• Années 1970, les années des grandes « envolées psychédéliques »

    La vague ésotérique de fin des années 60 - début 1970 avait séduit les « babas cool » de l’époque avec, entre autres moyens « magiques », celui que promettait le Yoga pour sortir de soi (autrement dit : le « voyage astral » [1])

    Beaucoup allaient en Inde, pas tant mobilisés par un quelconque intérêt pour le paysage, l’art indien ou sa philosophie, sauf, bien sûr, celle terriblement dangereuse des théories mystico-ésotériques, mâtinées de versions plus ou moins abracadabrantes de paumés illuminés – et pas forcément indiens... – mais sûrement plus pour la drogue et le Nirvana promis par la pratique du Yoga, à l’époque auréolé de mystère teinté de crainte. Mystère et crainte, il n’en fallait pas plus pour que ces joyeux babas cool adhèrent ! Être « au secret » par rapport au commun des mortels, être « brave », c’était se démarquer et prendre de l’importance aux yeux du monde ! (et au passage de mélanger allègrement la culture indienne d’Amérique avec ses tipis et ses plumes et la culture indienne de l’Inde avec ses danses et encens orientaux)

    Je me souviens avoir recueilli chez l’un de ces marginaux, dans les années 1980, un livre sur le Yoga, paru en 1968 [2] et qui avait perdu sa couverture. Le pourquoi n’était pas difficile à trouver : ce pauvre livre, de contenu pourtant fort intéressant (ses textes et photos m’ont beaucoup servi pour établir mes fiches) s’était retrouvé comme pourvoyeur d’embouts à joints... Peut-être que l’exercice des postures était-il trop fatigant ou l’entraînement trop long avant de pouvoir partir en « voyage » (ou bien ne donnait-il pas, ce livre, de véritables recettes, tant espérées...)

    TRIP !? C’est sans compter sur les désastreux effets secondaires, ce « perchage » permanent que l’on retrouve chez ceux qui ont trop consommé de drogues...

     

    Lire la suite...


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires