• Baies rouges – Baies noires 10.

    Note : ce 10e volet de ma série « Baies rouges - Baies noires » est en cours de création. Pour la première fois, j'écris directement l'article sur mon blog, pour la raison qu'il y a de nombreux liens, qui m'obligeraient à écrire leur adresse en entier pour qu'ils puissent être ouverts si le texte était en pdf. Mais je pense en faire quand même une version "pdf", par souci de cohérence et d'harmonisation avec les 9 premiers...

     

    BAIES ROUGES – BAIES NOIRES 10.

    Acérola – Aronia – Garcinia – Guarana

    Dans les milieux sportifs, on a souvent intérêt à avoir recours à des « médecines » naturelles qui, renforçant le système immunitaire, sont des stimulants et des anti-fatigue.
    Mise à part l'Aronia, les 3 autres fruits présentés ici ne sont pas des « 
    baies » à proprement parler. Mais ils ont un point commun : des propriétés complices des bonnes performances sportives.
    Et au-delà,
    Acérola (Malpighia)Aronia (Aronia melanocarpa...)Garcinia (Garcinia cambogia) et Guarana (Paullinia cupana), ont bien d'autres atouts pour soigner certains problèmes de santé ou garder un corps sain.

    Regardez >>> pour les situer approximativement dans le monde.

     

    Consulter :

     Diète 'sportive'
     Diète 'sportive' (tableau récapitulatif)

     

    ACÉROLA

     Malpighia glabra L., Malpighia punicifolia L. ou Malpighia emarginata L.

     

    Baies rouges – Baies noires 10.

     

    L’Acérola est un arbre dont le fruit (une drupe au sens botanique) est appelé cerise de la Barbade ou cerise des Antilles car il ressemble beaucoup à la Cerise.

    « Acérola » est aussi le nom de cette petite cerise.

    Originaire d’Amérique latine, l'Acérola pousse spontanément dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, en particulier au Pérou et dans les forêts amazoniennes du Brésil et du Venezuela, aux Caraïbes * : il est aussi présent aux Antilles * où il est appelé Cerisier-pays.
     

    * Les Caraïbes se situent dans un climat tropical chaud ce qui inclut une saison des pluies et une saison sèche (température variant entre 25°C et 32°C tout au long de l’année). Les Caraïbes comprennent l'arc antillais (Grandes Antilles et Petites Antilles), la péninsule du Yucatán, la façade caraïbe de l'Amérique centrale, ainsi que les plaines côtières de Colombie, du Venezuela et le plateau des Guyanes. On y inclut généralement les Bahamas, les Îles Turques-et-Caïques, les Keys et plus rarement les Bermudes, la Floride, parfois même la Louisiane.
    Les Antilles sont un vaste archipel situé dans la mer des Caraïbes. L'archipel forme un arc de cercle de 3 500 km de long, s'étendant depuis Cuba jusqu'au large du Venezuela. (Wikipédia)

    baies... 10 Acérola Aronia Garcinia Guarana

    L'espagnol acerola désigne l'Azérole (Crataegus azarolus* en Espagne, et a été donné à la plante par les colons espagnols. Il vient de l'arabe 'az-zou`roûr - الزعرور, de même sens.

    * Voir Baies rouges noires 9. : Aubépine (Azérolier)

     

    L’Acérola est devenue célèbre dans le monde, grâce à sa remarquable teneur en vitamine C. Sa notoriété ne cesse de croître grâce à ses vertus anti-fatigues et antioxydantes aujourd’hui largement reconnues.

     

    L'Acérola est un arbuste (ou arbrisseau) à feuillage persistant, de la famille des Malpighiaceae.

    Gros plan sur les fleurs et fruits verts

     

    Les feuilles sont opposées, ovales ou elliptiques et terminées par une pointe aiguë.

    Les fleurs, de couleur rouge vif, s'ouvrent trois fois par an. Elles sont groupées en inflorescences axillaires.

    Le fruit de l'Acérola est comestible, de goût acidulé. Les fruits arrivent à maturité peu de temps après la floraison. Sensibles à la chaleur, leur conservation nécessite de grandes précautions.



    UTILISATIONS

    À l’origine l’Acérola était utilisée par les Indiens d’Amazonie, qui en faisait traditionnellement l’usage pour combattre les troubles hépatiques, la grippe, la fièvre, les diarrhées, ainsi que les empoissonnements et autres morsures de serpents.

    http://ekladata.com/JosrWoYMi_18GHoYOsj2MU7pWxc/Acerola-Malpighia-emarginata-utilisations.jpg

    Wikimedia

      Au Brésil, où l’arbre est cultivé, l’Acérola est consommée sous forme de jus frais ; la petite « baie » est aussi consommée au quotidien par de nombreuses tribus, ainsi que par les animaux dont les singes qui en consomment régulièrement, parfois même de très grande quantité, ce qui leur provoquent des diarrhées passagères (souvent dans le but de se purger).

    L’Acérola, considérée comme une plante médicinale majeure, même si elle n’est pas une panacée (elle ne résout pas tous les problèmes de santé), apporte une grande vitalité qui permet de faire face à bien des maux : l'Acérola est prescrite généralement en cas de refroidissement (fièvre et maux de tête) et contre les grandes fatigues (passagères ou chroniques, asthénies fonctionnelles, convalescents), sous forme de poudre, et est indiquée pour faciliter la reprise de poids après un amaigrissement et prévenir et combattre les maladies saisonnières.

    L’Acérola n'est pas considérée comme une plante adaptogène
    mais son action s’en approche...

    L'Acérola possède une importante richesse en vitamine C naturelle bio-disponible (facilement assimilable sans fatiguer l’organisme) et est de ce fait très utile pour les grands sportifs.

    Pour résumer, l’Acérola est le couteau suisse de la phytothérapie ! elle redonne beaucoup d’énergie et de vitalité à tout organisme affaibli. De plus, d’utilisation très pratique (souvent sous forme de comprimé), elle est particulièrement bien tolérée par la plupart des personnes.

    L'Acérola est particulièrement bien adaptée aux cures de longue durée - plusieurs semaines - en synergie avec d’autres plantes médicinales.

    Composition de l'Acérola

    Parmi les fruits les plus riches en vitamine C au monde

    Sa très haute teneur en vitamine C (1 000 mg à 2 000 mg/100 g, soit de 15 à 30 fois plus que l’Orange), dont assimilation par l’organisme est particulièrement bien tolérée par le plus grand nombre, classe aujourd’hui l'Acérola, en tant que « superfruit » [1], à la troisième place, après le fruit du Terminalia ferdinandiana [2] (50x que l'Orange) et celui du Camu-camu (Myrciaria dubia) (30-40x). Parmi les fruits les plus riches en vitamine C, citons encore la fameuse baie de Goji, le Cynorrhodon et l’Argousier. Notons enfin que l’Ortie et, plus communément, le Citron sont également riches en vitamine C (et bien d’autres vitamines et minéraux).

    [1] L’Acérola contient, en bonne quantité, d’autres éléments antioxydants qui permettent (entre autres) une optimisation de cette vitamine C : vitamines A, B6, B1, phosphore, fer, magnésium, calcium. À ce titre l’Acérola est considérée comme un superfruit, très antioxydant et reminéralisant. 

    [2] Terminalia ferdinandiana aussi connu sous les noms de prune de Kakadu, Gubinge ou Murunga, Billy Goat Plum ou kakata plum en anglais, est une plante à fleur de la famille des Combretaceae, natif d'Australie où il est largement répandu dans les bois. Le fruit de cet arbre élancé possède « la plus grande teneur en vit. C (cinquante fois supérieure à celle d'une orange) de tous les fruits » (Good nosh in the bush, sur www.newscientist.com). Il est aussi très riche en anti-oxydants (Wikipédia)

     

    Des concentrations élevées de minéraux, vitamines, antioxydants
    L'intérêt de l'Acérola comme source de vitamine C (acide ascorbique) a retenu l'attention des scientifiques dès les années 1950. Toutefois, l'Acérola n'est pas uniquement une source exceptionnelle de vitamine C, elle contient également, en concentrations élevées :

    – phosphore, calcium et autres minéraux : fer, potassium et magnésium

    – vitamine A (rétinol) et caroténoïdes

    – vitamines du groupe B : thiamine (vit. B1), riboflavine (vit. B2), pyridoxine (vit. B6)

    vitamine E

    – des facteurs antioxydants, notamment flavonoïdes et anthocyanines

     

    Usage thérapeutique de l'Acérola - Propriétés et indications

    Passons en revue (à titre indicatif) les différentes propriétés médicinales de l'Acérola qui justifient ses indications.

    Voir aussi plus bas : Posologie - Associations

     

    L'Acérola est utilisée pour ses propriétés tonifiantes et stimulantes

    Puissant tonique, l’Acérola augmente le tonus physique et nerveux. Une cure est particulièrement bienvenue en cas de surmenage, stress, grande fatigue (générale, chronique et/ou inexpliquée), manque d'énergie.

    Asthénie, soutient les convalescents (usage majeur de l’Acérola, sous forme de cure)

    – Fatigue physique, hyperactifs (en association)

    – Fatigue nerveuse, surmenage (en association)

    – Utile en cas de maladie de longue durée (mononucléose, coqueluche, tuberculose…)

    – Mémoire (pertes), concentration.

    – Perte de motivation (en association)

    – Améliore la qualité du sommeil (en association)

     

    L'Acérola est utilisée pour son action anti-infectieuse

    Combat la fièvre et les maux de tête (usage traditionnel)

    Combat les maladies saisonnières (grippe, angine, bronchite, rhinopharyngite, otite, rhume…)

    – Puissant anti-infectieux, prévention d’épidémies, de maladies auto-immunes.

    – Puissant anti-infectieux, à titre curatif, une fois la maladie déclarée.

    – Stimule le système immunitaire (en association dont Echinacea, Cannelle)

    – Protège le système pulmonaire (en association dont Curcuma)

     

    L'Acérola est utilisée pour sa vertu antioxydante

    Sa concentration élevée en acide ascorbique (vitamine C), vitamine E, flavonoïdes, anthocyanines et caroténoïdes, procure à l'Acérola les propriétés antioxydantes et stimulantes pour la production de collagène.

    – Fracture, blessure, tendinite (en association)

    – Favorise la cicatrisation des plaies, écorchures.

    – Antioxydant (association Spiruline, Gelée royale, Goji)

    – Favorise une bonne vision, combat la fatigue visuelle.

    Voir aussi Œil : les nutriments

    – Sénescence, vieillissement prématuré (association Gelée royale, Goji, Spiruline)

     

    L'Acérola est utilisée pour son pouvoir de « détoxination »

    L’Acérola participe au bon fonctionnement de l’organisme, à la circulation sanguine et à la détoxination des polluants, toxines et autres métaux lourds.

    Morsure de serpents et d’animaux enragés (usage traditionnel), en association.

    Sevrage : drogues, alcool… surtout tabac, en association.

    – Intoxication alimentaire ou médicamenteuse, empoisonnement.

    – Favorise la circulation sanguine.

    – Régulation des règles abondantes et douloureuses (association Spiruline, Ortie)

    – Améliore l’assimilation du fer grâce à sa haute teneur en vitamine C.

    – Vertiges, anémie.

     

    L'Acérola apporte ses propriétés reminéralisantes

    Par sa richesse en minéraux, l'Acérola joue un rôle de reminéralisant, mais aussi de revitalisant et de régulateur de l'organisme.

    – Favorise le bon développement des os et dents (association Gelée royale, Ortie)

    – Prévention des caries dentaires (association Ortie, Prêle)

    – Favorise la croissance des jeunes enfants et leur développement (os, dents, articulations…)

    – Favorise le développement musculaire (en association)

    – Favorable pendant les périodes de grossesse et d’allaitement, en association avec la Spiruline, la Gelée royale et la baie de Goji (attention aux doses trop élevées d'Acérola)

    – Puissant anti-inflammatoire, en association avec Harpagophytum *. Anti-douleur.

    * Harpagophytum. Attention, le nom de « griffe du diable » est aussi utilisé pour désigner plusieurs autres espèces d'Amérique du Nord (du genre Proboscidea) et, parfois pour les anglophones, l'Ortie (Urtica dioica) - Wikipédia.

    – Régule le taux de sucre dans le sang et la glycémie, diabète, cholestérol.

     

    Acérola, bonne pour les intestins et le foie

    Troubles intestinaux : constipation/diarrhée chronique (usage traditionnel)

    Troubles hépatiques, faiblesse du foie (usage traditionnel) en association avec Ganoderma, Curcuma, Desmodium *.

    Desmodium : « ... il existe 34 variétés différentes de desmodium, et seul le Desmodium adscendens a fait ses preuves. Gare aussi aux formes galéniques, aux résultats très variables, et gare aux dosages ! » (alternativesante.fr)

    – Gueule de bois et maux de tête liés à l’alimentation (si chronique penser aux intestins)

    – Reprise de poids après amaigrissement, anorexie, en association avec Gelée royale et Fenugrec.

    Voir aussi Avis à vous, les maigres !

     

    Acérola, amie du sportif

    L’Acérola est une grande amie du sportif, qui favorise la résistance physique, l’endurance et participe la prise de masse musculaire.

    L’Acérola soutient les fonctions de l’organisme pendant les activités sportives intenses, et améliore la récupération après l’effort (en association par exemple avec Tribulus, Maca et Spiruline)

    – Fatigue physique, sportifs (association Ginseng, Tribulus, Gelée royale)

    – Endurance, favorise la récupération après le sport (association Tribulus, Maca)

    – Il peut être intéressant de faire plusieurs cures courtes d’Acérola pendant 3 semaines, avec une posologie allant de 2 à 4 g par jour, toujours, bien sûr, en fonction du ressenti et des besoins de chacun.

    Voir ci-dessous : Posologie - Associations

    Voir plus haut : Usage thérapeutique de l'Acérola - Propriétés et indications

     

    Posologie

    Dosage et posologie de l'Acérola

    La consommation quotidienne d’Acérola est excellente pour la santé, son usage est particulièrement intéressant sous forme de cure.

    L’Acérola est disponible dans la grande majorité des cas en comprimés, ce qui est l’un des meilleurs moyens pour conserver les principes actifs sur le long terme.

    L’Acérola se trouve également souvent sous forme de poudre, plus rarement en jus.

    Attention !

    Un produit qui contient 500 mg d’Acérola ne contient pas 500 mg de vitamine C, mais en fait de 100 à 130 mg : cela varie en fonction de la qualité de l’Acérola.

    La posologie moyenne d'Acérola conseillée est de 2000 mg (2 g) à 4000 mg (4 g) par jour en sachant que 4 g est une dose relativement élevée, mais bien tolérée par bon nombre d’organismes (certaines personnes prennent même jusqu’à 6 g / jour)

    En cas de fracture/blessure ou de maladie saisonnière (grippe, bronchite, angine, rhume, otite, pharyngite…), notamment accompagnée d'une grosse fatigue, faire une cure conséquente mais rapide de 2 semaines, allant de 3 à 5 g / jour, puis diminuer les doses pendant 2 autres semaines.

    Comme il faut toujours s’adapter aux besoins spécifiques de son organisme, il peut être nécessaire d’augmenter les doses en cas de grosse fatigue, de perte d’énergie marquée, d’effort physique intense, de maladie ou de blessure. En revanche, si l’Acérola provoque des diarrhées à haute dose il convient d'en diminuer l'apport (voir effets secondaires).
    Éviter de prendre de l’Acérola trop tard le soir, après 18h, cela risquerait d'empêcher de dormir. Préférer la prise d’Acérola le matin ou dans l’après midi avant 15h.

    Pour stimuler le système immunitaire, l’Acérola possède une bonne association avec, par exemple, le Curcuma, le Gingembre et le Poivre noir (problèmes digestifs, immunité), et aussi la Propolis.

     

    Conseils divers

     

    Effets secondaires et contre-indications de l'Acérola
    L’Acérola est une plante médicinale sécuritaire dont les effets secondaires sont bien connus.

    On peut constater, comme effet secondaire, une diarrhée passagère.

    Plus rarement, apparition de boutons sur le corps : le processus de détoxination va trop fort, il faut diminuer la posologie pendant plusieurs jours, puis ré-augmenter progressivement.

    Pour les femmes enceintes, il n’y a pas de contre-indication pendant les périodes de grossesse ou d’allaitement. Au contraire, c’est un fruit recommandé, en doses peu élevées.

    Ce qui est également valable pour les jeunes enfants.

     

    Cultiver l'Acérola

    Voir Acérola : savoir planter, tailler, entretenir... (Ooreka)

     

    * Source principale

     Acérola (Wikipédia)

     

    ARONIA

    Aronia melanocarpa  Aronia arbutifolia  Aronia ×prunifolia...

    Aronia, ou Aronie, est un genre d'arbustes caducs (hauteur de 1 à 6 m selon les espèces) de la famille des Rosaceae (Rosacées) originaire d'Amérique du Nord.
    Poussant à l’état sauvage, sa petite baie, du même nom, au goût amer et
    astringent, est mangée par les oiseaux, qui favorisent la dispersion de ses graines.

    Fiche bota en bref

     

    Les feuilles sont alternes, simples, et à bord denté. Le feuillage, caduc, prend de très beaux coloris rouge vif à l’automne.
    En avril, les fleurs à 5 pétales sont petites et s'étalent en corymbes, de 10 à 25.
    Aronia est aussi le nom du fruit de l'arbuste, récolté en août, d'aspect proche de la Myrtille.

    On peut cuire les baies et les sucrer pour en faire des jus ou des confitures. Elles ont un goût proche du Cassis.
    Ces baies peuvent servir aussi à accompagner des plats salés, à l'instar des Canneberges, des Airelles ou des Groseilles à maquereaux.

    On cultive l’Aronia principalement au Canada et en Amérique du Nord où sa baie est l'objet d'études de marché pour la faire connaître du grand public.
    Consulter : Culture de l'Aronia au Québec (agrireseau.net)

    Il existe 2 types, l’Aronia noir et l'Aronia rouge. 

    L'Aronia noir (Aronia melanocarpa Michx. Elliott) mesure de 1 à 3 m et se propage facilement. Ses feuilles ne dépassent pas 6 cm de large. Ses fleurs blanches mesurent environ 1,5 cm de diamètre, et son fruit noir, 6 à 9 mm. Baies noires

    L'Aronia rouge (Aronia arbutifolia L. Pers.), ou Aronie à feuilles d’Arbousier, est plus grand (de 2 à 4 m de haut, parfois 6 m), avec des feuilles de 5 à 8 cm de long. Les fleurs de 1 cm de diamètre sont blanches ou rose pale et le fruit rouge mesure entre 4 et 7 mm de diamètre. Baies rouges.

    Les 2 espèces peuvent s'hybrider et donnent l'Aronia pourpre (Aronia ×prunifolia) ou Aronie à feuilles de prunier.

    Aronia mitschurinii est généralement considéré soit comme une forme tétraploïde d'Aronia melanocarpa (4N = 68), soit comme un hybride intergénérique ×Sorbaronia.

    Voir aussi : Aronia # liste d'espèces (Wikipédia)

     

    UTILISATIONS

    L’Aronia à fruits noirs offre de jolies baies, comestibles de l’été à l’hiver et riches en vitamine C, qui régalent les gourmands de tartes, clafoutis, crumbles, confitures... un arbuste fruitier incontournable mais qui fait avant tout le bonheur des oiseaux ! C'est pourquoi on cultive l'Aronia plus volontiers pour son aspect ornemental : que ce soit pendant la floraison d’avril ou la fructification d’été, l’Aronia offre un très bel aspect général et trouve aussi bien sa place en isolé qu’en haie, et on l'aime pour son feuillage flamboyant à l’automne.

     

    Intérêt nutritionnel et propriétés médicinales des baies de l'Aronia

    Les baies de l’aronia sont très riches en anthocyanines réputées pour leurs propriétés antioxydantes ; les antioxydants neutralisent les radicaux libres produits par le corps, responsables de l’endommagement des cellules et des molécules d’ADN.

    Les baies possèdent également une forte teneur en vitamine C, qui stimule le système immunitaire et sont riches en flavonoïdes, responsables de la couleur du fruit, mais également antioxydants et protecteurs de la rétine.

    L’Aronia noir (Aronia melanocarpa, baies noires), moins connu que la Canneberge, procure cependant des baies encore plus riches en antioxydants, à consommer sèches ou cuites.

    Enfin, l’Aronia, étant peu calorique, peut aider à maintenir un poids de santé.

     

    L’Aronia, de plus en plus disponible en France, se trouve en magasins bio ou sur Internet, sous les formes suivantes, véritables concentrés de principes actifs bénéfiques pour la santé :

     jus de fruit (bio) ;
     fruit, sec ou non ;
     confitures, gelées... ;
     thé aromatisé à l’aronia.

     

    La baie de l'Aronia en cuisine

    En plus des jus de fruit et confitures, l'Aronia peut également être utilisé comme...

     colorant alimentaire naturel : on a souvent intégré l'Aronia aux vins, liqueurs et sirops, tant pour son goût proche du Cassis que pour sa capacité de coloration : avant de connaître ses propriétés, on utilisait l'Aronia principalement comme colorant alimentaire ;
     condiment ;
     en sauce pour accompagner la viande et le gibier, le canard ;
     en accompagnement de plats salés et sucrés, l'Aronia apporte une touche sucrée et acidulée.

    Attention !

    Si on ne les cuit pas avant de les consommer, les baies d'aromia peuvent être à l'origine de troubles intestinaux (voir BAIES ROUGES – NOIRES attention !)

     

    Usage thérapeutique de l'Aronia

    L'Aronia est utilisé principalement pour renforcer le système immunitaire (en automne / hiver, face aux effets de la fatigue) et pour traiter les troubles du foie, de l’estomac et de l’intestin.

    La consommation des baies d'Aronia est utile dans...

     perte de poids (faible taux de calories, capacité à empêcher le corps de stocker de la graisse, notamment au ventre) ;
     prévention de la dégénérescence visuelle (aide à mieux filtrer les rayons ultra-violets) ;
     lutte contre les maladies cardio-vasculaires, arthrite, cancers (antioxydants des baies) ;
     hypertension artérielle et taux de cholestérol élevé (la consommation d'Aronia les régule) ;
     diabète (une étude a prouvé que l’ingestion quotidienne de 200 ml d’Aronia pendant 3 mois permet de faire baisser la glycémie)

     

    Remarques et conseils divers

     

     Le jus d'Aronia coûte environ 5 € les 50 cl. Pour 400 g de baies séchées, comptez 10 € à peu près. Quant au thé à l'aronia, 100 g vous reviendront également une dizaine d'euros.

     L'Argousier est une autre baie bénéfique pour votre santé (Argousier : voir aussi Baies polaires)

     Si vous souhaitez vous détourner de la médecine traditionnelle occidentale, sachez que les plantes peuvent soigner de nombreux maux. Toutefois, pour les pathologies lourdes, le recours à un médecin s'avère indispensable.

     

    CULTURE ET ENTRETIEN

    L'Aronia est un arbre très rustique pouvant supporter des températures allant jusqu'à −35 °C. Il apprécie les sols un peu acides et pas exagérément détrempés.

    Plantation de l’Aronia à fruits noirs

    L’Aronia à fruits noirs a besoin de soleil pour produire ses baies. Un amendement lors de la plantation permet d’améliorer le rendement.

    Acheté à racines nues, il est impératif de planter à l’automne en prenant soin de mélanger les variétés pour optimiser la fécondation. Vous aurez la chance d’avoir une 1ère récolte l’année suivante.

    Vous pouvez également planter au printemps l’Aronia acheté en conteneur, en prenant soin d’arroser régulièrement au début.

    Entretien de l’Aronia

    À la fin de l’hiver, rabattez les vieilles branches d’environ 1/3, aérez le centre et maintenez une forme en gobelet. Supprimez les branches mortes et fragiles.

    Au printemps, faites un apport d’engrais pour fruitier afin de stimuler la fructification.

    Consulter :
     Planter et tailler l'Aronia (Ooreka)
     Conseils de plantation - arbre ou arbuste (Jardiner malin)

     

     
    Bref rappel pour le jardinier

    Type : arbuste fruitier   

    Exposition : ensoleillée

    Sol : ordinaire  

    Floraison : avril

    Récolte : août. Attendez que le fruit soit bien noir pour le cueillir.

     

    Les variétés les plus fréquentes

     Aronia melanocarpa (Aronia noir) 

     Aronia arbutifolia, Aronie à feuilles d’arbousier (Aronia rouge)

     Aronia prunifolia, Aronie à feuilles de prunier (Aronia pourpre Aronia ×prunifolia)  

     

    * Sources
     Aronia (Wikipédia)
     Propriétés médicinales de l'Aronia (Ooreka)
     Culture de l'Aronia (Jardiner malin)

    ____________________

    Garcinia et  Guarana >>> page suivante

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Chevelure en formeÉté Santé »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :