• 2-Tamarin

    Page révisée à la mi-décembre 2018

    Le tamarin

    Tamarindus indica

    Le tamarin (de l'arabe تمر هندي, tamr hindiyy, datte indienne) est le fruit du tamarinier (Tamarindus indica) arbre de la famille des Fabacées (Fabaceae) originaire d'Afrique de l'est, qui s'épanouit sous les climats tropicaux.

    2-Tamarin

     

    Des noms divers : dattier d'Inde (tamar indi), tamarin, tamarinier, tamaren, tamarin sûr, tamarind, tamarin bord de mer, tamarin des bas, tamarin petites feuilles...

    Ingrédient de la cuisine sénégalaise le tamarin y est appelé dakkhar, du nom de la capitale.

    Le tamarin fut introduit en Europe par les Arabes. Sa présence est attestée dans l'île de La Réunion dès 1701, on le trouve aussi aux Antilles et en Afrique. Il est cultivé dans différentes régions du globe, en Inde notamment.

    Une dizaine d'années sont nécessaires au tamarinier avant de commencer à fructifier. Ses gousses sont consommées un peu partout dans le monde et commercialisées en grandes surfaces. Le tamarin possède de nombreux atouts, au niveau gustatif et médicinal. Riche en antioxydants, il est doté de propriétés antiseptiques, expectorantes et il facilite le transit intestinal.

     

    Un aspect de gros haricot

    Il s'agit de gousses de couleur brunâtre, qui peuvent mesurer jusqu'à une vingtaine de centimètres de long. Bosselées, elles sont emplies d'une pulpe renfermant de 2 à 4 graines (voire 10) selon la longueur et la forme de la gousse, entourées d'une matière fibreuse.

    La pulpe, qui représente de 30 à 50 % du fruit, possède une saveur acide et sucrée. Appréciée, elle est utilisée sous des formes variées : brute, en sirop, en jus, en pâte de fruit, en confiture, comme épice pour parfumer plats et sauces... et est un ingrédient des cuisines indienne et sénégalaise.

    Au-delà de cette utilisation culinaire, le tamarin est apprécié en phytothérapie pour ses multiples propriétés médicinales. Il est également utilisé dans l'industrie pharmaceutique (entre dans la composition de certains médicaments).

    L'industrie s'intéresse également aux vertus de ce fruit qui sert, par exemple, à fabriquer des solutions plastiques.

    Bon à savoir : il est possible de se procurer du tamarin dans les épiceries asiatiques ; la pulpe séchée doit être réhydratée et tamisée avant utilisation.

     

    Un aliment un peu partout dans le monde

    Voir le pdf Aromatiques épices 1.

    Brésil (forêt amazonienne)

    Le tamarin se consomme tel quel, on casse la coque comme celle d'une cacahuète et l'on mange la chair en éliminant les pépins gros et très durs.

    Égypte

    La pulpe est roulée en boules et séchée à l'air libre.

    Elle est ensuite consommée en infusions froides, mélangée à des fleurs d'hibiscus.

    Inde

    Il est un ingrédient de massalas.

    Maurice 

    En Île Maurice il est un ingrédient de chutneys (mangue verte, coriandre, menthe...) et d'une sauce d'un poisson au curry.

    L'été, on peut l'apprécier en jus, écrasé avec du sucre de canne roux ou blond. Sa pulpe est aussi utilisée pour faire briller les ustensiles en cuivre.

    Mexique et autres pays d'Amérique latine

    C'est un ingrédient du tamarindo, une confiserie salée, acide et fortement pimentée.

    Réunion

    À l’Île de la Réunion, il est à la base de sirops, rhum arrangé, confiseries salées, acides et fortement pimentées ou encore du jus.

    Thaïlande, Cambodge, Birmanie...

    En Thaïlande, Cambodge, Birmanie... le tamarin est un ingrédient de plusieurs plats et principalement de sauces piquantes. Le tamarin vendu en France est surtout thaïlandais.

    Il est aussi préparé comme une confiserie, roulé dans du sucre, du sel et de la poudre de piment : c'est sous cette forme qu'on le retrouve par exemple au Vietnam et en Nouvelle-Calédonie).

    Voir Cuisine asiatique

    Antilles françaises

    Aux Antilles françaises, il est à la base de sirops, confitures ou punchs.

    Sénégal

    Au Sénégal, c'est un condiment, notamment avec les préparations à base de poisson, comme le thiéboudienne souvent ajouté à la fin du plat avec un assaisonnement de jus de citron et de piment.

    Niger, Burkina Faso et Mali 

    Au Niger, Burkina Faso et Mali, il est un ingrédient d'un sirop.

    Pendant le ramadan, il est utilisé dans une décoction composée d'oignon et d'ail, et servi à la rupture de jeûne pour lutter contre la dysenterie.

    Mayotte, Comores

    À Mayotte, aux Comores, c'est la base de sirops et utilisé dans certains cas pour des plats.

    Le tamarin est mangé tel quel.

    Iran

    L'ingrédient de plusieurs plats, de poisson notamment.

    Madagascar

    À Madagascar, il est un ingrédient de jus ou de glace à l'eau.

    Turquie

    Le tamarin y est consommé en jus glacé nommé sorbet (demirhindi şerbeti)

     

    Des propriétés médicinales

    Sous forme d'infusion (tisane) ou décoction - mais aussi macération, poudre, comprimés, confiture, gélules, ampoule, sirop, gel, jus... - le tamarin est utilisé en phytothérapie pour lutter contre des maux très divers. En plus de la pulpe, d'autres parties du végétal, comme ses feuilles, son écorce ou ses racines peuvent également être employées.

    Ses vertus curatives sont bien connues des médecines chinoise et ayurvédique.

    Indications thérapeutiques usuelles

    Laxatif (pulpe) et émollient, le tamarin soulage les troubles digestifs (ballonnements, nausées, constipation légère...). Le fruit entre dans la composition de certains médicaments destinés à faciliter le transit lors des traitements anti-cancéreux.

    Infections des voies respiratoires, refroidissements et maux de gorge, douleurs buccales, infections cutanées (dermatoses, plaies), conjonctivite, inflammation des muqueuses, fièvre, diarrhée et coliques biliaires.

    Autres indications thérapeutiques démontrées

    Le jus de tamarin est conseillé pour diminuer nausées et vomissements des femmes enceintes. Cette plante est également connue pour ses bienfaits contre l'hypertension artérielle et l'asthénie.

    Utilisation interne

    • Troubles digestifs : facilite le transit intestinal et améliore la digestion.
    • Carminatif et anti-infectieux, il intervient également dans les troubles intestinaux tels que ballonnements, flatulences et diarrhée.
    • Dans ses usages traditionnels, il est employé pour lutter contre les parasites intestinaux, particulièrement en cas d'amibiase, une maladie courante sous les tropiques
    • Antiseptique, le tamarin apaise les troubles urinaires (notamment la cystite).
    • Pour les problèmes respiratoires, il est utilisé comme expectorant en cas de bronchite, car il favorise l'évacuation des mucus qui encombrent les voies respiratoires et soulage également les maux de gorge éventuellement associés.
    • Grâce à ses antioxydants (acide tartrique), il est également préconisé dans la prévention du vieillissement cellulaire.
    • La présence de fibres solubles dans la pulpe permet également d'éliminer une partie du mauvais cholestérol.
    • Ce fruit est réputé pour aider à lutter contre les nausées qui accompagnent la grossesse et permettre aux futures mamans de retrouver l'appétit.

    Utilisation externe

    Le tamarin a un effet antiseptique et peut ainsi être utilisé

    • pour soigner différents problèmes cutanés : plaies, infections, dermatoses surinfectées (bactéricide, cicatrisant, antifongique)...
    • pour enrayer les conjonctivites ;
    • en stomatologie, contre les maux de la bouche : aphtes, gingivite, utile lors des poussées dentaires des nourrissons (soulage les gencives douloureuses)...
    • à utiliser aussi pour traiter les maux de gorge.

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Sources et pour en savoir plus

    [https://fr.wikipedia.org/wiki/Tamarin_(fruit)]

    [http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/tamarin.htm]

    [https://digestion.ooreka.fr/astuce/voir/402425/tamarin]

     

     

     

    haut de page