• 2-Vigne rouge

    Page créée le 27 juillet 2021

    Vigne rouge

    Vitis vinifera var. tinctoria

    La vigne, vous connaissez. C’est une plante vivace de la famille des Vitaceae. C’est la vigne pour faire le raisin de table, pour faire le vin. La question, c’est pourquoi s'est-on mis à utiliser exclusivement la vigne rouge ces dernières décennies ?

    Vigne-rouge

    De nos jours, elle est cultivée dans toutes les régions tempérées du globe. C’est un arbrisseau grimpant, qui fait des rameaux qui s’accrochent à l’aide de petites vrilles comme vous le savez probablement.

    Les feuilles sont palmatilobées, c’est-à-dire qu’elles ressemblent un peu à une main avec 5 à 7 lobes. Les fruits sont disposés en grappes que vous connaissez bien, etc.

    Parties utilisées : fruits et pépins (raisin), feuilles, sève...

    La vigne est employée comme plante médicinale depuis très longtemps. On n’emploie pas que ses seuls raisins 1. Sont utilisés les feuilles 2 - dont celles de la vigne rouge, cultivar de vigne à raisins noirs dont les feuilles rougissent à l’automne (v. plus bas) - les pépins et l’huile végétale qui en est extraite, la sève de printemps qui porte aussi le nom de "pleurs de la vigne", enfin le verjus, le jus issu de raisins non mûrs. ([Books of] Dante)

    1 Voir Le jus de raisin (Boissons isotoniques)

    2 Dans le passé, on employait les feuilles de tout type de vignes pour leurs propriétés astringentes, elles contiennent toutes des tanins.

     

    Les tanins des vignes

    Les feuilles de vignes, toutes variétés confondues, contiennent différents tanins. On y retrouve les 2 grandes familles de tanins. Les hydrolysables qui agissent principalement par contact et les condensés qui vont aussi pénétrer en circulation sanguine pour avoir un effet vasotonique.

    Ces tanins condensés vont tonifier, renforcer la circulation sanguine, en particulier lorsque les veines perdent leur élasticité, leur intégrité, et que l’on rentre dans ce qu’on appelle l’insuffisance veineuse.

    Vigne rouge – variété tinctoriale

    Appelée aussi vigne à raisin, la vigne rouge est un cultivar très particulier. On parle ici de Vitis vinifera var. tinctoria, la variété tinctoriale. Cette vigne donne des raisins noirs, et surtout des feuilles qui vont tourner partiellement ou totalement au rouge à l’automne.

    La Vigne Rouge Vincent Van Gogh

    Vraisemblablement originaire d'Europe méridionale et du Moyen-Orient, la vigne à raisin est soigneusement sélectionnée et cultivée par les humains depuis la nuit des temps. Elle préfère un sol argileux et riche en silice et exige un ensoleillement maximum.

    Les principaux effets thérapeutiques de la vigne rouge sont attribués à 3 types de composés :

    • La quercétine et ses dérivés sont des flavonoïdes présents dans la feuille.
    • Les oligo-proanthocyanidines sont des également des flavonoïdes, concentrés surtout dans les pépins.
    • Le resvératrol est un polyphénol qu'on trouve surtout dans la peau du raisin rouge (le vin en renferme également). (Passeport-santé)

    Les pigments de la vigne rouge

    Le gros plus des feuilles de vigne rouge, c’est la partie rouge. Ces pigments rouges, ce sont ce qu’on appelle des anthocyanosides ou anthocyanes, qui sont eux-mêmes des flavonoïdes.

    Les anthocyanes ont des propriétés très intéressantes sur la circulation. Ils tendent à renforcer l’action des tanins condensés (qu’on appelle aussi "proanthocyanidols"), avec une action à large spectre sur le retour veineux.

    Ces substances diminuent la perméabilité capillaire. Lorsqu’on a un mauvais retour veineux, les capillaires sanguins deviennent perméables, ils laissent sortir les fluides qui vont s’accumuler dans les membres inférieurs. La vigne rouge va permettre de re-perméabiliser les veines pour prévenir ce phénomène. C’est donc une action anti-œdémateuse.

    Il y a une action stabilisatrice et protectrice car ces flavonoïdes sont aussi antioxydants, et donc on va stabiliser la situation, on va empêcher que la situation se dégrade encore plus. La plante va protéger le collagène qui constitue une des briques de construction du tissu veineux. On va inhiber l’action de certaines enzymes qui dégradent les tissus à cause de l’inflammation, des enzymes comme la collagénase, l’élastase, etc.

    Pour résumer, en complément alimentaire la vigne rouge est une excellente plante pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse, pour tout problème de varices * et d'hémorroïdes, et pour protéger contre l'éblouissement oculaire.

    * Voir Jambes lourdes

     

    Précautions. La dose du remède recommandé dépend du mal à soulager, c’est pourquoi il est conseillé de consulter un médecin avant de commencer une cure de vigne rouge. En l'absence de données toxicologiques complètes, enfants, femmes enceintes ou allaitantes et personnes souffrant de troubles hépatiques graves, doivent éviter les cures de vigne rouge. (Passeport-santé)

     

    [https://www.youtube.com/watch?v=pNCD9XKXa60] YouTube 25 septembre 2020 

    Il ne faut pas oublier que les hémorroïdes sont des veines qui ont perdu leur intégrité, ce n’est pas parce qu’elles se situent au niveau du rectum qu’on va les traiter d’une manière particulière. On utilise la même approche et on prend des plantes à action veinotoniques en interne.

    Idées d'internautes au sujet des hémorroïdes

    Pas de plantes ou préparation sous la main... des applications de bouillotte chaude (renouvelée pour garder la chaleur constante) sur le foie à raison d'une heure par jour...

    Voir Avec juste de l'eau !

    En usage externe, une pierre, le jaspe vert, aide à dégonfler l'hémorroïde.

    Voir Pierres de soin

    Une application de miel en externe pour soigner les plaies et boire conjointement du miel, soulagent bien.

    Voir Le miel (Produits de la ruche)

    Côté alimentation, les tomates et tout ce qui est "acide", les épices surtout poivres et piments, sont à prendre avec modération.

     

    Source Christophe Bernard de Althéa Provence [archive sans vidéo]

     

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Documentation

    Voir

    Jambes lourdes

    Vigne & Raisin

    Sources secondaires

    La vigne Vitis vinifera ([Books of] Dante)

    Vigne Rouge (Passeport-santé) [PDF]

    Autre lien externe

    Bienfaits de la vigne rouge sur la circulation (Rustica)

    Divers

    Listes de liqueurs & alcools

    Vignobles (PDF)

    Vrilles de la vigne (Colette)

     

    Hémorroïdes, quelques plantes à voir

    Achillée millefeuille. Hémorroïdes : une de ses actions les plus connues en interne (anti-hémmoroïdaire) comme en externe (décongestionnante, anti-inflammatoire, résolutive). En externe, sur plaies non saignantes...

    Ail et hémorroïdes (Ail Allium sativum - A. ursinum)

    Cardamome. Carminative : en plus d’aider à la digestion, la cardamome soulage les gonflements abdominaux et atténue les troubles intestinaux tels que le syndrome du côlon irritable, la diarrhée et les hémorroïdes

    Cèdre de Virginie. Son huile essentielle est un décongestionnant veineux+++ : phlébotonique, stimule la circulation sanguine (varices, hémorroïdes...)

    Cerfeuil. Hémorroïdes : bains de siège avec les sommités fleuries et semences en décoction.

    Cyprès toujours vert. Une excellente plante pour tout problème de retour veineux, insuffisance veineuse, varices, sensations de jambes lourdes, hémorroïdes.

    Hamamélis pour les soins du corps (jambes lourdes, hémorroïdes...)

    Joubarbe. Un extrait est utilisé par les homéopathes contre les plaies, l’herpès, diverses éruptions, les douleurs du cancer, les hémorroïdes et les vers.

    Marronnier (d’Inde). Il possède des vertus médicinales, notamment dans les problèmes de circulation veineuse (varices). C'est aussi une bonne aide pour soulager les hémorroïdes.

    Noix de coco. Son huile végétale soulage des hémorroïdes (douleur et gêne) et en stimule la guérison (interne-externe)...

    Persil. Son huile essentielle en usage externe, antiseptique au niveau génito-urinaire et cicatrisante. Applications pure ou diluée dans l'huile d'avocat : contusions, ecchymoses, hémorroïdes...

    Ronce. Ses feuilles sont indiquées dans blessures, plaies, ulcères, hémorroïdes, inflammation de la peau (leucorrhée). Faites bouillir 30 g de feuilles dans un litre d'eau pendant 10 minutes. Procédez à des lavages (vaginaux) et appliquez des compresses.

    Voir aussi Argile

    Circulation lymphatique

    La circulation veineuse bénéficie de la vigne rouge et de bien d'autres. C'est positif ! Néanmoins, est beaucoup trop souvent oubliée la circulation lymphatique ! La lymphe est majeure... D'où le développement aujourd'hui des "lymphœdèmes", trop de sédentarité certes, mais aussi les canicules modifient le terrain de chacun. Et comme il y a plus en plus de canicules, les circulations lymphatique et veineuse se dégradent... (une internaute)

     

     

     

    haut de page