• Douleurs : le point sur chaud/froid

    Page créée en janvier 2019

    Le chaud et le froid sont tous deux efficaces pour soulager une douleur

    La bonne fame n'aime pas les gros maux

    Torticolis, tendinite, entorse, arthrose... quand les douleurs se manifestent, l’application de chaud ou de froid s’avère efficace... Sauf que, de la nature de la douleur dépendra la bonne utilisation de la température et qu’il ne faut pas se tromper !

    Je donne ci-dessous les réponses du quiz/article Du chaud ou du froid contre la douleur ? de Notre Temps, mais en l'aménageant de façon "positive", c'est-à-dire en mettant des titres qui donnent la bonne réponse. En effet, par ce principe, il est plus facile de retenir correctement les utilisations du chaud et du froid, qui ne sont pas aussi évidentes que cela... (et pour être honnête, j'ai obtenu 5 points sur les 8 questions proposées...)

    __________

    Voir aussi Avec juste de l'eau ! (Yantra)

     

    1/8. Appliquer du froid sur les œdèmes douloureux est très efficace

    Le froid agit à deux niveaux : l’œdème et la douleur. Sous son action, les vaisseaux sanguins se contractent et le débit sanguin diminue, ce qui réduit illico le gonflement qui se forme quand il y a une inflammation au niveau des muscles (déchirure musculaire…) ou des articulations (luxation, foulure…). Toutes les blessures vives qui poussent les vaisseaux à se dilater réagissent bien au froid. Et sur l’œdème, son effet vasoconstricteur sera encore plus efficace si on pratique le GREC : Glaçage + Repos + Élévation (du membre concerné) + Compression (légère de la zone atteinte).
    Quant au soulagement engendré par le froid, il peut durer de 30mn à plusieurs heures : tout dépend de l’intensité du choc thermique qui lui-même va ralentir l’influx douloureux envoyé au cerveau.

    __________

    Voir Soigner une entorse (Ooreka)

    2/8. Le chaud est fortement conseillé sur les torticolis

    Le chaud est recommandé pour les contractures musculaires, courbatures, lumbagos, mal de dos, crampes
    Sur les douleurs musculaires latentes, le chaud va agir à l’inverse du froid : par vasodilatation. Ainsi, en élargissant le diamètre des vaisseaux sanguins, la chaleur active la circulation du sang, ce qui permet de chasser les toxines qui contractent les muscles. Mieux oxygénés et à nouveau mieux alimentés en glucides et lipides (leurs carburants), les muscles retrouvent alors de l’élasticité. 
    Et cette décongestion atténue la douleur.

    __________

    Contractures musculaires (Ooreka)

    Soigner une lombalgie (Ooreka) 

    Soulager un lumbago (Ooreka)

    3/8. Dans le doute, sur une entorse, mieux vaut appliquer du froid que du chaud

    Dans le doute, on ne met rien et on consulte. Au pire, on met du froid. Le froid ne peut pas faire de mal alors que le chaud, oui
    En favorisant un afflux sanguin, la chaleur peut aggraver des saignements provoqués par la blessure avec un risque de voir se former un hématome plus volumineux. Davantage encore si on se trouve sous traitement anticoagulant ou que l’on a pris de l’aspirine. 
    Or, quand il y a entorse, il y a toujours risque d’épanchement de sang sous-cutané. Pour soulager une entorse, ou encore une foulure ou une contusion, sans accentuer le flux sanguin, on appliquera donc du froid. Jamais de chaud sur une blessure musculaire, y compris de la pommade chauffante.

    4/8. Pour soulager une tendinite, le mieux est d’utiliser une poche de froid sur la zone douloureuse

    Si le claquage (blessure musculaire) et la tendinite (pathologie inflammatoire), répondent bien à l’indication du froid, il ne faut jamais poser de la glace directement sur la zone douloureuse : le froid intense, ça brûle ! L’idéal est d’utiliser une poche de froid remplie d’un gel spécifique vendue en pharmacie (ou à défaut, un sachet de petits pois congelés, qui se pliera à  la forme du corps) et surtout de bien l’envelopper d’un linge sec avant de l’appliquer. Ceci afin de ne pas léser la peau. Pour la même raison, on évitera  l’application de froid sur des plaies ou si on souffre de diabète avancé, d’une insuffisance circulatoire ou d’une maladie de Raynaud

    __________

    Soigner une tendinite (Ooreka)

    Soigner une tendinite de la hanche (Ooreka)

    5/8. Sous l’effet du chaud ou du froid, la douleur disparaît en 2 à 3 jours

    Si la douleur résiste au traitement au-delà de 2 à 3 jours, il faut consulter. Le glaçage doit être effectué avec une poche froide (placée au préalable 2h au congélateur) maintenue sur la zone douloureuse pendant 20 bonnes minutes, à raison de 3 à 5 fois par jour.
    Les poches chaudes ou coussins thermiques (se réchauffant au micro-ondes ou au bain-marie) doivent aussi être enveloppés d’un linge sec avant d’être posés sur la peau, une vingtaine de minutes, jusqu’à 2 fois par jour.
    Quant aux patchs chauffants diffusant une chaleur constante pendant 8h, un par jour suffit, de préférence dans la journée pour éviter tout risque de brûlure, impossible à ressentir dans le sommeil…  

    6/8. Gels réfrigérants, patchs chauffants… sont efficaces

    Non seulement bien formulées et efficaces, ces spécialités pharmaceutiques ont l’intérêt d’être faciles à appliquer en toutes circonstances. Partir en visite touristique ou randonnée avec un gel ou un spray réfrigérant permet de tout de suite juguler la douleur et limiter le risque d’œdème d’une entorse si vite arrivée… même si le soulagement est de courte durée car le choc thermique est faible.
    Reste qu’il faut faire attention en vaporisant un spray réfrigérant: bien respecter la distance de sécurité (20-30cm), sinon risque de brûlure important. Risque bien moindre avec les patchs chauffants qui, en s’adaptant aux différentes zones du corps (cou, trapèzes, lombaires, coude, genou), permettent surtout de gagner en mobilité dans la journée.

    7/8. Pour soulager les douleurs de l’arthrose, on peut utiliser du chaud et du froid

    Sur les douleurs articulaires comme celles de l’arthrose, on utilisera du froid si la zone est sensible, chaude et gonflée, et qu’il y a un œdème. Par son effet vasoconstricteur, le froid va alors calmer l’inflammation aiguë qui se réveille au moment où l’articulation est mise en jeu ou si elle a souffert d’un mouvement répété.
    Le chaud, de son côté, en décontractant les groupes musculaires alentours, pourra diminuer les raideurs articulaires et soulager temporairement. Mais on préférera alors la chaleur humide du bain ou de la douche.

    __________

    Voir Douleurs, arthrose et remèdes naturels (Yantra)

    8/8. La cryothérapie du corps entier (CCE) soulage les douleurs des rhumatismes

    Surtout préconisée pour accroître la performance et la récupération des sportifs de haut niveau, la cryothérapie du corps entier (CCE) peut aussi intervenir dans le traitement des pathologies musculaires, rhumatismales et tendineuses. Il s’agit d’utiliser les effets anti-inflammatoires et antalgiques du froid extrême en amenant le corps (par paliers successifs) à une température de –110°C pendant quelques minutes.
    Sans danger pour l’organisme (si le froid et le corps sont secs, qu’il n’y a pas de vent, la température interne varie très peu), ce protocole qui se déroule sur 2 à 3 semaines, à raison de 1 à 2 séances quotidiennes se fait uniquement sur prescription du médecin traitant ou du rhumatologue et après examen clinique préalable.
    La température cutanée chute quand même de 36 à 15°C : un choc thermique contre-indiqué notamment en cas de pathologie cardiovasculaire ou de syndrome de Raynaud.

    __________

    Réserve ! Des traitements par le froid qui ne sont pas sans danger... (LCI)

     

    Impressions, à la suite du quiz/article

    Mirabelle : Opérée des tendons de l'épaule droite, j'ai des douleurs infernales, malgré la kinésithérapie mise en place. Les médicaments anti douleurs ne me font aucun effet. Par contre, je mets un sachet réfrigérant qui me fait énormément de bien mais dommage que la durée ne soit pas plus longue.

    Bonjour Mirabelle : Rien ne vous empêche de renouveler l'opération plusieurs fois par jour. La persévérance de longue durée va amener la diminution nette de vos douleurs. (Élie)

     

    Tableau récapitulatif

    Voici que je colle ici un extrait du tableau récapitulatif de Comment-économiser, à comparer avec ce qui précède et pour consolider vos connaissances !

    Douleurs : le point sur chaud/froid

       

    Douleurs, voir

    Autre, voir

     

     

     

    haut de page