• 3-Javelot

    Page en construction

    Le javelot

    Antiquité statue lanceur javelot

    Bien que le javelot soit de nos jours utilisé seulement dans le sport, il existe une longue histoire de son utilisation pour la chasse ou la guerre. On en trouve des traces dans les mythologies grecques et scandinaves. C'est une arme lourde ou légère, généralement composée d'une longue tige surmontée d'une pointe en acier.

    Les javelots ont été utilisés de manières différentes selon les temps et les lieux : javelot léger pour des troupes à cheval ou par des troupes légères, javelot lourd (le pilum) chez les légionnaires romains.

    Utilisé principalement en tant qu'arme de jet, le javelot léger nécessitait autant d’adresse que de puissance. Il se lançait parfois avec une courroie ou une cordelette de façon à augmenter la portée. Son but principal était de désorganiser l'adversaire en lui infligeant des pertes avant le corps-à-corps.

    Le javelot lourd, d'estoc, est une arme pour le combat corps à corps, muni d'une lame relativement large, contrairement au javelot de jet, plus léger et doté d'une lame plus mince. Rappelons qu'une arme d'estoc possède une pointe dans le prolongement de la hampe. La frappe d'estoc consiste à faire avancer cette pointe dans le prolongement de la hampe.

    Voir Escrime : Technique et vocabulaire

    Histoire du javelot

    Dans la mythologie grecque, Hercule est l'un des premiers lanceurs de javelot. Le lancer de javelot était présent lors des jeux de 708 avant J.C sous deux formes : lancement à une cible et à une distance jetant à l'aide d'une bride (le "propulseur"). Le javelot initial était fait de bois d'olivier, mesurant entre 2,30 m et 2,40 m avec un poids de 400 grammes.

    Durant l'Antiquité, les Grecs et les Romains pratiquaient l'épreuve sportive du lancer du javelot. Le javelot utilisé par les sportifs antiques est un morceau de bois d'environ 1,60 m. Une de ses extrémités a été aiguisée ou bien est pourvue d'une pointe de métal. Le javelot est muni d'un propulseur qui permet d'augmenter la distance du jet. Celui-ci consiste en une lanière de cuir enroulée autour du manche du javelot. La lanière se déroule au cours du lancement en donnant un mouvement de rotation au javelot, cela en augmente la portée (au moins le double par rapport à un jet ordinaire). Le but est d'atteindre une cible ou d'envoyer l'arme le plus loin possible. Le javelot se pique dans un sol qui a été préalablement ameubli grâce à un piochage.

    Voir aussi Gladiateurs

    Les fantassins Francs « n'ont ni cuirasses, ni bottes. Ils portent l'épée le long de la cuisse et le bouclier sur le côté gauche. Ils ne se servent ni d'arc, ni de fronde, ni de flèches mais de haches à deux tranchants et de javelots. Leurs javelots peuvent servir de demi-pique ou d'arme de jet, ils sont garnis de fer partout, excepté à la poignée; leur pointe est armée de chaque côté de deux crocs aigus, destinés à la retenir dans les blessures. Si le javelot donne dans le bouclier, il y demeure embarrassé et suspendu par sa pointe et par les crocs. Long et pesant, il traîne à terre. Il ne peut être arraché ni coupé parce qu'il est couvert de fer. C'est à ce moment que le Franc s'avance en sautant, met le pied sur le bout inférieur du javelot, et s'appuyant dessus comme un levier, oblige l'ennemi à pencher son bouclier et à se découvrir. Alors avec la hache ou avec l'épée, il le frappe au visage ou à la gorge et le tue. »

    Description faite par Agathias (voir Wikipédia)

    Au Moyen-Âge, l'arme est utilisée par les valets, miliciens et troupes d'infanterie légère. Le javelot était lancé sur les ennemis ne portant pas d'armure ou de cuirasse. Il était également utilisé par les chevaliers, notamment pour harceler l'ennemi.

    Voir Chevalerie

    Au XVe siècle, le javelot est assez répandu parmi les fantassins du nord de l'Italie.

    Vers 1780, les Scandinaves adoptèrent cette arme. Le javelot subit alors une transformation étonnante, devenant un symbole de l'indépendance nationale pour les Finlandais. Le javelot mesurait alors 2,60 m et pesait 800 grammes, il était fait de bois d'hickory (caryer). Les techniques de freestyle se substituent au modèle antique du lancement.

    Histoire du lancer de javelot en tant que sport

    Discipline athlétique, la pratique du lancer de javelot remonte à l’époque de l’Antiquité. Les Grecs et les Romains furent ses propulseurs en tant qu’épreuve sportive.

    Le lancer de javelot est une discipline pratiquée par les Romains et les Grecs depuis l’Antiquité. À partir de 708 avant de Jésus-Christ, elle fait partie des épreuves des Jeux Olympiques antiques. Il faut toutefois savoir que les athlètes n’utilisaient pas les mêmes méthodes de lancer que celles qu’on connaît aujourd’hui. Ces derniers visaient une cible en lançant un engin doté d’une courroie solidement fixée au javelot. Les sportifs antiques utilisaient un modèle avec des mesures comprises entre 1,60 et 2 mètres 40 pour un poids se situant autour des 400 grammes. Un tel javelot était fait en baguette conçue en bois d’olivier. À travers tout le Bassin méditerranéen, le lancer de javelot est une activité très en vogue avant de connaître un certain déclin à l’effondrement de l’empire grec. Du temps du règne de Rome, le javelot dont la longueur avoisinait les 2 mètres 70 pesait près de 800 grammes. L’engin qui se distingue par sa pointe de fer à cette époque est conçu en bois de cornouiller. Cette période est par ailleurs marquée par l’organisation de plusieurs concours de précision pendant les mariages ou les fêtes de village ainsi que dans les camps militaires.

    (Agathocles)

    La discipline du lancer de javelot subit divers de changements au cours de son histoire. Ainsi par exemple, les règles de jeu ont énormément évolué aujourd’hui. Il s’agit maintenant de lancer l’engin le plus loin possible. Ce qui n’était pas le cas à l’origine dans la mesure où les premiers lanceurs de javelot romains et grecs visaient une cible. Au plan matériel, les évolutions sont également notables...

    Lancer de javelot au Heiva Festival de Papeete

    Lancer de javelot au Heiva Festival de Papeete

    Les Nordiques (Suédois) mais aussi les Allemands popularisent le javelot vers 1870. Les sociétés de Gymnastique copient le geste antique mais avec de longues perches épaisses. La Suède aurait donner sa forme actuelle à l’engin.

    Vers 1890 début de la lutte entre Suédois et Finlandais. Le Finnois Fellmar gagne à Stockholm en 1891 avec un jet de 37,82 m sans élan (ramener en arrière vers le bas et en arrière selon le procédé finnois). Progressivement on autorise un élan, mais on lance des deux bras (addition).

    En 1906, on considère uniquement le lancer du meilleur bras.

    Le lancer de javelot, discipline olympique

    Lanceuse de javelot

    Le lancer du javelot est une discipline athlétique consistant à lancer un engin appelé javelot fait en métal, en fibre de verre ou en fibre de carbone. Cette épreuve n'est pas toujours présente aux meetings d'athlétisme notamment en raison des règles de sécurité.

    Le lancer de javelot prit part aux Jeux Olympiques à partir de 1908. Le javelot féminin fait son début olympique en 1948. De nombreuses références sont liées à l'ancienne civilisation grecque qui pratiquait de son temps une forme de lancer de javelot dans les Jeux olympiques antiques. L'objectif à l'époque était plutôt d'atteindre une cible.

    Le lancer du javelot est la troisième épreuve du pentathlon des Jeux olympiques antiques. 

    Les jeux olympiques antiques sont des concours sportifs pentétériques (qui ont lieu tous les quatre ans) organisés entre les cités grecques antiques. Ils sont créés au cours du VIIIe siècle av. J.-C. dans le cadre d'un festival religieux en l'honneur de Zeus Olympien et perdurent pendant plus de mille ans. On fixe traditionnellement les derniers jeux en 393 ap. J.-C., peu après l'édit de Théodose ordonnant l'abandon des lieux de cultes de la religion grecque (Wikipédia). Il est à noter que la notion de "compétition" telle que comprise de nos jours était étrangère à l'esprit de l'époque. Il n'était pas établi de "record", mais  les concurrents s'affrontaient avec l'idée de "que le meilleur gagne ici et maintenant", quelle que soit la discipline.

    Voir aussi Décathlon, Heptathlon (Petit glossaire... extrême)

    Dès 1916, les premières mesures féminines sont enregistrées en Finlande. Au début les femmes utilisaient un javelot de 800 g qui a été normalisé par la suite à 600 g. Le premier enregistrement du monde par l'IAAF (World Athletics) * remonte à 1932.

    * Le 08 juin 2019, le Conseil de l'IAAF, Fédération internationale d'athlétisme, décide d'un changement de nom à partir d'octobre 2019 : "World Athletics"

    À partir de 1951, l’un des changements majeurs dans la pratique de cette discipline intervient avec l’Américain Bud Held. Celui-ci est connu pour être l’inventeur et le premier utilisateur du javelot creux (dont la pointe métallique a été raccourcie), améliorant la superficie de 27%, augmentant ainsi considérablement la capacité de vol du javelot : le lancer du javelot est révolutionné.

    En 1952 la ligne de jet est devenue un arc, par opposition à une ligne droite, et des jets ont commencé à être mesurés à partir du point d'impact au bord intérieur de l'arc de lancement.

    En 1954 on développe une variante en métal, qui allait toujours plus loin : Bud Held invente la première version de javelot en aluminium, qui permit une nette amélioration des performances des lanceurs sur la période allant de 1953 et 1955.

    En 1956 l'Espagnol Felix Erausquin lance à plus de 100 mètres en utilisant une technique de rotation, qui est interdite par l'IAAF (World Athletics), la jugeant trop dangereuse.

    Javelot l'Espagnol Felix Erausquin en 1956

    Prenez un instant pour imaginer un lanceur de disque qui tourne sur lui-même. Vous le voyez ? Parfait. Maintenant, imaginez que le disque est remplacé par un javelot pointu. Et que le javelot est glissant parce qu’il est plein de savon ! Ça peut paraître complètement fou et dangereux, mais c’est exactement ce que faisait Felix Erausquin (Ubide, Vizcaya, Espagne, 20 novembre 1907 - 1987) en 1956. Les gens qui assistaient à ses compétitions voyaient soit un record du monde, soit un javelot leur arriver en plein visage. C’est pour cette raison que cette technique a été bannie par la Fédération Internationale d’Athlétisme.

    (Balle Courbe)

    En 1984, la barrière des 100 m est dépassée une fois de plus, par Uwe Hohn.

    1984-1986 L'IAAF (World Athletics) établit alors de nouvelles règles pour la construction du javelot afin assurer des temps de vol plus courts et un atterrissage par la pointe en premier (plus sûr et plus facile pour mesurer) : depuis le 1er avril 1986, le javelot de 800 g a vu son centre de gravité déplacé de 4 cm vers l'avant pour diminuer la portance (distance diminué de 10%).

    En 1991 les règles sont changées pour éliminer un nouveau type de javelot avec une conception ' approximative ' ou ondulée de queue.

    Évolution des records => voir Javelot ASPTT

     

    -----

    Sources

    Agathocles [archive]

    Javelot ASPTT

    Vikidia

    Wikipédia (javelot)

    Wikipédia (lancer)

    Des armes en tous genres

    Armes et légitime défense

    Boucliers amérindiens

    Histoire de l'arbalète

    Le Feu et l'Art de la Forge

    Les types et combats (Gladiateurs)

    Technique et vocabulaire (Escrime)

     

     

     

    haut de page