•  

    Le nez : votre tour de contrôle

    Il est préférable de respirer – d’inspirer et d’expirer – par le nez qui est comme la tour de contrôle de la respiration, le premier filtre avant les poumons : les poils à l’intérieur de nos narines, ainsi que le mucus, sont là pour arrêter les particules de poussières.

    Une fois filtré, l’air vient se réchauffer et s’humidifier dans les fosse nasales, il informe la zone olfactive par ses effluves, puis part dans les poumons à une température voisine de celle du corps.

    Et, s'il faut en tout temps prendre soin de cet appendice vital, pensez à lui faire profiter des cures printanières, comme vous le faites pour votre corps. Il y a droit lui aussi !

    Source, mon pdf NEZ tour de contrôle humage

     

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires