• Bonjour, Chakra !

    Une entrée en matière un tantinet technique, pardonnez-moi, mais qui se veut un survol de ce sujet vaste et complexe que sont les Chakra, difficile à appréhender sans un minimum de connaissances de base. Les différentes pistes évoquées seront bien sûr reprises dans le détail ultérieurement :-)

    L'énergie vitale

    Le soleil diffuse une quantité d'énergies dont l'énergie vitale : PRÂNA (sanskrit : souffle vital)

    Le Prânayâma est le contrôle de la respiration. Contrôler sa respiration, la rendre régulière, complète (voir les articles de la Série "Yogarythme"), c'est prendre conscience et jouir pleinement du Prâna ; c'est calmer le corps, normaliser ses fonctions essentielles : respiration, digestion, circulation, influx nerveux.
    Les respirations complètes, le dos parfaitement droit, installent à elles seules l'habitude d'être "en visite avec soi-même" ; le massage bienfaisant des viscères abdominaux par l'action des poumons ne doit pas être perdu de vue non plus.
    Tout en rendant la respiration intégrale, le Yoga tend à réduire les 21 600 respirations effectuées en une journée normale, car il a été révélé que la respiration accélérée abrège l'existence.

    L'Homme possède 7 "corps" (physique mais aussi éthérique, astral *...) et reçoit du plus subtil au plus dense.

     

    * Voir Où l’on discute des problèmes liés au Yoga (Série Yogactualités) : la note [1] du premier paragraphe.

     

    En effet, des zones d'énergie recouvrent le corps physique comme un manteau à plusieurs couches d'épaisseurs : AURA (latin : air en mouvement, brise, souffle ; ancien français aure : vent doux)
    L'énergie est assimilée par un corps éthérique, sorte de "halo" qui "moule" le corps physique et possède des milliers de points énergétiques se retrouvant près de chaque articulation.

    Mise en évidence par l'effet Kirlian *, l'aura est donc ce champ énergétique autour d'un corps, que seuls les clairvoyants pourraient percevoir.

    * Le procédé dit photographie Kirlian (ou effet Kirlian) a été découvert accidentellement en 1939 par le technicien russe Semyon Kirlian et sa femme Valentina Kirlian.
    Les clichés Kirlian montrent un halo lumineux autour d'un objet.
    Pour Kirlian et ses successeurs, attachés au domaine de la parapsychologie et des médecines énergétiques, la photographie Kirlian serait une manifestation de l'aura humaine.
    Ce phénomène est devenu populaire lors de la parution du livre de Sheila Ostrander et Lynn Schroeder, Psychic Discoveries, en 1970 (traduction française : Fantastiques recherches parapsychiques en URSS, 1973).
    Il a depuis été démontré que le halo lumineux présent autour des objets photographiés est dû à l'effet corona (http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article132 [archive]) (Wikipédia)

     

    Photographie Kirlian
    de deux pièces de monnaie

    C'est ce corps éthérique qui nous intéresse ici. Cette sorte de trame autour du corps humain est un réceptacle d'énergie pour notre corps physique.

    - récepteur

    - assimilateur

    - distributeur

     

    .

    .

    .

     .  .  .  du PRÂNA
    pour le corps physique dense

    Il possède des "nœuds", les Chakra * (ou Çakra, en sanskrit : roue -qui tourne, de feu, d'énergie...), des endroits précis du corps par lesquels les échanges énergétiques ont lieu : à l'intérieur du corps, entre le corps physique et le corps astral, et entre l’intérieur et l’extérieur. Ce sont des sortes de puits d’énergie. Ils ont une contrepartie physique : les glandes endocrines.

    Yoga-pour-tous (26 janvier 2013) - Maryse Lehoux www.diva-yoga.com (mai 2013)

    * Vous remarquerez que j'écris souvent "les Chakra", sans "s". En effet, ce mot venant du sanskrit n'obéit pas aux mêmes règles du pluriel que les mots français. En soi, cela n'a aucune importance, si ce n'est de rappeler son origine exotique. Quant à la majuscule, elle est elle-aussi "facultative", disons qu'elle s'applique à un terme spécifique d'une discipline, en l'occurrence ici à la "science des Chakra". Enfin, la graphie Çakra est celle admise pour la transmission des mots sanskrits de par le monde, "Chakra" étant celle adoptée par les francophones (et d'autres...) pour faciliter la prononciation.

    Un système les relie entre elles : le système sympathique ou neuro-végétatif, qui permet d'accorder le rythme des différents organes aux rythmes cosmiques, corps subtils, etc. 

     

    L'hypothalamus (du grec hypo : dessous et thálamos : chambre, cavité) est une structure du système nerveux central, située sur la face ventrale de l'encéphale. Cette partie du cerveau est constituée de plusieurs sous-structures, appelées noyaux. Ces noyaux sont des ensembles anatomiquement indépendants de neurones qui assurent diverses fonctions. L'une des fonctions les plus importantes de l'hypothalamus est de réaliser la liaison entre le système nerveux et le système endocrinien par le biais d'une glande endocrine : l'hypophyse (dessins ci-contre et ci-dessous n°5 et petit glossaire succinct)
    Comme son nom l'indique, cet organe est situé en-dessous du thalamus, juste au-dessus du tronc cérébral et forme la partie ventrale du diencéphale. Tous les vertébrés possèdent un hypothalamus. Chez l'homme il est à peu près de la taille d'une amande.
    Grâce à ses connexions avec l'hypophyse, l'hypothalamus est responsable de plusieurs processus métaboliques et d'autres activités du système nerveux autonome. Il permet la synthèse et la sécrétion de neuro-hormones hypothalamiques dans la tige hypophysaire (ou tige pituitaire), qui à leur tour stimulent ou inhibent la sécrétion d'hormones hypophysaires. Il intervient ainsi dans la régulation du système nerveux autonome et des fonctions endocrines. Il intervient également dans le contrôle d'une large gamme de fonctions corporelles comportementales, incluant la reproduction, la thermorégulation, le contrôle du rythme circadien ou encore la faim. (Wikipédia)

     

     

    Cliquez sur l'image
    pour voir de face les 7 principaux Chakra et les principales glandes endocrines.

     

    L’énergie circule ainsi à travers le corps en suivant des méridiens -ou nâdis *- et à chaque croisement de milliers de méridiens correspond un chakra (point d'énergie). 

    Les Chakra sont très nombreux dans le corps et hiérarchisés 

    Il existe principalement 7 chakras majeurs, 21 chakras mineurs et 49 points focaux.

    - 21 NADI pour les...

    - 7 Çakra majeurs + 

    - 7 Çakras mineurs

    * Nāḍī, en devanāgarī : नाडी, est un terme sanskrit mentionné pour la première fois dans la Chāndogya-Upaniṣad (8.6.6), qui  signifie : tube, canal, chemin ; vaisseau, veine, artère ; tige creuse, flûte ; vibration, mouvement...
    En philosophie du yoga, le terme nāḍī désigne principalement un canal énergétique, qui remonte le long des chakra majeurs, proche de la colonne vertébrale.
    Il y a 3 nāḍī majeures (1) qui véhiculent chacune une force : la masculine, la féminine et la neutre pourrait-on dire, un peu comme en électricité. D'après certaines traditions il y a dans le corps humain 72 000 canaux, comparables aux méridiens de l'acupuncture (2)
    (The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard HuetTheory and practice of yoga: essays in honour of Gerald James Larson. Gerald James Larson, Knut A. Jacobsen. Éd. BRILL, 2005. ISBN 9789004147577)
    Les forces principales véhiculées par les nadis sont appelées iḍā, piṅgalā et suṣumṇā. Ces forces participent à l'éveil de la kuṇḍalinī en apportant la lumière dans le corps de la personne qui voit ainsi ce que les Hindous appellent la vérité : le Yantra.
    Les différentes formes de yoga comme le yoga des postures, le haṭha yoga, ou le yoga de la prière, le bhakti yoga permettent d'atteindre plus facilement l'éveil, la réalisation du soi et de sa vie, et ainsi d'éviter une réincarnation plus mauvaise que la présente.
    (Kundalini Tantra de Swami Satyananda Saraswati, en français chez Swam éditions. ISBN 2-9503389-7-6)

     

    (1) ... ou "majeurs" : nāḍī est féminin ou masculin.
    (2) ... ou acuponcture
    .

     

     

    Sushumna, Ida et Pingala

    Ainsi, les Nâdî sont des conduits astraux ou méridiens (canaux énergétiques) par lesquels circule l'énergie vitale dans le corps astral.

    Les Nâdî les plus importants sont Sushumna, Ida et Pingala

    Existant par milliers, ils pénètrent et entourent le corps telle une toile d'araignée. Ils sont de constitution semblable à de fins faisceaux de rayons lumineux, ayant pour fonction de transporter les énergies (PRÂNA) dans les différents corps constituant le mécanisme humain, et assurant, de ce fait, son entretien, sa sensibilité générale, son mouvement, bref sa Vie.
    Tous les Nâdî ont leur origine dans le Kanda, ou bulbe, situé entre les Chakra Swadisthana et Manipura, sous le nombril.

    - Le Nâdî Sushumna [1], le feu cosmique, un des 3 Nâdî qui rassemblent l'énergie passant à travers les chakras majeurs selon le yoga traditionnel, correspond à la moelle épinière dans le corps physique.
    Pénétrant la colonne vertébrale, il est relié au système nerveux central.
    C'est par lui que monte la Kundalini -c'est-à-dire l'énergie spirituelle latente, ou puissance divine- sous la forme d'un serpent lové [2]
    Canal central [3], situé à l'intérieur de l'épine dorsale, Sushumnâ permet la relation des chakras entre eux ; il part du coccyx pour aboutir dans la cavité cervicale au trou de Brahman [4]
    Sushumna est neutre et transporte du pur Akasha : c'est l'axe de Vie et de Sensibilité.
    Sushumna correspond au plan spirituel : tous les Chakras de l'axe vertébral sont accrochés à lui et sont alimentés par lui [5]

    [1] Sushumna (sanskrit) ; सुषुम्ना en devanāgarī ; tu-mo ou du-mo en chinois. Terme qui signifie « la voie psychique centrale » dans la philosophie du yoga tantrique

    [2] La Kundalini, qui est en chaque individu, peut être éveillée ou animée par des exercices de respiration, par l'évolution de la conscience, ou par diverses techniques énergétiques -Reiki, Qi-Gong,Yoga...
    « La Kundalini ou "Feu-Serpent" est la troisième des forces solaires primaires... c'est par centaines, chaque saison, que les individus des deux sexes vont grossir les rangs dans les sanas surchargés, uniquement par vantardise, ignorance, entêtement ou stupidité à vouloir se griller au soleil. On viendra ensuite accuser notre astre d'or d'être le responsable de ces états pathologiques... » (F. Sanfilippo Vivez sainement ! 1967).

    [3]... complété par ida, et, pingala, le tout forme schématiquement un caducée (voir plus tard). Dans le macrocosme, le Gange, la Yamuna et un fleuve mystique dénommé Sarasvati représentent ces 3 forces qui se regroupent géographiquement dans la ville de Allahabad, lieu de pèlerinage pour cette raison, entre autres.

    [4] Chakra Brahma-randra, "Trou de Brahman", "Ouverture de Brâhman" : orifice (randhra), fente située au sommet de la tête, à la fontanelle, juste au-dessus de la tonsure ; c'est la "porte de Brâhman" car elle s'ouvre sur l'Infini.
    C'est par là que l’âme (le Soi, l'Atman) est censée quitter le corps au moment de la mort, du moins pour un être ayant atteint la Libération. C'est, au niveau du corps astral, le centre du Sahasrara chakra, le lotus aux mille pétales, qui fonctionne comme un portail entre le monde supérieur de l'Absolu Brahman et le monde astral et manasique (Manas ou principe manasique, littéralement, l'Intelligence, la faculté mentale, ce qui distingue l'homme du simple animal) du disciple.
    Voir plus bas : Le Brahma nâdî (§ Brahman)

    [5] Les Lotus ou Joyaux sont littéralement "fichés" à l'intérieur de Sushumnâ et seul leur rayonnement émerge à la surface de la peau, formant les chakras éthériques. 

    - Le Nâdî Ida se caractérise par une énergie lunaire, calmante et rafraîchissante.
    Ida part de la narine gauche pour aboutir à la base de l'Épine dorsale du côté droit (dans la région du périnée), puis à gauche du 1er chakra pour aboutir dans la narine gauche, transportant du PRÂNA LUNAIRE. Le courant électrique. Corrélé au système nerveux parasympathique.
    Ida est le canal de la Force psychique. 

    - Le Nâdî Pingala est le véhicule de l'énergie solaire pleine d'ardeur et d'élan.
    Pingala part de la narine droite pour aboutir à la base de l'Épine dorsale du côté gauche (dans la région du périnée), puis à droite du 1er chakra pour aboutir au-dessus de la narine droite, transportant du PRÂNA SOLAIRE. Le courant magnétique. Corrélé au système nerveux sympathique.
    Pingala est le canal de la Force physique [6]

    [6] « Il me semble important d'apporter des précisions au sujet de Ida et Pingala. Chez l'homme l'Ida a son point de départ à la base de l'épine dorsale, immédiatement à gauche du Sushumnâ et à droite du Pingala (j'entends la droite et la gauche de l'homme et non du spectateur). En revanche, chez la femme c'est l'inverse »
    (Bodin, 12/05/2010).
     

    Ida et Pingala s'entrecroisent tout en cheminant le long de la colonne et leurs points de croisement correspondent aux chakras. C'est à l'intersection de 21 Nâdî que se forme un chakra principal et l'intersection de 14 Nâdî forme un chakra secondaire. Ces deux Nâdî latéraux entourent donc Sushumna et s'entrecroisent en particulier au niveau des Chakra principaux où se trouvent les Nœuds que l'énergie doit percer durant son ascension. Ils sont situés sur le trajet de l'Épine dorsale et de la tête et représentent la contre-partie subtile des ganglions du système nerveux sympathique.

    Ida et Pingala ne communiquent pas entre eux mais lorsqu'ils se neutralisent dans le Chakra-Racine Muladhara, l'énergie ne pouvant plus alors circuler dans les voies latérales, elle va devoir obligatoirement emprunter la voie médiane de Sushumna... et ce sera le long du trajet de Sushumna que les Feux de Kundalini vont monter et descendre, lorsque l'adepte atteindra un certain degré de pureté et d'éveil [7]

    [7] Ces 3 Nâdî majeurs devront donc être nettoyés des résidus Karmiques avant que le courant Akâshique de Sushumnâ puisse servir de canal à la Vie dans sa totalité, accueillant aussi bien l'afflux de Vie spirituelle descendante que la Vie déjà existante et statique...

     

    Brahman 

    La « porte de Brahman »
    Selon la Varaha Upanishad, elle se trouve à l'entrée de la Sushumna nadi, dans le bulbe -Nadis Kandha- non loin du Muladhara chakra.
    Kundalini est lovée sur cette ouverture, la scellant jusqu'à son éveil, et c'est par là qu'elle s'élève.
    Le Maha Nirvana Tantra nomme cette ouverture Brahma-dvara, la porte de Brahman *.
    Au moment de la création, Shakti descend dans l'organisme créé (c'est sristhi krama, le processus créateur), entre par l'ouverture de Brahman -le Brahma-randhra du Sahasrara-, descend par le canal de la Sushumna, et vient sceller la porte de Brahman -le Brahma-dvara du Muladhara-, empêchant ainsi la remontée de l'énergie, ce qui entraînerait l'activation de Laya-karma, le processus de dissolution.
    Sushumna est donc le passage entre les portes supérieure et inférieure de Brahman, et Kundalini se love sur cette dernière jusqu'à ce qu'on vienne l'éveiller pour entamer le retour au plan transcendantal de Brahman.

    * Brahma est le premier des 3 dieux de la Trimurti, la trinité hindoue. Il représente l’aspect créateur du Divin ; il est le Créateur des 3 mondes : celui des humains (Bhuh), des entités astrales et des anges (Bhuvah), et des entités célestes et archanges (Svah). Il est également l'intelligence cosmique (Hiranyagarbha).
    Dieu en manifestation : la représentation de la première manifestation de la pensée différenciée de Dieu dans l'Univers a son siège dans le Chakra Mûladhara de l'homme.

    Il ne faut pas confondre BRAHMA et BRAHMAN (de brih- : croître, augmenter, être en expansion), le Dieu (quasi abstrait !) créateur et le Principe Absolu, la Conscience spirituelle pure.
    Dans les mots composés à partir de Brahman (Brahmaa en sanskrit), le N final est omis, il faut néanmoins comprendre Brahman et non le dieu Brahma.
    Quelques exemples
    BRAHMA ANUBHAVA (expérience directe et intime de Brahman) - BRAHMA BHAVANA(M) (méditation sur Brahman, sentiment d'identité à Brahman, ainsi qu'avec chaque chose et chaque être comme étant Brahman en réalité) - BRAHMA JNANA (la connaissance de Brahman) - BRAHMA LOKA (le séjour céleste, plan de la Réalité suprême, correspondant au plan causal) - BRAHMA SAMSTHA (qui est établi en Brahman) - BRAHMA SATYAM ("réalité de Brahman" Aphorisme créé par le grand philosophe Shankara, qu'on a appelé “le Védanta en un demi-vers” : Jagan mithya. Jivo brahmaiva naparah, “Brahman est le Réel, le monde est illusion, le jiva ne diffère pas de Brahman”) - BRAHMA VARCHASA (rayonnement divin, comparable à un parfum d’une extrême suavité) - BRAHMA CHARYA (Yama 4 "conduite divine", contrôler ses pulsions sexuelles soit par la chasteté dans le célibat, soit par la fidélité dans le mariage - chasteté, physique, en esprit et en parole. 1. Ascèse à laquelle s'astreignent mystiques et yogis, incluant en particulier l'abstinence sexuelle : chasteté absolue, en pensée, en paroles et en actions. 2. maîtrise parfaite des sens - célibat, continence - 3. étude des Védas et de la science sacrée ; première partie de la vie d’un hindou : célibat, étude spirituelle et auto-discipline) - BRAHMA CHARIN (l’étudiant en science sacrée ou qui se trouve au 1er stade de la vie brahmanique ou le novice d’un ordre monastique : tous sont tenus de pratiquer le brahmacharya. Celui qui vit, charin, constamment en Brahman et qui voit la Divinité en tout) - BRAHMAKARA VRITTI (impulsion mentale, vritti, correspondant à la prise de conscience de Brahman par l’aspirant yogin)...

    Voir aussi note [4], plus haut
    et l'article Yeux : ça les regarde !

     

    Polarités


    Les centres de force 

    Parmi les Chakra
    7 d'entre eux sont considérés comme majeurs

    "Chakra" est le nom donné dans l'hindouisme à chacun de ces 7 centres de conscience du corps subtil, en majorité localisés près des plexus nerveux (plexus, mot latin : entrelacement, amas de filets nerveux enchevêtrés) et qui permettent d'entrer en rapport avec différents modes de conscience ou de l'énergie universelle.

    La tradition les représente par une fleur de lotus qui s'ouvre à la vie et par une roue qui tourne à rythme précis. Ils se logent au long de la colonne vertébrale et traversent le corps physique de part en part.

    Les pouvoirs contenus dans ces centres se trouvent à l'état latent chez chaque être humain, mais peuvent être réveillés par la pratique de certains exercices de Yoga.

    Le plus connu en Occident est Ajna-chakra, le "Troisième œil" *, centre de la vision subtile ou clairvoyance.

    Wikipédia

     

    Chakra Swadisthana

     

    Chakra du Cœur à 12 pétales

    * En Inde, le troisième œil est appelé jnana chakshu, l’œil de la connaissance (Ajna Chakra (en) YogaBound.Com), ou gyana chakshu ((en) Swami A. Parthasarathy, The symbolism of hindu gods and rituals, éditions Vedanta Life Institute).
    Il est localisé au niveau du sixième chakra, dit ajna chakra. Les divinités ou les saints sont représentés avec un point ou une marque sur le front à cet effet.

    Dans les Upanishads, un être humain est décrit comme une cité aux dix portes : les neuf portes (2 yeux, 2 narines, 2 oreilles, bouche, urètre, anus) conduisent au monde des sens, le troisième œil est la dixième porte qui conduit au monde intérieur (Some concepts of Sikh Theology (en) Dr Harjinder Singh Dilgeer, Dilgeer.com)

    Dans le bouddhisme c'est l'Urna (en) qui symbolise cet œil
    (Ûrnâ *, Musée Guimet)

    Voir Wikipédia : Troisième œil (ésotérisme),
    mais aussi :
    Troisième œil (biologie) 

    En Inde, le tilak (ou bindi) se porte sur le front comme un troisième œil

    * Ûrnâ est l’un des signes distinctifs des grands hommes et en particulier du Buddha : il consiste en une touffe de poils enroulés entre les sourcils. La représentation iconographique se limite ordinairement à une pastille.
    (Musée GuimetGlossaireÛrnâ
    )

    Les 7 Chakra majeurs sont reliés entre eux par le canal central d'énergie Sushumnâ
    qui passe à travers la colonne vertébrale

     

     

    L'énergie solaire est reçue par les chakra majeurs supérieurs (tête) et arrive entre les omoplates au niveau du Centre cardiaque, au Plexus solaire, au niveau de la Rate, réalisant le "Triangle éthérique".
    L'énergie va tourner 3 fois dans le corps éthérique par ce triangle, puis va être répartie en faisceaux dans tout ce corps, qui s'en trouvera "éclairé", puis dans le corps physique.
    Les Chakra eux-mêmes suivent toujours un mouvement rotatif (d’où le terme de "roue"), mais leur direction de rotation change constamment suivant le sexe (sens des aiguilles de montre chez l’homme, sens inverse chez la femme) ou les différents évènements de notre vie sur les plans physique, psychique et émotionnel.
    Le système sympathique est polarisé...
    - à gauche, énergie négative « - »
    - à droite, énergie positive « + »
     

    L'énergie en surplus ressort par les yeux, le Plexus solaire, les pieds,
    les mains surtout pouce, index et majeur
     

    Il est habituel de montrer les Chakra de face, dans de jolies illustrations qui sont plus souvent artistiques qu'informatives. Elles ont tout de même le mérite de nous permettre de situer ces centres énergétiques et de nous faire une idée de leur existence.
    Pour ma part, j'en fais usage, comme support à la méditation (emplacement, couleur, forme...) ou pour essayer de comprendre, par exemple, ce que pourrait signifier une douleur là, au voisinage de tel "chakra" (physiquement, émotionnellement ou spirituellement)...

    Cependant, il est dit, dans les milieux les mieux renseignés, que les chakras s’ouvrent vers l’extérieur, dans deux directions : vers l’avant et vers l’arrière de notre corps, sauf pour le centre racine et le centre coronal qui se dirigent vers le bas et vers le haut, qu’ils ont la forme d’un entonnoir.      

    illustration Eiram

     

    On se "ré-énergise" d'abord et avant tout par la pensée :
    la qualité de la pensée donne sa qualité au corps éthérique

    La "magnétisation" du Centre cardiaque peut permettre d'épurer le sang...

    AE Pauwel * définit ainsi les Chakra :

    « Dans le corps éthérique, comme dans chacun de nos autres véhicules, il existe certains centres de force ou chakra (çakra en sanskrit). Ce mot signifie littéralement une roue ou un disque en rotation.

     

    Les chakra sont situés à la surface du corps éthérique, à peu près à 6 mm à la surface de la peau.
    Ils apparaissent aux clairvoyants comme de petites dépressions semblables à une soucoupe, constituées de matière tournant rapidement.

    Les forces qui coulent à travers les chakra étant essentielles pour la vie du corps éthérique, toute personne possède de tels centres de forces, bien que le degré de leur développement puisse varier considérablement selon les individus.

    Lorsque les chakra ne sont pas développés, ils luisent de manière terne, et les particules éthériques tournent de manière non harmonieuse, constituant ainsi juste l'ouverture et le canal nécessaire pour transmettre de l'énergie, rien de plus.
    En ce qui concerne les personnes développées spirituellement, les chakras brillent et pulsent, irradiant une lumière aveuglante comme des soleils miniatures.

    Leur taille peut varier de 5 cm à 15 cm de diamètre. Au niveau éthérique, les chakra ont 2 fonctions : la première est de véhiculer le "Prâna" à l'intérieur du corps physique, la seconde fonction est de retransmettre à la conscience physique les qualités du corps astral.

    Ainsi donc les chakra constituent des sortes de portes subtiles entre les différents corps, entre les différents plans de réalité. »

    * Arthur E. Powell (27 septembre 1882 - 20 mars 1969, dans sa 87e année) fut un théosophe, auteur de nombreux livres, publiés dès les années 1900, sur les corps subtils. Les ouvrages qu’il a écrits sont :
    Le Corps Astral, Le Double Éthérique, Le Corps Mental,
    Le Corps Causal et Le Système Solaire.

    Il a recueilli dans ces livres une quantité considérable d’enseignements sur les corps subtils.
    Excellent connaisseur de l’œuvre d’Annie Besant et de Monseigneur Leadbeater (voir : À propos de 'Souffle' - Énergie), en même temps que grand admirateur d’Hélène Blavatsky, Arthur E. Powell a réalisé dans ses livres une extraordinaire synthèse, claire, cohérente et ordonnée, du profond savoir que la Théosophie moderne a tiré de la Sagesse Antique. C’est pourquoi il est universellement reconnu comme l’un des plus grands vulgarisateurs des connaissances mises au jour par la Théosophie (terrenouvelle.ca)

     

     

    Vos chakras jouent deux rôles

    textes et tableaux inspirés de : Yoga-pour-tous (26 janvier 2013) - Maryse Lehoux www.diva-yoga.com (mai 2013)

     

    - distribuer l’énergie dans toutes les parties de votre corps, énergie puisée dans votre corps, dans votre environnement, dans l'univers ;

    - être les intermédiaires entre le corps et l’esprit, c’est-à-dire mettre en relation les différents systèmes de votre être (biologiques, énergétiques, émotionnels et mentaux) qui forment alors un tout.

    Les chakras distribuent l’énergie dans tout votre être. Vous devez donc essayer de « capter » le maximum d’énergie afin de bien la répartir dans votre corps.

    En outre, pour que vous vous sentiez bien, en parfaite harmonie entre votre corps et votre esprit, entre vous et le monde extérieur, il faut que vous appreniez à « ouvrir » vos chakras.

    Un Chakra fermé est le signe d’un repli sur soi-même, d’un mal-être général

     

    L'influence de votre vécu sur la santé de vos chakras 

    Vos chakras sont des roues d'énergies qui tournent tous à une fréquence différente. Leur développement ne s'est pas effectué de manière uniforme non plus. Une vaste variété de facteurs - votre expérience de la vie - les a façonnés. 

    Selon votre réaction face à un événement (fuite ou attaque), cette réponse a créé un modèle de réaction (pattern) qui vous entraîne à répéter la même réaction face aux événements similaires sous la forme d'une impulsion. 

    Cette impulsion a des répercussions sur votre chakra et se traduit par un changement dans sa vitesse de rotation. 

    Si le modèle de réaction perdure, il n'arrive plus à revenir à son taux de rotation idéal et se déséquilibre.

    Puisque vos chakras se divisent en plusieurs secteurs, comme une fleur de lotus possède plusieurs pétales, si un déséquilibre affecte un secteur en particulier, les autres secteurs tentent de compenser pour rééquilibrer l'ensemble du chakra. Si par cette compensation, le chakra au complet se retrouve déséquilibré, vos chakras adjacents essaient de rééquilibrer celui qui est malade. En revanche, ils courent le risque de se déstabiliser eux-mêmes.

     

    Rassurez-vous, cette situation est normale

    Nul ne peut réagir de manière idéale aux événements que la vie nous amène à expérimenter. Les décisions que vous avez prises dans le passé vous ont permis de survivre à la situation. Ces réactions vous ont permis de maintenir votre santé physique, mentale et émotionnelle. Peut-être avez-vous été dans l'obligation d'endurer une telle situation pour des raisons de sécurité financière ou même de sécurité physique.

    La raison n'a pas d'importance
    ce qui importe c'est que vous sachiez qu'il existe des solutions pour y remédier

    Vous souvenez-vous d'un vieux traumatisme ou d'un événement malheureux en lien avec un ou plusieurs aspects mentionnés ci-haut ? 

    Si oui, votre chakra a dû subir les contrecoups de cet événement fâcheux. Surtout si ces événements se sont produits lorsqu'ils étaient en plein développement -regardez le tableau plus haut : Développement des chakras (§ Brahman)

    Pour vous permettre d'analyser par vous-même l'état de santé de vos chakras, regardez le tableau ci-après. Mais encore une fois, ne vous troublez pas par ce que vous y découvrirez. Prenez l'exercice comme un jeu ! Le terme « excessif » signifie que le chakra à une vitesse au-delà de sa vitesse normale et le terme « déficient » désignent un chakra qui tourne en deçà de sa vitesse normale.

     

    Une réalité et non une fatalité incontrôlable 

    Une santé des chakras parfaite est impossible à cause des nombreux facteurs qui les influencent chaque jour. Mais ce n'est pas une fatalité non plus.

    Plusieurs méthodes existent pour ouvrir les Chakra
    et vous aider à leur maintenir une santé optimale
     

    Le yoga (méthode sans doute la plus connue qui, par différentes postures va travailler ces différents centres énergétiques), le yoga-nidrâ, la visualisation (couleurs...), la concentration, la méditation, la respiration profonde... 

    ... ou un mélange de ces outils, combinés à des techniques de chants -comme entonner les mantras associés ou des sons, voir plus haut schéma « anatomie subtile »-, de jeu,à des notions de psychologie, à l’utilisation d’huiles essentielles... 

    ... sont des techniques utiles pour équilibrer vos chakras et votre vie !

     

     

    En guise de conclusion

    ... provisoire, je vous propose un tableau qui annonce la couleur !
    En effet, vous aurez constaté que certaines illustrations sont "colorées". Mais elles ne le sont pas toutes "pour faire joli". Les couleurs sont importantes lorsqu'il s'agit des chakra, puisqu'elles sont elles-aussi vibration, énergie.
    En les étudiant, nous complétons notre travail de méditation, en gardant cependant en tête que les "couleurs" des chakra peuvent varier d'une école à l'autre, d'une personne à une autre (notez au passage ce 8e Chakra qui s'intercale entre 'Vishuda', Vishuddha devrait-on plutôt écrire, et Anahata : 'Thymus', faute de lui avoir donné un nom particulier...)
    Outil bien intéressant parmi d'autres, il ne s'agit pas non plus de réduire tel chakra à telle couleur uniquement, sans autre considération.
    Que cela ne nous empêche pas de les aborder ultérieurement...
    ... comme la respiration, les postures de Yoga, la méditation, les massages et bien d'autres choses !!

     Voir Amis Chakra présentez-vous !

     

    « Remèdes conseillés en revueChakra animaux »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :