• f.info Bâiller

    Fiche créée en avril 2018

    Le bâillement

    Pendant les sessions de Yoga, l'on entend souvent d'autres « bruits » que celui d'Ujjayi ou de mantras... Il y a des spécialistes du bâillement ! - car voici le responsable ! Comme si celui-ci faisait partie intégrante des postures...

    0-brouillon f.info Bâiller

    Chez le chien, le bâillement est, selon sa circonstance, un signe d'empathie. Je suppose que chez le chat, c'est la même chose. J'ai en effet remarqué que mes chats se mettent à bâiller quand je commence à leur parler...

    « [...] mon chien Temis, se réveille le matin, fait son petit salut au soleil, puis émet deux ou trois bâillements appuyés, après quoi il remue la queue de contentement en me regardant d'un œil alerte : "Alors on va promener ou on mange ?" » (Tara Lepage-Goetelen)

     

    Bâillements

    Le chat pandicule

    >>> en savoir plus

    Le yoga indien constitue, au sens propre du terme, une philosophie, une réalisation de la sagesse, en raison de son rapport direct et simple aux conceptions métaphysiques de la culture dans laquelle il est né. 

    Le yoga occidental serait plutôt une démarche globale et expérimentale qui s'appuie sur un ensemble de techniques spécifiques et qui se réfère à la tradition de l'Inde. Il tend, par une prise de conscience progressive, à l'harmonisation des facultés corporelles, affectives, mentales et spirituelles de l'être humain.

    >>> en savoir plus

    Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, cette fiche est liée avec l'article Bâillements !

     

    Le Grand Bâillement

    D'après un texte de Tara Lepage-Goetelen

    Ce « Grand Bâillement » devrait toujours précéder le travail, l'étude, le repas, le sommeil, toute activité en fait…

    P Bâillements et Yoga

    Croquis de Espace mieux-être

    Effets

    La plupart des personnes ont tendance à bâiller au bout de 20 minutes de yoga, une fois passée la période d'échauffement et de défoulement. Parfois l'élève est même gêné par ces bâillements intempestifs qui coupent toute concentration !!! Pourtant…

    • si l'on savait combien le bâillement est naturel et sain, combien il détend le plexus solaire, en rééquilibrant le système nerveux autonome, en activant le système hormonal et le système immunitaire !
    • Il s'agit d'un exercice fondamental entre les postures, et dans la journée, à pratiquer dès que le besoin se fait sentir de couper avec l'activité, parce que la concentration n'est plus suffisante, parce que le corps vous rappelle à l'ordre (tensions dans le dos, la nuque…)

    Pratiquer

    • Vous êtes en position allongée lombaires au sol, pieds légèrement écartés.
    • Bras allongés dans la direction des genoux, expirez, mains dos à dos et pressant fortement l'une contre l'autre.
    • Soulevez la tête en avant, creusez la poitrine.
    • Efforcez-vous d'atteindre le creux de l'estomac avec le menton.
    • Lorsque plus une goutte d'air ne sort, demeurez un moment vide.
    • Durant ce temps il parviendra aux poumons une nouvelle quantité de gaz, expirable par un dernier effort d'expulsion.
    • Revenez alors vous allonger bras au ciel, l'inspiration se fera toute seule.
    • Retenez l'air une ou deux secondes,
    • Puis amenez les bras le long du corps pour laisser les poumons se vider d'eux-mêmes.

    Si un bâillement naissant a du mal à se produire, remuez la mâchoire de côté et d'autre.

     

    Bâiller au soleil

    Bâiller, c'est ouvrir la bouche... Voici des utilisations surprenantes où le bâillement se fait outil, volontaire et en « pleine conscience », soit en ouvrant largement la bouche dans un but précis.

    Voir Comment pratiquer la pleine conscience ?

    • Si vous pratiquez votre yoga dehors ou devant la fenêtre ouverte le matin, profitez, quand vous avez terminé votre série, d'ouvrir grand la bouche en direction du soleil et de laisser ses rayons inonder vos palais, intérieur des joues, langue, gencives... jusqu'au fond de la gorge.
    • Vous pouvez aussi profiter d'une promenade pour « bâiller au soleil ».

    Le soleil se charge d'assainir et de vivifier cette partie de votre anatomie fermée le reste du temps, pour peu que vous restiez jusqu'à ½ minute.

    L'objectif de l'ensoleillement n'est pas de bronzer au maximum mais de laisser pénétrer les rayons du soleil dans le corps - pour régénérer le sang, les os... - et le fond de la gorge :

    • Prenez une bonne inspiration puis bloquez le souffle tandis que vous levez la tête et ouvrez la bouche en grand pour laisser entrer le plus possible les rayons du soleil.
    • Dès que l'expiration se fait sentir, replacez la tête droite, fermez la bouche et expirez.
    • Vous pouvez recommencer 3-4 fois l'exercice.

    Cette pratique purifie les muqueuses de la bouche grâce à l'action des rayons du soleil.

     

    Conseils

    Évitez toutefois de forcer l'ouverture de vos mâchoires, au risque de les décrocher !

    Pensez aussi à respirer par le nez et fermez les yeux !

    Sinon douleur aux maxillaires, grosse soif et maux d'yeux assurés !!!

    Voir Les 4 éléments : le Soleil

     

    Bâiller dans des postures de yoga

    Au cours d'une séance de yoga, les bâillements s'expriment spontanément, en rythmant le travail postural et respiratoire.

    • Le maintien de postures toniques ou dynamiques inhibe le déclenchement des bâillements qui explosent ensuite lors des amples ventilations de décontraction qui les suivent.
    • À noter aussi que certaines pratiques semblent favoriser la survenue de bâillements, soit pendant, pour la posture du « mourant » [cadavre] (shavâsana), soit juste après :

    il s'agit surtout de

    f.info Bâiller

    un exercice respiratoire qui, proposé en début de séance, permet d’ouvrir la région haute de la cage thoracique afin d’activer plus fortement la respiration claviculaire. 

    • Il consiste à effectuer plusieurs mouvements de traction du genou sur le buste afin de contraindre la région abdominale pour faire monter l’air plus haut.

    Ces respirations permettent d’ouvrir la région haute des poumons très peu utilisée dans les respirations quotidiennes et d’agir sur la conscience profonde (buddhi)

    Nirodha Yoga

    ou posture fermée, posture de la douleur des oreilles ou « oreilles pressées » (variante de la charrue)

    Avec les genoux appliqués aux épaules, cette posture n’est réalisable que par les pratiquants qui sont morphologiquement constitués pour la réussir.

    • Prenez la posture de la Charrue Halâsana.
    • Fléchissez les genoux : placez le genou droit à côte de l’oreille droite et le genou gauche à côté de l’oreille gauche.
    • Les genoux doivent toucher le sol, pressés contres les oreilles.
    • Placez les mains dans le dos, doigts vers le haut ou tendez les bras (plus difficile) à l’arrière (doigts entrelacés ou pas)
    • Maintenez cette position autant que possible (30-60 secondes)
    • Respirez profondément.

    Voir Des chandelles et des piliers

     

    • Le « fœtus lié » (baddha shira hasta supta garbhâsana)

    Relaxations...

    ou posture du fœtus garbhâsana, une posture de l'Enfant bras repliés près de la tête et posture de détente.

    baddha (lié) - shira(s) (tête) - hasta (main) - supta (immobile, sommeil)

    Au cours d'une séance vous entendrez : on respire en vous !... C'est là une invitation à vous rendre parfaitement réceptif. Dans l’attitude du Fœtus, cette injonction prend son entière signification.

    Votre humilité est grande et vos besoins sont nuls. C'est la Mère, toujours présente qui respire en vous.

    Puissiez-vous le ressentir et vous en souvenir à tout jamais...

    Joseph Devondel (Yoga chapitre : Yoga pour les pratiquants du troisième âge)

     

    une variante, dont le mouvement de la mâchoire s'apparente à un bâillement.

    • Une fois la tête basculée vers l'arrière, étirez la mâchoire de façon à ce que la lèvre inférieure couvre la supérieure.
    • Ressentez bien la tension dans l'avant du cou, jusqu'aux oreilles.
    • Vous pouvez répéter le mouvement 2-3 fois de suite, en douceur et en veillant à ne pas crisper la nuque.

    Cette pratique, qui accentue l'étirement de l'avant du cou, combat le relâchement cutané et le double menton. N'exagérez pas, toutefois !

     

    Bâiller en relaxation

    Une pratique de relaxation comme Yoga-nidrâ est également l'occasion de bâillements impérieux s'accompagnant généralement d'étirements des membres et du tronc, réalisant alors une pandiculation.

    Nidrâ signifie « sommeil » ⇒ Yoga-nidrâ = « Yoga du sommeil ».

    Voir la FP Kurmâsana : la position de la Tortue

     

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Voir quelques docs où l'on bâille

     

    Quelques citations

    (…) Notre corps nous est difficile en ce sens que, dès qu’il ne reçoit pas d’ordres, il prend le commandement ; mais en revanche il est ainsi fait qu’il ne peut être disposé de deux manières en même temps ; il faut qu’une main soit ouverte ou fermée. Si vous ouvrez la main, vous laissez échapper toutes les pensées irritantes que vous teniez dans votre poing fermé. Et si vous haussez seulement les épaules, il faut que les soucis s’envolent, que vous serriez dans la cage thoracique. C’est de la même manière que vous ne pouvez à la fois avaler et tousser, et c’est ainsi que j’explique la vertu des pastilles.

    Pareillement vous vous guérirez du hoquet si vous arrivez à bâiller. Mais comment bâiller ?

    On y arrive très bien en mimant d’abord la chose, par étirements et bâillements simulés ; l’animal caché, le même qui vous donne le hoquet sans votre permission, sera mis ainsi dans la position de bâiller, et il bâillera. Puissant remède contre le hoquet, contre la toux et contre le souci. Mais où est le médecin qui ordonnera de bâiller tous les quarts d’heure ?

    Alain, Propos sur le Bonheur, XVII – Gymnastique

     

    Le bâillement qui est un guide très sûr, est en même temps un guru qui donne une initiation très spéciale : celle de ne plus résister aux forces de la Nature, aux Forces créatrices, à l’Énergie créatrice qui, alors, entre à plein flots et revivifie tout l'être.

    Noëlle Perez-Christiaens, Une thérapie naturelle : le bâillement, Chiron, Paris 1980

     

     

     

    haut de page