• Clic-Info Vitamines B, choline et végétarisme

     

    Vitamines B (7, 12), choline et végétarisme

    "Tous les mots en 'isme' sont porteurs de ségrégation !"

    (L'Échelle de Jacob)


     

    La choline ([kolin], du grec kholê, bile) est un nutriment essentiel initialement classé dans le groupe des vitamines B. Chimiquement, la choline est alcool aminé et est aujourd'hui classée comme bétaïne. Elle peut également être synthétisée par le foie, quoiqu'en quantités insuffisantes. (Wikipédia)

    Le jaune d’œuf est de loin l'aliment le plus riche en choline : un œuf (50 g) en contient 125 mg. Viennent ensuite le foie des animaux (autour de 300 mg/100 g), la viande et le poisson (de 70 mg à 100 mg/100 g), puis les légumineuses et les noix (autour de 40 mg/100 g). (Passeport Santé)

     

    Des diététiciens britanniques ont constaté que la popularité accrue du végétarisme avait un impact négatif pendant la grossesse sur le développement du cerveau (QI) du fœtus, et alertent sur le grave danger que ferait courir le régime végan aux enfants.

    Ils ont récemment publié les résultats de leurs recherches dans le journal scientifique BMJ Nutrition, Prevention & Health.

    Selon l’article, est mise en cause la carence en choline, qui serait irremplaçable pour la croissance du cerveau des enfants et des fœtus. Une femme enceinte devrait en consommer 450 mg par jour. Ceux qui, pendant la grossesse de leur mère et leur propre enfance, n’auraient pas reçu une dose suffisante de choline connaîtraient (selon l’article) une baisse drastique de leur QI.

    La choline est un nutriment essentiel qui se trouve notamment dans la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers. On la trouve aussi dans les végétaux, mais en quantité beaucoup plus faible. L'organisme humain produit de la choline, notamment par le foie, quoiqu'en quantité insuffisante.

    Il est difficile de suppléer au manque de choline en se gavant de compléments alimentaires d’origine exclusivement végétale, alors que la vitamine B12, qui agit comme la choline et qui ne se trouve pas chez les végétaux, peut être synthétisée à partir de bactéries...

     

    ... Débat "philosophique" que Christian de Moliner est incapable de trancher : exploiter des micro-organismes, les faire travailler pour le compte des humains est-il permis par l’éthique végane ?!

     

    "Au lieu d’un échange d’arguments fondés sur la science, vérifiables et réfutables, on assiste à une sanctification d’essence religieuse et quelque peu totalitaire du régime végan. Tout cela est bien regrettable et il faut espérer que, dans vingt ans, une crise sanitaire d’envergure ne sera pas déclenchée par la propagation du véganisme."

    (Christian de Moliner)

     

    __________

    Vlan ! Déjà une "objection" ! Celle-ci vient de Supergueuleⓥ (@kkouete09) le 02/09/2019

    "Le docteur Emma Derbyshire, auteure de l'article initial, est consultante en nutrition pour le comité consultatif de la viande... Et ses propos sont largement contestés dans la communauté scientifique...

    [et d'indiquer le lien (en anglais) de l'article en question
    > Meat Advocate Blasted For Claiming Vegan Diets Damage Brain Health]"

    Article auquel n'a pas manqué de réagir Gigeoju : "Les allégations de l'article, qui ne brille pas par sa rigueur (scientifique) et son honnêteté (pourquoi le croire plus qu'un autre ?), ne sont pas étayées par des exemples concrets mais par les affirmations bateau 'à la mode'"

    Par exemple faire un amalgame entre troubles neurologiques, du vaste ensemble des troubles des systèmes nerveux, et maladies neurodégénératives (en l'occurrence ici démence type Alzheimer) qui n'en sont qu'un aspect, me paraît manquer de sérieux et de rigueur ("Choline deficiency could cause neurological problems BUT vegans have LESS dementia and Alzheimer's").

    D'autre part, l'article de Sputnik France, rapporté par L'Échelle de Jacob parle de "baisse de QI" dans son titre. Or un QI bas n'a aucun rapport avec une quelconque atteinte neurologique et le "I" de QI est l'initiale de "intellectuel" non de "intelligence"... ("Le végétarisme et le véganisme mettent en danger le QI de la future génération [...] car les produits animaux riches en choline, essentielle au bon développement de l’intelligence de l’homme, ne font pas partie de ces régimes alimentaires").

    Voir aussi ces liens externes

    Le cerveau malade et ses maladies neurologiques

    OMS | Qu’est-ce que les troubles neurologiques ?

     

    Voilà qui sème encore plus de doute et de perplexité.

    Et puis rien ne prouve, dans l'état actuel des recherches, une origine alimentaire dans Alzheimer, d'autant que de multiples facteurs déclenchants (hérédité, environnement, habitudes de vie, etc.) et en interférence, semblent entrer en jeu dans le processus de la maladie.

     

    Je crains, malheureusement, que le débat ne reste âprement ouvert et qu'il n'y aura jamais de conciliation, comme vu par ailleurs dans d'autres domaines...

     

    __________

    Sources principales 2019 d'après

    Des scientifiques avertissent des dangers du végétarisme et du véganisme pour le QI

    (Sputnik France) [archive]

    Le véganisme sera-t-il le prochain scandale alimentaire ?

    (Boulevard Voltaire, Christian de Moliner) [en cache] [archive sans photo]

     

    Voir

    Vitamine B7

    Vitamine B12

     

     

     

    haut de page