•  

    « Ô lumière, Déesse radieuse et bienfaisante qui répand sur tous la joie et la beauté, qui inspire l'artiste et fournit au sage le thème d'inépuisables méditations, tu n’es jamais redoutable et tu ne règnes point par la crainte.

    Tout ce qui vit t'aime et te cherche.

    Ceux qui ne te connaissent pas s'efforcent de te concevoir.

    Ceux que tu abandonnes ne peuvent se consoler de t’avoir perdue »

    Professeur A. Boutaric (1885-1949) physicien-chimiste français, Faculté de Dijon

     

    2e partie : le Soleil, à la fois Lumière et Chaleur...

     

    On peut se douter qu'il sait de quoi il parle, Augustin Boutaric, infatigable et pourtant presque aveugle dès 1919 (il avait alors dans les 34 ans) – surtout dans sa dernière phrase...

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Le vent me souffle des chants inspirés
    Avant d’expirer dans un soupir.
    Ô ! j’aspire à la sérénité,
    Ni tempête ni obstacles, comme zéphyr.
    Respirer jusqu’à l’éternité !

     

    4e partie : l'Air. Le souffle de vie dans l’organisme…

     

    Sans l'air nulle vie ne serait sur notre planète. L'air est aussi nécessaire à nos poumons qu'il ne l'est à la végétation.

     

    On dit d'un bébé qui vient de naître : Il a poussé son premier cri.
    On dit de quelqu'un qui est mort : Il a rendu le dernier soupir.
    Le souffle qui entretient la vie c'est l'air, mais l'air que nous respirons doit être pur.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    « Le corps humain est comme un vase d'argile crue qui se dissout dans l'eau ;

    de même qu'une jarre cuite au feu devient apte à contenir de l'eau,

    de même le corps est fortifié lorsqu'il a été cuit dans le feu du Yoga »

    Gheraṇḍa saṃhitā *

    La Gheraṇḍa saṃhitā (description du Yoga physique)

     

    5e partie : la Terre. D'argile et de sel...

     

    En compagnie du Soleil, de l'Eau et de l'Air purs, la Terre est la nourrice qui produit la santé de ses terroirs gastronomiques...

    "Terre !" C'est le salut sous toutes ses formes. La terre ferme des naufragés, l'île des poètes...

    La Terre soigne (cataplasmes, cures en interne...), permet la créativité utile (poteries...) et pérenne, support de la mémoire des hommes (statues...) et de leur imagination (le globe terrestre...)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    ... nous prions, vous concentrez, elles prient...

     

     

    En fait, ces recueillements ne sont pas cloisonnés et leurs pratiques se fondent souvent l'une dans l'autre, ce qui ne simplifie pas leur description pour éclairer le néophyte !

    Tentons toutefois de tirer quelques grands traits qui caractérisent prière, concentration et méditation, en sachant que le mot "méditation" est bien souvent employé abusivement (et plutôt de façon péjorative) et que l'on ne "médite" pas de la même façon chez les Orientaux et chez les Occidentaux.

     

    Enregistrer

    Lire la suite...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires