• Du yoga égyptien

    Yoga égyptien

    Babakar Khane a redécouvert ce Yoga
    il en est aujourd'hui le représentant mondial

     

    Le Yoga égyptien ou des Pharaons, le yoga de la verticalité.

    Yogi Khane déclare que :

    la chiropraxie et l'ostéopathie sont des pratiques qui sont en continuité avec les techniques de vertébrothérapie développées en Égypte.

    Dans leur livre, Le Yoga des Pharaons, Yogi Khane et son épouse Geneviève Khane * ont montré que l'Égypte ancienne avait connu et pratiqué le hatha-yoga, ainsi que tout un ensemble de postures verticales.

    Ce que nous appelons aujourd'hui Yoga pharaonique, ou Yoga égyptien, désigne l'ensemble des postures de l'Égypte qui se caractérisent par leur verticalité **

    * Voir références en fin d'article à : Sources
    ** Voir Redressement du corps

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Vous pensiez que le yoga était né sur les rives du Gange ? 

    C’est mal connaître les origines de cette pratique qui selon la tradition indienne, se confond avec l’origine de la vie !

    Le Yoga égyptien est inspiré des différentes postures propres aux Égyptiens et qui sont visibles à travers les hiéroglyphes et les statues égyptiennes.

    Les deux traditions, égyptienne et indienne, sont « cousines » et suivent un développement parallèle.

    Disciple de Paramahansa Yogananda Yogi Khane a été formé au Mantra YogaYoga Chinois et Raja-Yoga (Kuṇḍalinī-Yoga) et s’est intéressé à l’hypothèse de l’existence d’une forme de Yoga égyptien après cela. Selon lui, les signes visibles de l’existence du yoga apparaissent à peu près en même temps en Égypte et en Inde. Une hypothèse déjà émise par des chercheurs européens à l’instar du docteur André de Sambucy.

    Ce qui démontre que les différentes pratiques spirituelles sont liées et constituent un facteur d’unité pour l’humanité entière.

     

    La médecine égyptienne était avant tout une vertébrothérapie

    Les prêtres médecins de l'Égypte pharaonique possédaient une connaissance tout à fait étonnante des différentes lésions qui peuvent affecter l'arbre vertébral et de leurs incidences sur les autres parties du corps. [...]

    Ils connaissaient parfaitement l'anatomie de la ceinture scapulaire et de l'appareil respiratoire.

    Enfin ils n'ignoraient rien des circuits énergétiques et de la localisation des centres subtils.

    Cette connaissance approfondie du corps humain, dans son double aspect physique et énergétique, explique la précision étonnante des attitudes égyptiennes.

    (Extraits de Le Yoga de la verticalité, Pédagogie et pratique du Yoga des Pharaons par Geneviève et Babacar Khane, éditions Dervy-Livres)

    Par exemple, le mouvement de l'aigle merveilleux pour la rééducation du dos par l’action spécifique des bras. Toute la colonne vertébrale est étirée, tonifiée et musclée. 

     

    Yoga pharaonique et traditions asiatiques

    Toutefois,

    les postures pharaoniques ne s’opposent pas aux différentes formes de yoga pratiquées en Inde et dans le reste de l’Asie

    Caitanya, un grand maître du bhakti-yoga, considéré comme une incarnation de Krishna, est souvent représenté avec les bras levés, dans une attitude proche de la posture égyptienne d' « élévation du ciel » (voir plus bas)

    Dans le jardin du temple de Wat-Po, à Bangkok, on retrouve un yogi avec les bras dans la même posture.

    On connaît aussi des exemples de statues de Bouddha debout, les bras en chandelier.

    Lors de la cérémonie où ils reçoivent le cordon sacré, les brahmanes lèvent eux aussi les bras en chandelier.

     

    p002_0_01_02

    Bouddha (Birmanie)

     

    En plus de la verticalité, le yoga égyptien développe
    la faculté de coordination psychomotrice

    Il comporte en effet un certain nombre d’enchaînements qui sollicitent la participation consciente de différentes parties du corps : bras et jambes ; bras et tronc ; bras et tête ; bras, tronc et jambes ; bras, jambes et tête. Toutes les parties du corps peuvent être sollicitées en même temps. Ceci développe l’attention et le pouvoir de concentration.

    On peut dire quune séance de yoga égyptien est une méditation active

    Là encore ce travail est un facteur d’évolution.

    Si l’on observe en effet l’évolution du cerveau de l’animal à l’homme, on constate que chez celui-ci, la zone corticale supérieure, siège de l’activité consciente, s’est considérablement développée, alors que chez l’animal ce sont les zones de l’activité réflexe qui dominent : cervelet et bulbe rachidien.

    Mais l’homme qui n’exerce pas ses facultés de conscience et de concentration n’utilise qu’une très faible partie de ses potentialités mentales. D’aucuns disent 1 % de ses facultés mentales.

    Il y a entre cet homme et l’homme éveillé autant de différence qu’il y en peut avoir entre un athlète et un sédentaire sans activité sportive dont on comparerait la musculature.

    On peut être surpris de découvrir la présence d’un yoga, c’est-à-dire d’une technique d’évolution spirituelle, en Égypte. On n’est pas habitué en effet à considérer l’Égypte ancienne comme une terre de profonde spiritualité. Et celui-là même qui admire ses réalisations architecturales est le premier à sourire devant l’abondance cosmopolite du panthéon égyptien. Voilà qui est pour le moins contradictoire.

    Comment un peuple sans religiosité véritable
    aurait-il pu produire une architecture religieuse dune pareille envolée ?

    Reconnaissons que l’aspect hiératique des statues égyptiennes, les proportions grandioses des temples et des pyramides s’accordent mal avec la vision péjorative et caricaturale que l’on a souvent, en particulier en Occident, de la religion égyptienne. Hérodote n’avait peut-être pas tort d’affirmer que les Égyptiens étaient les plus religieux des hommes. Le sacré qui émane des créations artistiques égyptiennes ne peut être que le fait d’un peuple hautement religieux.

     

    Hatha-Yoga vs Égyptien

    Du yoga égyptien

    Source [yogapourmoi-geneve.ch]

     

    Le yoga de l'ancienne Égypte pharaonique
    peut être pratiqué à tout âge et à tout moment

    Des mouvements simples, angulaires, en flexion ou en torsion, souvent pratiqués en dynamique, alliés à des respirations conscientes pour renforcer tonicité et stabilité.

    Il rééduque l’arbre vertébral et le dos, renforce les épaules et les muscles costaux favorisant le maintien.

    Le Yoga égyptien favorise la souplesse en dissipant les tensions et les blocages énergétiques.

    (terreetyoga.fr)

    p002_1_01

     

    Cette reproduction d'un bas-relief représente un personnage assis en ½ Diamant (un genou levé), bras levés en Chandelier et buste en torsion (ici vers la gauche). Le regard est droit devant. Au-dessus de lui et entre ses bras, l’œil Oudjat, qui pourrait faire penser à Ajna chakra des Indiens (drishti) ?

    La rectitude et la verticalité de la posture sont rappelées par les deux « piliers » des sarcophages à droite et à gauche, tandis que sa stabilité est évoquée par une jambe repliée le long de la cuisse et l'autre jambe avec le pied sur le sol et enfin son ouverture par la position des bras largement ouverts en chandelier.

    Quant au « petit bonhomme » (?), en esquisse, qui semble lire une longue page (de papyrus ?), on dirait qu'il guide de la voix (mantra) le personnage central...

    Voir plus bas la posture du KA en position assise au § Quelques exercices et postures - Quelques enchaînements.

    « Le yoga égyptien comporte des postures identiques à celles de l'Inde : position du lotus, du cobra royal, du pont, de la charrue etc. mais en plus des attitudes spécifiques qui se caractérisent par leur verticalité. Ce type de yoga permet un redressement progressif de l'arbre vertébral et des épaules ; il libère tous les étages pulmonaires, permet de retrouver une capacité respiratoire normale et un regain de dynamisme et de vitalité. Les mouvements combinés, réclament une attention soutenue, développant le pouvoir de concentration et ce que la voie du ch'an appelle "la présence au présent". »

    (Babacar Khane - Institut International de Yoga, section québec)

    Les enfants apprécient particulièrement son côté dynamique. Le yoga égyptien les aide à prendre conscience de leur corps et à mieux coordonner leurs mouvements. Il leur apprend à canaliser leur énergie.

    Les adolescents constatent que cette discipline améliore leur pouvoir de concentration et les aide dans leur travail scolaire : après une séance de yoga égyptien, ils affirment qu'ils travaillent plus rapidement et plus efficacement. Ils parviennent plus aisément à fixer leur attention, et à mémoriser leurs leçons.

    Un yoga très accessible pour les Occidentaux, de 7 à 77 ans et +

    L'Égypte est à la source de nombreux aspects de la civilisation occidentale : la médecine, la kinésithérapie, les mathématiques, l'architecture, la philosophie se sont largement inspirées de l'héritage égyptien transmis par la Grèce. L'Égypte est aussi aux origines de la symbolique chrétienne et de l'alchimie.

    Le mot alchimie dérive d'ailleurs du mot égyptien Kemet, terme qui désignait l'Égypte

    Les attitudes verticales du yoga pharaonique sont faciles d'accès, et les enchaînements dynamiques proposés par Yogi Khane d'après les peintures et bas-reliefs des temples égyptiens, sont particulièrement adaptés à l'Occident et à l'homme d'aujourd'hui. Ils ne nécessitent aucune souplesse particulière et peuvent être utilisées avantageusement dans la préparation à certaines postures de hatha-yoga.

    Chez les personnes âgées, la pratique du yoga pharaonique permet

    • un regain de vitalité
    • une rééducation posturale
    • une amélioration et même une récupération de la locomotion
    • une amélioration des fonctions cérébrales : concentration, mémorisation, vigilance.

     

    Les femmes sont particulièrement sensibles à la dimension esthétique du yoga égyptien.

    Les hommes apprécient son côté dynamique, sa précision, sa rigueur.

    De nombreux kinésithérapeutes intègrent la pratique du yoga pharaonique dans les séances de rééducation qu'ils proposent à leurs malades, car cette discipline permet de rééduquer l'appareil locomoteur.

    Le yoga égyptien peut se pratiquer dans les attitudes de la vie courante

    • en position debout.
    • en position assise sur une chaise, un banc ou un tabouret aussi bien que sur un tapis.
    • en position couchée (plus rarement).

    Il ne nécessite aucun équipement spécial.

    Il a ainsi pu être introduit comme gymnastique de pause dans les usines et les bureaux, en Algérie.

     

    Quelques exercices et postures

    Une séance type de Yoga égyptien dure environ une heure sous la direction d’un professeur confirmé.

    Elle commence par la phase méditation. S’ensuivent les différentes postures yogiques. Les poses debout sont nombreuses dans le Yoga égyptien qui comporte des postures similaires à celles des yogas indiens.

    La séance s’achève par une séance de prânayâma (contrôle du souffle en sanskrit)

    Même la modération doit être pratiquée sans excès
    Proverbe égyptien

     

    Présentation de quelques postures

    Yoga égyptien

     

    Yoga égyptien

     

    Yoga égyptien

     

    Source et aller plus loin [aria.yoga.pagesperso-orange.fr]

     

    L'attitude du cube

    Elle fait l'objet d'une très belle description (là ! https://books.google.fr) qui ne dit cependant rien de précis sur la posture en elle-même.

    S'agit-il d'une variante du Diamant (Vajrâsana) - la Position du Scribe des Égyptiens - en appui sur les orteils mains amenées devant soi, comme sur la 1ère photo ci-contre, ou de la posture de l'enfant sur le ventre - plus exactement le Fœtus Garbhâsana - ou encore d'une position assise comme sur la 2e photo... ?

      Du yoga égyptien  

    Naophore

    Du grec ancien ναός, naós, « temple, naos », et φορός, phorós, « porteur »
    (Wiktionnaire)

    Terme d'antiquité égyptienne. Qui porte une figure de temple.
    Statuette naophore
    (Littré )

    Du yoga égyptien  

    Merneith est une Reine d'Égypte de la 1ère dynastie (règne de v.2914 à v.2900)

    [http://antikforever.com/Egypte/Reines/merneith.htm]

    [http://wikivisually.com/wiki/Merneith] (en)

     

    Quelques enchaînements

    Yoga égyptien

    - L'attitude du Ka, c'est-à-dire en Chandelier

    Pour les anciens Égyptiens, le ka est l’esprit qui naît en même temps que l’humain et qui survit après sa mort. Il représente la force vitale transmise d’une génération à l’autre. Les autres éléments sont le djet (le corps), le (improprement traduit par âme), le shout (l’ombre), et le ren (le nom)

    Dans l'attitude du Chandelier debout, les Égyptiens disaient que l’homme doit avoir

    les pieds sur terre et la tête au ciel
    papyrus 1038 Berlin

    Selon Babacar Khane :

    « pyramides, obélisques, colosses, pylônes, sont autant d’expressions d’une même poussée ascensionnelle, d’un même dialogue entre les deux pôles de l’univers (…)

    Du yoga égyptien

    L'attitude du Ka active les « deux serpents de la colonne vertébrale d’Osiris » (kundalini des Indiens), ces deux courants énergétiques (nadis) du corps (que les Indiens nomment ida et pingala) qui favorisent la circulation de l’énergie prânique. Dans la posture, les deux bras correspondent aux deux nadis et permettent d'établir un courant d’échange entre la Terre et le Ciel, qui s’harmonisent (yin et yang) au niveau du chakra du cœur. 

    Pour aller plus loin, voir Le yoga égyptien : une pratique millénaire pour l’Homme d’aujourd’hui

     

    - Les ailes de l'aigle égyptien

    Du yoga égyptien

     

    - Posture du KA en position assise

    La posture du KA établit un courant d’échange entre la terre et le ciel qui s’harmonisent (yin et yang), c’est un râteau d’émission/réception énergétique. La posture du KA permet de se connecter à son esprit, sa présence en activant ses chakras via le mouvement de l’aigle et les 3 respirations yogiques.

    Les bienfaits :  l’action du yoga égyptien sur l’axe vertical vertébral et les autres segments de l’appareil locomoteur se répercute naturellement sur le fonctionnement des différents organes, par l’intermédiaire des connexions nerveuses et des circuits énergétiques. L’attitude de torsion agit sur les points vitaux les plus importants de la colonne. Elle est une amorce de spirale qui permet l’ascension de l’énergie subtile et l’ouverture de l’homme au KA.

     

    Le magnétisme du « K »

    KA, c'est aussi un geste égyptien qui consiste à capter les énergies avec la main gauche et à les retransmettre avec la main droite.

    • Placez-vous derrière une personne assise et formez un « K » avec les mains : jointes au niveau des poignets et s'ouvrant en éventail.
    • La mains droite - qui retransmet les énergies - est située vers le bas, au niveau de la nuque de la personne, la main gauche vers le haut pour capter les énergies.
    • Cette pratique, très utilisée en magnétisme, recharge la personne.
    • Il est intéressant de noter les sensations éprouvées par la personne et vous-même.

     

    - La marche égyptienne

    La marche égyptienne est un des exercices importants dans le Yoga égyptien. C’est à la fois un exercice dynamique, statique et d’équilibre qui réveille le corps dans les 3 axes et qui place au mieux le bassin dans :

    Du yoga égyptien  
    • l’axe vertical (posture debout dans le dynamisme des membres inférieurs et de la colonne vertébrale).
    • l’axe avant-arrière, du fait même du mouvement de la marche.
    • l’axe droit-gauche, grâce au déploiement des bras dans la posture du chandelier et du Ka
    • dans la phase en torsion, le mouvement spiralé ascendant est également présent.

    Cette marche concerne toutes les chaînes musculaires et permet de vivre le corps de façon globale. Elle réactive les portes d’entrée des chaînes : l’œil, les pieds, les mains.

    De plus, cette marche est étroitement liée à la respiration car elle ouvre l’ensemble du tronc et en particulier le thorax au fur et à mesure de la mise en place du chandelier.

    Enfin c’est un exercice de concentration physique et énergétique en activant grâce au mouvement en torsion les 2 nadis Ida et Pingala autour de la colonne vertébrale et de son Nadi principal Shushumna.

    L’immobilité de la posture stabilise le mental, l’amenant de la dispersion vers la concentration et la méditation. Cette mise en mouvement lent est un état profondément méditatif. Il s’agit bien là de cultiver « la présence au Présent » c’est-à-dire la concentration dans l’action.

     

    - Posture de l’aigle à genoux

    La posture de l’aigle à genoux en position de  flexion avant permet :

    Du yoga égyptien  
    • la rééducation du dos pour une parfaite tenue du dos, et renforcement des épaules. elle permet de prévenir et traiter les rhumatismes du dos et des épaules,
    • la rééducation respiratoire en redonnant ampleur et souplesse maximale à la cage thoracique. Le sommet des poumons habituellement peu ventilé en raison de l’affaissement des épaules et du dos voûté, retrouve une ventilation optimale, ce qui régénère tout le corps.

     

    - La pensée positive 

    Pensez à sourire ! Quelle est la signification du célèbre sourire du bouddhas au-delà de la sérénité que cela inspire ? Le sourire intérieur bien sûr ! Il est important de sourire dans la pratique, surtout quand les postures sont exigeantes.

    Yogi Khane insiste sur l’importance de sourire aux parties douloureuses de notre corps, aux difficultés qui surgissent comme des obstacles permanent dans notre vie, de sourire à nos amis, aux personnes qui nous sont chères mais aussi à nos ennemis.

    Dans le métro, souriez à un inconnu, l’effet est immédiat !

     

    La respiration

    Voir Le Livre des Respirations

    Si le Hatha-yoga possède une plus large palette de respirations, le souffle est non moins important dans le yoga égyptien.

     

    La respiration taoïste

    Voir Yoga taoïste : Kung-Fu et Ch'i Kong

    Peu de postures sur le dos, mais cette simple respiration se fait allongé.

    • À l’inspiration le ventre se creuse et à l’expiration, le ventre se gonfle.
    • Pratiquez ce prânayâma pendant 20 minutes si vous avez peu de temps et 40 minutes si cela est possible.
    • Cet exercice offre un massage des organes de la digestion tout en oxygénant les cellules du corps et bien sûr favorise le calme de l’esprit.

    [http://curiozworld.fr]

     

    L’Envol de l’Aigle

    Découvrez cet exercice de yoga égyptien qui intègre mouvement en respiration.

     
    • Il aide à approfondir la respiration
    • et contribue à installer une bonne posture verticale.

     

     

    Sources

    [www.iiy-yogikhane.ch/yoga_pharaonique.html]

    [yoga-centre-nanterre.com] [yoga-centre-nanterre.com]

     

    Fondateur de l’Institut International de Yoga en 1964, qui comprend des sections en Inde et dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique (France, Suisse, Belgique, Allemagne, Espagne, Côte d’Ivoire, Sénégal, Algérie), Yogi Khane (né le 02 janvier 1935 à Dakar, Sénégal) dispense son enseignement depuis plus de 40 ans (il a développé le Yoga égyptien dans les années 50). Homme de synthèse, il a réussi à établir un pont entre les traditions de l’Inde, de l’Égypte et de la Chine grâce à un enseignement unique mettant en lumière l’unité spirituelle de l’humanité. Yogi Khane, en spécialiste mondial du yoga pharaonique, a fait revivre de nombreuses postures égyptiennes. Il les a enrichi en incluant une touche de Hatha-Yoga, de Raja Yoga et de Yoga Chinois et renouvelé ainsi la pédagogie. Le Yoga de Babacar Khane, vulgarisé dans le monde, peut être utilisé à titre de méthode de remise en forme ou méthode à visée thérapeutique.

    Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter les livres sur le yoga pharaonique écrits par Yogi Khane et son épouse, Geneviève Khane (agrégée et docteur es Lettres, diplômée en Égyptologie de l’Université de Montpellier)

    • Le Yoga des Pharaons
    • Le Yoga de la Verticalité, Pédagogie et pratique du Yoga des Pharaons (Geneviève et Babacar Khane, éditions Dervy-Livres)
    • Pharaonisches Yoga (manuel de yoga égyptien, en allemand)
    • Yoga Egipcio (manuel de yoga égyptien, en espagnol)

    Copyright secured by Digiprove © 2014 AFRIKHEPRIAll Rights Reserved

     

    Documentation

    « Pour l'avoir effectué, je peux affirmer que les postures sont plus simples que certaines attitudes de hatha-yoga et s'adressent mieux à des personnes diminuées physiquement ou handicapées. Pourtant, gardées longtemps et combinées notamment à la respiration dite "ternaire", les effets sont très puissants principalement au niveau des vertèbres. L'approche posturale est donc légèrement différente, aussi, les postures couchées sont presque inexistantes. Il convient de préciser que le yoga indien est plus riche au niveau des exercices respiratoires. En somme, si le corps est tant important en Égypte, c'est qu'il est conservé après la vie-même par la momification. »

    __________

    Voir aussi

    Généralités, liens externes

     

    __________

    Divers

    __________

    Série YogAZ

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Cosmétiques interditsBâillements »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Janvier 2017 à 18:17

    Très intéressant merci pour le partage. Yogi Khane est très connu dans notre région. A noter qu'il sera à Genève en avril à Yoga 7 pour une journée de séminaire (informations ici). Namaste Véronique 

      • Mercredi 11 Janvier 2017 à 18:44

        Merci Véronique de Yogabhaga pour l'info. Cela m'aurait bien plu d'aller voir Yogi Khane ! Mais... j'ai des obligations...erf J'espère que cela pourra intéresser d'autres internautes wink2

        Namaste, Yantra

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :