• EA-ENKI

     

    Ea / Enki

    Divinité suméro-babylonnienne des eaux douces

    Empreinte de sceau-cylindre de la période d'Akkad représentant le dieu Ea sous sa forme courante, avec la tiare à cornes symbolisant la divinité et les eaux jaillissant au-dessus de ses épaules indiquant sa fonction de dieu des eaux douces souterraines, aux côtés de son vizir Ushmu (droite) et des divinités Ishtar et Shamash (à gauche) - Photo Wikipédia

     

    Ea ou Aya (dans les langues sémitiques antiques comme l'akkadien), connu sous le nom d'Enki dans les textes sumériens, est une des grandes divinités de la Mésopotamie antique et plus largement du Proche-Orient ancien.

    Ce personnage mythologique est peut-être apparu de la rencontre de deux figures, une divinité d'origine sémitique et une autre d'origine sumérienne, les attributs de la seconde ayant manifestement pris le dessus par la suite.

    Ea/Enki est considéré comme le maître des eaux douces souterraines (Abzu), de la sagesse, des arts et des techniques, de la magie et de l'exorcisme. Dans les récits mythologiques, c'est une divinité très importante, qui intervient à plusieurs reprises en tant que démiurge ou conseiller et aide lors des situations de crise que rencontrent les autres grandes divinités.

    Il était vénéré en Mésopotamie, notamment dans la ville d'Eridu dont il était le patron, et disposait de sanctuaires dans de nombreuses villes. Son culte a connu un grand succès durant l'Antiquité, puisqu'il est attesté jusqu'en Anatolie et au Levant durant la seconde moitié du IIe millénaire av. J.-C.

    La suite sur Wikipédia

     

    Voir aussi, de Yantra

     

     

     

    Haut de page

     

    Enregistrer