• 2-Olivier

     

    L'olivier phytothérapeute

    Olea europaea

    L'olivier (latin botanique : Olea europaea, anglais : olive tree) est originaire du bassin méditerranéen et cultivé sous son climat chaud depuis des millénaires. Classification botanique : famille des Oléacées (Oleaceae)

    Oliviers centenaires - Magalice Fotolia.com

    Arbre fruitier au tronc tortueux et à l'écorce crevassée, l'olivier peut être plusieurs fois centenaire. Les feuilles sont persistantes, petites et résistantes, grisâtres sur leur face supérieure et blanchâtres sur la face inférieure. Les petites fleurs blanchâtres donnent des drupes à noyau dur, les olives. À l'état sauvage, un olivier peut atteindre 20 mètres de haut. Mais il est maintenu à une hauteur maximale de 7 mètres lorsqu'il est cultivé par l'homme afin de faciliter la récolte des olives.

    On cultive l’olivier depuis au moins 3 500 ans avant notre ère, pour ses fruits et l’huile alimentaire qu’on en tire. Le nom scientifique de l’arbre, Olea, vient d’un mot qui signifiait "huile" chez les Grecs de l’Antiquité. L'olivier est aussi bien connu pour l'utilisation de son bois en ébénisterie, mais il a également des vertus thérapeutiques. Dans l'Antiquité, on employait les feuilles pour désinfecter les blessures cutanées. Les Anciens leur attribuaient des vertus antiseptiques et la propriété de combattre toutes sortes d’infections. Au XIXe siècle, on s’en servait pour combattre le paludisme (malaria).

    De nos jours, ce sont principalement ses feuilles qui sont utilisées en phytothérapie, qui permettent, entre autres, de traiter une hypertension artérielle légère de façon très naturelle (voir plus bas 2 recettes, une infusion et une décoction)

     

    Composition de l'olivier

    Parties utilisées

    En phytothérapie, on utilise essentiellement les feuilles.

    Principes actifs

    Sécoiridoïde amer : oleuropéine ; des triterpènes ; des flavonoïdes ;
    des acides phénols comme l'acide caféique ; des tanins.

     

    Propriétés médicinales de la feuille d'olivier et indications

    • Favorisent et augmentent l'excrétion urinaire
    • Baissent la tension artérielle
    • Baissent légèrement le taux de sucre dans le sang

    Indications thérapeutiques usuelles

    Autres indications thérapeutiques démontrées

    Les feuilles d'olivier sont utilisées pour lutter contre les infections virales, bactériennes ou fongiques.

     

    Utilisation et posologie de la feuille d'olivier

    Utilisation interne

    Diurétique, antihypertenseur léger, antidiabétique, antioxydant, spasmolytique vasculaire, hypoglycémiant, antibactérien.

    Utilisation externe

    Émollient ; adoucissant.

    Formes et préparations : huiles, extrait standardisé, macérations glycérinées, extrait stabilisé, décoctions, infusions

    Posologie

    En macérat glycériné de bourgeons : prendre 60 gouttes trois fois par jour. La préparation peut être réalisée à partir de 50 à 100 g de feuilles fraîches infusées dans 500 ml d'eau très chaude. Cette préparation est à boire dans la journée.

    L'huile d'olive est laxative et favorise l'excrétion biliaire de la vésicule. Consommer de 30 à 60 g d'huile à jeun.

    En tisane : mettre une vingtaine de feuilles d'olivier dans 800 ml d'eau ; faire bouillir et évaporer jusqu'à obtention de 400 ml de tisane. Laisser refroidir dix minutes, filtrer et en boire 1 tasse chaque matin pendant quinze jours.

    Hypertension légère à modérée

    • Infusion. Verser 1 litre d’eau bouillante dans un récipient contenant 50 g de feuilles séchées et coupées. Laisser infuser 20 minutes. Filtrer et boire 1 tasse après les repas.
    • Décoction. Faire bouillir 40 g de feuilles séchées et coupées dans 1 litre d’eau durant 10 minutes. Filtrer et boire 1 tasse après les repas.

     

    Précautions d'emploi de la feuille d'olivier

    Contre-indications

    Aucune contre-indication connue, mais il est recommandé aux femmes enceintes de prendre l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien avant de commencer un traitement à base de feuilles d'olivier.

    Toxicité et effets secondaires

    Chez certaines personnes, la feuille d'olivier est susceptible d'entraîner une irritation de l'estomac. Pour cette raison, il est conseillé d'ingérer les préparations pendant ou après les repas.

    Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

    La feuille d'olivier a un léger effet hypotenseur qui peut améliorer celui d'autres plantes ou compléments

    De même, son effet hypoglycémiant peut s'ajouter à celui d'autres plantes ou compléments.

    Interactions avec des médicaments

    Un traitement à base de feuilles d'olivier peut augmenter les effets des médicaments hypoglycémiants ou hypotenseurs.

     

     

    Fiche créée grâce à Vulgaris MédicalDoctissimo et Passeport-Santé

    Crédit photo : Champ d'oliviers centenaires - Magalice - Fotolia.com

     

    Voir aussi : L’olivier ([Books of] Dante)

     

     

     

    Haut de page

     

    Enregistrer