• DANSE de l'épée, Sword Dance

     

    0 St. Andrew's Day

    drapeau de l'Écosse

     

    On divise grosso modo les danses écossaises en deux catégories : les danses de performance, qui sont à l'origine des danses guerrières dansées par les hommes, et sont le plus souvent (mais pas toujours) des danses solo (sans interaction entre les danseurs) et d'autre part, les danses sociales « interactives » qui réunissent jeunes gens et jeunes filles et sont constituées de figures de groupe et mouvements d'ensemble dérivés du quadrille, et de figures à deux qui évoquent la cour que fait un homme à une femme pour obtenir ses faveurs.

    De nombreuses danses traditionnelles écossaises sont encore pratiquées de nos jours et font l’objet de compétitions très populaires.

     

    La danse de l'épée est une danse traditionnelle des Highlands

    Humanités en danses

    Les danses guerrières écossaises sont mentionnées par écrit dès le XVe siècle mais ont dû exister bien avant : la plus célèbre est la danse de l'épée (sword dance), dont il existe plusieurs variétés, qui plonge profondément ses racines dans l’histoire écossaise, les premières observations remontant au XIIIe siècle !

    0-Danse de l'épée, Sword Dance

    [https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Highlands_lowlands_fr.png?uselang=fr]

    Malcolm (1), prince celtique, aurait « inventé » cette danse (Ghillie Callum) après un combat mortel contre l'un des chefs du roi Macbeth à la bataille de Dunsinane (2), dans les Sidlaws, en 1054. On dit qu'il croisa au sol son épée (3) sur celle de son adversaire vaincu, et se mit à exécuter une danse par-dessus, en signe de victoire.

    ____________________

    (1) Malcolm est le fils illégitime du roi Duncan d’Écosse tué par Macbeth et personnage de la pièce de William Shakespeare.

    (2) Jeudi 27 juillet 1054 : Macbeth cède une partie du royaume. Lire >>> Chronique de l'Angleterre.

    (3) La claymore apparut vers la fin du XIIIe siècle. Elle fut beaucoup utilisée au XVIe siècle.
    C'est l'épée traditionnelle des Highlanders, large à double lame, plutôt « courte » pour une épée à deux mains 
    : elle mesure environ 1,35 m de long (1,05 m de lame et 30 cm de poignée).
    Cette relative petite taille fait d'elle le seul exemple historique d'épée à deux mains portée dans le dos, et non fixée à la selle d'un cheval, facilement et rapidement dégainée sans gêner le guerrier.
    La poignée se distingue par deux branches longues souvent terminées par un trèfle à quatre feuilles.
    Cette épée, qui sert pour les danses écossaises, est toujours portée par les officiers du Royal Regiment of Scotland dans leur tenue de cérémonie.

    0-Danse de l'épée, Sword Dance

    réplique d'une claymore

    ____________________

    La légende dit que la Ghillie Callum était dansée la veille d'un combat autour de deux épées croisées posées sur le sol, en prenant soin de ne pas les toucher du pied, pour conjurer le sort, avant de se lancer dans la bataille : si les pieds des danseurs ne touchaient jamais les épées au cours de la danse, c'était un bon présage, signe de victoire ; si au contraire, les pieds de plusieurs danseurs touchaient les épées, c'était annonciateur de défaite. Si un danseur touchait les épées, c'était signe qu'il serait blessé au combat, ou la mort.

    Cette danse était une occasion pour les guerriers des Highlands de prouver leur agilité et leur vigueur, en « voltigeant » autour des épées croisées. 

    Il est important de souligner que ces danses sont une composante des arts martiaux traditionnels écossais : la danse Ghillie Callum développe la précision et la rapidité du footwork (les mouvements de pieds), crucial dans le combat à l'épée (ou au sabre ou fleuret). Voir Escrime.

    La Ghillie Callum est une danse athlétique qui demande beaucoup d'énergie car, bien que comportant peu de déplacements, elle se danse sur les pointes des pieds, en sautant constamment entre les épées (priorité donnée aux jeux de jambes), les bras le plus souvent levés, sur un rythme qui peut être de plus en plus rapide.

    Les danses des Highlands se pratiquent en solo. Elles font l'objet de concours. La Ghillie Callum est enregistrée comme danse de compétition depuis 1832.

    Les compétitions actuelles, plus orientées vers la technique, se sont ouvertes aux femmes depuis la fin du XIXe siècle, et celles-ci représentent désormais 95% des compétiteurs !

    The Sword Dance, at the Royal Edinburgh Military Tattoo

    Accueil

     

    Quelques autres vidéos

    [http://assemblee-celtique.forumactif.org]

     

    Pendre un cours


     

     

    Sources

    [www.danceconnexion.com]

    [Les Hautes Terres (Highlanders)]

    [Highlandtitles francophone (FB)]

    [My Heart Will Always Be In Scotland (FB)]

    [http://assemblee-celtique.forumactif.org]

    ____________________

    Voir

     

     

     

    haut de page

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer