• 3-Football

    Page créée en mai 2020

    Football

    Le terrain de jeu

    Le terrain de jeu - Voir Wikipédia et Article détaillé : Stade de football

     

    « On purifie le corps par les courses et un peu de repos alternés, en s’exerçant à la palestre en faisant beaucoup de promenades, en marchant vite. » Hippocrate

    La palestre était, dans la Grèce antique, le lieu où l'on pratiquait la lutte et les autres exercices physiques. À la différence du gymnase, la palestre ne disposait pas de piste de course.

     

    Printemps respire

    Palestre, à Pompéi

     

    Vu dans Respirations au printemps

    Voir aussi Amphithéâtre-Arène - GladiateursLe salut olympique

     

    Comment « le foot » est devenu universel

    Herodote.net [archive sans média]

    Nombre de nations revendiquent l'invention du football : les Florentins, avec le calcio, jeu traditionnel très violent, les Français avec la soule qui se jouait, là aussi avec brutalité, entre villages, mais c'est incontestablement l'Angleterre qui a vu naître le jeu, au moins sous sa forme moderne, plus civile mais ô combien populaire.

    Partie de calcio florentin

    Partie de calcio florentin

    Le football est aujourd'hui à la fois une religion, une industrie et un fait politique de première importance.

    Depuis sa création par Jules Rimet (1873-1956), la Coupe du Monde réunit de quatre ans en quatre ans un public chaque fois plus nombreux et plus enthousiaste, y compris pour le football féminin...

    Voir Rugby

    La minute d'Herodote.net : Les origines du football

    [https://www.youtube.com/watch?v=mLbUV-Q293g] YouTube Audio 13 juin 2018

     

    Jules Rimet (1873 - 1956) et « le football pour tous »

    Herodote.net [archive]

    Né en octobre 1873 dans un milieu populaire, en Haute-Saône (70), Jules Rimet s'affiche d'abord en militant chrétien proche de Marc Sangnier et du Sillon.

    Passionné par le sport, il se sent prédestiné à le promouvoir auprès des classes populaires plus encore qu'à le pratiquer. C'est ainsi qu'en 1897, il fonde le Red Star Club, tourné avant tout vers les sports athlétiques.

    À ses yeux, le sport doit permettre à toutes les couches sociales de se confronter et pour cela, il faut le professionnaliser : rien n'est plus éloigné de sa pensée que l'amateurisme aristocratique d'un Pierre de Coubertin. D'où également son intérêt pour le "football-association", comme on appelle alors le football, par opposition au "football-rugby", considéré comme plus noble. Le premier est en effet souvent présenté par les journaux comme un sport violent où abondent les rixes...

    Jules Rimet va œuvrer toute sa vie pour donner son autonomie au "football-association", l'organiser et le sortir de l'amateurisme.

    À l'encontre des instances sportives françaises, rassemblées dans l'Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques, qui renâclent à faire jouer leurs équipes de football contre des équipes professionnelles - horreur ! - qui plus est anglaises, Jules Rimet comprend que l'évolution vers le professionnalisme est irréversible, sauf à en exclure les plus pauvres.

    Football Association, nom originel du football (soccer) qui permettait de le distinguer du "football rugby" (maintenant rugby), du football gaélique, du football australien, du football nord-américain (football américain et football canadien). Aujourd'hui, seul le terme "football" est en usage en français pour la FIFA. Thomas Binder et Monika Brasse, Dictionnaire du football, Zurich, FIFA, 1998 (ISBN 3952157104) : "Français : football ; Anglais : football, soccer, Espagnol : Fútbol, Allemand : Fussball.". L'entrée "football association" donne : "Anglais : football association ; Français : association de football ; Espagnol : asociación de Fútbol ; Allemand : Fussballbund". (Voir Wikipédia)

    Voir, de Wikipédia

    Football gaélique

    Football australien

    Football américain

    Football canadien

    Le terme rugby est utilisé pour désigner une famille de sports collectifs de ballon dont les règles sont issues du football pratiqué la première moitié du XIXᵉ siècle à l'école de Rugby en Angleterre. [...] Mais très vite, se fait sentir le besoin d'avoir des règles plus uniformes. S'ensuivirent des querelles entre les partisans d'un jeu favorisant le droit de donner des coups (hacking) et les partisans du jeu au pied (dribbling) qui voulaient limiter ce jeu jugé trop violent (il faut se rendre compte que le jeu de l'époque diffère nettement de celui pratiqué aujourd'hui). De cette querelle naîtra le Football Association (soccer ou football abusivement utilisé) et le Rugby-Football du nom de leur organisation respective. (Suite => Wikipédia)

    Voir Football et rugby, ces jeux qui viennent du nord (Cairn.info 2007)

    Voir aussi Lexique du football (dictionnaire.sensagent.leparisien.fr)

    21 mai 1904 : La création de la FIFA

    Le 21 mai 1904, à Paris, est créée la Fédération Internationale de Football-Association (FIFA), à l'instigation du journaliste et arbitre Robert Guérin. Elle se donne pour objectif de professionnaliser le football pour permettre aux classes populaires d'y participer.

    Sept fédérations nationales européennes la portent sur les fonds baptismaux : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Suède et Suisse. Un absent de taille : le Royaume-Uni, qui reste attaché à l'amateurisme dans le football comme dans les autres sports.

    La Fédération est présidée par Robert Guérin jusqu'en 1906. Sortie exsangue de la Grande Guerre, la FIFA est redressée par Jules Rimet, qui en assume la présidence de 1921 à 1954.

    En 1919, Rimet crée la Fédération Française de Football-Association dont il prend la présidence et qu'il cumule à partir de 1921 avec celle de la FIFA, la fédération internationale à la fondation de laquelle il a contribué en 1904, aux côtés du Robert Guérin.

    Voir Fédération Française de Football : 100 ans d'une histoire riche (L'Internaute 06/04/2019)

    Voir aussi Gymnastique militaire

     

    L'équipement du joueur

    Wikipédia

    Réglementés par la Loi 4, les équipements des joueurs comprennent un maillot, un short, une paire de chaussettes, des protège-tibias et des chaussures.

    Le port des gants et des lunettes est autorisé. Les gardiens arborent parfois des casquettes quand ils font face au soleil. Ils doivent de plus porter un maillot de couleur différente. La possibilité de porter une jupe-short est évoquée pour les équipes féminines depuis 2008 (1), mais le règlement officiel n'en fait pour l'instant aucune mention (Règlement FIFA 2010-2011 PDF)

    (1) [en] Dutch women ditch shorts to play soccer in skirts [Les Hollandaises se débarrassent des shorts pour jouer au football en jupe] [archive] sur Reuters 15 septembre 2008.

    Les équipes disposent de plusieurs jeux de maillots. Habituellement, une équipe évolue avec ses couleurs à domicile et doit s'adapter aux couleurs de l'adversaire en déplacement. L'échange des maillots en fin de partie est une tradition pour les matches importants.

    Les premiers maillots sont des lainages assez épais. Ils s'allègent durant la première moitié du XXe siècle avec l'adoption de chemises en coton, puis, grâce aux fibres synthétiques à partir des années 1960, ils deviennent très légers. Polyester et polyamide sont principalement utilisés avec des systèmes d'évacuation de la transpiration.

    Les chaussures sont à l'origine des chaussures montantes courantes auxquelles on fixait des crampons. Il faut attendre les années 1950, et les premières chaussures de football commercialisées par Adidas, pour voir l'apparition de chaussures modernes. Depuis les années 1990, les meilleures chaussures sont généralement en peau de kangourou avec semelle en plastique et crampons en aluminium.

    Évolution des chaussures de football de 1930 à 2002

    Évolution des chaussures de football de 1930 à 2002

    Voir aussi Bonnes chaussures (1) - Bonnes chaussures (2)

     

    Le ballon est codifié par la Loi 2. Ses dimensions sont fixées en 1872. Il doit être sphérique, en cuir ou dans une autre matière adéquate, avoir une circonférence de 70 cm au plus et de 68 cm au moins, un poids de 450 g au plus et de 410 g au moins au début du match et une pression de 0,6 à 1,1 atmosphère (600-1100 g/cm2). Ces dimensions sont plus réduites pour les ballons utilisés par les joueurs de moins de 13 ans. Depuis le 1er janvier 1996, seuls des ballons ayant passé les tests de la FIFA (Fifa Approved) sont utilisables en compétitions internationales organisées par la FIFA ou les confédérations continentales.

    Annoncer la couleur

    Wikipédia - Maxisciences

    Au Musée du football de São Paulo (Museu_do_Futebol,_Sao_Paulo)

    Au Musée du football de São Paulo (Museu_do_Futebol,_Sao_Paulo)

    Couleur cuir à l'origine, le "ballon de foot" eut le droit d'être blanc en 1951 pour être plus visible sur l'écran de télévision.

    La coupe du monde de 1966 marque un tournant dans l’histoire du football. Les matchs ont lieu en Angleterre cette année et sont diffusés (par la BBC entre autres) auprès de pas moins de 400 millions de spectateurs. Mais le Slazenger Challenge – la balle rouge orangé utilisée à l’époque – est plutôt difficile à distinguer de la pelouse du stade, sur les écrans des téléviseurs en noir et blanc, mais aussi en couleur.

    Le ballon de football composé de 32 pièces géométriques assemblées (12 pentagones et 20 hexagones) de cuir noirs et blancs est introduit lors du Championnat d'Europe * de football en 1968 sous le nom de Telstar Elast.

    * Voir Championnat d'Europe féminin de football (Wikipédia)

    En 1970, avec les exigences visuelles de la retransmission en couleur de la Coupe du monde à Mexico, l'objet, fait jusqu'alors de bandes de cuir cousues, prend sa forme et son apparence bicolore actuelles. Plus largement connu sous l’appellation Telstar (un nom qu’il doit à sa ressemblance avec le satellite * éponyme) il est désigné comme ballon officiel lors de cette Coupe du monde. Son arrivée tient à une innovation qui a par plus d’une fois révolutionné le monde du sport : la télévision.

    * Voir [en] Telstar — Wikipedia

    Depuis la Coupe du monde de 1978 en Argentine, la structure est moins visible car les couleurs, toujours noir et blanc, n'épousent plus forcément le tracé des faces.

    Fou du foot

    Arrêt sur image...

    Sur les terrains enneigés, on utilise plutôt des ballons de couleur jaune ou orange.

    En plus d’être beaucoup plus facile à suivre pour les téléspectateurs lors des matchs, le Telstar possède un autre avantage. Il s’apparente à un icosaèdre tronqué, une forme géométrique introduite par le célèbre mathématicien grec Archimède au IIIe siècle avant notre ère.

    Cette structure confère au ballon un aspect plus sphérique qu’à son prédécesseur. Non seulement celui-ci roule mieux, mais ses trajectoires sont également plus faciles à prédire, dans les airs comme au sol. L’icosaèdre tronqué restera en place durant 30 ans avant d’être remplacé par de nouveaux modèles toujours plus aérodynamiques. Plusieurs décennies au cours desquelles le célèbre ballon noir et blanc a su s’imposer comme le symbole par excellence du football à travers le monde. (Maxisciences)

    Voir

    Ballons [archive plus récente] sur site officiel de la FIFA

    Histoire du ballon de football (Quomodo PDF)

    Plus général, voir Ballons (MUSCU le « cardio » de Yantra)

     

    Côté physique, le football sollicite fortement les adducteurs et exige échauffement et souplesse des jambes avant la pratique.

    Mais, s'il est pratiqué modérément, en amateur, il se révèle bon pour muscler et replacer un pied qui a tendance à tourner, grâce aux jeux de jambes requis pour le pratiquer.

    Arrêt sur image football vs tango

    Arrêt sur image... football vs tango !

    Vu dans

    Assouplissement des jambes [autre archive] : "activités qui assouplissent les jambes"

    Activités physiques, qui fait quoi ? - Des marches et des pas

    Le football est, de loin, le plus grand pourvoyeur de pubalgies mais tous les sportifs peuvent être touchés. La prévention est essentielle, qui permet de diminuer considérablement les conséquences de cette pathologie et des douleurs abdominales associées.

    La "pubalgie" est un syndrome douloureux de la région inguinale et pubienne. Ce terme englobe plusieurs lésions différentes parfois isolées mais très souvent associées : les lésions des muscles adducteurs, les lésions de l'articulation du pubis et les lésions des muscles abdominaux.

    On distingue donc trois causes de pubalgie :

    1.  La tendinite des adducteurs de la cuisse
    2.  L'ostéo-arthropathie pubienne qui est une arthrite du pubis
    3.  La pathologie de la paroi abdominale (sangle abdominale ou abdominaux), traction des abdominaux et du tenseur du fascia lata.

    Pubalgie Facteurs de conflits pelviens

    Cette pathologie survient principalement chez le sportif de niveau intermédiaire en raison de conditions non adaptées de pratique de jeu. Les principaux sports concernés sont le football, mais aussi l'escrime, l'athlétisme (sauts de haies), le rugby et le tennis. Le surmenage sportif entraîne des micro-traumatismes répétés de l'articulation pubienne, des muscles abdominaux et adducteurs.

    Vu dans

    Soigner (et prévenir) une pubalgie [archive sans vidéo]

    Le pdf Accidents et remèdes "La pubalgie des sportifs" pp 2 à 5

    Voir aussi

    Activités physiques et forme olympique

    Des marches et des pas

    Étirements mode d’emploi

    Info Douleurs musculaires

     

    30 juillet 1930 : La première Coupe du Monde

    Herodote.net [archive]

    Le 30 juillet 1930, l'Uruguay organise la première Coupe du Monde de football et remporte le trophée ! Son triomphe médiatique marque l'arrivée en force de l'Amérique du Sud sur la planète footballistique. C'est aussi l'irruption du football professionnel, pour la première fois admis à concourir. Autre fait notable : l'Uruguay ouvre la compétition aux sportifs de couleur.

    L'Uruguay a remporté les tournois de football aux Jeux Olympiques de 1924 comme de 1928, réservés aux amateurs...

    16 novembre 1991 : Les femmes accèdent au Mondial

    Herodote.net [archive version abrégée sans vidéo]

    Le 16 novembre 1991 débute la première Coupe du Monde féminine, en République Populaire de Chine. Ce tournoi de faible ampleur ne souffre pas la comparaison avec la Coupe du monde masculine, inaugurée en 1930 par Jules Rimet.

    Mais grâce à lui, le football féminin sort d'un long purgatoire qui remonte à la fin de la Première Guerre mondiale. Auparavant, les femmes avaient pu s'adonner au football avec presque autant de ferveur que les hommes, du moins dans sa patrie de naissance, en Grande-Bretagne, où le sport était devenu pour beaucoup de femmes un outil d'émancipation...

    Doc sur les Jeux olympiques (Gigeoju)

     

    1977 : Pour ou contre le football féminin ?

    Les Dick, Kerr's Ladies de Manchester-Preston en 1921

    Les Dick, Kerr's Ladies de Manchester-Preston en 1921

    Stade 2 | A2 | 27/03/1977 Pour la première fois dans l'émission "Stade 2", Christine Cusin-Paris présente un sujet sur le Football féminin. Elle commence par demander à tous les hommes du plateau "êtes-vous pour ou contre le football féminin ?". Les journalistes dont Thierry Roland répondent en majorité par la négative et enchaînent les petites blagues sexistes. Le reportage s'intéresse aux joueuses du club de Reims, ville pionnière dans le domaine. Les femmes sont à l'époque reconnues par la fédération de Football mais n'ont alors qu'un statut "amateur". Les sportives Rosine Mizard, Ghislaine Souez et Sylvie Telliez évoquent leur rapport au sport, leur vie familiale, le regard des hommes et le manque de reconnaissance de la profession.

    Archive INA [https://www.youtube.com/watch?v=rPeivB0gChI] YouTube 06 juin 2019

    Viméo [https://vimeo.com/340701022] juin 2019

     

    ----------

    Sources principales

    Voir aussi

    Documentation

    09 août 1942 : Le « match de la mort »

    Herodote.net [archive version abrégée]

    Les Soviétiques l’ont surnommé le "match de la mort" : une rencontre de football où la victoire signifiait la mort. C’est la menace qui aurait pesé en effet sur les têtes des joueurs du FC Start de Kiev (Ukraine) affrontant le 9 août 1942 une équipe de soldats allemands de l’armée de l’air en finale d’un tournoi organisé par les services de propagande nazis.

    1942 08 09 Kiev, équipes soviétique-allemande avant le match

    Les joueurs des équipes soviétique et allemande avant le match du 09 août 1942 à Kiev

    Le jeu plus fort que la peur

    Lors de l'invasion de l'URSS, la Wechmacht capture des centaines de milliers de prisonniers soviétiques. Mais elle ne tarde pas à relâcher ceux dont elle pense n'avoir rien à craindre. Parmi eux des joueurs du Dynamo de Kiev, un club omnisports créé par la police et le NKVD (police politique) soviétiques.

    Au printemps 1942, huit anciens joueurs du Dynamo et trois joueurs du Lokomotiv se rassemblent à l'initiative de l'un d'eux, reconverti dans la boulangerie, et fondent une nouvelle équipe, le FC Start. Ils adoptent l'équipement de l'Union soviétique, maillot et chaussettes rouges, short blanc, parce que c'est tout ce qu'ils ont de disponible. 

    L'équipe participe à un premier match le 7 juin face à une autre équipe ukrainienne mais dans le cadre d'une ligue créée par des collaborateurs de l'occupant allemand.

    Après quelque hésitation, les ex-vedettes du Dynamo poursuivent les compétitions au sein de la ligue. Peut-être dans le désir de rendre à leurs compatriotes le goût de vivre. Elles affrontent des équipes ukrainiennes et d'autres constituées de troupes d'occupation (hongroises ou allemandes), enchaînant victoire sur victoire.

    Le 6 août, les voilà face une sélection de la Luftwaffe, la Flakelf. Les Allemands leur suggèrent de ne pas gagner mais les Ukrainiens, bien qu'affamés et amaigris, s'imposent 5 à 1 face à leurs adversaires bien nourris et surentraînés !

    Cette victoire de "l'équipe des boulangers" fait mauvais effet sur les autorités d'occupation qui craignent qu'elle ne développe l'esprit de résistance chez les habitants de Kiev. Ceux-ci se montrent au demeurant assez apathiques face à l'occupation allemande qui apparaît à beaucoup comme un moindre mal au regard de ce que fut l'oppression stalinienne.

    La Flakelf demande une revanche que le FC Start accepte. La partie s'engage trois jours plus tard sur le stade Zenit.

    C'est un match sous haute surveillance par lequel les Allemands veulent humilier la population, laquelle est appelée à remplir les gradins, sous le regard des troupes d'occupation.

    Résister malgré tout

    Avant le match, selon des témoignages sujets à caution, l'arbitre, un officier SS, se serait rendu dans les vestiaires. S'exprimant en russe, il aurait exigé des joueurs ukrainiens qu'à leur entrée sur le stade, ils saluent leurs adversaires et les officiels par le salut hitlérien.

    Après son départ, les joueurs se seraient concertés. Ils auraient hésité sur la conduite à tenir avant de finalement choisir la résistance.

    De fait, sur la pelouse, au lieu du salut exigé, ils lancent un slogan soviétique à la gloire du sport repris en chœur par le public. Puis commence le match. Malgré la supposée partialité de l'arbitre, qui aurait fermé les yeux sur les fautes et les coups des Allemands, les Ukrainiens mènent 3 à 1 à la mi-temps.

    De retour sur le stade, les joueurs du FC Start ne faiblissent pas. Quelques minutes avant le sifflet de la fin, ils mènent encore 5 à 3. C'est alors que l'un de leurs défenseurs, dans une attaque ébouriffante, pousse le ballon jusque devant les buts adverses, contourne le gardien mais, au lieu de marquer le but, renvoie le ballon au milieu du terrain.

    L'humiliation est totale pour la Flakelf. Le public exulte. Au milieu de la liesse, on entend des coups de feu.

    Trois joueurs ukrainiens profitent de la confusion pour se noyer dans la foule et disparaître. Les autres seront arrêtés peu après par la Gestapo officiellement du fait de leur appartenance à la NKVD. Trois d’entre eux seront exécutés dans le ravin de Babi Yar où, quelques mois plus tôt ont été massacrés plusieurs dizaines de milliers de Juifs. Plusieurs autres seront déportés dans des camps ou mouront sous la torture.

    Il n'est pas pour autant certain que les joueurs du FC Start aient été persécutés en raison de leur victoire mais plus simplement du fait de la guerre et de la répression aveugle, comme d'innombrables autres Soviétiques de leur âge.

    Après la fin de la guerre, la propagande soviétique va abondamment exploiter l'événement, baptisé par ses soins "match de la mort". En 2012, il va donner lieu à un film russe, Le match et entraîner un incident diplomatique avec les autorités ukrainiennes, le réalisateur ayant rappelé la collaboration entre les nationalistes ukrainiens et les nazis.

     

     

     

    haut de page