• 3-Qi-gong La médecine qui défait les nœuds

    Page créée en décembre 2017

    Page précédente Qi-gong

    La médecine qui défait les nœuds

    D'après des Lettres-info de Santé Nature Innovation, 16-19 décembre 2017

    0-brouillon Qi-gong

    Dr Tran Huynh Hue (voir plus bas)

    Dans notre pensée occidentale, nous ne savons pas pourquoi un « simple » mal de dos, de gorge, de tête ou  d’articulations, provoque de la fatigue, une baisse de moral, un affaiblissement général.

    → Pourquoi cet état global de mal-être, alors qu’une seule partie du corps est touchée ?

    → Pourquoi cette faiblesse qui gagne les parties de notre corps qui ne sont pas douloureuses ?

    Nous en faisons tous, pourtant, l’expérience, quand des problèmes de digestion se répercutent sur  notre moral, quand un mal de dos nous donne des faiblesses aux genoux. Pourtant, il suffit de nous tourner vers les anciennes traditions médicinales qui se trouvent sous nos yeux, pour trouver l’explication cohérente.

    Médecine antique (dite « hippocratique »), médecine arabe médiévale, médecine indienne (Áyurvéda), médecine chinoise, médecines chamaniques... toutes intègrent la notion fondamentale  d’énergie vitale qui circule dans notre corps.

    Pour toutes ces médecines il est évident que douleurs, blessures, maladies, créent des nœuds énergétiques. Ces nœuds bloquent la circulation de notre énergie vitale. C’est ainsi qu’une douleur à un point A peut provoquer une fatigue, un blocage voire une maladie, à un point B.

    Ces médecines mettent donc la priorité sur les procédures et manipulations qui rétablissent  les flux d’énergie. Avec des résultats étonnants.

    La Science des gestes qui débloquent les nœuds d’énergie vitale est connue depuis des  millénaires en Extrême-Orient. Ce sont des gestes doux, mais précis, qui débloquent ces nœuds. Actuellement, ces pratiques pénètrent en Occident dans les hôpitaux les plus avancés.

    La Pitié-Salpêtrière à Paris, qui est le plus grand hôpital d’Europe, propose à ses patients ces  pratiques en accompagnement du cancer, de l’obésité, de la maladie de Parkinson, des addictions,  des troubles psychiatriques (service du Professeur Alain Baumelou, néphrologue)

    Voir Hôpitaux Universitaires Pitié Salpêtrière – Charles Foix

    Depuis dix ans, les études scientifiques dans ce domaine se sont multipliées, et ont confirmé  l’efficacité des gestes qui débloquent l’énergie vitale :

    • Pour le traitement de l’hypertension : plusieurs études (dont une méta-analyse avec 12 essais cliniques sur plus de 1 000 participants [1] !) ont confirmé leurs effets bénéfiques sur la pression sanguine.
    • Pour réduire le stress : ces gestes ont des effets positifs sur le stress en influençant à la baisse le taux de cortisol, l’hormone liée au stress [2].
    • Pour réduire les douleurs chroniques : chez les personnes atteintes de douleurs chroniques variées, on constate une réduction significative des sensations de douleurs [3]. La Fondation Américaine sur l’Arthrose recommande également ces gestes pour réduire l’inflammation et augmenter la flexibilité [4].
    • Pour restaurer l’équilibre et limiter les risques de chute : selon l’Institut Américain du vieillissement16, ces gestes améliorent l’équilibre et réduisent significativement les risques de chute au quotidien.
    • Pour renforcer le système immunitaire : ces gestes favorisent la production de cellules immunitaires telles que les monocytes, les lymphocytes et les cellules NK [5].
    • Pour les symptômes du diabète : d’après la Fondation Américaine du Diabète, ces gestes entrainent une baisse du taux de glucose dans le sang à condition d’une pratique régulière [6].
    • Pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer : ces gestes influencent favorablement l’état de fatigue et l’humeur des patients atteints de cancer [5].

    ____________________

    Sources
    [1] Lee MS, Pittler MH, et al. Qig-ong for hypertension: a systematic review of randomized clinical trials. J Hypertens. 2007;25(8):1525-32.
    [2] Lee MS, Rim YH, Kang CW. Effects of external qi-therapy on emotions, electroencephalograms, and plasma cortisol. Int J Neurosci.
    2004;114(11):1493-502.
    [3] External qig-ong for chronic pain. Am J Chin Med. 2010;38(4):695-703
    [4] http://www.recordonline.com/article/20090325/HEALTH/903250320
    [5] http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=qi-gong-th-applications-therapeutiques-du-qi-gong
    [6] http://www.recordonline.com/article/20090325/HEALTH/903250320

     

    Le plus extraordinaire, ces gestes qui soignent peuvent être faits n’importe où, par n’importe qui, quel que soit notre état de santé, même si nous sommes en chaise roulante.

    S'adressant aux personnes paralysées, ils peuvent être pratiqués par un tiers.

    Le Dr Tran Huynh Hue est LA spécialiste du Qi-gong en France

    0-brouillon Qi-gong

    Originaire du Vietnam, acupuncteur, homéopathe, phytothérapeute et micro-nutritionniste, diplômée de médecine en France, elle est un des rares médecins à avoir intégré le Qi-gong (prononcer [Tchi Kong]) qu'elle enseigne depuis trente ans, dans ses thérapies et ses conseils de santé.

    Présidente de l'association Espace Qi-gong-Santé-Culture, le Docteur Tran Huynh Hue a également créé une école d’apprentissage du Qi-gong et écrit un livre-référence sur le sujet.

    Pour chaque exercice, elle explique quel est l’objectif, pourquoi c’est ce mouvement qu’il faut faire, comment il agit sur vos points énergétiques et vos organes. Elle présente chaque exercice d’une voix posée et douce. Lentement, elle montre le mouvement qu’il faut faire...

    Les secrets du Qi-gong

    Il s’agit d’un « sport », dans la mesure où les effets du Qi-gong sur le physique sont ceux du sport : force, résistance, endurance, réflexes, agilité, perte de poids. C’est l’activité idéale pour les personnes qui cherchent à reprendre une activité physique.

    Mais c’est aussi une gymnastique douce qui peut être pratiquée par des personnes gravement malades ou en très mauvaise santé. C’est pourquoi le Qi-gong entre dans les hôpitaux.

    Il n’existe aucune contre-indication.
    Beaucoup des mouvements du Qi-gong peuvent même être faits couché.

    Le Qi-gong est une tradition très ancienne, transmise sur des centaines de générations qui fonctionne ! De nombreuses études scientifiques récentes le prouvent. Pour comprendre ce qu’est la science du Qi-gong, il nous faut connaître quelques éléments simples de médecine chinoise.

    Gong signifie « travail ». Le Qi-gong est donc le « travail » ou « entraînement », une pratique qui consiste à mobiliser, renforcer, accroître le flux énergétique dans le corps et l’esprit.

    Une blessure (physique ou morale), une infection (majeure ou discrète), une maladie, parfois un accident ou une douleur ancienne que vous pensiez disparus, sur un des méridiens peut bloquer le passage de l’énergie et affecter une zone à l’autre bout du corps, y compris la tête (l’esprit). Vous vous sentez faible, vous devez de toute urgence débloquer ce nœud.

    Ci-dessous, des schémas de principaux méridiens

    0-brouillon Qigong

    C’est la logique derrière l’acupuncture, dont les effets sont aussi reconnus par les scientifiques.

    Quand l'énergie vitale circule de manière fluide dans notre corps, nous sommes en bonne santé. Mais si l’énergie ne circule plus, elle est bloquée et peut créer des « nœuds » énergétiques.

    L’énergie peut aussi s’accumuler dans certaines parties du corps. On parle alors d’un état de « Trop plein ». À l’inverse, certains organes peuvent ne plus être « irrigués » par le Qi : on dit alors qu’ils sont en « Vide »

    Les déséquilibres se manifestent par des blocages dans le corps, des douleurs qui, avec le temps, dégénèrent en maladie.

    Mais des exercices spéciaux permettent de débloquer ces nœuds, et de réactiver la circulation de l’énergie, avec un effet thérapeutique.

    Voir aussi

    Du caducée à la kundalini

    Kundalinî-Yoga

    Une « pharmacie de mouvements » à votre disposition

    Le Qi-gong fait partie des cinq piliers de la médecine chinoise aux côtés de la pharmacopée, la diététique, l’acupuncture et les massages (comme le Yoga par rapport à l'Áyurvéda...). On parle de Qi-gong thérapeutique.

    Voir aussi

    Des respirations dans ma pharmacie

    Respirations antidotes

    Pour les Chinois, le Qi-gong est indispensable à une bonne hygiène de vie. En 1955, le ministère de la santé chinois a officialisé son action thérapeutique. Le Qi-gong a commencé à être enseigné dans les universités et mis en œuvre dans les hôpitaux de médecine traditionnelle chinoise.

    Dans les parcs, devant leur maison ou même à l’usine, les Chinois sont des millions à pratiquer tous les jours le Qi-gong, des mouvements variés mais toujours très lents, faits sans effort.

    • Vous tenez des postures immobiles, un certain temps.
    • Vous faites des étirements, des ondulations, des exercices respiratoires.

     

    Le Qi-gong permet de faire travailler tous les membres du corps. Les exercices se pratiquent de préférence le matin et se décomposent ainsi :

    • Mouvements variés (généralement lents) ;
    • Étirements et ondulations du corps ;
    • Postures tenues un certain temps ;
    • Pratiques respiratoires ;
    • Méthodes de concentration ;
    • Techniques de visualisation.

    Guérir grâce au Qi-gong ?

    Selon la médecine chinoise, notre corps est animé par le Qi.

    Le rôle du Qi-gong est d’activer la circulation du sang et du Qi, et de rétablir l’équilibre du corps.

    Pour donner une image simple, le Qi-gong fonctionne comme les vannes d’un barrage. En ouvrant les vannes, vous refaites circuler l’eau accumulée, vous irriguez les terres asséchées.

    Un exemple : le mal de dos

    Quand la douleur est localisée dans le bas du dos - entraîne souvent une intense fatigue. On dit qu’on est « sur les genoux » ou « sur les rotules ».

    Or, en médecine chinoise, cette douleur est le résultat d’un blocage du Qi au niveau des reins. Ces organes sont directement reliés aux genoux justement !

    Pour soulager la douleur du dos, il vous faut alors pratiquer des exercices précis de Qi-gong qui libèrent l’énergie bloquée. Voici pourquoi :

    → nous perdons nos forces dans les jambes ou les bras quand nous avons mal à la tête ;
    → le mal de dos réduit autant l’efficacité des employés de bureau, qui n’ont pourtant pas besoin de leur dos pour travailler ;
    → les douleurs de hanche et les problèmes digestifs ont cet impact catastrophique sur le moral ;
    → le cancer attaque en priorité les personnes qui ont déjà une autre maladie.

    Le Qi-gong des articulations

    Pour soulager les douleurs articulaires, le Qi-gong dispose d'une batterie d'exercices appelée Xin Shen Xuang. Ces exercices permettent à l’énergie (Qi) et au sang de retrouver une libre circulation dans l’organisme et dans les articulations où ils sont bloqués. Pratiqués quotidiennement par les Chinois pour soigner leur arthrose, en assouplissant les muscles, les tendons et les ligaments, ils permettent de :

    • favoriser la circulation du Qi et du sang dans les régions douloureuses du corps, en particulier dans la zone lombaire et abdominale ;
    • supprimer les nouures et les contractures des muscles ;
    • supprimer les adhérences à l’origine de stagnation du sang dans les tissus cartilagineux ;
    • rectifier les anomalies de positionnement de la colonne vertébrale;
    • retrouver souplesse et mobilité dans les articulations : débloquer les hanches, à faire travailler les mains, poignées et doigts, à retrouver de la mobilité dans le cou et les genoux...
    • Les exercices de la Tête de la grue et de la Tête du dragon, particulièrement efficaces contre l’arthrose cervicale, permettent de travailler les vertèbres cervicales.

    ____________________

    Notes 

    La grue est un oiseau précieux en Chine, considéré comme majestueux et plein de grâce, il symbolise l’équilibre et en même temps la légèreté et la subtilité de ce qui le rattache vers le haut, suivant le courant par ses battements d’ailes. Ses pattes qui le tiennent accrochées au rocher maintiennent ses énergies « en bas ». Imaginez-vous devenant cet oiseau, coulez-vous en lui. Vous recevez la force des énergies de la terre et de l’eau, en renforçant les reins, et la confiance de la rate. Par les bras dessinant dans l’espace les mouvements des ailes, vous rejoindrez la liberté de l’oiseau qui se fond dans le ciel ! (Vivre QiGong)

    Le dragon : Voir aussi L'ivresse du dragon ou les déviations du Qi

    Dans son programme d’entraînement

    le Dr Tran détaille les exercices à pratiquer pour obtenir tous les bienfaits du Qi Gong sur les articulations. La série d’exercices se décompose en :

    • Une phase préparatoire
    • Une phase d’ouverture (« tirer sur l'énergie », voir photo plus haut)
    • 10 séquences
    • Une phase de fermeture

    La répétition régulière de ces enchaînements

    opère des changements profonds et vous pouvez à nouveau par exemple :

    Se baisser facilement pour ramasser un objet à terre

    Monter et descendre les escaliers sans douleur

    Manipuler prestement des petits objets avec les doigts (stylo pour écrire, couteau pour faire la cuisine...)

    Bouger la tête dans toutes les directions sans ressentir aucun blocage

    Retrouver des nuits de sommeil profond sans être réveillé par la douleur

    Boutonner sa chemise sans difficultés

    → Etc.

    D'autres bienfaits

    Le Qi-gong aide dans tous les domaines de la vie : professionnelle, artistique, relationnelle, sportive, etc. Mais aide surtout à éviter la maladie et à la combattre quand elle est déjà installée.

    Le Qi-gong peut ainsi être utilisé par toute personne souhaitant améliorer sa santé, son moral, ses énergie et longévité. Il aide en particulier les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, hypertension, insomnie, problème d’yeux, diabète, paralysie, maladies dégénératives, asthme, déficit profond de l’immunité... Chacun peut trouver la solution à son mal dans la pratique du Qi-gong.

    • Chez les adolescents, le Qi-gong permet de lutter contre des états dépressifs et le mal-être ;
    • Chez les personnes actives, il aide à réduire le stress, les insomnies, la dépression nerveuse ;
    • Chez les personnes âgées, il apaise douleurs rhumatismales et blocages articulaires. Il permet de se maintenir en forme et de rester autonome le plus longtemps possible.

    Voir

    Dépression

    La dépression à l'approche de Noël

    Les postures de Qi-gong sont si précises que nous savons exactement ce sur quoi elles interviennent. Ce qui signifie que si vous souffrez d’un mal de dos, de genou, d’une sciatique, de maux de tête, de maux de ventre, etc., il existe une posture de Qi-gong faite pour vous soulager : au-delà du bien-être global et de la sérénité qu’offre le Qi-gong, sa science millénaire testée sur des millions de personnes permet de toucher juste là où ça fait mal.

    → Éliminer les contractures musculaires avec l’exercice du Do In Assis

    → Prévenir les maladies dégénératives des yeux grâce au Qi Gong des yeux 

    → Renforcer les muscles et les tendons grâce à l’enchaînement des « 8 pièces de brocart » (Ba Duan Jin)

    → Lutter contre le stress, la dépression nerveuse et la fatigue chronique grâce à la méthode Peng Qi Guan Ding Fa (Zhi Neng Qi Gong)

    → Apaiser et évacuer tristesse et découragement grâce au son thérapeutique TSEU-TSI - le « Son des Poumons »

    Organe : poumons - Couleur : blanc - Saison : automne - Élément : métal

    Sī, le son des poumons : le métal fend le bois, le son d’une « scie »

    • À l’inspiration, doucement, visualisez une belle lumière blanche qui remplit les poumons en apportant l’espoir et le courage, les mains jusqu'à hauteur des épaules. 

    Durant cette phase d'inspiration (période de repos), vous pouvez penser à un oiseau aux ailes qui fendraient l'air (élément métal) mais surtout souriez aux poumons, imaginez-les baignant dans une lumière blanche et concentrez-vous sur la vertu qu'est le courage, directement liée à l'énergie du poumon.

    • Écartez les bras sur le côté en fendant l'air avec le tranchant des bras.
    • Puis fléchissez en rejetant, dans une longue et lente expiration, un blanc sale avec SSSS...

    Pour produire ce son, ressemblent au sifflement du serpent qui hypnotise et immobilise, au bruit de la vapeur sifflant de la bouilloire ou à celui d'un ballon qui se dégonfle, serrez les dents et appuyez la langue contre.

    • Redescendez les bras et ramenez-les près de vous en vous relevant.

    Mémo

    Lettre Pinyin Prononciation Élément Organe Respiration Son

    Soeu... Métal Poumon SSSS...

    Sources

    [http://www.lafilledejade.com/actuTaiJi/EXERCICES%20QI%20QONG.pdf]

    [http://www.saolim.net/qigong/six_sons.htm]

    [http://www.saolim.net/qigong/6-sons.htm]

    [http://www.gojisite.com/html/sons.php]

     

    Voir d'autres exercices de Qi-gong :

    Champs d'Énergie 1

    Champs d'Énergie 2

    Commencer ou... recommencer

    Si vous n’avez jamais été très sportif ou si vous avez arrêté le sport depuis un certain temps, vous pouvez (re)commencer en douceur avec le Qi-gong.

    Avec celui-ci, la reprise de l’activité physique se fait à un rythme respectueux du corps et de ses besoins.

    Vous remettez progressivement votre corps à bouger, sans risquer de vous blesser ni d’aggraver votre état général.

    Voir

    Commencer le sport

    Reprendre le sport

    Le Qi-gong soigne aussi le mental

    Y compris les personnes d’une nature joyeuse, la difficulté de bouger avec l’âge et de rencontrer d’autres personnes peuvent devenir des handicaps sociaux. Cet isolement augmente le risque de dépression.

    • La concentration sur la posture et la respiration fait oublier les soucis du quotidien.
    • Comme dans la méditation, évacuation des pensées négatives ou déprimantes, libération des distractions et des inquiétudes
    • Accès à une attitude plus positive et gain de confiance en soi.

     

    Le cavalier Mapu

    Ce mouvement permet de nous enraciner, c’est-à-dire d’être vraiment présents. Il renforce les jambes et développe une plus grande stabilité.

    sfhb

    • Vous êtes debout, pieds parallèles, écartés de la distance qui vous convient, mais plus largement que les épaules, bras le long du corps.
    • À l’inspiration,  fléchissez les jambes et faites monter les bras, bien arrondis jusqu’au  niveau de la poitrine, les paumes tournées vers vous. Ouvrez la région lombaire.
    • À l’expiration, tournez les paumes de mains vers le sol. Redressez progressivement le corps en tirant vers le sommet de la tête, pendant que les mains descendent, très doucement, jusqu’au niveau du Dan Tian inférieur.
    • Puis revenez à la position initiale.
    • Répétez 3 fois la série.

    Voir Qi Gong : les postures clés

    en Yoga

    Ancrer les postures debout

    Mûladhara, l'Ancre et la Racine

    d'ancrage et d'enracinement

     

    Pour bénéficier de tous ses bienfaits, il est recommandé de pratiquer le Qi-gong 30 minutes par jour. Si vous ne disposez pas de ce temps, faites-en 15 minutes au réveil et 15 minutes le soir avant de vous coucher.

    Le matin, la pratique du Qi-gong vous permet de réveiller votre corps en douceur et de refaire circuler progressivement l’énergie dans votre corps. 

     

    ____________________

    Documents divers

    Taïjiquan, Qigong, Kung-fu (ancien site)

    Le QIGONG primitif, moderne, interne et spécialisé (ancien site)

    Art du Cœur ! (nouveau site)

    Kung-fu : repères d'Animaux martiaux (Yantra)

    Lectures diverses

    des pages "énergie"

    Amour énergétique (technique)

    Arbres (pouvoir thérapeutique)

    EFT en quelques points...

    Glossaire énergétique

    SANTÉ bonnes pratiques

    Shiatsu

    des pages Yoga

    À propos de "Souffle" - Énergie

    CHAKRA

    HASTA-MUDRÂ

    L'énergie de l'Aura

    MUDRÂ

    PRÂNAYÂMA - généralités

    Trancher l'Ego

    Yoga de l'Énergie de Roger Clerc (article)

    Yoga de l'Énergie de Roger Clerc (page)

    des fiches Yoga

    Abdominaux énergétiques

    Ajna et exercices

    Mûla-bandha

    Mûla-kriya

    Salutations du Kriya-Yoga

    quelques noms

    Mikao Usui (Reiki)

    Olivier Magnan

    Roger Clerc

     

     

     

    haut de page