pas confondre avec le camphre du Japon Camphora officinalis (famille des lauracées), qui peut être extrêmement toxique (safrol)

    Il ne faut pas non plus confondre le camphre extrait de Cinnamomum camphora avec le camphre de Bornéo, contenant du bornéol et extrait de Dryobalanops camphora, Le bornéol n'a aucune toxicité, contrairement au camphre du Japon. Le bornéol est beaucoup plus antiseptique et c'est un tonique remarquable

    Le bornéol, bien connu avant le camphre, a de tout temps été considéré comme une panacée. Pendant de nombreux siècles, il fut considéré comme un puissant anti-pesteux et sa réputation thérapeutique était telle que Chrosroes II, roi de Perse, en conservait précieusement dans son palais de Babylone... En Italie, une découverte archéologique permit l'identification de matières organiques parfaitement conservées depuis plus de 2.000 ans dans un vase contenant du bornéol ! Le camphre de Bornéo jouit d'ailleurs toujours (Inde, Chine) d'une estime toute particulière.

    Le bornéol est surtout connu du grand public comme un des principaux ingrédients des médicaments "anti-rhume".

    Voir Cinéole

    Voir aussi Camphre de Bornéo (pdf) antidote homéopathie p.4

    Carbonate de cuivre

    CuCO3 est un produit non inflammable, toxique par inhalation, contact ou ingestion. À l’air humide, le cuivre (Cu) subit une action simultanée de l’oxygène, de l’ eau et du gaz carbonique : cette décomposition émet de la vapeur d’eau et des fumées acres de CO2. Le produit de cette action sur le cuivre est un corps verdâtre qui forme une couche protectrice sur la surface du cuivre. On le voit sur les toits de certains édifices qui ont une couverture en cuivre (ex. : l’Opéra Garnier de Paris).

    Le vert de gris est un carbonate de cuivre hydraté de formule CuCO3,Cu(OH)2.

    Vu dans Chênes

     

    Carminatif

    adj. du latin carminare ("carder la laine"), transformé en latin médiéval en carminativus ("disperser en grattant", d'où "purifier, nettoyer en éliminant")

    Un aliment carminatif favorise l'expulsion des gaz intestinaux, tout en réduisant leur production.

    Parmi les plantes carminatives, on peut citer le gingembre, l'ail, la menthe poivrée, le fenouil, l'aneth (odorant), l'anis vert, le basilic, la cardamome, le cerfeuil (commun), la coriandre (cultivée), l'estragon, l'hysope, la marjolaine, le muscadier, l'oignon, la sarriette, la sauge, le thym, l'angélique (sauvage), la badiane

    La gastronomie traditionnelle associe fréquemment ces plantes aux légumes secs tels que les haricots.

    La phytothérapie associe les plantes cholérétiques (qui favorisent la production de bile par le foie) et cholagogues (qui favorisent l'excrétion de la bile) aux plantes carminatives afin de soulager des troubles digestifs, notamment la constipation.

    Wikipédia

    Documentation

    On n’aime guère parler de ces troubles, appelés "flatulences", "météorisme", "ballonnements", ou tout simplement "pets". Au mieux, ils font rire mais ils peuvent également mettre dans l’embarras les personnes qui en sont affectées. Il suffit parfois de modifier son alimentation pour que les désagréments provoqués disparaissent.

    Vidal

    Les borborygmes sont des bruits émis par les intestins, parfois dans l'estomac, pendant la digestion. Dans le langage courant, ils sont souvent appelés gargouillements, gargouillis ou glougloutements. La colopathie fonctionnelle ("côlon irritable"), la laxophobie, de l'air avalé (certaines personnes avalent plus d'air que d'aliments lorsqu'elles mangent ou boivent), des aliments gazogènes (choux, sodas, bière, aliments sucrés, etc.) et la diarrhée en sont les principales causes.

    Wikipédia

    Pour limiter ces bruits, il faut éviter les boissons gazeuses, les aliments à fermentation comme le choux ou la bière, et, en fin de repas, on peut aussi se masser le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre.

    Prévenir les flatulences

    • Évitez la bière et les boissons gazéifiées.
    • Évitez de parler en mangeant.
    • Évitez de mâcher de la gomme.
    • Évitez les aliments riches en sucres complexes.
    • Évitez de boire en mangeant.
    • Évitez les substituts de sucre (sorbitol ou fructose) ou diminuez leur consommation.
    • Prenez des mesures pour éviter la constipation.
    • Faites de l’exercice régulièrement.
    • Apprenez à mieux maîtriser le stress.
    • Cessez de fumer.

    Jean Coutu

    Masser le ventre pour évacuer les gaz

    • Repérez le point situé à trois doigts au-dessous du nombril.
    • Les mains posées à plat sur le ventre, les paumes à hauteur du nombril, appuyez les doigts sur cette zone,
    • étirez-les vers l'extérieur en inspirant,
    • puis expirez.
    • Vous devez avoir l'impression de lisser votre peau.

    Magazine Bien-être

     

    Cartilage

    En cours de développement...

    Voir Collagène

    Voir aussi Douleurs et cartilage

     

    Cérat

    Un Cérat (du latin cera "cire") est une préparation médicinale onctueuse utilisée en application externe comme excipient de diverses préparations officinales dermatologiques.

    Il a une consistance intermédiaire entre celle d'une pommade et d'un plâtre. Il peut être étalé sur un chiffon sans utiliser de chaleur, mais il ne fond pas lorsqu'il est appliqué sur la peau. Le cérat de Galien en est un exemple ancien.

    Historiquement, le Cérat est essentiellement composé de cire – parfois remplacée par une résine végétale, de l'acétate de plomb (hautement toxique) ou du spermaceti.
    Ce médium est mélangé à de l'huile (ex. huile d'amande douce), du saindoux et aux matières actives (ingrédients médicinaux).

    Le cérate de la Pharmacopée nord-américaine du XIXe ou début du XXe siècle est un mélange de 3 parties de paraffine pour 7 parties de saindoux.

    Wikipédia

    Documentation

    Médecine traditionnelle des Premières Nations au Canada

    Depuis des temps immémoriaux, les peuples autochtones au Canada utilisent des plantes et autres produits naturels comme remèdes. Les plantes médicinales sont davantage utilisées que les remèdes de source animale. En tout, les peuples autochtones ont identifié plus de 400 espèces de plantes (ainsi que des lichens, des champignons et des algues) propres à une utilisation médicinale. Les traditions médicinales (plantes utilisées, maladies soignées, méthodes de cueillette, d’utilisation et de préparation) sont similaires chez tous les peuples autochtones du pays. Dans beaucoup de communautés autochtones, on retrouve des spécialistes reconnus qui ont reçu une formation en médecine traditionnelle. Leur pratique reflète l’aspect spirituel autant que physique de la guérison. Dans beaucoup de cas, les propriétés thérapeutiques des remèdes autochtones tiennent à des composés spécifiques et à leur effet sur le corps, mais dans d’autres cas, leur application demeure inexpliquée par la médecine moderne. Au sein des communautés autochtones, les méthodes de cueillette et de préparation des remèdes sont considérées comme des propriétés intellectuelles personnelles ou familiales.

    À suivre Encyclopédie Canadienne] [archive]

    Voir aussi Amérindiens

    Quelques problèmes posés par l’ethnopharmacologie et la recherche pharmaceutique sur les substances naturelles 2002

    Résumé

    L’examen des publications parues en ethnopharmacologie au cours des dernières décennies fait apparaître que les objectifs majeurs de cette recherche sont d’une part une participation à l’innovation pharmaceutique et d’autre part l’évaluation des pharmacopées traditionnelles. Ces objectifs posent implicitement plusieurs problèmes fondamentaux, complexes, interdépendants, dont l’ampleur tient à la fois à l’importance des enjeux et au fait qu’ils concernent une grande partie de la population mondiale. Jusqu’à quel point l’innovation pharmaceutique est‑elle nécessaire à la santé publique ? Quelles sont les contreparties de cette innovation pour les populations qui y participent à travers leurs savoirs traditionnels ? Quelle valeur accorder à une évaluation scientifique ? Quelles dimensions de la thérapeutique peut‑elle analyser ? Quelles sont les garanties d’efficacité proposées ? Quelles sont les conséquences de cette évaluation "scientifique" sur les politiques locales, nationales, internationales ?

    À suivre Journal des anthropologues [PDF]

    Cerise

    Voir Lexique "phyto-bota

     

    Cervelet

    Le cervelet est une structure de l'encéphale qui joue un rôle important dans le contrôle moteur et est également impliqué, dans une moindre mesure, dans certaines fonctions cognitives, telles que l'attention, le langage et la régulation des réactions de peur et de plaisir. Le cervelet n'est pas à l'origine du mouvement, il contribue à la coordination et la synchronisation des gestes, et à la précision des mouvements.

    Wikipédia

    0-fp-LES 3 BANDHÀ

    Vu dans Les Trois Contractions

    Voir aussi

    Chakra de la tête

    Hypothalamus et système endocrinien

    Voir plus bas

    Glande pinéale

    Occiput

     

    Châtaigne

    Indigène en quelques points de la France, le Châtaignier a été introduit dans presque toutes les régions.

    Scientifiquement, le terme de "marron" (voir) est donné aux variétés cultivées de Châtaignes qui par sélection ne contiennent qu’un seul fruit par bogue et dont chaque fruit, non cloisonné par une peau, ne contient qu’une seule graine (la Châtaigne contient une amande cloisonnée par une ou plusieurs peaux, le Marron contient une seule amande non cloisonnée par une peau).

    Commercialement, on donne l’appellation Marron aux variétés dont la proportion moyenne de fruits cloisonnés ne dépasse pas 20 %. Aux autres, on donne l’appellation de Châtaigne.

    Vu dans Le livret des cueillettes

    Cuisine et recettes avec des châtaignes (Yantra)

    Biscuits d’automne

    Châtaignes !

    Eaux végétalisées et laits végétaux

    Farines

    Cuisine et recettes avec des châtaignes (liens externes)

    Comment faire cuire des châtaignes (Papilles & Pupilles)

    Délices de châtaigne (Florence Laporte)

    7 façons simples de cuisiner les châtaignes (Top Santé)

    15 recettes aux châtaignes ou aux marrons (Fourchette et Bikini)

    Petits pots de crème à la châtaigne (Alter Gusto)

     

    Chaux

    La chaux est un corps chimique minéral, l'oxyde de calcium (le seul oxyde connu du calcium) de formule chimique brute CaO. Il s'agit d'une espèce minérale naturelle rare de maille cubique, qu'il est possible d'observer en petites masses blanches avec les éjectas volcaniques (ou téphras ou pyroclastes) transformés à haute température, parmi lesquels les laves communes, sur les flancs des formations volcaniques, par exemple sur le Vésuve en Italie.

    D'un point de vue chimique, la matière fabriquée par l'industrie, est un oxyde de calcium avec plus ou moins d'oxyde de magnésium (magnésie) et des impuretés à base de carbonates et d'hydroxydes de calcium ou magnésium, d'argiles, de divers silico-aluminates (comme impuretés, il peut y avoir parfois des anions sulfure et des cations béryllium ou surtout les autres alcalino-terreux strontium, baryum, etc.).

    Ainsi la désignation usuelle et traditionnelle de la matière chaux peut englober différents corps chimiques proches de ce premier produit. On les distingue dans le langage courant, par exemple, selon leurs utilisations anciennes et spécifiques dans la construction ou le bâtiment :

    La chaux vive est le produit direct de la thermolyse ou calcination du calcaire, principalement de l'oxyde de calcium (CaO) ; c'est la matière basique qui permet par chauffage de rendre caustique la soude ou carbonate de sodium (Na2CO3) des anciens chimistes – en pratique on obtient de la chaux vive par l'art raisonné du chaufournier et on extrait des cendres de la potasse ou de la soude impure, respectivement à base de carbonate de potassium (K2CO3) et de carbonate de sodium.

    Voir Cendres (Des produits ''éco...'' pour ma maison)

    La chaux éteinte est obtenue après la réaction complète de la chaux vive avec de l'eau et un séchage rigoureux. Cette base, hydroxyde caustique peu corrosif, peu soluble dans l'eau (de l'ordre de ~ 1,5 g/L à température ambiante), est constituée d'hydroxyde de calcium (Ca(OH)2). D'un point de vue minéralogique, il s'agit de l'espèce minérale naturelle nommée "portlandite".

    Voir Ciment Portland (Briques, terre & constructions)

    La chaux aérienne ou chaux grasse, un liant de chaux, composant de base de mortier en très faible partie argileux, qualifié pour sa prise lente au gaz carbonique de l'air, car elle réagit avec le dioxyde de carbone (CO2) de l'air ;

    Voir "eau de chaux" à Liniment

    La chaux hydraulique, liant de chaux du commerce, proche d'un ciment de chaux qui prend et durcit à l'eau, contient en plus des silicates et des aluminates, car elle est fabriquée à partir de calcaires argileux *. Elle est appelée "hydraulique" en raison de sa prise rapide au contact de l'eau à la suite des réactions d'hydratation ; ensuite, elle continue à s'hydrater et à durcir en présence d'eau. Au contact du CO2 de l'air elle finit par se carbonater.

    * Les véritables ciments sont fabriqués à partir d'argiles calcaires, ou un mélange finement broyé de calcaire et d'argiles, la composante argileuse étant majoritaire.

    La chaux désigne aussi le matériau final de chaulage (apport de chaux ou traitement spécifique à la chaux), la matière ou liant "ayant fait prise" après utilisation. Bien que ce ne soit que le liant, on parle d'un mur à la chaux, mais chimiquement la chaux en question est majoritairement redevenue du calcaire, c.-à-d., principalement du carbonate de calcium (CaCO3).

    Le carbonate de calcium est présent naturellement dans le calcaire, la craie, le marbre… Lorsque l’on désire une grande pureté il peut être obtenu par précipitation du lait de chaux à l’aide de dioxyde de carbone. Il est principalement utilisé en construction comme granulat et matière première de fabrication du ciment et de la chaux. Il est également une source de dioxyde de carbone et est employé en sidérurgie, comme amendement agricole, charge de papiers… (L’Élémentarium)

    Il existe aussi la chaux dolomitique ou chaux magnésienne, aussi utilisée depuis l'Antiquité, à base de dolomie ou de "calcaire magnésien".

    Développement dans Wikipédia

    Documentation diverse

    La terre de Bruyère est composée de silice, de carbonate de chaux, d'humus ou de terreau...

    Au Japon on préparait le camphre en faisant passer de la vapeur d'eau sur des copeaux de camphrier (Cinnamomum camphora). Le camphre était entraîné par la vapeur et venait se condenser sur des chapiteaux de paille où on le recueillait. On obtenait ainsi le camphre brut, qui était exporté et qu'il fallait encore purifier en le sublimant dans des ballons de verre après l'avoir mélangé avec 3 à 5 % de chaux récemment éteinte. Les ballons étaient ensuite chauffés avec de grandes précautions, dans un bain de sable, tout en élevant progressivement la température jusqu'à 205 °C. Le camphre se sublimait et venait former dans la partie supérieure du ballon un amas que l'on récupérait en brisant le verre.

    Vu à "Camphre" dans Lexique "essentiel"

    Voir aussi Carbonate de sodium dans Bicarbonate

     

    Chef (d'un muscle)

    Le chef musculaire correspond au muscle en entier c'est-à-dire au corps musculaire / ventre musculaire + tendon. Indépendants sur une grande partie de leur trajet, les chefs se réunissent et se fixent sur un tendon commun à leur insertion distale (à l'extrémité).

    Le biceps brachial a deux chefs, l’un d’origine coracoïdienne (de coracoïde, os qui, associé à la scapula ou omoplate, forme l'articulation de l'épaule), l’autre d’origine humérale. Il existe des muscles à trois chefs (triceps) et des muscles à quatre chefs (quadriceps)

    Le corps musculaire / ventre musculaire correspond à la partie principale du muscle, qui est épaisse et vascularisée. Le ventre a une propriété contractile, c'est lui qui s'étire et qui contient les fibres interposées entre les tendons.

    Sources

    https://www.medecine-des-arts.com/fr/article/chef-d-un-muscle.php [archive]

    https://forum.tutoweb.org/topic/26131-chefs-et-ventres/ [archive]

     

    Choc anaphylactique

    Le choc anaphylactique est la réaction allergique la plus grave.

    Comme dans le choc septique, le choc anaphylactique est provoqué par un emballement de la réponse inflammatoire. Mais cette fois, les grands coupables sont les allergènes.

    Il peut s’agir d’un aliment (liste ci-dessous), même si certains sont excellents pour la santé, d’un médicament (aspirine, antibiotiques...) ou d’une piqûre d’abeille, par exemple.

    Les principaux produits à haute incidence allergique

    _____

    Les signes qui doivent alerter

    Le choc anaphylactique cause des réactions soudaines et dangereuses pour la victime, notamment au niveau respiratoire (difficultés à respirer caractérisées par un sifflement).

    Les premiers symptômes apparaissent dans les minutes qui suivent le contact avec l’allergène. On peut par exemple constater, en plus des problèmes respiratoires :

    • une urticaire, des démangeaisons
    • un œdème de Quincke, caractérisé par un gonflement du visage (paupières, lèvres, cou) ou de la région entrée en contact avec l'allergène. Il s’agit d’une urgence !
    • un niveau de conscience altéré (la victime ne réussit pas à répondre à des questions simples et elle semble confuse)
    • une faiblesse, un étourdissement (chute de tension artérielle, éventuelle perte de conscience)
    • des signes digestifs (douleurs, diarrhée, nausées, vomissements…)

    _____

    L’anaphylaxie est une urgence vitale, la victime est en danger de mort. Son seul traitement consiste en l’injection d’adrénaline le plus tôt possible.

    Source : passeportsante.net

    Vu dans Ingrédients à éviter

    Consulter la fiche de Passeport-santé Que faire en cas de choc anaphylactique ?

    Et Wikipédia

    Voir aussi Adrénaline

     

    Choc cytokinique

    Ce terme est construit sur le mot "cytokine" qui est un messager inflammatoire que notre système immunitaire utilise pour faire passer l’information aux globules blancs, les attirer sur le site de l’infection, les activer, etc. On parle aussi parfois de "tempête de cytokines" basé sur l’anglais "cytokine storm", qui décrit bien la violence du phénomène.

    Pour faire très court, pendant une grippe et principalement au niveau des poumons, il semble qu’il y ait un cercle vicieux entre une sécrétion de plus en plus forte de cytokines, une arrivée de plus en plus massive de globules blancs, qui fait qu’au final, l’organe est complètement dépassé. On peut littéralement s’étouffer avec un œdème aigu du poumon.

    C’est ce qui explique en partie les nombreux décès lors des épidémies. Et il semble qu’au plus le système immunitaire de la personne est fort, au plus ce risque existe.

    Lu dans Coronavirus Christophe

    Voir L'orage cytokinique (L'Internaute 05/04/2020)

    Voir aussi Choc septique, choc toxique

     

    Choc septique

    Selon É. Littré "Septique […] est employé aujourd’hui comme synonyme d’infectieux".

    Le choc septique est la première cause de mortalité dans les services de réanimation, un décès une fois sur deux. Il est la conséquence de l’invasion de l’organisme par des agents infectieux (bactéries, champignons, virus)

    Fièvre, douleur thoracique, difficulté respiratoire sont les symptômes d'un choc septique.

    Lu dans Antibiotiques naturels

    Voir aussi

    plus haut Bactéries - choc cytokinique

    ci-dessous choc toxique

    plus bas Inflammation

    Voir aussi Adrénaline

     

    Choc toxique

    Le syndrome du choc toxique (SCT) est une forme particulière de choc septique qui peut toucher les hommes et les femmes.

    Le syndrome du choc toxique est une maladie infectieuse rare et aiguë, potentiellement létale, causée par une toxine bactérienne qui pénètre dans la circulation sanguine à la suite d'une infection par un agent pathogène. Cette toxine, appelée TSST-1, est un des nombreux facteurs de virulence associés au Staphylococcus aureus (staphylocoque doré).

    Tous les cas de choc toxique ne sont pas liés à la toxine TSST-1. En effet, une affection similaire appelée fasciite nécrosante (syndrome de choc toxique streptococcique SCTS ou maladie mangeuse de chair) est causée par une cellulite par infection de Streptococcus pyogenes.

    Le syndrome du choc toxique peut rapidement affecter plusieurs organes différents y compris le foie, les poumons et les reins. Comme cette affection progresse rapidement, il est indispensable de consulter dès que possible.

    Suite : Wikipédia

    Voir aussi choc cytokinique - Inflammation

    Cholestérol

    Il y a le "bon" (HDL) et le "mauvais" (LDL) cholsetérol...

    Voir Athérosclérose

     

    Cillement

    Voir Clignement

    Cillement : action de ciller (de cligner => clignement) les yeux, c'est-à-dire de les ouvrir et de les fermer de façon rapide.

    D'après L'Internaute

    Exemples

    Le cillement incessant de ses yeux était comme le témoignage silencieux de son désir ardent pour cet homme. Mais ce bougre ne voyait rien !

    "Pas un geste, pas un cillement qui ne m'engage à fond, qui ne fasse dévier ma vie."

    Louis Aragon

    Synonymes : battement, clignement, clin d’œil, nictation, œillade...

    Voir

    Yeux : exercices choisis

    Yoga des yeux

     

    Cinéole : voir Lexique "essentiel"

     

    Clignement

    Voir cillement

    Clignement : action de de cligner (de ciller => cillement) des yeux, c'est-à-dire de les ouvrir et de les fermer de façon rapide.

    D'après L'Internaute

    Synonymes : battement, cillement, clin d’œil, nictation, œillade...

    Expressions médicales * : clignement palpébral, clignotement, réflexe(s) cornéen(s), réflexe de clignement (à la menace), réflexe(s) de l'orbiculaire des paupières, réflexe opticopalpébral...

    * CISMeF

    À propos de CISMeF

    Exemple

    "De fait, le cillement (ou clignement) s’opère d'abord par la fermeture au canthus externe, ce qui fait qu’à mesure que la paupière se ferme, les larmes sont repoussées vers l’intérieur."

    Caroline Kovarski
    La malvoyance chez l’enfant : Cadre de vie et aides techniques, 2011

    Voir

    Yeux : exercices choisis

    Yoga des yeux

    Documentation

    Vous remarquerez peut-être que votre chat a l’habitude d’attirer votre attention en bougeant les yeux de différentes façons. Ces clignements d’yeux sont pour les chats un moyen de communication subtile. Quand un chat vous regarde, cela signifie le plus souvent qu’il essaie d’attirer votre attention. Si le regard est particulièrement intense, il pourrait s’agir d’un acte d’agression, et il vaut mieux dans ce cas ne pas le fixer... Mais quand le chat vous regarde et clignote lentement, il vous témoigne simplement de l’affection.

    Daily-break

     

    Codex

    Un codex (pl. codices du latin codex - liste, bloc, recueil de lois) est un cahier * formé de pages manuscrites reliées ensemble en forme de livre. Cet ancêtre du livre moderne a été inventé à Rome durant le IIe siècle av. J.-C. et s'est répandu à partir du Ier siècle, pour progressivement remplacer le rouleau de papyrus (le volumen) grâce à son faible encombrement, son coût modéré, sa maniabilité et la possibilité qu'il offre d'accéder directement à n'importe quelle partie du texte.

    Wikipédia - Wiktionnaire

    * Voir Livre (Vocabulaire de la Presse)

    Voir aussi Papyrus et papier (Jardiner-malin)

    En médecine, recueil des formules pharmaceutiques approuvées par la Faculté de Médecine...

    Voir Codex (http://www.cosmovisions.com/textCodex.htm) archive

    Voir aussi

    Capitulaire De Villis fin VIIIe ou début IXe siècle

    École de Salerne IXe s.-1811

    La pharmacologie jusqu'en 1900 (Cosmovisions)

    Les académies (Cosmovisions)

    Voir plus haut Apothicaire

    Voir plus bas Monographie

    Documentation

    Codex Alimentarius, garant international de l’hygiène des aliments ?

    Voir Codex Alimentarius et Science obscure (Gigeoju)

    Voir aussi  Codex Alimentarius (lien externe)

     

    Collagène

    Le collagène est une famille de protéines, le plus souvent présente sous forme fibrillaire. Elle est présente dans la matrice extracellulaire des organismes animaux. Ces protéines ont pour fonction de conférer aux tissus une résistance mécanique à l'étirement.

    Wikipédia

    Le collagène est la principale protéine de structure dans le corps nécessaire pour maintenir l’intégrité des vaisseaux sanguins, de la peau, des organes et des os.

    Vu dans Ananas

    Contrairement à ce que l’on a cru pendant longtemps, des chercheurs américains ont prouvé que l’arthrose n’est pas due à une usure irréversible du cartilage, ce tissu vivant qui se situe à la jonction entre 2 os.

    Douleurs et cartilage

    Doc collagène

    Voir collagène (Moelle - Gélatine)

    Le syndrome d’Ehlers-Danlos (SED) est une maladie génétique qui affecte la production de collagène.

    Voir aussi Classification du monde vivant :
    Les Animaux sont en biologie, selon la classification classique, des êtres vivants hétérotrophes (c’est-à-dire qui se nourrissent de substances organiques) et possédant du collagène dans leurs matrices extracellulaires.

    Voir aussi plus bas Glycine (acide aminé)

     

    Collyre

    Les collyres ou gouttes ophtalmiques sont des préparations pharmaceutiques, définies selon la Pharmacopée comme des solutions ou des suspensions aqueuses ou huileuses contenant un ou plusieurs principes actifs destinées à l'instillation oculaire (voie ophtalmique).

    Ce sont des médicaments liquides qu'on applique sur la conjonctive de l'œil. Les collyres ont une action locale et permettent de traiter les infections des yeux ou des paupières.

    Wikipédia

    Infusée avec des fleurs de bleuet ou des feuilles de plantain, l'aspérule produit un collyre contre les blépharites et les conjonctivites.

    Voir Yeux aux petits soins

     

    Confort

    En yoga, le "temps du confort" est la durée que l’on peut confortablement tenir dans une posture. Il change d’un individu à l’autre selon sa forme physique, l'âge et la volonté.

    Voir plus haut Antalgique

    Voir aussi

    La zone de confort

    Micro-mouvements et positions antalgiques

    Consomption

    Affaiblissement et amaigrissement d'un individu souffrant d'une affection grave.  

    Vu dans Chênes

     

    Coronarien

    Adjectif (anatomie) : relatif aux artères coronaires, artères issues de l'aorte qui amènent le sang au cœur.

    Nom masculin (pathologie) : malade atteint d'une maladie affectant les artères.

    Dictionnaire Reverso

    Coronarodilatateur

    Synonyme : vasodilatateur coronarien.

    Vasodilatateur (adj. et nom), relatif à ce qui augmente le calibre des vaisseaux sanguins Produit augmentant le calibre des vaisseaux sanguins. (Reverso)

    ≠ de vasoconstricteur

    Exemples

    La trinitrine (nitroglycérine) est un médicament permettant de dilater les coronaires, c'est un coronarodilatateur.

    Les effets coronarodilatateur et antispastique (lutte contre certains types de spasmes musculaires de la musculature lisse ou involontaire) de certains médicaments (Dihydropyridines : Adalate, Amlor, Loxen) permettent d'augmenter les apports en O2 au myocarde.

    Documentation

    Utilisation médicale de l'adrénaline ou épinéphrine

    L’adrénaline en injection est le médicament de choix pour le traitement en première ligne :

    des arrêts cardiorespiratoires, essentiellement en cas d’asystolie (défaillance du muscle cardiaque sans troubles du rythme) ;

    des chocs anaphylactiques (d'origine allergique) ; en intramusculaire, par le patient lui-même s'il dispose d'un kit portable. En médecine d’urgence la prise en charge de l'anaphylaxie a fait l’objet de recommandations récentes. "Le médecin régulateur du service d’aide médical urgente doit favoriser l’accès rapide à l’adrénaline et l’utilisation précoce des auto-injecteurs d’adrénaline" ;

    de certains états de choc graves (en réanimation).

    Le maniement de l'adrénaline reste délicat, car un surdosage peut entraîner tachycardie et troubles du rythme cardiaque susceptibles d'aggraver l'état du patient.

    Dans les chocs septiques, elle n'est pas plus efficace qu'une combinaison de dobutamine et de noradrénaline ou que la noradrénaline utilisée seule, avec cependant plus d'effets secondaires avec l'adrénaline...

    D’après Wikipédia

     

    Coronavirus et Covid-19

    On nomme "coronavirus" un virus ayant une enveloppe en forme de couronne (d’où son nom) qui entoure son matériel génétique (ADN). Il se transmet très facilement par voie aérienne dans les gouttelettes de salive contaminées se trouvant dans les postillons, les éternuements, mais aussi la simple respiration à moins d’un mètre...

    Suite : Coronavirus de Yantra

    L'Académie française estime que le genre de Covid-19 est féminin. Pour appuyer son analyse, elle se base sur l'étymologie du mot. Covid-19 est l'acronyme de "Corona Virus Disease 2019", ce qui, en français, signifie la "maladie liée au Coronavirus de 2019" (mai 2020)

    Voir plus bas Pandémie.

    Voir aussi Coronavirus Séries de Gigeoju / Yantra

    Voir plus bas Kawasaki

    Cosgard

    Le Cosgard, ou Geogard 221, est un conservateur synthétique (mélange d'alcool benzylique, d'acide déhydroacétique et d'eau), mais il est autorisé par le groupe ECOCERT. Ainsi, reconnu par les cahiers de charge de la cosmétique "Bio", il peut être utilisé dans les produits cosmétiques maison.

    Vu dans Info Macérât

     

    Coton

    Le coton est une fibre végétale qui entoure les graines du cotonnier "véritable" (Gossypium herbaceum) un arbuste de la famille des Malvacées.

    Cette fibre, presque constituée de cellulose pure, est généralement transformée en fil qui est tissé pour fabriquer des tissus.

    Le coton est la fibre naturelle la plus produite dans le monde, principalement en Chine et en Inde. Depuis le XIXe siècle, il constitue, grâce aux progrès de l'industrialisation et de l'agronomie, la première fibre textile du monde.

    Wikipédia

    Huile végétale de coton

    Voir Choisir son huile de massage

    Ouate

    La ouate est du coton préparé pour les soins d'hygiène (ce terme désigne aussi laine, soie ou coton préparé pour garnir des doublures, pour rembourrer)

    Inflammation des yeux : imbibez de décoction d'euphraise un morceau de ouate et posez-le en compresse sur les paupières. Répétez plusieurs fois par jour.

    Vu dans Euphraise Euphrasia

    Voir aussi Les carrés de coton (Belle en couleurs)

     

    Coumarine

    La coumarine est une substance qui se forme lors du séchage de certaines plantes1. La coumarine donne à ces plantes son parfum de foin et des vertus antispasmodiques, sédatives et anticoagulantes.

    1 Voir

    Aspérule odorante

    Fève tonka

    Mélilot (Voir aussi Les différents "lotus")

    Dans des quantités raisonnables, la coumarine possède des propriétés à la fois toniques, en même temps calmantes et antispasmodiques (hypnotique). Il faut savoir qu'elle constitue un anticoagulant.

    La coumarine exerce une action anti-œdématique2 qui résulte de l’augmentation du drainage lymphatique.

    2 Anti-œdématique, qui aide à réduire un œdème, le gonflement d'un tissu. 

    Voir aussi Jambes lourdes

    Grâce à la coumarine, l'aspérule odorante, par exemple, possède de multiples vertus en usage interne comme externe : adoucissante, antiseptique, cholagogue (facilite l'évacuation de la bile), dépurative, digestive, diurétique, sédative (lutte contre les insomnies et l'anxiété), tonique, vulnéraire (hâte la guérison des plaies, des enflures et des abcès)...

    Par contre à trop forte dose, les propriétés hémorragiques (anti-vitamine K), hépatotoxiques (lésiondommages au foie) et psychotropes de la coumarine prennent le dessus. On note aussi une inflammation chez les personnes sensibles et des risques de lésions au cœur.

    Comme le disait Paracelse, "c'est la dose qui fait le poison"

    Comme pour le mélilot, si l'aspérule odorante moisit et fermente, il se forme du dicoumarol, une anti-vitamine K, anticoagulant utilisé à faible dose en médecine mais qui peut causer de graves hémorragies à forte dose, cette molécule étant utilisée comme appât rodenticide de type mort aux rats. (Wikipédia)

    Voir aussi essence ou huile essentielle ?

     

    Crème – Pommade

    Les crèmes et les pommades peuvent être médicinales ou cosmétiques. Ce sont des composés semi-solides dont la principale différence est le rapport entre l’huile et l’eau

    Une crème, en cosmétologie et pharmacie, est une préparation galénique formée par une émulsion dans laquelle diverses substances sont dissoutes, c'est un topique.

    Wiktionnaire

    Voir aussi Pommade (Huiles essentielles : généralités)

    La crème est une émulsion huile dans eau alors que la pommade est une émulsion eau dans l'huile. Une crème contient des parts égales d’huile et d’eau, les pommades contiennent environ 80% d’huile. La forme pommade est donc plus grasse, et par conséquent plus adaptée aux atteintes cutanées très sèches et localisées comme l'érythème fessier du nourrisson.

    Je-retiens

    Voir

    Crème

    Échinacée (+ baume - onguent)

    Émulsion - une crème hydratante

    Glycérine

    Paraffine

    Pommade

    Baume du Tigre (+ baume)

    Cérat (+ Cérat de Galien / cold cream)

    Lamineuse à pommade

    Saindoux - pommade à l'achillée millefeuille (+ baume - onguent)

    Thériaque (+ électuaire - potion)

    Vaseline

    Vaseline à l'oxyde de zinc

     

    Curcumine

    Le Curcuma est à l'origine du colorant alimentaire jaune industriel "E.100" : curcumine, très utilisé dans l'alimentation (moutarde, fromages, pâtisseries). Voir Ingrédients à éviter

    La curcumine, est anti-arthritique, anti-inflammatoire : le curcuma est utilisé depuis très longtemps comme tel par la médecine ayurvédique indienne.

    + huile de Coco ou Ricin, pâte à appliquer sur entorses, blessures, eczéma, articulations enflammées...

    Curcuma (curcumine p.2-3) pdf - Curcuma (pdf ancienne version) 

    Voir Curcuma longa qui récapitule les infos sur le Curcuma

     

    Cyanure

    « Un composé d'origine naturelle appelé amygdaline est présent dans les noyaux d'abricot et se transforme en acide cyanhydrique après avoir été consommé [...]

    L'empoisonnement au cyanure peut causer des nausées, de la fièvre, des maux de tête, de l'insomnie, de la soif, de la léthargie, de la nervosité, des douleurs articulaires et musculaires diverses et une chute de la pression artérielle. [...]

    Dans les cas extrêmes, c'est fatal. »

    Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire 27/04/016

    Lu dans

    Calophylle inophylle

    Vitamine B17

    Pépins de pomme

    « Nous rappelons cette phrase qui dit qu'ingurgiter un bol de pépins de pomme est mortel. Selon cette idée, les pépins de pomme contiennent du CYANURE. C'est un poison très dangereux qui a par exemple été utilisé pour des empoisonnements. C'est-à-dire que la quantité de cyanure présente dans un bol serait suffisante pour tuer un être humain... est-ce vraiment le cas ? 

    À vrai dire, ce n'est pas si simple : les pépins de pomme ne contiennent pas directement du cyanure. Ils contiennent de l'AMYGDALINE, un glycoside cyanogène : c'est une toxine végétale composée d'une partie glucidique (un sucre comme le glucose et dans le cas de l'amygdaline il s'agit du gentiobiose) et d'une partie aglycone – une partie qui n'est pas glucidique : dans le cas de l'amygdaline il s'agit de la cyanhydrine du benzaldéhyde, association entre un groupe cyano CN et une molécule de benzaldéhyde, produit chimique couramment utilisé en parfumerie, création d'arômes artificiels d'amande et de cerise, en chimie comme solvant...

    L'amygdaline lors de son HYDROLYSE (réaction chimique dans laquelle une liaison entre deux atomes est rompue par l'action d'une molécule d'eau) libère entre autre du cyanure d'hydrogène. Elle libère aussi du benzaldéhyde et du glucose. Le CYANURE D'HYDROGÈNE est un gaz très dangereux... En clair, l'amygdaline n'est pas dangereuse si l'hydrolyse n'est pas réalisée... »

    TPE pépins de pomme

    Les pépins de pommes contiennent du cyanure, mais en quantité infime. Ingérés un ou deux pépins à la fois, représente une concentration trop faible de cyanure pour avoir un impact. Toutefois de grandes quantités consommées en peu de temps pourraient s'avérer dangereuses.

    Les pépins de pomme [et de poire, les noyaux d'abricot *, et d'autres fruits] contiennent de l'amygdaline, un mélange de cyanure [d'hydrogène ou acide prussique] et de glucose. Heureusement, les quantités sont infimes (0,6 mg seulement par pépin, alors qu'il faudrait entre 50 et 90 mg pour que ce soit létal) et il faudrait manger beaucoup de pommes (avec tous leurs pépins) pour que la consommation soit toxique. Par ailleurs, la couche supérieure qui recouvre le pépin contient de la cellulose, une substance qui n'est pas assimilée par notre système digestif et qui est donc expulsée tout entière. Mais mieux vaut ne pas les ingérer.

    * Voir Vitamine B17 - Superaliments

    Lu dans Info Pépins de pomme

    Du "cyanure" dans les noyaux et les pépins

    L'amande du noyau d'abricot a le goût de l’amande amère et ce n’est pas un hasard. Toutes deux sont riches en amygdaline, qui se transforme en cyanure au contact de nos sucs digestifs.

    On trouve aussi de l’amygdaline dans le noyau des cerises, des prunes et des pêches, les pépins de pomme, dans la levure de bière et un peu dans le jaune d’œuf.

    Cette saveur forte et repoussante peut toutefois, à petite dose, parfumer agréablement certains plats ou pâtisseries (pâtisseries italiennes). Mais il ne faut pas en abuser.

    Ce fort goût amer... vous vous en doutez, la plupart des mauvais goûts dans la nature servent à mettre en garde contre une substance dangereuse...

    D'après Santé Nature Innovation

    Lu dans Superaliments (2)

    À noter. La barbe de bouc (Aruncus dioicus)

    - à ne pas confondre avec la reine des prés (Filipendula ulmaria) ni avec l’astilbe 1 (Astilbe, famille des Saxifragacées) - est une plante qui se plaît dans un terrain humide : elle aime avoir les pieds dans l’eau ! Elle est toxique par voie orale, précurseur du cyanure d’hydrogène. Elle possèderait des propriétés cicatrisantes grâce à sa richesse en saponines 2.

    Naturatopia

    1 Voir aussi Astilbe (Ooreka) [pdf]

    2 Voir aussi Savon de Yantra

    Documentation sur le cyanure

    Nous rappelons cette phrase qui dit qu'ingurgiter un bol de pépins de pomme est mortel. Selon cette idée, les pépins de pomme contiennent du CYANURE. C'est un poison très dangereux qui a par exemple été utilisé pour des empoisonnements. C'est-à-dire que la quantité de cyanure présente dans un bol serait suffisante pour tuer un être humain... est-ce vraiment le cas ?

    À vrai dire, ce n'est pas si simple : les pépins de pomme ne contiennent pas directement du cyanure. Ils contiennent de l'AMYGDALINE, un glycoside cyanogène : c'est une toxine végétale composée d'une partie glucidique (un sucre comme le glucose et dans le cas de l'amygdaline il s'agit du gentiobiose) et d'une partie aglycone (une partie qui n'est pas glucidique : dans le cas de l'amygdaline il s'agit de la cyanhydrine du benzaldéhyde, association entre un groupe cyano CN et une molécule de benzaldéhyde, produit chimique couramment utilisé en parfumerie, création d'arômes artificiels d'amande et de cerise, en chimie comme solvant...).

    L'amygdaline lors de son HYDROLYSE (réaction chimique dans laquelle une liaison entre deux atomes est rompue par l'action d'une molécule d'eau) libère entre autre du cyanure d'hydrogène. Elle libère aussi du benzaldéhyde et du glucose. Le CYANURE D'HYDROGÈNE est un gaz très dangereux... En clair, l'amygdaline n'est pas dangereuse si l'hydrolyse n'est pas réalisée...

    Du cyanure dans les pépins de pomme ?

    D

    Dakin

    La solution de Dakin (anciennement liqueur de Dakin, parfois eau de Dakin et dénomination commune Dakin) est un liquide antiseptique utilisé pour le lavage des plaies et des muqueuses, de couleur rose et à l'odeur d'eau de Javel.

    Lire la suite dans Solution de Dakin (Eau de Javel)

    Déchlorurant

    Facilite l’élimination des chlorures. Comme la Piloselle, par exemple, favorise l’élimination du sel retenu dans les tissus.

    Vu dans Genévriers

    Décoction : voir Tisane

     

    Déshydratation

    La déshydratation désigne le fait que l'organisme est privé, partiellement ou en totalité, de son eau. L'organisme, pour fonctionner, nécessite un apport constant de liquide, deux litres par jour, apportés par les boissons et les aliments.

    Source et suite Hydratation - Déshydratation (Listes "activités physiques")

    Voir aussi

    Dangers liés à la chaleur (Urgences)

    L'hydratation (Les petites fraîcheurs de l'été)

    Parmi les signes de déshydratation on retrouve des yeux creux, des lèvres bleutées. La déshydratation peut s’aggraver jusqu'à la nécrose des cellules nerveuses du cerveau, entraînant des hallucinations.

    Pour un développement, voir Canicule et hydratation :

    - 10 signes qui prouvent que vous ne buvez pas assez d’eau

    - 5 signes à surveiller

    Documentation

    Généralité

    Eau bonne à consommer

    Histoires d'eaux

    Boire / s'hydrater

    Boire

    Boissons isotoniques

    Hydratation (Avec juste de l'eau)

    N'oubliez pas de vous hydrater (Les 4 éléments : le Soleil)

    Quelques rafraîchissements

    Tisanes et eaux aromatiques

    Doc pour les sportifs

    Bien s'hydrater pendant un effort physique (Ooreka) [PDF]

    Conseils pour le sport

    Sport et hydratation

    Doc pour les chiens : La déshydratation chez le chien (Holidog)

    Voir aussi Surhydratation (Listes "activités physiques")

     

    Dessiccation

    du latin tardif desiccatio, dérivé de desiccare, "(des)sécher"

    La dessiccation (ou dessication) est un procédé d'élimination de l'eau d'un corps à un stade poussé. Il s'agit d'une déshydratation visant à éliminer autant d'eau que possible. Ce phénomène peut être naturel ou forcé.

    Dans la distribution et conservation de matières sensibles à l'humidité, on utilise un dessicant (ou déshydratant), par exemple à l'intérieur du bouchon des flacons de médicaments, sous forme de granulés.

    Wikipédia

    L'amadou est un matériau spongieux constituant la partie supérieure de la chair de certains champignons, sorte de feutre naturel utilisé séché depuis la Préhistoire, principalement pour allumer le feu, mais aussi, entre autres utilisations, favoriser la dessiccation des plaies.

    Synonymes : déshydratation - séchage (généralement par exposition à un air sec, c'est un cas particulier de dessiccation)

    Voir plus bas Tisane

    Voir aussi

    Lexique "culinaire"

    Lexique "phyto-bota"

     

    "Détox"

    Intoxination et intoxication

    Voir Quelle différence entre intoxination et intoxication ?

    Liste des *meilleures* plantes "détox"

    Chacun a une affinité particulière pour telle ou telle plante. Il faut donc rechercher cette affinité personnelle. Mais il faut savoir aussi qu'il peut exister une sensibilité voire une allergie à telle ou telle autre plante qu'il faut évidemment être en mesure de détecter.

    * À noter, certaines personnes sont allergiques aux plantes de la famille des Composées ou Astéracées (laitue, artichaut, chicorée, endive et tournesol, par exemple), mais ce sont des "cas d'allergie" rares. (Vu dans Bardane)

    Artichaut, Astéracées * (teinture-mère : 50 gouttes, 2 x /jour) (1)

    Vu dans Superaliment

    Bardane Arctium *

    Bardane 

    Chardon-marie Silybum marianum * (extrait fluide : 30 gouttes x 4 /jour) (1)

    Chardon-Marie

    Curcuma Curcuma longa (2 c. à c. de poudre par jour) (1)

    Curcuma

    Curcuma (PDF)

    Vu dans Lexique "culinaire" (curry)

    Fumeterre Fumaria officinalis

    Vu dans Chardon-Marie Silybum marianum

    Vu dans Info-mémo Rhumatismes-Goutte (à Scrofulaire)

    Pissenlit Taraxacum * (2)

    Taraxa... quoi ? (Automne en cures)

    Vu dans Des "mauvaises herbes" ?

    Vu dans Superaliments 2

    Romarin Rosmarinus officinalis (2 à 3 infusions par jour avant les repas) (1)

    Romarin 

    Tilleul Tilia, aubier (tisane : un verre matin et soir) (1)

    L'aubier du tilleul (Les tilleuls)

    Notes

    (1) Directe Santé

    (2) pissenlit voir Althéa-Provence [archive sans vidéo]

    Documentation

    Discussions autour de la cure "détox foie" avec sel d'Epsom (CLARK Hulda - MORITZ Andreas)

    Intox / détox

    Intox / détox (la cure "détox foie" avec le sel d'Epsom)

    Covid

    Détox vaccinale : démonter les idées reçues

    Voir aussi

    Info URGENCES

    Poison !

     

    Dextrose

    Dextrogyre : (latin dexter, droit et gyro, je tourne), se dit des composés chimiques qui font dévier à droite (sens des aiguilles d'une montre) le plan de polarisation de la lumière.
    Exemple, un cristal dextrogyre.

    Le glucose est dextrogyre [= dextrose] : cette propriété sert parfois à distinguer 2 sucres apparemment semblables...

    lévogyre (du latin laevus, gauche et gyrare, tourner).
    Exemple le "sucre" lévogyre dit lévulose.

    Les essences sont rarement inactives sur la lumière polarisée : ces particularités sont utilisées pour la différenciation de divers corps.

    Vu dans Oranges Mandarine Pamplemousse

    En savoir + sur le dextrose (azbody.com) [archive]

    Diaprun

    Le diaprun solutif (diapranum solutivum ; diaprun composé) était un remède de la famille des électuaires (voir diascordium) (Wikipédia)

    Vu dans Baies rouges noires 9.

     

    Diascordium

    Le diascordium était un remède de la famille des électuaires (formes galéniques pâteuses administrées par voie orale), appelé aussi électuaire opiacé astringent.

    Une forme galénique désigne la forme individuelle sous laquelle sont mis les principes actifs et les excipients (matières inactives) pour constituer un médicament. Elle correspond à l’aspect physique final du médicament tel qu’il sera utilisé chez un patient : comprimés, gélules, sachets, solutions buvables, suspensions injectables, etc.

    (Wikipédia)

    Vu dans Baies rouges noires 9. 

    Voir aussi

    Thériaque

    Sucre d'orge

     

    Diète sportive

    Diète 'sportive' (PDF)

    Voir chez Yantra

    Voir la table des matières

    Vu aussi dans Lexique "culinaire"

     

    Distillation

    Voir Lexique "essentiel"

    Voir aussi Alcool

     

    Dopamine

    La dopamine est un neurotransmetteur, c’est-à-dire une molécule chargée de transmettre l’information entre les neurones. Lorsque la production ou la circulation de la dopamine est entravée, les cellules nerveuses communiquent mal. Dans le processus d’une addiction, la dopamine est un neuromédiateur du plaisir et de la récompense, que le cerveau libère lors d’une expérience qu’il juge « bénéfique » 

    Vu dans Aromatiques Épices 2.

    E

    Eau florale : voir Lexique "essentiel"

     

    Échinacée

    L‘échinacée (Echinacea) est une plante médicinale native d’Amérique du Nord. Ses racines sont utilisées en décoction, les fleurs, en infusion. La plupart des tribus indiennes d’Amérique utilisent cette plante pour ses nombreuses propriétés médicinales, contre toutes sortes d’infections. L’échinacée leur servait à prévenir les affections des voies respiratoires supérieures comme le rhume, la sinusite ou la laryngite.

    Elle n’est pas native de chez nous mais elle s'y cultive très bien. L’échinacée s’est bien établie dans le commerce des plantes médicinales.

    Il existe plusieurs types d’échinacées.

    Échinacea angustifolia (l’idéal, mais ce n’est pas la norme chez nous...) possède de remarquables propriétés anti-infectieuses

    L’échinacée pâle (Echinacea pallida) est très facile à manipuler au jardin et à transformer.

    Dans le commerce, vous trouvez surtout de l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea), connu parfois sous le nom de rudbeckie pourpre, mais elle fait très bien l’affaire aussi.

    L'échinacée pourpre est une plante d'environ 1 m de hauteur avec une fleur jaune, rose et quelque fois blanche. Le centre de la fleur est recouvert de pointes piquantes. Grande classique de la phytothérapie pour les états infectieux (antivirale) et l'immunité (excellent immunostimulant), c'est LA plante anti-grippe. Quelques usages :

    • En interne, infusez 10 minutes 1 g de racine fragmentée (½ c. à c.) ou de parties aériennes séchées dans 1 tasse d'eau bouillante (150 ml). Buvez 1 à 6 tasses par jour, en dehors des heures de repas, pendant une semaine maximum.
    • Jus frais ou stabilisé (parties aériennes d’Échinacée), prenez de 2-3 ml, trois fois par jour.
    • En externe, appliquez chaque jour sur les surfaces atteintes une préparation semi-solide – crème ou onguent – renfermant 15 % de jus des parties aériennes d’Échinacée.

     

    Propriétés médicinales des échinacées

    L‘échinacée stimule l’immunité d’une manière rapide, dans les heures qui suivent la prise. Des chercheurs allemands ont démontré qu’elle était un immunostimulant capable d’accélérer la guérison des infections bactériennes, fongiques et virales.

    Suite voir Superaliments 2

    Pour se protéger des rhumes, sinusites et laryngites, il est important de commencer la prise d’échinacée en cure en début de saison et/ou dès les premiers signes d’une de ces affections des voies respiratoires supérieures.

    • Faites infuser 1 g de racines ou de parties aériennes d'échinacée séchées dans une tasse d’eau bouillante.
    • À renouveler 1 à 6 fois par jour.

     

    Attention ! 
    • Les personnes asthmatiques ou souffrant d’allergies sont plus susceptibles d’être allergiques à l’échinacée.
    • Les enfants sujets aux otites ne doivent pas prendre d’échinacée car elle pourrait augmenter le risque de souffrir d’une otite.
    • L'Échinacée est formellement déconseillée en cas de maladie auto-immune (Hashimoto entre autres).
    • Demandez conseil auprès de votre médecin.

     

    Le point important est d’utiliser une teinture (macération alcoolique) faite à partir de la racine fraîche.

    Suite voir Info Coronavirus Christophe

    Voir dans le lexique

    Astéracées

    Voir chez Yantra

    Anti-inflammatoires naturels

    Info Coronavirus Christophe

    Info Grippe

    Soins d'hiver

    Superaliments 2

    Liens externes

    Échinacée (Passeport-santé) [archive]

    L'échinacée (Althéa- Provence)

     

    Effet notoire

    "Excipient à effet notoire", cette mention apparaît communément sur les notices des médicaments. On entend par cette expression tout excipient dont la présence peut nécessiter des précautions d'emploi pour certaines catégories particulières de patients.

    Un médicament est composé d’un principe actif et d’un (ou plusieurs) excipient(s). Un excipient est une substance inerte utilisée pour remplir différentes fonctions :

    ● Améliorer l’aspect ou le goût du médicament ;

    ● Faciliter l’administration du médicament et sa conservation ;

    ● Permettre l’acheminement du principe actif vers la zone d’action.

    En principe bien toléré, l’excipient peut entraîner des intolérances individuelles. C’est ce qu’on appelle un excipient à effet notoire. "L’intolérance peut être liée à un problème d’allergie à une substance ou à un excipient spécifique. Parfois, c’est tout simplement la qualité de la matière première qui peut être en cause", souligne le Dr Haleh Bagheri, médecin pharmacologue au CHU de Toulouse.

    À ce jour, 47 excipients avec effets indésirables ont été recensés. Dans cette liste, figurent de nombreuses substances que nous pouvons retrouver dans l’alimentation. C’est le cas du lactose, du fructose, de l’huile de sésame ou d’arachide ainsi que du sodium, par exemple.

    Doctissimo

    Pharmacies (PDF)

    Documentation

    Liste des excipients à effet notoire (Pharmacies) PDF

     

    Effluve

    Développé dans Lexique "essentiel"

    Effluve, du latin effluvium (de fluere "couler") du préfixe ex- indiquant la séparation et de fluxus ("écoulement"). Masculin, parfois féminin au pluriel (l’usage hésite)

    Émanation s'exhalant du corps des êtres vivants, des fleurs, des aliments, etc.

    Émanation d'énergie ou de matière qui, passant du magnétiseur au magnétisé, transmettrait au second la volonté ou les impressions du premier.

    Médecine (vieilli) Substances organiques altérées, tenues en suspension dans l’air, principalement aux endroits marécageux, et donnant particulièrement lieu à des fièvres intermittentes, rémittentes (=> rémission, se remettre d'une maladie) et continues

    Synonymes : arôme - exhalaison - fumet - miasmes - odeur - parfum - senteur

    Dictionnaire de français Larousse - Wiktionnaire

     

    Électuaire

    L'électuaire est une préparation pharmaceutique, forme galénique molle et pâteuse administrée par voie orale. Cette forme est aujourd'hui obsolète.

    L'électuaire était généralement constitué de poudres ou de pulpe végétale incorporées à du sirop ou, plus souvent, à du miel. La thériaque était un électuaire.

    D'après Wikipédia

     

    Élixir

    Un élixir est une potion.

    Le terme pharmaceutique d’élixir est tombé en désuétude. Il pouvait désigner, dans son acception la plus générale, toute liqueur médicamenteuse mais également :

    - une potion de santé (par ex. préparation à base de sirop de sucre dissous dans l'alcool)

    - une substance alchimique (par ex. chez les Romantiques une drogue censée posséder des vertus magiques comme l'élixir de longue vie ou d'amour)

    Le mot est parfois employé pour des alcools...

    Vu dans Remèdes conseillés en revue

    Méthode naturelle utilisée depuis l’Antiquité, l’élixir floral est la récupération d’une eau dans laquelle a été immergée une partie déterminée d’une plante, récoltée à un moment donné. Le récipient contenant l’eau est en verre, posé sur la terre. Certains élixirs floraux peuvent être disposés sous la lune, d’autres au soleil (c’est la solarisation).

    Après un temps défini dans l’eau, la plante est retirée avec délicatesse et l’eau conservée. En procédant à la fabrication de l’élixir, c’est la force vibratoire de la fleur qui est capturée, son énergie. Il n’y a aucune trace physique de la plante dans le liquide de l’élixir. Aussi, il est possible de donner un élixir à une personne allergique à la plante spécifique du même nom.

    Vogot (Lettre#155 du 28 février 2020)

    S’il est quelquefois délicat de tirer des conclusions trop hâtives de cette théorie, notamment lorsqu’il s’agit de déterminer les propriétés médicinales d’une plante, c’est par la finesse de notre intuition et de notre observation que nous pouvons comprendre les qualités d’un arbre.

    C’est ainsi que le docteur Bach a passé des années à observer la nature avant de réaliser la gamme des "38 élixirs floraux". Ayant commencé sa vie par une carrière de médecin et de recherche scientifique en bactériologie, c’est vers l’âge de 40 ans qu’il a compris qu’il devait oublier tout ce qu’il avait appris jusque-là pour en arriver à utiliser uniquement son intuition pure.

    Vu dans Arbres (pouvoir thérapeutique)

    Les Fleurs de Bach pour trouver le sommeil

    La thérapie florale est une thérapie globale de l'esprit et du corps : les élixirs floraux sont élaborés pour ré-harmoniser peu à peu les états émotionnels et apporter l'apaisement indispensable pour trouver le sommeil. Les Fleurs de Bach sont des élixirs floraux réalisés à partir de trente-huit essences de fleurs. Elles tiennent leur nom de celui de leur concepteur, le médecin anglais Edward Bach (1886-1936).

    - Fleur de Bach Verveine (Verbena officinalis) Vervain (anglais) aide à détendre. Ce remède est recommandé aux personnes énergiques soumises fréquemment au stress par excès d'enthousiasme.

    - Fleur de Bach Chêne (Quercus robur) Oak (anglais) aide à calmer (physiquement et psychiquement) les personnes qui en font toujours trop et finissent par s'épuiser.

    Conseils. La posologie moyenne est de 3 gouttes d'élixir floral, 3 fois par jour par voie orale. Comme avec les granules/doses homéopathiques, déposez l'élixir sous la langue. Prenez ces remèdes de "médecine douce" loin des médicaments chimiques de l'allopathie.

    Vu dans Comment se rendormir ? (Ooreka)

    La fleur de Jeanne et de Noëlle pour l'apaisement

    Le « petit vélo dans la tête » ça me connaît bien ! Mais la Fleur de Bach White Chestnut (Marronnier blanc) fonctionne très bien sur moi. J’en prends jusqu’à ce que mes pensées redeviennent positives… ou que je me rendorme. D’ailleurs le Rescue Nuit (Fleurs de Bach en capsules) en contient en spray, c’est bien pratique la nuit ! (Jeanne)

    [Cette] fleur contre les ruminations, White Chestnut, associée à d’autres fleurs relatives aux causes ou corollaires de cet état, peut vous en débarrasser (Noëlle)

    Vu dans Info Mauvaises passes

    Voir, de Yantra

    Bach Edward (1886-1936) et élixirs floraux

    Histoires d'eaux

    Le 21 juin, votre élixir de la Saint-Jean

    Remèdes conseillés en revue

    Liens externes

    Élixirs floraux du Dr Bach (Deva

    Faire ses propres Fleurs de Bach (Mint-e Labs) [archive]

    Fleurs de Bach, 7 bienfaits (Passeport-santé)

    Fleurs de Bach (ou élixirs floraux) Ooreka

    pdf : Fleurs de Bach (tableau)

    Émétisme

    Émétisme (pharmacologie, médecine générale - n. m., du grec katartikos : qui purge, suffixe -isme servant à former des substantifs). L'émétisme est une intoxication alimentaire résultant d'une absorption excessive d'émétine, substance extraite de la racine de l'Ipéca.

    L'adjectif émétocathartique (ou éméto-cathartique) désigne ce qui provoque simultanément les vomissements et une action purgative (selles). (émétique)

    Vu dans Baies rouges noires 1.

     

    Émollient

    (adjectif et nom)

    Terme médical désignant un médicament ayant pour propriétés d'amollir et de détendre les tissus de l'organisme - Voir le document JPG

     

    Émonctoire

    Question : Comment le corps élimine t-il les molécules d’HE ?

    Via les émonctoires...

    En principe, on évoque 5 émonctoires principaux : foie, intestins, peau, poumons, reins. Mais on peut aussi parler du pancréas * et de "conduits" tels que anus, narines, urètre... Et l'on peut dire que la femme a un émonctoire supplémentaire avec son utérus...

    * Voir aussi plus haut (pancréatite aiguë)

    Autres liens

    Hypothalamus - système endocrinien

    Les 5 Tibétains

    Le corps dispose de cinq organes spécialisés dans l'élimination des toxines. On les appelle des "émonctoires", car ils sont les "portes de sortie" du corps. Leur rôle consiste à filtrer le sang pour en prélever les toxines, puis à les éliminer diluées dans un support. Il s'agit du foie, qui rejette les déchets dans la bile, des intestins dans les selles, des reins par l'urine, de la peau par la sueur et des voies respiratoires (poumons) dans l'air expiré, sous forme gazeuse.

    FemininBio

    En anatomie émonctoire désigne un organe ou partie d'organe qui permet à l'organisme d'éliminer ses déchets, ses sécrétions surabondantes ou nuisibles1.

    Parmi les organes dits "émonctoires" figurent en particulier le foie2, les intestins3, la peau4, les poumons, le pancréas et les reins5.

    Mais également divers canaux (anus, narines, urètre) servant à l'élimination des déchets. (Wikipédia)

    -----

    Notes de Wikipédia

    1. "Émonctoire-Définition" [archive] - Centre national de ressources textuelles et lexicales [www.cnrtl.fr]
    2. Infectiologie 2007 (ISBN 9782915585407) 
    3. La viande et le lait - Christian Tal Schaller 2007 (ISBN 9782851573414) 
    4. Aperçu commenté de physiologie humaine - Georges Tchobroutsky 2005 (ISBN 2747598071) 
    5. Le 'Lacombe' : précis d'anatomie & de physiologie humaines - Éd. Lamarre 2007 (ISBN 9782757301203)
     

    Émulsion

    Une émulsion est un mélange hétérogène de deux substances liquides non miscibles, l'une étant dispersée sous forme de petites gouttelettes dans l'autre. Ce sont toujours deux liquides qui ne se mélangent pas spontanément (non miscibles), comme l’eau et l’huile, mais qui vont grâce à des opérations spécifiques (agitation, mélange, ajout de quelques principes actifs) adopter un aspect macroscopiquement homogène, mais microscopiquement hétérogène. L'une des substances sera donc dispersée dans la seconde substance sous forme de gouttelettes. Le mélange reste stable grâce à un troisième ingrédient appelé émulsifiant (vitesse ou cinétique d'évolution du mélange quasi nulle)

    Une mousse ressemble à une émulsion mais la seconde substance est un gaz (au lieu d'un liquide), dispersé sous forme de bulles. Une autre différence importante entre mousses et émulsions est la fraction volumique de la phase dispersée (gaz), en général beaucoup plus élevée dans les mousses les plus stables.

    En photographie argentique, on désigne également du nom d'« émulsion » une pellicule considérée du point de vue de ses caractéristiques techniques (sensibilité, réciprocité…). Le nom remonte aux premières années de la photographie où l'on étendait une émulsion photosensible sur un support en verre avant de prendre un cliché.

    Wikipédia

    Classification : Wikipédia

    Les émulsifiants, appelés parfois émulsionnants, stabilisent l'émulsion. Ce sont le plus souvent des tensioactifs ou agents de surface. Cependant, des particules solides (émulsions de Pickering), des polymères synthétiques ou des macromolécules biologiques peuvent aussi jouer ce rôle. Le jaune d'œuf sert d'émulsifiant dans la préparation de sauces en cuisine. Cette propriété est due à la lécithine qu'il contient. La lécithine se trouve également dans le soja et est très utilisée dans les préparations industrielles. La caséine est une protéine du lait qui est émulsifiante.

    Suite dans Wikipédia

    Illustration sur Wikimedia Commons :

    A. Deux liquides non-miscibles
    B. Émulsion instable.
    C. Les deux liquides se séparent progressivement.
    D. Un tensioactif (ou agent de surface) entoure les gouttelettes d'un des liquides, stabilisant l'émulsion.

    Les émulsions dans la pratique

    Dans la vie quotidienne, de nombreux produits sont des émulsions. On peut noter les crèmes et autres cosmétiques, mais aussi la mayonnaise.

    Les émulsions naturelles

    • Le lait ;
    • Des latex végétaux, en particulier, ceux de l'hévea brasiliensis (qui donne le caoutchouc naturel) et du castilla elastica ;
    • Le film hydrolipidique est un mélange de sébum et de sueur. C'est une émulsion qui protège la peau.

    Les sauces émulsionnées

    La vinaigrette

    • phase huileuse : huile
    • phase aqueuse : vinaigre

    La vinaigrette est une émulsion instable. L'huile et le vinaigre ont tendance à se séparer. Elle peut être rendue cinétiquement stable en ajoutant de la moutarde. Les cellules de moutarde broyées libèrent des phospholipides, un tensioactif.

    La mayonnaise

    • phase huileuse : huile
    • phase aqueuse : vinaigre et éventuellement moutarde
    • émulsifiant : la lécithine du jaune d'œuf est l'émulsionnant (tensio-actif)

    La mayonnaise est une émulsion cinétiquement stable.

    L'aïoli

    • phase huileuse : huile d'olive
    • phase aqueuse : pulpe de l'ail

    À noter que le véritable aïoli se prépare seulement à l'ail et l'huile, et que les tensio-actifs se trouvent dans la pulpe d'ail.

    La sauce hollandaise et la sauce béarnaise sont également des sauces émulsionnées selon le même principe, mais chaudes.

    -----

    Voir aussi

    Cuisine : Chocolat des Mayas

    Oranges Mandarine Pamplemousse Citrus

    Les cosmétiques

    Une crème hydratante

    • phase huileuse : huile et ingrédients solubles dans l'huile
    • phase aqueuse : eau et ingrédients solubles dans l'eau
    • émulsifiant

    -----

    Voir aussi

    Bois d'Inde Pimenta

    Calophyllum inophyllum

    Chevelure en forme

    L'industrie pharmaceutique

    L'encapsulation des principes actifs, grâce aux émulsions doubles eau-huile-eau, permet par exemple de délivrer des substances, avec une grande précision spatiale. Elle permet de modifier la distribution de certains médicaments dans l'organisme.

    Suite dans Wikipédia

    -----

    Voir plus bas mucilage

     

    Entorse

    Élongation : foulure et entorse

    L’élongation est un brusque allongement du muscle, qui entraîne une douleur importante et instantanée, en cas d'effort violent ou après un coup. Font partie des élongations la foulure et l’entorse. Traumatismes fréquents, elles surviennent au niveau de la cheville et parfois du genou.

    Les foulures sont des élongations des muscles et des tendons (rattachant les muscles aux os), a priori moins graves que les entorses.

    Une entorse est une élongation des ligaments (bandes de tissu fibreux et solide reliant les os dans une articulation), plus sérieuse que la foulure.

    Vu dans Soigner une entorse (Ooreka) PDF

    Entorse, voir

    Entorse (Douleurs musculaires)

    Entorse (Mr Plantes) [archive]

    L'entorse (J'ai remis les pieds au Paradis)

    Voir aussi

    Accidents et remèdes (série PDF de Yantra)

    Bouger malgré une blessure [archive] (mobilesport.ch)

    Douleurs musculaires

    Immobiliser un traumatisme (Survivalisme)

    Rupture

    Stopper les tensions musculaires

     

    Enzymes

    Les enzymes accélèrent tous les phénomènes biologiques qui se produisent dans nos organismes. Elles fonctionnent comme des piles qui donnent l’élan à la vie et maintiennent les rythmes vitaux. Mais ces réserves d’énergie ne sont pas inépuisables. Pour préserver leur potentiel, il faudra les soutenir et faciliter leur tâche.

    Le corps humain contient des milliers d’enzymes. Dans toutes les cellules de notre corps se jouent des processus enzymatiques à la fois infimes et essentiels. Qu’un seul élément manque, et c’est toute une cascade de réactions biochimiques qui s’en trouvent perturbées. Ces enzymes sont partout à la fois. Elles interviennent dans le transport des éléments, dans la respiration, dans tous les processus de transformation. C’est par l’action des enzymes que l’énergie de la nourriture est transmise aux muscles, aux nerfs et aux organes vitaux. Certaines enzymes ont pour fonction de prévenir la maladie et de réduire l’inflammation en cas de blessures (la fièvre est le mécanisme naturel qui permet d’augmenter l’activité des enzymes). Malgré leur étonnante diversité, toutes les enzymes ont pour fonction d’accélérer les réactions chimiques qui, autrement, se produiraient très lentement, voire pas du tout. Saviez-vous qu’une réaction qui se produit en une seconde en présence d’une enzyme mettrait 12 jours en son absence, un million de fois mois vite ! L’enzyme doit son activité à un principe vital et c’est ce principe vital énergétique qui anime tout ce qui est vivant et qui détermine la durée de vie potentielle d’un individu. En d’autres termes, sa longévité.

    Les enzymes : des activateurs d’énergie

    La découverte des enzymes, entre les années 20 et les années 50, fut un moment clé de l’histoire de la biologie. Les connaissances scientifiques dans ce domaine n’ont cessé de progresser et elles semblent immenses car on en a isolé et analysé plus de 3000. Les enzymes sont présentes aujourd’hui dans de nombreux secteurs économiques car elles constituent des outils biochimiques de premier choix dans des domaines aussi divers que le traitement des papiers et des peaux, la production industrielle de sucre à partir de maïs, l’amélioration de l’efficacité des lessives (les célèbres « enzymes gloutons » !), les médicaments, les réactifs pour la médecine… Mais depuis leur découverte, les chercheurs et les laboratoires se sont davantage intéressés à la présence ou à l’absence des enzymes qu’à leur potentiel d’énergie. Un peu comme si je vous disais qu’un aquarium après ébullition est toujours le même car les poissons sont encore là, et parce que les plantes n’ont pas perdu un seul gramme de constituants. N’empêche, la vie et l’énergie, elles, ont disparu.

    Enzymes digestives

    Habituellement, quand on parle d’enzymes, on pense au mécanisme de la digestion. De nombreuses raisons expliquent notre intérêt pour elles. Tout d’abord, ce sont les enzymes digestives qui ont été découvertes en premier. Les enzymes digestives sont aussi celles qui consomment et monopolisent le plus d’énergie. Leur carence ou leur insuffisance de sécrétion entraîne beaucoup de pathologies, davantage que pour d’autres systèmes dans le corps. Pour pouvoir bien digérer nos aliments, notre organisme fabrique donc des enzymes. Or, de nombreuses études, dont celle pionnière du Dr Pottenger ont montré que c’est sur notre capital santé qu’est prélevée cette capacité sécrétoire. N’oublions pas que les enzymes sont des activateurs énergétiques. C’est en fait dans un capital qui n’est peut-être ni épuisable ni renouvelable qu’est prélevée cette dose de vitalité...

    Suite Les enzymes digestives : une autre énergie vitale (Vogot)

    Voir aussi Enzymes et probiotiques (Info Immunité : le mot du naturopathe)

     

    Éosine

    L'éosine est un colorant de couleur orange-rosé aux propriétés asséchantes et antiseptiques.

    Il existe 2 composés appelés par ce nom, interchangeables dans leur utilisation :

    – éosine Y (tirant sur le jaune) dérivé tetrabromé (brome) de la fluorescéine ;

    – éosine B (tirant sur le bleu) qui en est un dérivé dibromo dinitro (nitrites).

    En tant que désinfectant : en préparation pharmaceutique, le plus souvent il s'agit d'une solution aqueuse à 2% de sel disodique de l'éosine (autorisation de mise sur le marché française no 3313716) ; il existe aussi une préparation à 1% ou en solution alcoolique.

    L'éosine aqueuse ne doit pas être utilisée comme antiseptique local mais seulement comme traitement d'appoint pour ses propriétés desséchantes des muqueuses.

    L'éosine alcoolique n'a que les propriétés antiseptiques de l'alcool.

    Lire la suite dans Wikipédia

    Ne pas confondre l'éosine avec la merbromine ou "Mercurochrome"

     

    Épidémie

    On parle d’épidémie lorsque le nombre de cas d’une maladie infectieuse augmente de manière anormale au sein d’une communauté, d’une population ou d’une zone géographique. On parle aussi d’épidémie lorsque l’on constate la contamination d’une population par une maladie infectieuse qui en est normalement exempte. Le terme d’épidémie s’applique aussi aux animaux (et peut provoquer un effondrement économique au niveau local).

    On parle de flambée épidémique lorsque l’on constate une brusque augmentation du nombre de cas de la maladie infectieuse. La flambée peut aussi se manifester dans plusieurs pays et sa durée peut s’étaler de quelques jours, à quelques semaines et dans certains cas à quelques années.

    Un seul cas d’une maladie transmissible depuis longtemps absente dans un groupe de population ou due à un agent pathogène (bactérie ou virus) encore jamais observé dans la communauté ou la zone concernée, ou l’apparition d’une maladie jusqu’alors inconnue peuvent également constituer une flambée épidémique ; ils devraient être signalés et faire l’objet d’une enquête.

    Exemples : Choléra - Dengue et dengue sévère - Fièvre hémorragique à virus Ébola - Fièvre jaune - Fièvre hémorragique de Marburg - Fièvre de la vallée du Rift - Poliomyélite.

    Thérapeutes magazine 03-04/2020

    Voir pandémie

    "Savez-vous ce qui a fait la transition entre le Moyen Âge [476-1492] et la Renaissance [XVIe siècle en France] ? La peste noire.  C'est seulement après la peste noire que le Moyen-Âge a pris fin, pour démarrer une nouvelle ère encore plus prospère, avec la Renaissance" (Roger Lannoy)

    Vu dans Des rappels de l'Histoire (Info Coronavirus Documentation)

    Voir aussi

    Coronavirus Humeurs et confinement

    Quarantaine, ce chiffon rouge abandonné

     

    Époxy

    Abréviation désignant (improprement) les résines polyépoxydes, qui sont fabriqués par polymérisation de monomères époxyde avec un agent de réticulation (souvent appelé durcisseur, ce dernier attache les chaînes de polymères entre elles en formant ainsi un réseau).

    Le représentant le plus connu des polymères époxyde est la colle Araldite. Leur première synthèse date des années 1940. Environ 830 000 tonnes d’époxydes sont chaque année produits dans le monde.

    Les résines époxyde durcissent (irréversiblement) sous l'effet de la chaleur (matériaux thermodurcissables) ou par adjonction d'un catalyseur (durcisseur). En formulation, on leur incorpore divers durcisseurs, diluants réactifs ou non, plastifiants, charges, solvants, additifs (colorants, stabilisants...).

    Dotées d'un fort pourvoir sensibilisant, elles sont l'une des causes les plus fréquentes d'eczéma allergique d'origine professionnelle (Dermatoses professionnelles aux résines époxy - Allergologie, dermatologie professionnelle, INRS, revue Documents pour le médecin du travail 2002)

    Vu dans Chênes

    Voir

    Cosmétiques interdits

    Ingrédients à éviter

    Documentation

    Quelques considérations sur les vernis - vernis époxy-phénolique (Mundolatas)

    Ne pas confondre avec "Hypoxie"

     

    Ersatz

    Un ersatz [ɛʁ.zats] ou succédané, est un "sous-équivalent", souvent considéré de moindre qualité, d'un système considéré. Il s'agit d'une pâle copie, d'un substitut parfois peu ou pas du tout efficace ou d'un sujet dénaturé peu convaincant...

    Voir aussi Lexique "culinaire"

    En médecine, un ersatz se substitue à d’autres, en parlant de médicaments qui ont les mêmes propriétés. C'est principalement un substitut de moindre qualité d'une substance pharmaceutique.

    Il ne faut pas opérer d'amalgame avec les médicaments génériques qui ne sont pas des ersatz mais de vrais médicaments utilisant les mêmes molécules que celles brevetées, mais entrées dans le domaine public.

    Wikipédia - Wiktionnaire

    Il ne faut pas non plus confondre avec "placebo"

    Érysipèle

    L'érysipèle (ou érésipèle, n. m. d’un mot grec signifiant « peau rouge ») est une dermo-hypodermite aiguë non nécrosante (infection de la peau : derme et hypoderme) survenant autour d'une affection cutanée mal ou non soignée (plaie, impétigo, lésion mycosique des plis – intertrigo –...) ou d'un orifice naturel (œil, nez...).

    L'érysipèle se manifeste brutalement, sous la forme d'une plaque rouge, enflée et douloureuse, accompagnée de fièvre. Des streptocoques sont retrouvés dans 80 % des cas. Il atteint surtout les adultes après 60 ans et son incidence, qui augmente avec l'âge, serait de 10 à 100 cas pour 100 000 habitants. Plus de 85% des érysipèles surviennent aux membres inférieurs, mais ils peuvent avoir d'autres localisations, notamment le visage. Son traitement repose sur une antibiothérapie, du repos et la prise en charge des facteurs de risque afin d'éviter les récidives.

    Facteurs favorisants : antécédents d'érysipèle, plaies, ulcérations cutanées, traumatismes post-opératoires, intertrigo des orteils, psoriasis, eczéma, œdème chronique, surpoids, diabète, artériopathie des membres inférieurs.

    Vu dans Baies rouges noires 5.

     

    Escarre

    Une escarre est une zone localisée d'ischémie (manque d'oxygène), une lésion inflammatoire de la peau, affectant également les tissus sous-cutanés, causée par pression, cisaillement et/ou frottement, et aboutissant à une nécrose (mort) localisée de la peau.

    L'escarre survient à la suite d'une brûlure, d'un traumatisme ou spontanément aux points d'appui, lorsque des causes locales s'ajoutent à une altération de l'état général.

    Les personnes à risque sont les paraplégiques en fauteuil roulant, les immobilisées ou grabataires telles que les patients hospitalisés et alités de façon prolongée : les escarres de décubitus surviennent quand un malade reste allongé sans pouvoir bouger spontanément. Les points d'appui les plus fragiles sont la région fessière, les talons chez un patient couché sur le dos. Les sujets âgés contraints à un alitement prolongé sont particulièrement exposés (peau plus fragile et plus fine)

    On distingue quatre stades dans l'évolution des escarres : tout commence par une rougeur qui devient peu à peu plus marquée, puis qui fonce, pour devenir noire. Puis la disparition de la peau nécrosée fait place à un ulcère laissant les tissus sous-jacents à découvert : muscles, tendons, parfois jusqu'à l'os. 

    Stade 1 : Rougeur ne blanchissant pas à la pression, sur une zone d'appui constant (fesse, talon...). Dès ce stade il peut exister une destruction des tissus sous cutanés, les muscles notamment, beaucoup plus sensibles à l'hypoxie que la peau.

    Stade 2 : Plaie superficielle de la peau à type d'abrasion ou simple bulle

    Stade 3 : Plaie profonde de la peau touchant l'épiderme, le derme et les tissus sous cutanés mais ne touchant pas les muscles sous-jacents

    Stade 4 : Plaie allant jusqu'au muscle voire l'os.

    Sources : Passeport-Santé - Doctissimo

     

    Essence ou huile essentielle ?

    Ces termes, qui ne sont pas strictement synonymes, désignent tous deux une extraction de molécules aromatiques.

    Voir Lexique "essentiel"

     

    État de choc

    En médecine, le choc ou état de choc, est une défaillance circulatoire périphérique aiguë conduisant à un apport insuffisant de sang riche en oxygène aux cellules du corps – hypoxie (quand la disponibilité en oxygène est réduite). Il entraîne la mort des cellules et la désorganisation des tissus et des organes. Il peut évoluer vers le collapsus cardiovasculaire, puis la mort.

    L'état de choc peut être causé par différents mécanismes pathologiques variés, et présenter des tableaux cliniques tout aussi variés.

    Wikipédia

    Voir Adrénaline

     

    Éther (chimie)

    Page d’homonymie pour "Éther"

    Ci-dessous Éther (élément)

    L'éther diéthylique, également appelé éther éthylique ou éthoxyéthane ou diéthyl éther ou oxyde de diéthyle ou tout simplement éther - à ne pas confondre avec la famille des éthers dont il fait partie - est un liquide limpide, incolore et très inflammable avec un point d'ébullition bas et une odeur typique.

    Utilisations de l'éther éthylique

    L'éther a été longtemps utilisé en tant qu'anesthésique, cependant ses effets secondaires très désagréables, tels que les nausées, et sa toxicité, ainsi que le risque élevé de dépendance, ont fait qu'il n'est plus utilisé en France et dans de nombreux pays développés, où on lui préfère des anesthésiants moins destructeurs. (Voir Toxicologie)

    L'éther peut néanmoins toujours être utilisé pour nettoyer les restes de colle d'un pansement adhésif sur la peau.

    L’éther éthylique est un solvant encore utilisé en laboratoire, car il est un solvant organique peu polaire assez peu coûteux. Cependant, son extrême inflammabilité et sa volatilité (cf. plus bas) font qu’on lui préfère un solvant moins dangereux lorsque c'est possible. (En savoir plus)

    Dans l'industrie chimique, l'éther est utilisé pour produire le collodion qui est un des composants de base de la "poudre sans fumée", un explosif communément utilisé au début du XXe siècle et en particulier durant les deux guerres mondiales, et est également utilisé pour les munitions de chasse. Il est commercialisé également en aérosol comme aide au démarrage des moteurs thermiques.

    Voir Poudre noire

    En biologie, l’éther est utilisé pour anesthésier, endormir ou tuer de petits insectes que l'on veut observer (tels que la drosophile) ; on imbibe le feutre d'un étheriseur puis on met le bouchon avant de verser les sujets dans l'entonnoir et on attend que les vapeurs fassent effet.

    Wikipédia

     

    Éther (élément)

    Page d’homonymie pour "Éther"

    Ci-dessus Éther (chimie)

    En physique, l’éther était considéré comme la substance qui remplissait l'espace.

    Pratique ancestrale autant que science approfondie, l’Áyurvéda ne saurait se résumer en quelques lignes. Disons simplement, pour bien la situer, qu’elle repose sur une pensée énergétique envisageant l’univers comme un tout traversé par différentes formes d’énergie, de la plus subtile – l’éther – à la plus rigide – la matière solide, la terre – en passant par l’air, le feu et l’eau. Chaque individu, mais aussi chaque réalité, chaque être, est le résultat d’une combinaison unique de ces différentes formes d’énergie, dont l’équilibre, plus ou moins satisfaisant, va définir la nature. Ainsi l'Áyurveda compte-t-elle 5 grands éléments fondamentaux : Bhumi (ou Prithivi), la terre, Apas, l'eau, Tejas, le feu, Vayu, l'air, Akasha, l'éther (ou l'espace)

    "Voyage astral" ne signifie pas "voyage dans les étoiles" mais "voyage du corps astral", « l’un des 7 "corps" entourant les êtres vivants (humains, animaux), animé d'une sorte d'aura parcourue de courants colorés et lumineux reflétant leur état psychique. Le plan astral serait constitué d'éther ; il s'agirait d'un monde plus proche du rêve que de la réalité ; les portes menant normalement à un couloir y mènent par exemple à un lieu féerique ou au contraire de désolation. Ce plan est lié aux émotions : quand vous avez une émotion, celle-ci est vécue par le corps astral qui informe ensuite les autres corps par résonance... » (Wikipédia)

    Vu dans "Où l’on discute des problèmes liés au Yoga"
    Version PDF (note 1. p.1)

    Vu aussi dans Tattva

    Voir aussi

    Alchimie

    Liqueur

     

    Éthylène

    L'éthylène, ou, selon la nomenclature de l'IUPAC, éthène, est un hydrocarbure insaturé. On peut aussi le trouver sous l'appellation "R1150".

    L'éthylène est à la base d'un grand nombre de molécules dans l'industrie chimique. Avec ses dérivés immédiats, il est à la source d'un grand nombre de polymères et de matières plastiques.

    L'éthylène est également une phytohormone (hormone végétale) aux effets multiples.

    Voir Climactérique (Lexique "phyto-bota")

    Source et suite dans Wikipédia

     

    Étirement

    L’étirement est un moyen de relancer la circulation sanguine, et c’est pour cette raison que les chats, par exemple, s’étirent quand ils n’ont rien à faire. Lorsqu’ils s’étirent, leur pression artérielle augmente, ce qui favorise l’expulsion des toxines et d’autres substances malsaines de leurs muscles. Les chats dorment beaucoup, il e st donc logique qu’ils aient également besoin de s’étirer.

    Lu dans Daily-break

    Un muscle, lorsqu'il s'étire, perd son sang veineux. Relâché, il retrouve un sang artériel neuf. Un étirement bien fait a une action positive sur la colonne vertébrale donc sur le système nerveux.

    Aimez ces étirements. Surtout pratiquez-les dès que possible, afin de retrouver bien-être et dynamisme. Concentrez-vous sur les muscles étirés et sur la colonne vertébrale.

    Vu dans Étirements et récupération

    Étirez-vous avant votre séance de sport, après et un peu pendant vos temps libres et vous gagnerez en souplesse et bien-être ! De plus, il est bon de faire suivre vos séances d'étirements de quelques auto-massages.

    Vu dans Étirements mode d’emploi

    Le mouvement de traction demande un gros travail des muscles du dos, de fait, afin de leur conserver souplesse et tonicité, réalisez quelques étirement dorsaux régulièrement au cours de la réalisation de cet exercice et à la fin.

    Vu dans MUSCU exercices au poids du corps

    Voir aussi Ce qui est bon pour le dos

    [Mais] vous devez apprendre par vous-même à faire la différence entre un étirement, une courbature et un surétirement.

    Vu dans Les grands écarts en danse/gym

    Voir aussi Micro-mouvements et positions antalgiques

    Documentation

    Yannick Ladrat, 57 ans : Bien m’étirer après une course à pied

    "Je cours depuis plus de trente ans. Il y a environ six ans, j’ai commencé à ressentir des douleurs dans les hanches et les épaules. Mon kinésithérapeute m’a expliqué que c’est fréquent chez les joggeurs, ce sport favorisant les raideurs.

    Il m’a conseillé de bien m’étirer après la course et, surtout, il m’a indiqué des mouvements d’assouplissement : m’accroupir et me relever1 ; ou assis, les jambes tendues, essayer d’attraper mes pointes de pieds2.

    En m’entraînant chaque soir, j’ai réussi à gommer les douleurs en trois ou quatre mois, et récupéré une nouvelle souplesse. J’ai ainsi amélioré mes foulées et mes performances."

    Notes, voir

    1. À chacun sa chaise !

    2. Flexions assises : les Pinces

    Source externe Notre Temps

    Les limites du stretching pour la performance sportive de Gilles Cometti (maître de conférences - faculté des Sciences du sport - UFR STAPS BP 27877, 21078 Dijon Cedex, France), un "PDF" de 10 pages qui explique minutieusement les mécanismes de l'étirement (ou stretching) et les limites de celui-ci.

    Arrête de faire cet étirement maintenant !

    Syndrome du piriforme

    Attention, consultez si les exercices ne fonctionnent pas ou deviennent inflammatoires

    [https://www.youtube.com/watch?v=S7rQmjos9C4] YouTube 16 mars 2022

    Voir

    Demi-Torsion (assise) Ooreka PDF

    Étirement du piriforme (Les grands écarts en danse/gym)

    Le Chas de l'Aiguille

    Maux de dos (étirements)

    Sciatique (Aïe ma douleur)

    Élise a ces mêmes douleurs en étant actuellement enceinte. Les exercices d'étirements qu'elle a toujours fait sont de plus en plus difficiles, mais elle est contente de voir que le "neuro dynamique" peut convenir, c'est pour elle une belle alternative...

    Des vidéos sont prévues, notamment concernant les douleurs dans le dos des femmes enceintes, sur la chaîne de @charlinesagefemme.

    Voir aussi les exercices d'Émilie Fecteau, Ostéopathe DO, kinésiologue.

    Voir encore Préparez votre accouchement...

    Étirements, voir

    Étirement du piriforme (Les grands écarts en danse/gym)

    Étirements « Arts Martiaux »

    Étirements des abdominaux

    Étirements et récupération

    Étirements mode d'emploi

    Étirements (Renforcement musculaire lombaire) Ooreka

    Étirez-vous... mais pas n'importe comment ! (5 règles d'or contre les courbatures)

    Maux de dos (étirements)

    Surétirement (Listes "activités physiques") Voir aussi Inflammation

    Étirements du Yoga

    En Yoga, la plupart des postures sont en fait des étirements. Il est donc difficile d'établir une liste des "étirements" du Yoga, d'autant que des postures peuvent comporter des variantes qui "étirent" ou ont une version qui "étire" et l'autre pas... ou encore sont des enchaînements qui comportent des étirements...

    La liste vue dans Étirements mode d’emploi est donc arbitraire et surtout non exhaustive !

     

    Eugénol : voir Lexique "essentiel"

     

    Eupatoire

    Le terme "eupatoire" créé au XVe siècle, vient du latin impérial eupatoria (herba) identifié comme l'"Aigremoine eupatoire" (Agrimonia eupatoria), famille des Rosacées ; le terme latin est lui-même emprunté au grec εὐπατόριον eupatôrion, à l'étymologie incertaine.

    Pour Ducourthial "Selon certains, [...] il s'agirait d'une déformation du mot hêpatêros, synonyme de hêpatikos qui désigne ce qui se rapporte au foie [...]"

    Wikipédia

    Vu dans Les Achillées Achillea

    Notes : Achillée filipendule ou Achillée eupatoire (Achillea filipendulina, Achillea eupatorium), famille des Astéracées, à ne pas confondre avec les Filipendules, de la famille des Rosacées.

    Voir aussi les définitions de "eupatoire" de CNRTL
    (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales) et de Wiktionnaire

    Eupeptique

    adjectif et nom masculin

    En médecine, pharmacie. Qui facilite la digestion en parlant d’un produit, d’un extrait de plante.

    L'adjectif est utilisé pour parler d'un médicament comme des aliments.

     

    Excipient

    Un excipient désigne toute substance autre que le principe actif dans un médicament, un cosmétique ou un aliment. Son addition est destinée à conférer une consistance donnée, ou d'autres caractéristiques physiques ou gustatives particulières, au produit final, tout en évitant toute interaction, particulièrement chimique, avec le principe actif.

    Un excipient n'est donc pas défini par une composition chimique particulière mais par son utilisation, qui découle de ses propriétés physico-chimiques qui le rendent aptes à remplir son rôle d'excipient.

    Source et suite : Wikipédia

    Voir Adjuvant

    Excoriation

    L'excoriation est une perte des couches superficielles de l'épiderme qui provoque l'apparition de régions dénudées, généralement causée par le grattage, mais qui peut aussi l'être par certaines enzymes.

    Vu dans Baies rouges noires 4.

     

    Exsudat

    En médecine, liquide organique suintant au niveau d'une surface enflammée (un exsudat séreux)

    En botanique, liquide qui suinte d'un végétal.

    Voir oléorésine

     

    Extrait

    Ne doit pas être confondu avec "intrait"

    Un extrait de plante ou teinture-mère est une solution hydro alcoolique concentrée en principes actifs d’une plante médicinale. Après la récolte, les plantes fraîches sont immédiatement mises à  macérer. Finement broyées, elles macèrent pendant trois semaines minimum dans de l’alcool biologique. Le mélange est remué chaque jour. La solution ainsi obtenue est ensuite pressée, décantée puis filtrée pour obtenir l’extrait de plante.

    Contrairement à  la médecine moderne chimique qui n’utilise que des principes actifs isolés, la phytothérapie utilise des parties de plantes ou plantes entières qui agissent grâce à  la multiplicité de leurs composants actifs (appelé totum, voir Totum et 'quenching').

    Et contrairement à une poudre de plantes ordinaire, les extraits de plantes contiennent une quantité spécifique de principes actifs. Pour la production de préparations à base de plantes, on ne peut donc pas utiliser de la poudre n'importe quelle partie de plante.

    La quantité des substances actives dans une plante peut varier considérablement en fonction de la variété de plante, de la partie utilisée (racine, feuille, fleur...) et des conditions climatologiques, de la saison et du sol dans lequel la plante a été cultivée. C'est pourquoi les plantes doivent être d'abord soigneusement déterminées et contrôlées avant d'être récoltées. L'extraction des plantes permet de dissoudre les principes actifs.

    Chaque extrait de plante possède ainsi des propriétés particulières dues à  sa composition unique en principes actifs.

    Types d'extraits

    - extrait aqueux - en général infusion ou décoction

    - extrait fluide - extrait au 1:1, c.-à-d. 1 ml de ce liquide représente 1 g de plante (contrairement à la teinture qui est 1:5 c.-à-d. 5 ml de teinture représente 1 g de plantes) donc plus concentré.

    - extrait mou - on a pris une teinture ou un extrait fluide et on l'a fait évaporer jusqu'à obtenir un liquide épais, sirupeux.

    Les extraits de plantes standardisés

    Après évaporation du solvant (eau ou alcool), l'extrait concentré est standardisé : la teneur standard en principe actif est vérifiée.

    Un extrait de plantes standardisé (EPS) est un médicament à base de plantes, à teneur garantie en principes actifs. Ces extraits ont été mis au point par le pharmacologiste Daniel Jean et commercialisés au début des années 2000.
    Les plantes fraîches sont broyées à froid (−90 °C). Leurs principes actifs sont ensuite récupérés par multi-extraction hydroalcoolique et préservés dans une solution glycérinée. (Wikipédia)

    Le procédé garantit qu'une capsule de plante(s) renferme une teneur minimum de l'un ou l'autre de ses constituants. Il s'agit soit de fixer un standard à partir de plusieurs échantillons naturels, soit de concentrer un constituant jusqu'à un niveau jugé plus efficace.

    On voit bien qu'un extrait standardisé doit d'abord déterminer la ou les substances actives et ensuite le niveau auquel on le(s) retrouvera dans les capsules. Ceci est rendu compliqué par le fait qu'une plante renferme des dizaines de substances actives. On n'est donc pas toujours sûr qu'un extrait standardisé soit supérieur à la plante entière (totum). (LaNutrition.fr)

    Les avantages des extraits de plantes standardisés

    * Ils garantissent une qualité constante du produit fini.
    * Ils contiennent une concentration plus élevée en principes actifs grâce à l'élimination des matières superflues (les substances non actives).
    * Ils se conservent mieux puisque les matières superflues (éliminées) ne peuvent plus nuire aux principes actifs.
    * Ils ont une meilleure biodisponibilité : ils sont plus facilement absorbés par l'organisme.

    -----

    Voir hydrolat

    Sources

    Biover

    Ladrôme laboratoire

    F 

    Fébrifuge

    adjectif et nom masculin

    Qui combat la fièvre.

    Médicament qui fait baisser la fièvre

    Synonymes : antipyrétique (adjectif et nom masculin), médicament utilisé dans le traitement symptomatique de la fièvre

    antifébrile, antithermique (adjectifs)

    Voir CNRTL

     

    Fibres

    Les fibres sont des composants alimentaires peu ordinaires !

    Le fait qu’un légume soit filandreux n’a rien à voir avec le fait qu’il contienne, ou non, des fibres alimentaires, qui sont microscopiques : elles proviennent de la paroi des cellules (cellulose, hémicellulose, pectine, lignine) ou de l’intérieur même des cellules des fruits et légumes que vous mangez !

    Lu dans Cuisine : Pré- Pro- biotiques

    Les fibres comprennent les glucides et la lignine présents naturellement dans les aliments végétaux. Elles ne sont pas digérées et absorbées par le système digestif : l'estomac et l'intestin grêle, ce qui peut laisser penser qu’elles sont relativement peu utiles.

    Leur devenir se situe plus bas, dans le côlon, où elles contribuent à la régulation du transit, mais exercent aussi des effets très importants pour la santé. 

    D’autres composés non digestibles, tels que les composés phénoliques, les cires, les saponines, les phytates, la cutine et les phytostérols sont associées aussi à la définition des fibres, qui évolue régulièrement.

    Certaines d’entre-elles (comme les pectines, les gommes, les oligosaccharides et les amidons résistants) peuvent être fermentées par les bactéries du microbiote intestinal et générer des effets physiologiques qui vont impacter le corps tout entier ! D’autres, comme la cellulose et la lignine, peu fermentées, contribuent à la régulation du transit intestinal et à augmenter le volume des selles.

    Il y a deux types de fibres dans les aliments végétaux : les fibres solubles (visqueuses) et les fibres insolubles. Il existe aussi des "fibres fonctionnelles", en fait des glucides qui ont été isolés, extraits et/ou purifiés à partir de matières premières brutes reconnues scientifiquement pour leurs effets bénéfiques (oligofructose...) pour la santé.

    Les fibres solubles ont la propriété de diminuer les taux de glucose sanguin et de cholestérol. 

    Les fibres insolubles augmentent le volume fécal afin de régulariser la fonction intestinale.

    Voir Pré- Pro- biotiques

    La plupart des aliments d'origine végétale contiennent les deux types de fibres. Toutefois, la quantité de chaque type de fibre varie selon les aliments.

    Interactions potentielles

    Un apport très élevé en fibres pourrait nuire à l’absorption de différents nutriments notamment le calcium, le magnésium, le fer et le zinc. Par contre, lorsqu’il n’y a pas de carence en ces nutriments dans l’alimentation, un apport adéquat en fibres ne semble pas compromettre les réserves de ces nutriments.

    Carence en fibres

    Comme les fibres ne constituent pas un nutriment essentiel, un faible apport n’apporte pas de symptômes de carence. Par contre, un apport insuffisant en fibre peut mener à la constipation dû au faible volume fécal.

    Excès de fibres

    Un apport excessif en fibres ne comporte pas d’effet délétère mis à part certains symptômes gastro-intestinaux comme des ballonnements ou des gaz. Une surconsommation est très peu probable.

    Sources et pour en savoir +

    Fondation Louis Bonduelle

    Passeport-santé

    Voir aussi Doctissimo

     

    Flavonoïdes

    (bio)flavonoïdes

    Les bioflavonoïdes, comme les anthocyanidines, caroténoïdes... bien qu'ils ne soient pas considérés comme "essentiels", sont de très puissants antiradicalaires.

    Vu dans Œil : les nutriments

    Voir Rutine

    La "vitamine P"

    En 1937, le scientifique hongrois Albert Szent-Gyorgyi reçut le prix Nobel après avoir découvert la vitamine C et la vitamine P. En fait, la vitamine P est appelée de nos jours "flavonoïdes". Mais à l’origine, le Dr Szent-Gyorgyi a donné aux flavonoïdes le nom de "vitamine P" en raison de leur efficacité à réduire la perméabilité des vaisseaux sanguins.

    Chez le ruminant

    "Les flavonoïdes sont une famille de plus de 6 000 molécules aux modes d'actions divers. Ils agissent à très faible dose sur les cellules pour stimuler des activités cellulaires : de destruction des radicaux libres, de synthèse d'enzymes de détoxification, de protection et de multiplication cellulaire. Les flavonoïdes ont un effet anti-oxydant et anti-inflammatoire" explique Fabrice Robert, responsable recherche et développement de la firme service CCPA. Ils améliorent la résistance des cellules face à un stress, et réduisent la perméabilité des tissus vis-à-vis des agents infectieux.

    Une vitamine est un composé organique essentiel au métabolisme, qui ne peut pas être synthétisé par l'organisme. Les flavonoïdes ne sont pas vraiment des vitamines mais on leur donne parfois l’appellation de "vitamine P" en raison de leurs propriétés semblables à celles des vitamines. Pourtant, les flavonoïdes devraient être considérés comme une vitamine pour les ruminants mais pas pour l'humain.

    Chez l'humain

    La vitamine P est tout indiquée dans les cas de fragilité des vaisseaux et des capillaires sanguins, hémophilie, hémorragie, artériosclérose, varices, hémorroïdes, psoriasis et eczéma.

    La carence en vitamine P peut provoquer de l’hypertension, des accidents vasculaires, des hémorragies, des saignements de gencives et des hématomes.

    On trouve la vitamine P, entre autres, dans le sarrasin, la laitue, l’orange, le citron et l’abricot. Parmi les compléments alimentaires, l’églantier et l’acérola en contiennent aussi.

    Sources

    Le Monde au Naturel [archive]

    Réussir lait [archive]

    Voir aussi

    Flavonoïde — Wikipédia

    Riboflavine — Wikipédia

    Vitamine B2

    Foulure : voir Entorse

    G

    Galanga : voir Lexique "phyto-bota"

    Ghassoul : voir Rhassoul

    Glaire

    ... est un nom féminin qui signifie :

    1. (vieilli) blanc d'œuf cru

    2. liquide visqueux sécrété par les muqueuses

    Voir Mucus

    Vu dans Glaires Mucus Sécrétions

     

    Glande pinéale

    La glande pinéale, située juste à l'avant du cervelet près du centre du cerveau - dite aussi épiphyse - est ce qui reste du Troisième-Œil dont se seraient servis les premiers hommes.

    Si on vous dit que "ce Troisième-Œil se trouve au-dessus du nez, entre vos deux yeux physiques", sachez que cela n'est pas tout-à-fait exact, mais que l'on peut fixer sa pensée sur cet endroit pour éveiller cette faculté, tout simplement parce que la glande pinéale est reliée spirituellement aux yeux physiques dont elle possède les mêmes cellules que leur rétine.

    Voir

    Ajna, le Chakra du Troisième-Œil

    Hypothalamus et système endocrinien

    Œil : petit lexique

     

    Glucoside

    Un glucoside est un hétéroside, substance d'origine végétale dérivée ou constituée de glucose lié à une fraction non glucidique.

    Les glucosides sont communs chez les plantes, mais rares chez les animaux. Ils produisent du glucose lorsqu'ils sont hydrolysés, décomposés par fermentation ou par l'action de certaines enzymes.

    Wikipédia

    Quand feuilles et gousses du séné purgatif (Cassia senna - Cassia angustifolia) sont fraîches, juste récoltées, on y trouve des glucosides qui au séchage vers 40°C se dimérisent par un processus enzymatique et donnent des hétérosides : les sennosides, majoritairement des anthracénosides, composés dérivés de l'anthrone (donnant par oxydation l'anthraquinone) et que l'on retrouve dans d'autres familles végétales importantes en pharmacologie : aloès, rhubarbe, bourdaine, cascara, nerprun.

    Lu dans Casse - Séné

    Documendation

    Les glucides sont l’un des nutriments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Ils ont d'ailleurs une part beaucoup plus grande que les protéines et les lipides car ils doivent couvrir la moitié de nos besoins énergétiques au quotidien.

    Ils sont classés en différents groupes :

    Les oses : ils sont aussi nommés monosaccharides. Il s’agit de sucre simple, seul. Les oses ne sont pas hydrolysables.

    Les osides : ce sont des glucides composés de deux ou plusieurs oses et sont décomposables par hydrolyse. Les osides peuvent être départagés en 2 groupes :

    Les holosides, qui sont des substances uniquement glucidiques dont l'hydrolyse ne libère que des oses c'est-à-dire des sucres.

    Les hétérosides, aussi appelés glycosides sont, eux, constitués de glucides et d’un composé non glucidique. Il existe plusieurs sortes de glucides. Quand le glucide en question est du glucose, il s’agit alors d’un glucoside...

    Suite dans Passeport-santé

     

    Gluten

    Selon les statistiques officielles, entre 1 et 6% des Français seraient "intolérants" au gluten. Tout un marché du "sans gluten" s’est constitué… 

    Voir

    Gluten : les fondamentaux à connaître (Santé Nature Innovation)

    Mangez-vous cette « colle » sans le savoir ? (La lettre du Dr Willem)

    Voir aussi Céréales

    Les produits contenant du gluten – en particulier chez les personnes allergiques au gluten - causent une production excessive de mucus. Vu dans Glaires Mucus Sécrétions

    Voir aussi Intolérance au gluten : les aliments autorisés

    Le blé tendre actuel, présent un peu partout, base de toutes sortes de préparations, est issu de diverses sélections au fil des siècles. Son omniprésence et sa composition s’avèrent acidifiantes, allergisantes pour l’organisme et peu digeste. En outre, il est surtout consommé raffiné et ne contient de ce fait pratiquement plus d’éléments nutritionnels. Le blé entier contient des minéraux, magnésium, cuivre, fer et zinc. Incontournable, le blé est aussi la céréale la plus polyvalente, la plus facile à travailler. Riche en gluten c’est la céréale parfaite pour le pain et les pâtisseries.

    Vu dans Hildegarde

    Voir aussi plus bas Gruau

    Riche en calcium et pauvre en matières grasses, le seitan permet de remplacer la viande sans apporter trop de gras. Pour fabriquer le seitan, on mélange la farine, l’eau et le sel, comme pour une pâte à pain. On laisse la pâte tremper et on la rince. Il ne va rester que le gluten, plein de protéines. Il faut ensuite épicer la pâte, ajouter du concentré de tomates, de la sauce soja, du tamari ou encore du bouillon de légumes et cuire le seitan. Cœliaques, attention ! Il s’agit d’un aliment à base de protéines de blé à 75% (gluten)

    Vu dans Carnée vs végétarienne

    Pour les intolérants au gluten, il faudra se tourner vers les boissons végétales à base de quinoa, amande, châtaigne ou riz. On peut toutefois tester les boissons d’avoine ou d’épeautre, souvent bien mieux tolérés.

    Vu dans Eaux végétalisées et laits végétaux

    L’équivalent de la levure chimique en sol européen, la "poudre à pâte" est un mélange d'amidon de maïs, de phosphate monocalcique et de bicarbonate de sodium (ou de soude) que l’on utilise dans les cuisines canadiennes pour faire lever les pains, gâteaux et autres produits de boulangerie et de pâtisserie. Bonne nouvelle pour les gens atteints de la maladie cœliaque : la poudre à pâte est un produit sans gluten !

    Vu dans Pain banique

    Documentation :

    Gluten : le récap ! (bio-c-bon) [archive]

    Les aliments qui contiennent le plus de gluten (Passeport-santé)

    Régime sans gluten (Wikipédia)

    Wikipédia

    Quelques recettes sans gluten

    Kaniwa-Quinoa - Chia

    Pain au lupin (sans gluten) dans Recettes végétariennes

    Pain sans gluten : Céréales

    Recettes végétariennes 1

    Recettes végétariennes 2

    Kaniwa-Quinoa - Chia

     

    Glycérine

    Le glycérol, ou glycérine, est un composé chimique de formule HOH2C–CHOH–CH2OH. C'est un liquide incolore, visqueux et inodore au goût sucré, utilisé dans de nombreuses compositions pharmaceutiques.

    Sa molécule possède trois groupes hydroxyle correspondant à trois fonctions alcool responsables de sa solubilité dans l'eau et de sa nature hygroscopique.

    Un résidu glycérol constitue l'articulation centrale de tous les lipides de la classe des triglycérides et des phosphoglycérides.

    En chimie, c'est l'un des principaux composants de la fabrication de la nitroglycérine. C'est aussi l'un des composants indispensables pour faire des bulles de savon. Plastifiant dans la cellophane.

    On peut faire du feu sans allumette si l'on mélange le glycérol à du permanganate de potassium (KMnO4) en poudre. La réaction est très lente au début (on n'observe rien durant les trente premières secondes), puis elle est tellement exothermique que la réaction s'emballe, provoquant l'inflammation du mélange : on observe des flammes violettes, indicatrices de la présence de potassium.

    Voir Amadou

    Développements dans Wilipédia

    Wikipédia

    Médicament

    Hydratant qui améliore l'onctuosité et la lubrification des préparations pharmaceutiques.

    Utilisé dans les suppositoires, sirops contre la toux (expectorants).

    Utilisé comme traitement de fond dans la maladie de Menière pour fluidifier les liquides des canaux vestibulaires.

    Utilisé en dernière intention par voie intra-veineuse comme traitement contre l'hypertonie oculaire, notamment dans le cadre des glaucomes aigus par fermeture de l'angle.

    Wikipédia

    Documentation

    On distingue 2 grandes méthodes de fabrication des macérâts de bourgeons. En premier lieu, il y a eu la méthode du Dr Pol Henry et Max Tétau, les précurseurs de la gemmothérapie, appelée “macérat glycériné 1D”. Quelques décennies plus tard, une autre forme de la gemmothérapie est née : le “macérat concentré”. Les deux méthodes ont un point commun : elles reposent toutes les deux sur une macération mère au 1/20ème d’un équivalent poids sec de bourgeons. Cela signifie que les bourgeons vont macérer dans un solvant, et c’est justement la composition de ce solvant qui va différencier les deux méthodes.

    Macérat glycériné*. La glycérine permet d’extraire les composés suivants – les huiles essentielles – les flavonoïdes liposolubles – les vitamines liposolubles – les cires et gommes – certains acides liposolubles Elle tient une double importance, puisqu’elle permet de stabiliser le mélange et d’éviter la détérioration des molécules.

    * Note BMG = Bourgeons Macérats Glycérines > Voir Maux de dos (remèdes aux plantes)

    Source, d'après Compagnie-des-sens

    Cosmétique

    Dans les cosmétiques, le glycérol est souvent utilisé comme agent hydratant, solvant et lubrifiant.

    Utilisé dans les dentifrices, les bains de bouche, les crèmes hydratantes, les produits capillaires et les savons.

    Composant des savons à la glycérine, notamment les savons de Marseille dont la séparation par hauteurs des eaux glycérineuses amène à la finalisation de ce produit.

    Wikipédia

    Alimentation : voir Lexique "culinaire"

     

    Glycine (acide aminé)

    La glycine, également appelée glycocolle ou acide amino-acétique, est un acide α-aminé et l'un des 22 acides aminés protéinogènes. Elle a été isolée pour la première fois en 1820 par le chimiste français Henri Braconnot (1780-1855).

    La glycine est encodée sur les ARNm (Acide RiboNucléique messager) par les codons GGU, GGC, GGA et GGG. C'est le plus simple des acides α-aminés, et elle ne possède aucun atome de carbone asymétrique. Son rayon de van der Waals est égal à 48 Å.

    La glycine est synthétisée naturellement par notre organisme, à partir de divers composés, comme la choline et la sérine [1]

    Docteur Rueff - Wikipédia

    Le glutathion (ne pas confondre avec "glycation") "cette molécule, est un pseudopeptide, composée de trois acides aminés : la glycine, la cystéine et le glutamate. Il est naturellement produit et stocké par le foie, et se retrouve dans quasiment toutes les cellules de notre corps", explique Sylvie Hampikian, expert pharmaco-toxicologue.

    On trouve la glycine également dans l’alimentation, en particulier dans :

    • la viande : dinde, jarret de porc, bacon, steak de bœuf, foie de veau, bouillon d’os : os, moelle et tissu conjonctif sont en grande partie constitués de collagène, qui a une très forte concentration en glycine (Pot-au-feu) ;
    • certains poissons et crustacés : éperlan, morue déshydratée, sèche, poulpe, thon, langouste ;
    • les œufs entier ;
    • certains produits laitiers : lait en poudre, parmesan, gruyère, mozzarella ;
    • les dérivés du soja comme le tofu ;
    • les graines oléagineuses (amandes, noix, pistaches…) ;
    • le riz ;
    • la spiruline (voir aussi Diète 'sportive' pdf p.39) ;
    • la racine du Suma (Pfaffia paniculata) contient 19 acides aminés dont la lysine, l'histidine, l'arginine et la glycine (voir aussi Plante adaptogène)

    d'après Docteur Rueff

    Pour la suite voir Pourquoi cet acide aminé est-il si important ?

    Pourtant, la glycine souffre d’un paradoxe : malgré les apports alimentaires et notre propre synthèse à partir d’autres acides aminés, nos besoins journaliers risquent de ne pas être couverts, notamment pour fabriquer notre précieux collagène.

    Des chercheurs de l’Institut de métabolisme cellulaire de Ténérife [2] ont étudié cette molécule et sont arrivés à la conclusion suivante : les besoins en glycine s’élèveraient à 10 g par jour pour un adulte de 70 kg.

    Ils considèrent donc que la glycine est un acide aminé semi-essentiel, dans la mesure où notre organisme ne peut pas toujours combler ses besoins quotidiens de façon autonome. Ceci explique l’utilité d’une éventuelle supplémentation en glycine pour améliorer de nombreuses affections et ralentir le vieillissement.

    Notes

    [1] Razak MA, Begum PS, Viswanath B, Rajagopal S. Multifarious Beneficial Effect of Nonessential Amino Acid, Glycine: A Review. Oxid Med Cell Longev. 2017;2017:1716701. doi:10.1155/2017/1716701 

    [2] Meléndez-Hevia E et al. "A weak link in metabolism: the metabolic capacity for glycine biosynthesis does not satisfy the need for collagen synthesis". J Biosci. 2009 Dec;34(6):853-72.

     

    Gomasio

    Le gomasio est un condiment utilisé au Japon depuis des millénaires. Il est composé d'un mélange de Sésame grillé et de sel marin. 

    Quand il est nécessaire d'augmenter la dose de sel, il faut absorber celui-ci sous forme de ce mélange.

    - En cas de cure, on prendra le Gomasio mélangé à une petite quantité d'aliments au cours du repas, à la dose de 1-3 c. à c. / jour.

    Les 27 jours de régime terminés, le Gomasio sera supprimé et par la suite pris de temps en temps :

    - 1 c. à c. le soir au coucher, quand on est fatigué ou enrhumé par exemple...

    Robert Lasserre

    Source et suite Aromatiques Épices 1. Gomasio pp 21-22 (pdf)

    Voir Lexique "culinaire"

    Voir aussi Et le sel ? (Boissons isotoniques)

     

    Goyave

    Difficile à trouver à l’état frais sur le marché car il s’agit d’un fruit tropical (Cameroun...), la goyave se consomme généralement sous forme de jus pour ses polyphénols, anti-oxydants.

    Goyave et kiwi sont les champions de la teneur en vitamine C, suivis par le cassis.
    Puis vous avez l'orange, le citron, les fraises...

    HIVER

    Vu aussi dans Été Santé

     

    Graines et fruits à coque

    Des oléagineux thérapeutiques !

    Les graines (sésame, lin) et fruits à coques (noix, noisette, amande…) sont de véritables petites bombes de nutriments.

    Les oléagineux concentrent une exceptionnelle richesse en éléments nutritifs : magnésium, calcium, sélénium, fer, oméga-3, vitamine B9 (acide folique), coenzyme Q10…

    Ils sont également une source importante de protéines et de fibres.

    Ils sont cependant caloriques. Mais leurs bienfaits sont tels qu'il est conseillé de les introduire dans l'alimentation en les consommant plutôt au petit déjeuner ou en en-cas.

    Rustica

    Voir

    Fruits à écales (Superaliments)

    Graines (Superaliments 2)

     

    Grave

    (adjectif)

    Qui peut avoir des conséquences fâcheuses, qui peut entraîner des suites dangereuses : Commettre une faute grave.

    Qui est critique, dramatique : La situation est grave.

    Qui met en danger la vie de quelqu'un : Une maladie grave.

    Etc.

    Synonymes : important - sérieux

    Quelques contraires : banal - insignifiant...

    Dictionnaire de français Larousse

    Voir plus haut

    Aigu

    Anodin - Bénin

     

    Grenade (fruit)

    La grenade est le fruit du grenadier (Punica granatum) de la famille des Lythracées. Elle provient d’une aire géographique qui s’étend de l’Asie occidentale à l’Asie centrale.

    Source et suite Wikipédia

    Grenades sur l'arbre

     

    La grenade est un antioxydant, prisé pour ses vertus contre le cholestérol, les risques cardio-vasculaires ainsi que l'adénome de la prostate et ses complications cancéreuses.

    Le grenade est aussi riche en fer, potassium, cuivre, vitamines B5, B6, B9 et C.

    Valérie Meyer cabinet de massothérapie

     

    Voir Superaliments

    Le sirop de grenadegrenadine

    Autrefois fabriqué exclusivement à partir de grenades de l’île de la Grenade dans les Caraïbes, il donne son goût fruité et sa couleur rouge au "Tequila Sunrise" et à plusieurs autres cocktails.

    Voir aussi Cocktails sans alcool

    La grenadine est encore fabriquée ainsi dans les pays méditerranéens (Espagne, Maghreb…) mais en France il s'agit aujourd'hui le plus souvent d'un assemblage de 10% de jus de fruits rouges et de vanille, ou de leurs extraits, le tout éventuellement avec un peu de jus de citron, seuls quelques producteurs artisanaux restant fidèles à la définition originelle.

    Les fruits utilisés varient dans leurs proportions selon les marques : framboises, cassis, groseilles, sureau, fraises, citron. Si on utilise des "extraits" de fruits, on parle de sirops "aromatisés à la grenadine". En Belgique, c'est également une "limonade aromatisée" c'est-à-dire une boisson sucrée, colorée en rouge et aromatisée, sans trace de grenade.

    Source et suite Wikipédia

    # divers

    #antioxydant

    #bienetre #bienmanger #botanique

    #fruit 

    #myconos #mykonos #mykonosgreece

    Grippe

    Grippe vs rhume (voir).

    Grippe, syn. : influenza. Maladie infectieuse fréquente et contagieuse (contagiosité de 4-5 jours, la salive étant la voie par excellence de contamination ; temps d'incubation : 2-3 jours) causée par 3 virus de la même famille (Myxovirus influenzae A, B et C), touchant les oiseaux et certains mammifères.

    Apprenez à bien la différencier d'un simple refroidissement pour cesser d'appeler tout et n'importe quoi ''grippe''.

    Symptômes typiques de la grippe : fièvre élevée (au dessus de 39°C) qui survient rapidement et brusquement, associée à des frissons dus à son augmentation rapide, maux de tête importants, fatigue extrême, douleurs dans les articulations, courbatures dans les membres, toux sèche, maux de gorge, rhume, nausées...

    Voir Guimauve

    Attention, pour un diagnostic exact, nécessaire notamment pour les groupes à risques, seul un médecin est capable de clarifier s'il s'agit d'une grippe ou d'un refroidissement.

    Vu dans Ravintsare

     

    Gruau

    Le gruau (de l'allemand grütze, "grain mondé") est une préparation de grains de céréales dégermés, tels que l'avoine à gruau, le blé ou l'orge perlé(e), de riz, dépouillés de leur enveloppe corticale par une mouture incomplète. Lorsque ce gruau est cuit, il se transforme en moût, la gélatinisation de l'amidon le rendant ouvert aux attaques des enzymes.

    Par extension, le terme désigne parfois une tisane ou une bouillie faite avec du gruau.

    Au Canada, le gruau désigne essentiellement une céréale d'avoine bouillie et servie nature ou avec du lait, du sucre, du miel ou du sirop d'érable.

    C'était, sous le nom de kacha, l'alimentation de base des paysans russes d'autrefois (généralement à base de sarrasin grillé, appelé aussi blé noir en France).

    La farine de gruau tirée du blé, qui existe en types 45 et 55, est plus riche en gluten (13% contre 10%) et est plus élastique que la farine ordinaire. On l'emploie par exemple pour la viennoiserie, la pâte à choux et la pâte à brioche.

    Wikipédia

    Le résidu du brassage de l’orge se nomme la drêche et la semence entière réduite en farine grossière et séchée au four le gruau.

    [Books of] Dante [archive]

     

    Guimauve

    La guimauve est béchique, émolliente (racine, feuille, fleur) :

    angine-irritation larynx, grippe, irritation trachée, maux de gorge, rhume, toux) quinteuse...

    entre dans la composition de la tisane pectorale aux 7 fleurs...

    - Infusion de feuilles / fleurs pectorales +

    - Décoction pour les gargarismes, lavages, compresses : une poignée de racines coupées pour un litre d'eau à faire bouillir 10 minutes.

    - Macération une nuit de 25 g de racine en morceaux dans 1 litre d'eau froide. Filtrer et boire 3 tasses par jour.

    - Sirop : macération à froid de 15-20 g de racine par ½ litre d'eau. Ajouter 1 kg de sucre.

    Vu dans La bonne fame n’aime pas les gros maux

    En combinant tous les effets de la guimauve, de l’eucalyptus, de la myrtille et de l’aubépine, vous obtenez un complexe plus efficace pour lutter contre les inflammations des voies respiratoires.

    Le mucilage est une substance végétale qui, mélangée à l’eau, épaissit et prend la consistance d’une gelée. Rare dans nos légumes cultivés, il est abondant dans les plantes sauvages comme la Guimauve, la Mauve et la Bourrache.

    La "(pâte de) guimauve" est une gomme, confiserie molle, à l'origine à base de racine de Guimauve (donnée à mâcher aux nourrissons pour leur dentition)

    Lu dans Hibiscus

     

    Gymnema sylvestre

    Le Gymnema sylvestre (Gymnema sylvestris) est une espèce de plante grimpante ligneuse, de la famille des Apocynaceae et du genre des Gymnema, originaire d'Asie et en particulier des forêts tropicales de l'Inde. Dans ce pays, elle porte le nom de "gurmar", qualificatif relatif aux propriétés de ses feuilles.

    En effet, dénommé aussi "miracle fruit", le Gymnema est utilisé depuis plus de 2 500 ans en médecine ayurvédique. on lui prête de très nombreuses vertus. Il pourrait être utilisé auprès des diabétiques.

    Voir Glycation

    Liens externes

    Wikipédia

    Thérapeutes magazine (Gurmar)

    H

    Halitose

    L'halitose (parfois alitose, mais halitose est la graphie qui convient) ou mauvaise haleine, est le fait d'avoir une haleine dont l'odeur est considérée comme incommodante. Cette nuisance très fréquente, peut avoir des effets psychologiques non négligeables, comme l'auto-dépréciation (mauvaise estime de soi) l'isolement, la dépression (développer d’autres maladies psychologiques qui peuvent avoir des conséquence fâcheuses pour le bien-être), le suicide (mal vu par l’entourage) car les personnes sont victimes ou se croient victimes de moqueries e t de railleries, de rejets.

    En fait, il est difficile de se rendre compte qu’on en souffre et l’individu qui a cette maladie ne réalise pas qu’il indispose son environnement. Lorsque vous négligez caries ou petites infections, communes dans la bouche et les dents, vous pourrez développer une halitose sans vous en rendre compte. Gingivite ou infections de la gencive peuvent aussi créer des odeurs nauséabondes souvent qualifiées de halitose. Précisons qu’il existe aussi des halitoses momentanées causées par la consommation d’aliments particuliers (créent des odeurs buccales désagréables et fétides).

    Une vraie halitose provient dans la plupart des cas de la partie arrière de la langue. Cette partie est assez rugueuse et contient de nombreuses rainures. Dans ces parties les bactéries s ’installent facilement. Ces bactéries digèrent les particules de nourriture, comme le font les intestins. Ces bactéries produisent des gaz (comme des flatulences). Dans la bouche, c’est le même processus : c’est pourquoi vous sentez une odeur de selle quand vous avez une halitose.

    L’halitose peut se prévenir avec une bonne hygiène bucco-dentaire (se brosser efficacement les dents le mati n et après les repas) et éviter quelques aliments. Vous pouvez aussi vous gratter la langue de temps à autre avec la brosse ou avec un gratte-langue.

    Vu dans Genévriers

     

    Hamamélis

    L'hamamélis (Hamamélis virginica) ou "noisetier des sorcières", est un petit arbuste à fleurs originaire d'Amérique du Nord.

    Hamamélis

    Ses feuilles, écorce et rameaux (jeunes tiges) sont riches en tanins, ces derniers présentant justement des propriétés astringentes très intéressantes. 

    Les Amérindiens ont d’ailleurs utilisé l’eau d’hamamélis comme un astringent médical pendant des siècles. Feuilles, écorce et rameaux sont utilisés en médecine. L’eau d’Hamamélis (extrait d’hamamélis distillé à partir de feuilles séchées) est très utilisée pour traiter différents troubles...

    Vu dans Mr Plantes

    De forts pouvoirs thérapeutiques

    L'hamamélis, plante anti-œdémateuse, lutte efficacement contre la rétention d'eau et les œdèmes dus à la chaleur.

    Vu dans Cellulite : exercices physiques, massages, tisanes

    Voir aussi Jambes lourdes

    L’hamamélis prévient l’inflammation des boutons.

    Vu dans Shampoings maison

    Révolution dans la circulation !

    4 plantes des plus efficaces dont la synergie est unique pour améliorer la circulation :

    1. Vigne rouge, l'amie des veines
    2. Hamamélis, l'inestimable fortifiant des vaisseaux
    3. Myrtille, l'amélioratrice de la circulation
    4. Sarrasin, le puissant tonique des artères
    • Vous pouvez trouver ces 4 plantes réunies dans un complément alimentaire :
      "Complexe Vigne Rouge", à raison de 2 comprimés par jour, avant les repas (midi et soir)

    Vu dans Les 4 éléments : le Soleil

    Spray maison et piqûres d'insectes

    • 500 ml d'eau
    • 500 ml d'eau d'hamamélis *
    • 10-20 gouttes d'huiles essentielles de menthe poivrée, menthe verte et gaulthérie
    • un pulvérisateur en verre de préférence
    • Remplissez le pulvérisateur avec un demi-litre d'eau.
    • Ajoutez l'hamamélis.
    • Ajoutez 5 gouttes de chaque huile essentielle.
    • Secouez bien le mélange.
    • Pulvérisez directement sur les plantes.

    L'eau d'hamamélis peut entrer dans une composition avec le bicarbonate de soude pour soulager des piqûres d'insectes.

    • Faites une pâte assez épaisse avec le bicarbonate et de l'eau d'hamamélis.
    • Appliquez sur les piqûres afin de calmer les démangeaisons et douleur, et diminuer les gonflements.

    Vu dans Chassez ces petites bêtes !

    Source Comment-économiser

    Voir aussi 17 Bienfaits de l'EAU d'HAMAMÉLIS (Comment-économiser) :

    Soins de la peau (nettoie et tonifie, resserre les pores, excès de sébum, acné, irritations du rasage, coups de soleil, piqûres d'insectes, démangeaisons, eczéma, rougeurs et couperose, peaux sensibles, rides...)

    Soins des chevaux (pellicules. Appliquez l'eau d'hamamélis comme soin capillaire ou en shampoing. Vous empêchez ainsi l'apparition de squames responsables des pellicules)

    Soins du corps (jambes lourdes, hémorroïdes...)

    "Stoppe-diarrhée" (Si vous êtes pris de diarrhées qui font très mal au ventre, versez dans un verre d'eau 1 c. à c. d'hydrolat d'hamamélis. Buvez cette solution 1 à 3 fois par jour pendant 5 jours maximum. Si les symptômes persistent, consultez un médecin)

     

    Homéopathie

    Une sélection de liens et d'articles

    Voir

    Homéopathie 2020

    Homéopathie Chronique

    Trousse homéopathique de l'été

    Quelques bases et ingrédients en homéopathie

    Ambra grisea (ambre gris)

    Argentum nitricum

    Arnica montana

    Borax

    Cèdre blanc Thuja occidentalis (Les 'cèdres' Cedrus-Juniperus-Thuja)

    Cuprum metallicum

    Datura - Stramoine, "Stramonium" (recettes santé en homéopathie)

    Dilutions homéopathiques (Remèdes conseillés en revue)

    Euphraise Euphrasia (Usage homéopathique)

    Fève de Saint-Ignace, "Ignatia" (Remèdes conseillés en revue)

    Gelsemium sempervirens

    Kalium phosphoricum

    Les tempéraments homéopathiques (Info Tempéraments)

    Magnesia phosphorica

    Millepertuis (PDF) "Hypericum perforatum" (homéopathie p.5)

    Phosphoricum (acidum)

    Teinture d'Arnica

    Teinture-mère et teinture alcoolique (Remèdes conseillés en revue)

    On y parle d'homéopathie

    Bain de bouche (salive)

    Camphre de Bornéo (PDF) antidote homéopathie p.4

    Conseils divers D'un homéopathe aux pratiquants de yoga

    Fleur de Bach et homéopathie en cas de Mauvaises passes

    Info Coronavirus (thymuline dans Quelques conseils)

    Info Crampes / Points de côté (approches complémentaires pour les crampes)

    Info Douleurs musculaires

    Info Glaires Mucus Sécrétions

    Info Grippe (Homéopathie et grippe)

    Info Toux grasse / sèche

    Info URGENCES (coup de soleil)

    J'ai mis les pieds au Paradis (Verrues plantaires : alternatives à considérer)

    Modifiez votre odeur corporelle pour Chasser ces petites bêtes

    Pensez à l'homéopathie en cas de Douleurs, arthrose

    Soins d'hiver (Homéopathie)

    Liens externes

    Allium cepa en homéopathie (Doctissimo) [archive sans vidéo]

    Bien prendre ses granules homéopathiques de Ooreka (PDF) [vidéo]

    Différentes, mais pas incompatibles (phytothérapie, aromathérapie et homéopathie)

    Faites votre homéopathie vous-même (Alternative-santé) [archive]

    Guide de l'homéopathie – Samuel Hahnemann

    Homéopathie : ça marche ou pas ? (Comment-économiser)

    Homéopathie : des solutions anti-stress (Femme-actuelle) [archive]

    Prendre un traitement homéopathique (Ooreka) [archive sans vidéo]

    Samuel Hahnemann (Wikipédia)

    Quelques autres liens de Yantra (thèmes approchants)

    À la rencontre de l'Áyurvéda

    Bach Edward (1886-1936) et élixirs floraux

    Dérives sectaires pour la santé

    Eau bonne à consommer

    Galénistes vs Paracelsiens

    Hulda Regher Clark (Physiologie cellulaire) – Andreas Moritz (1954-2012)

    Naturopathie

    Pierres de soin (généralités)

    Redressement du corps

     

    Huile d'olive

    L'huile d'olive… Cet élément clé de la cuisine méditerranéenne est entre autres riche en "bonnes graisses" protectrices du cœur et stabilisatrices de glycémie : l'huile d'olive contient en effet des acides gras mono-insaturés (plus de 70% d’Oméga-9, ces graisses insaturées qui font baisser le taux sanguin de "mauvais" cholestérol). 

    Contenant de la vitamine D, du calcium et de nombreux autres minéraux qui aident à renforcer la densité osseuse, l'huile d'olive renferme aussi des polyphénols, qui aident à dissoudre les substances nocives et à les évacuer de l'organisme via l'urine ou la bile.

    Vierge, l'huile d'olive est riche en vitamine E et polyphénols, de précieux antioxydants qui contribuent à la prévention des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers. Par exemple, on attribue les faibles taux de cancer du sein en Italie et en Grèce en partie à la popularité de l'huile d'olive dans ces pays.

    D'autre part, la vitamine E est un anti-oxydant très puissant qui protège l’épiderme des UV et du dessèchement dû au soleil en réduisant le stress oxydatif des cellules lié à l’exposition aux rayons UV. Des études cliniques suggèrent que la vitamine E agirait comme photoprotecteur, avec l’aide d’autres antioxydants. Ainsi, nous bronzons mieux, notre teint est plus éclatant.

    De nombreuses huiles végétales regorgent de vitamine E. Les meilleures sources se trouvent dans les huiles végétales polyinsaturées, comme l’huile de germe de blé, l’huile de carthame et l’huile de tournesol (des Oméga-6 mais peu d'Oméga-3)

    Les huiles contenant des Oméga-3 ET Oméga-6 ont également leur importance pour protéger notre peau des dommages liés au soleil, car ces acides gras contribuent à la souplesse et à l’hydratation de la peau. Citons l’huile donagre, l’huile de bourrache, l’huile de noix (se conserve au réfrigérateur) ou l’huile de colza (avec ses acides gras mono-insaturés, recommandée en cas de cholestérol élevé) *... L’huile d’olive aussi mais elle en contient peu. Ces huiles végétales peuvent être appliquées sur la peau.

    * Voir L'huile de canola

    Huiles anti-poux. Huile de jojoba ou d'olive et de noix de coco, mélangées en parties égales, sont alors requises, en frictions. En plus de leurs vertus antiparasitaires, ces huiles végétales vont "étouffer" poux et lentes.

    Voir Choisir son huile de massage

    Choisir et consommer l'huile d'olive

    L'huile d'olive est disponible toute l’année, mais elle se prête particulièrement aux recettes estivales. Elle est le principal corps gras du régime méditerranéen.

    Vérifiez l’origine des olives, qui conditionne son goût.

    Choisissez une huile d'olive "vierge extra", à raison de 2-3 c. à s. par jour (par personne). L'huile d'olive "vierge extra" est moins acide et risque moins de fumer à la cuisson.

    L’huile d’olive contient peu d’oméga 3 ou 6 : associez-la à de l’huile de colza, par exemple, qui permettra de profiter de sa saveur tout en ayant un meilleur apport de ces acides gras essentiels.

    Conservez votre huile d’olive à l’abri de la lumière et de la chaleur pour éviter le rancissement.

    À noter. La chaleur, a fortiori la cuisson, fait perdre des vertus à l'huile d'olive. Il vaut mieux donc la consommer avec des salades ou versée dans l'assiette sur un produit cuit.

    Remarque générale. Tenez-vous éloigné des huiles de tournesol, de maïs, de pépins de raisins, de soja, de colza (voir plus haut note *)... raffinées.

    Voir Huiles et corps gras (alimentaire) pdf

    Vu dans

    Huile d'olive (Superaliments)

    Un œil sur l'huile d'olive (Les petites fraîcheurs de l'été)

    L'Huile d'Olive (10 aliments pour la bronzette)

    Liens externes

    Aliment gras qui fait maigrir : L’huile d’olive (Femme Actuelle)

    Bien choisir son huile d'olive (Notre-temps)

    Faire face au retour du soleil : Les huiles végétales (Passeport Santé)

    L’olivier (Olea europaea) [Books of] Dante (Au sujet de l’huile d’olive)

    Pour un été en pleine forme : L’huile d’olive (Notre-temps)

    Super aliment : L'huile d'olive (L'Internaute)

     

    Huile de colza

    L'huile de Colza est riche en oméga-3. Cette huile est connue chez nous pour être une source importante d’oméga-3.

    Mais il existe d’autres huiles également intéressantes pour leur apport en oméga-3 : soja, lin, germe de blé, noix

    En revanche, toutes ces huiles supportent mal les températures trop élevées. Utilisez l’huile d’olive pour les cuissons et combinez les autres huiles pour les assaisonnements.

    Rustica

    Voir Graines (Superaliments 2)

     

    Hydrolat

    Un hydrolat (eau de distillation, eau distillée aromatisée chargée de molécules aromatiques hydrosolubles) est un extrait d'une plante, aromatique ou non, obtenu par entraînement à la vapeur.

    Font partie des hydrolats les eaux florales, obtenues à partir des fleurs (eau de fleur d'oranger, eau de rose, etc.)

    Développé dans Lexique "essentiel"

    Hydropisie

    Le terme d’hydropisie était anciennement employé en médecine pour désigner tout épanchement de sérosité, accumulation anormale, dans une cavité naturelle du corps ou entre les éléments du tissu conjonctif (hydropisie : générale, de poitrine, de la tête, des yeux, etc.). Il pouvait donc être synonyme d' « œdème ». La plupart du temps le terme d’hydropisie en tant que maladie servait à désigner la cause principale d'œdèmes généralisés à savoir l'insuffisance cardiaque congestive.

    Dans le langage ordinaire, enflure plus ou moins considérable du bas-ventre ; exemples : dans l’hydropisie, on est toujours altéré - mourir d’hydropisie - on soulage l’hydropisie par la ponction...

    Ce terme est plus souvent utilisé actuellement en Médecine vétérinaire et désigne une maladie des Poissons caractérisée par un décollement des écailles et un gonflement du corps consécutif à un empoisonnement ou à un virus ayant entrainé une nécrose des viscères de l'animal.

    Vu dans Baies rouges noires 3.

    Hyperémiant

    Qui provoque l'accumulation de sang dans les vaisseaux dilatés d'un tissu ou d'un organe, d'où un afflux local de chaleur. 

    Vu dans Aromatiques Épices 2.

     

    Hypertufa

    Voir Lexique "phyto-bota"

     

    Hypoxie

    Le terme hypoxie désigne une situation où la disponibilité en oxygène est réduite. Elle peut être rencontrée dans différentes situations pathologiques comme dans les maladies respiratoires ou cardiaques.

    Voir HP2 Grenoble

    Ne pas confondre avec "Époxy"

    Igname

    Voir Lexique "phyto-bota"

     

    Inflammation

    Voir plus haut Antalgique

    Voir aussi Aïe ma douleur !

    L'inflammation pour les nuls

    N’en déplaise aux pacifistes, la guerre est parfois nécessaire pour retrouver la paix… "Qui veut la paix, prépare la guerre", c’est la stratégie des Suisses, qui vivent en paix depuis le Congrès de Vienne de 1815.

    La guerre est parfois inévitable. L’éviter ne conduirait qu’à aggraver le conflit à venir. Lorsqu’il faut partir en guerre… mieux vaut une guerre rapide et efficace qu’une guerre sans fin. Etc.

    L’inflammation, bonne ou mauvaise ?

    L’inflammation est un "état de guerre". Et comme la guerre, l’inflammation est parfois bénéfique, parfois sans issue.

    Dans le cas d’une gastro-entérite (inflammation de l’estomac et des intestins), c’est une bonne inflammation (la plupart du temps). La gastro-entérite permet de gagner la bataille contre l’infection en quelques jours. C’est donc une bonne guerre, une guerre courte.

    En revanche, la polyarthrite rhumatoïde (inflammation des articulations) est une mauvaise inflammation. C’est une guerre dans laquelle on s’embourbe pendant des années. C’est une ruine pour votre existence, et l’armistice est très improbable.

    Nous sommes constamment menacés par l’inflammation

    Dans la santé, l’inflammation est partout. Elle est désignée par le suffixe “-ite”, comme dans :

    • l’Appendicite — inflammation de l’appendice ;
    • la Bronchite — inflammation des bronches ;
    • la Colite — inflammation du côlon ;
    • la Conjonctivite — inflammation des muqueuses de l’œil ;
    • la Gastro-entérite — inflammation de l’estomac et des intestins ;
    • l'Hépatite — inflammation aiguë du foie provoquée par un virus ;
    • la Méningite — inflammation de l’enveloppe du cerveau et de la moelle épinière ;
    • la Néphrite — inflammation des reins ;
    • la Névrite — inflammation des nerfs ;
    • l’Otite — inflammation de l’oreille ;
    • la Parodontite — inflammation des gencives ;
    • la Péritonite — inflammation du péritoine, la membrane qui maintient les viscères et toute la cavité abdominale ;
    • la Phlébite — inflammation de la membrane interne des veines ;
    • la Poliomyélite — inflammation de la substance grise de la moelle épinière ;
    • la Tendinite — inflammation des tendons.
    • Sans oublier l’amygdalite, la cystite, la kératite, la pancréatite, la polyarthrite, la rhinite, la rhinopharyngite, la sinusite, la trachéite...

    Les mécanismes de l’inflammation

    Dans chaque région du corps, il y a des troupes qui montent la garde. 4 événements peuvent déclencher une guerre inflammatoire :

    1. une invasion de pathogènes : bactéries, virus, champignons, parasites ;
    2. un accident : blessure physique ou chimique (coup de soleil, traumatisme) ;
    3. une catastrophe environnementale : la mort d’un tissu (nécrose) qui provoque une inondation parce que le contenu des cellules se déverse dans les tissus adjacents ;
    4. une hypersensibilité, comme dans le cas d’une allergie.

    État de guerre ou état d’urgence

    Dans chaque tissu, des cellules immunitaires montent la garde. Elles sont prêtes à sonner l’alarme.

    On les appelle cellules résidentes tissulaires. Je vais vous les nommer car vous les connaissez sûrement de nom, et que vous pourrez ainsi pouvoir les situer : macrophages, histiocytes, mastocytes, cellules de Kupffer et cytokines histamines. Elles sont capables de distinguer :

    • l’état de guerre : une agression qui provient d’un pathogène (virus, bactéries) ;
    • l’état d’urgence : des cellules qui ont été endommagées (accident, nécrose).

     

    Lorsque l’état d’urgence/de guerre est déclaré, l’inflammation s’installe. On entre dans l’état de reconnaissance, avant d’entrer dans la vraie bataille.

    5 signes vous permettent de reconnaître une inflammation :

    • chaleur et rougeur liées à la vasodilatation et à l’augmentation du flux sanguin ;
    • gonflement des tissus non vascularisés sous l’effet d’une perméabilité accrue aux fluides ;
    • douleur sous l’effet de médiateurs comme l’histamine ou la bradykinine ;
    • Perte de fonction de la zone concernée — la gonflement et la douleur peuvent empêcher le mouvement physique (exemple : l’arthrite vous empêche de fermer le poing).

     

    Ces changements sont analogues à la délimitation d’une zone de guerre. Dans une zone de guerre, les règles changent. L’économie est mise à l’arrêt. Toutes les ressources sont consacrées à l’effort de guerre. Les routes sont barrées, on ouvre un pont aérien pour le ravitaillement. La priorité est donnée au passage des troupes.

    Un plan de bataille incroyablement complexe

    Les troupes mobilisables par notre système immunitaire sont aussi variées que nos corps d’armée : infanterie, cavalerie, artillerie, marine.

    Et le plan de bataille d’une réaction inflammatoire est si complexe que nous ne le comprenons pas encore. Nos scientifiques sont seulement capables de décrire la fonction des différents soldats du système inflammatoire. Mais nous aurons besoin de nombreuses années avant de comprendre les tactiques des généraux qui livrent bataille.

    Il existe 2 catégories de soldats du système immunitaire :

    1. les cellules résidentes tissulaires, dont nous avons parlé plus haut
    2. les cellules sanguines circulantes, qui sont en garnison dans le sang et peuvent être déployées partout. Notamment :
      1. les monocytes ;
      2. les lymphocytes ;
      3. les plasmocytes ;
      4. les polynucléaires neutrophiles ;
      5. les polynucléaires éosinophiles ;
      6. les basophiles ;
      7. et les plaquettes.

     

    Dans l’ensemble, l’inflammation offre plusieurs avantages pour livrer bataille :

    • la perméabilité permet aux globules blancs du sang et les anticorps de se diriger vers le site de l’inflammation pour se battre (ce sont les renforts) ;
    • la zone inflammée reçoit plus de provisions (oxygène, nutriments), indispensables pour gagner la guerre ;
    • l’augmentation du passage des fluides permet de diluer les mauvaises toxines.

     

    Ceci facilite la bataille, mais complique la vie normale. Dans l’inflammation, c’est pareil : le tissu est bloqué et ne peut plus remplir sa fonction (bouger, soutenir, assister). Parfois même, la bataille est si violente que les tissus voisins en souffrent (c’est l’équivalent des victimes civiles).

    Un autre inconvénient de l’inflammation c’est le risque de tempête de cytokines. Les cytokines sont des cellules immunitaires utiles. Mais lorsqu’elles se mobilisent en masse, elles vous font gagner la bataille, mais perdre la guerre.

    Il faut se représenter une mobilisation de toute la population qui finit par ruiner le pays. On pourrait comparer la tempête de cytokines (1) à la Victoire à la Pyrrhus : la victoire est si coûteuse qu’elle tue le patient.

    (1) Voir aussi choc anaphylactiquechoc septique - choc toxique

    Mais l’inconvénient le plus grave de l’inflammation (de loin), c’est lorsque la guerre est déclarée pour un mauvais prétexte : allergies, polyarthrite et autres maladies auto-immunes. La maladie auto-immune, c’est comme une guerre civile : personne ne gagne.

    Source : Nouvelle Page Santé (31/05/2020) [archive]

    Inflammation chronique ou inflammation aiguë, reconnaitre les différences

    « tu nous répètes souvent que de nombreuses plantes sont anti-inflammatoires et qu’il faut calmer l’inflammation, mais l’inflammation n’est-elle pas utile et nécessaire dans le processus de réparation et de guérison ? »

    Alors, on va parler d’inflammation, on va voir qu’il y a plusieurs types, on va voir quand agir et quand laisser faire, et on va bien sûr parler de stratégies à base de plantes pour aider la situation...

    Christophe d'Althéa Provence [archive sans media]

    [https://www.youtube.com/watch?v=kajodERyZUs] YouTube 27/11/2020

    On utilise le Suma (Pfaffia paniculata) pour ses propriétés anti-inflammatoires. Entre autres effets, il aide à garder la souplesse des articulations, pourrait être utilisé en cas d’arthrite et est recommandé aux personnes ankylosées qui voient leurs mouvements gênés par temps froid et humide.

    La synergie des plantes 

    En combinant tous les effets de la guimauve, de l’eucalyptus, de la myrtille et de l’aubépine, vous obtenez un complexe plus efficace pour lutter contre les inflammations des voies respiratoires.

    Néo-nutrition

    Voir aussi

    Glaires Mucus Sécrétions

    Grippe... rhumes, virus et Cie

    Autres docs, voir

    Anti-inflammatoires

    Baume du Tigre

    Inflammation (jpg) et dans Petit lexique de la bonne fame

    Surétirement (Listes "activités physiques")

     

    Inflorescence

    Voir Lexique "phyto-bota"

    Infusion : voir Tisane

     

    Intolérances

    Voici ce qui se passe dans votre corps quand vous êtes "intolérant"

    Certains produits provoquent dans votre organisme une réaction immunitaire. Votre corps a l’impression d’être attaqué.

    Pour se défendre, il produit alors de grandes quantités d’anticorps, les IgG (immunoglobuline G)

    Cette réaction provoque une inflammation et des dommages sur la partie concernée : intestin, peau, système respiratoire…

    Cette inflammation cause alors des rougeurs sur la peau, des ballonnements ou encore des difficultés à respirer.

    Et si vous ne faites rien, elle risque de se répandre dans tout l’organisme…

    Ce qui devrait être normal, c’est de

    • Se réveiller naturellement de bonne humeur le matin (sans avoir à lutter pour sortir de son lit)
    • Se sentir léger et plein d’énergie après avoir mangé
    • Avoir une peau douce, sans taches, rougeurs ou boutons d’acné

     

    Notre corps nous envoie des signes quand il ne supporte pas un aliment ou une substance.
    La difficulté est de déterminer d’où viennent ces signes.
    Car nous sommes tous différents : ce qui est bon pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres.

    L’inflammation chronique est l’ennemi numéro un dans la lutte contre les maladies de civilisation[4]

    Maladies ''de civilisation''

    Voir aussi

    Glycation

    Stress oxydant : méfiez-vous-en (La Lettre du Dr Rueff)

    On sait par exemple que l’inflammation chronique :

    • Serait l’un des principaux facteurs de crises cardiaques et d’AVC d’après la prestigieuse American Heart Association[5]: une inflammation excessive favoriserait la formation de plaques dans les artères à l’origine des caillots.
    • Augmenterait le risque de diabète de type 2[6] : les médiateurs de l’inflammation (protéine C réactive, interleukine-6) interfèreraient avec l’insuline et empêcheraient les cellules d’absorber le glucose.
    • Serait liée à l’apparition de certains cancers[7]: l’état inflammatoire chronique protégerait les cellules cancéreuses en libérant des radicaux libres.
    • Détruirait les articulations dans l’arthrite rhumatoïde.[8]
    • Pourrait augmenter le risque de tous les types de démences selon des scientifiques du San Francisco Medical Center.[9]

    __________

    [4] SL Prescott, « Early-life environmental determinants of allergic diseases and the wider pandemic of inflammatory noncommunicable diseases », J Allergy Clin Immunol, vol. 131, no 1,‎ 2013, p. 23-30.

    [5] https://www.heart.org/en/health-topics/consumer-healthcare/what-is-cardiovascular-disease/inflammation-and-heart-disease
    [6] Lontchi-Yimagou E, Sobngwi E, Matsha TE, Kengne AP, Diabetes mellitus and inflammation, Curr Diab Rep. 2013 Jun;13(3):435-44. doi: 10.1007/s11892-013-0375-y.
    [7] Inflammation–cancer link confirmed, Nature Reviews Immunology, volume 8, page 494 (2008)
    [8] M Wick, S Lindblad, L Klareskog, and R F van Vollenhoven, Relationship between inflammation and joint destruction in early rheumatoid arthritis: a mathematical description, Ann Rheum Dis. 2004 Jul; 63(7): 848–852.
    [9] Alain Koyama, Jacqueline O'Brien, Jennifer Weuve, Deborah Blacker, Andrea L Metti, Kristine Yaffe, The role of peripheral inflammatory markers in dementia and Alzheimer's disease: a meta-analysis, J Gerontol A Biol Sci Med Sci. 2013 Apr ;68(4):433-40. Epub 2012 Sep 14. 

    __________

    Voir

    Choc anaphylactique

    Gluten

     

    Intrait

    En pharmacologie, un intrait est une préparation sèche obtenue par stérilisation des plantes médicinales fraîches dans des vapeurs d’alcool (stabilisation) entre 80 et 105°C, puis par évaporation totale sous vide, pour empêcher leur fermentation et conserver tous leurs principes actifs.

    C'est une préparation pharmaceutique dite "pulvérulente", c'est-à-dire qui se présente sous forme de poudre ou qui peut se réduire aisément en poudre.

    Le terme "intrait" ne doit pas être confondu avec "extrait".

    Vulgaris Médical

     

    Iode

    mot masculin

    L'iode est l'oligo-élément le plus lourd présent dans la plupart des formes de vie. Sa faible toxicité et la facilité avec laquelle il se lie aux composés organiques alliées à sa masse atomique élevée en ont fait un agent de contraste très utilisé en radiographie.

    Chez l'animal et l'homme, l'excès comme la carence en iode sont associés à des pathologies sévères (Chez l'homme adulte, on parle d'excès à partir d'une excrétion d'iode d'environ 800 mg/24 heures). Le manque d'iode inhibe la croissance, peut être à l'origine de l'apparition de "nodules" de la thyroïde. La carence grave peut causer divers désordres mentaux (crétinisme, surtout autrefois observé chez les populations éloignées des régions maritimes, notamment en montagne).

    L'iode est un composant des hormones thyroïdiennes, synthétisées par la glande thyroïde. Les radioisotopes de l'iode sont par conséquent susceptibles de provoquer un cancer de la thyroïde lorsqu'ils sont absorbés par l'organisme. L'iode 131, en raison de sa radioactivité β, est à ce titre l'un des produits de fission nucléaire les plus cancérogènes qui soient.

    Les "comprimés d'iode" utilisés pour saturer la thyroïde en cas de contamination à l'iode 131 lors d'un accident nucléaire contiennent typiquement 65 ou 130 mg d'iodure de potassium ; ils doivent être pris rapidement après l'accident. Certaines molécules (toxiques) freinent ou bloquent l'entrée de l'iode dans la thyroïde, dont les nitrates,