• f.he Camomille matricaire (les camomilles)

    Fiche mise à jour avril 2019

    Ne confondons pas

    Les camomilles

    Matricaria - Chamaemelum (Anthemis) - Tanacetum...

    Le terme de camomille remonte au grec chamaemelon χαμαιμηλον, littéralement « pomme du sol », le parfum de la camomille rappelant aux Grecs celui des pommes.

    Wikipédia

    Voir aussi Camomilles romaine et allemande (HE)

    Précautions générales

    Les personnes allergiques aux plantes de la famille des composées (Astéracées) comme camomille romaine, matricaire, grande camomille mais aussi marguerite, échinacée, pissenlit, etc., devraient éviter celles-ci.

    L'huile essentielle de camomille en diffusion est à utiliser de préférence mélangée à d'autres huiles essentielles ou diffusion faible.

    (Des produits "déo..." pour ma maison)

    La camomille matricaire ou camomille allemande

    Matricaria

    La camomille allemande ne doit pas être confondue avec deux autres plantes médicinales lui ressemblant et appelées aussi localement « camomille » : la camomille romaine (Chamaemelum nobile) et la grande camomille (Tanacetum parthenium)

    2-Camomille matricaire

    Camomille allemande, (camomille) matricaire, petite camomille, camomille sauvage, camomille vraie...

    Voir plus bas : Les autres camomilles.

    Une plante « sacrée » !

    Le nom de genre Matricaria vient du latin matrix, -icis « 1. reproductrice, femelle, 2. matrice » (Gaffiot) et du suffixe -arius, -aria, par allusion aux vertus emménagogues de la plante. L'épithète spécifique recutita est une flexion du latin recutitus « circoncis » (Gaffiot) par allusion au fruit sans pappus (Wikipédia). D'où cet autre nom de : Matricaire tronquée.

    Une plante médicinale

    La petite camomille est une plante herbacée annuelle de la famille des Astéracées du genre Matricaria (Matricaria recutita, Matricaria chamomilla), à tige unique, qui développe des feuilles très découpées.

    Elle fleurit de mai à novembre, à l'état sauvage, le long des chemins. Ses fleurs minuscules sont réunies en capitules et reconnaissables à leur odeur très particulière.

    Si cette petite plante, appelée simplement « camomille » en herboristerie, est utilisée depuis l'Antiquité gréco-latine pour faire baisser la fièvre et diminuer les courbatures, elle offre bien d'autres vertus trop souvent ignorées : tout d'abord, la matricaire est plus agréable à boire que la camomille romaine !

    Propriétés

    Comme sa cousine la camomille romaine, la matricaire possède des vertus antispasmodiques. On peut l'utiliser chez les enfants.

    On en tire également une huile essentielle.

    Indications

    Usage interne

    • Efficace contre les douleurs musculaires.
    • Réduit l'irritabilité et l'agitation nerveuse.
    • Calme les règles douloureuses.
    • Très concentrée en mucilages, la matricaire est reconnue pour son efficacité contre les troubles digestifs (voir aussi Plantain)
    • En cas de rhume, de rhinite allergique ou d'asthme, une inhalation de vapeur de matricaire soulage les inflammations des muqueuses respiratoires.

    Usage externe

    • Soigne les plaies et les irritations de la peau.
    • Décongestionne les yeux irrités.
    • Préserve l'éclat des cheveux.

    Autre usage

    En viticulture, la matricaire est une précieuse alliée de la vigne : l'azulène qu'elle contient régule l'évapotranspiration et empêche la vigne de souffrir du stress hydrique.

    f.he Camomille matricaire (les camomilles)

    Petit lexique

    Sources végétales d'azulène

    Antiphlogistique : Qui combat les inflammations.

    Bicyclique : Un composé bicyclique est une molécule qui présente deux cycles fusionnés. Les molécules bicycliques sont très communes dans les composés organiques ou inorganiques. (Wikipédia)

    Cétone : Composé organique, faisant partie de la famille des composés carbonylés, dont l'un des carbones porte un groupement carbonyle. (Wikipédia)

    Chamazulène : Un terpénoïde et un hydrocarbure aromatique polycyclique (HAP), dérivé de l'azulène, extrait de l'huile essentielle de camomille sauvage (Matricaria recutita), d'où son nom, ainsi que d'absinthe ou encore d'achillée millefeuille. Il s'agit d'une huile de couleur bleu violacé qui se décompose assez rapidement sous l'effet de la lumière ou de l'exposition à l'air ou à la chaleur. Il possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. (Wikipédia. Voir aussi WikiPhyto)

    Leucotriènes : Substances appartenant aux prostaglandines, libérées par les macrophages et les polynucléaires neutrophiles (variétés de globules blancs), sous l'influence d'une enzyme. (Vulgaris Médical)

    Sesquiterpènes : Classe de terpènes formés de trois unités isopréniques. Les sesquiterpènes sont présents dans la nature, synthétisés par divers types d'organismes. On en trouve dans certaines essences végétales aromatiques et dans certaines huiles essentielles. Chez les plantes, ils ont le rôle connu d'agent de défense (biocide) contre des organismes extérieurs à la plante. (Wikipédia)

    Absinthe Artemisia absinthium

    Achillée millefeuille Achillea millefolium (chamazulène, env. 3%)

    Bois de gaïac Guaiacum officinale, Guaiacum sanctum et autres espèces

    Cyprès bleu callitris intratropica (guaiazulène, env. 1%)

    Tanaisie annuelle (camomille bleue) Tanacetum annuum (chamazulène, env. 5-12%)

     

    Les autres camomilles

    « Elles goûtent pas pareil ! »

    ... disent les Québécois.

    Les camomilles n'ont pas le même caractère d'un point de vue organoleptique : elles ne sentent pas pareil et elles n'ont pas le même goût.

    f.he Camomille matricaire (les camomilles)

     

    Si l'allemande (matricaire) est d'une grande douceur et très bien acceptée par les enfants, la romaine est plutôt amère, surtout si vous avez un palais particulièrement sensible.

    La camomille romaine (Chamaemelum nobile (L.) All., Anthemis nobilis) ou camomille odorante, est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées. Plus communément appelée « camomille » tout court, la plante est employée en usage culinaire (une infusion fraîche et relaxante...), médicinal (en phytothérapie, particulièrement en tisane pour ses vertus sédatives, apaisantes et anti-inflammatoires) et cosmétique (amie des cheveux). Cette camomille "noble" était déjà connue et utilisée durant l'Antiquité, essentiellement en Grèce. Elle est aussi réputée pour soulager l'irritation et l'inflammation des paupières ou calmer une toux persistante.

      1-Shampoings maison
    • L'hydrolat de Camomille romaine Chamaemelum nobilis (ou nobile) 

    f.he Camomille matricaire (les camomilles)

    Wikipédia + voir

    La camomille romaine

    La camomille romaine ou camomille noble [archive sans la vidéo]

    Pharmacie en voyage : la trousse "essentielle"

    Native des Balkans, aujourd'hui naturalisée sous les climats tempérés d'Europe et d'Amérique du Nord, la grande camomille est aussi présente en Amérique du Sud.

    La grande camomille (Tanacetum parthenium) - ou partenelle, chrysanthème matricaire, pyrèthre doré, pyrèthre mousse - est un arbrisseau vivace de la famille des Asteraceae, de courte durée, peu exigeant, qui se porte à merveille dans un bon sol de jardin. La floraison a lieu de juin à août. Le fruit est un petit akène (1-1,5 mm), gris brun, avec 5-8 côtes longitudinales et un pappus coroniforme (couronne membraneuse, crénelée).
    Traditionnellement, on utilisait la grande camomille contre maux de tête, aménorrhée (absence de règles) et douleurs rhumatismales. Les autres usages traditionnels répertoriés comprennent arthrite, asthme, douleurs menstruelles, maux d’estomac, maux de dents et piqûres d’insectes.
    Son usage est tombé en désuétude, mais l'intérêt scientifique pour la grande camomille resurgit vers la fin des années 1970. La femme d’un haut responsable des services de santé de la commission nationale anglaise du charbon souffrait de fortes migraines récurrentes ; après qu'elle essaya les feuilles de grande camomille, ses migraines cessèrent presque complètement...

     

    2-Camomille matricaire

     

     

    Passeport-Santé + voir

    Grande camomille

    Pour faire baisser la fièvre

    La grande camomille est LA plante qu’il faut pour calmer les maux de tête et les migraines. La parthénolide, l’un de ses composants, a pour fonction de réduire la production de sérotonine. C’est ce qui la rendrait aussi efficace.

    Propriétés pharmacologiques, selon une revue systématique (1)

    • anti-inflammatoire
    • antispasmodique
    • emménagogue (stimule le flux sanguin)
    • cardiotonique
    • vermifuge
    • anticancer

    Posologie

    En cas de migraine ou de mal de tête, prenez entre 100 à 300 mg par jour.

    (1) Anil Pareek et al., Feverfew (Tanacetum parthenium L.) : Pharmacognosy review, 5(9) 2011

    Source Pure Santé

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    À lire

    Biblio de [Books of] Dante

     

     

     

    haut de page