• f.info Chandelles et Piliers

    Fiche créée mi-juin 2018

    Des chandelles et des piliers

    Voici une fiche très... constructive

    ... qui passe en revue quelques postures sur le dos et/ou inversées, à l'exception de Shirshâsana (posture sur la tête) et de Kapâlâsana (posture sur le crâne), beaucoup trop risquées (surtout la première) pour être démontrées ici (voir plus bas)

     

    • Chandelle et Viparitâ-karanî sont des postures sur le dos inversées.

    Sarvangâsana - Chandelle - et Viparita karani mudrâ - Geste inversé

    Voir Différence entre Viparita karani mudrâ et Sarvangâsana (Votre Yoga)

    [https://www.youtube.com/watch?v=-bjWeEW4QiY]

    • La Charrue est une posture semi-inversée, c'est-à-dire quand le corps n'est pas entièrement inversé à la verticale.

    Effets des postures inversées

    Les postures inversées, ou tout au moins en déclivité, produisent un effet anti-fatigue et anti-stress, actif sur l'ensemble du corps.

    • Elles revitalisent l’organisme.
    • Le cerveau est nourri par le sang qui y afflue.
    • Comme aucun poids n’est porté sur la partie basse du corps, les postures inversées type Chandelle soulagent les jambes fatiguées.

    Réserves

    • Note à l'attention des femmes : pendant les règles ou la grossesse, n’utilisez pas les muscles de l’estomac, ne faites pas les postures inversées.
    • En cas d’hypertension, évitez les postures inversées (Chandelle, Poirier…)

     

    Un mot (tout de même) sur Shirshâsana et Kapâlâsana

    Elles exigent soutien, corrections et aide pour l'alignement de la part d'une tierce personne elle-même expérimentée.

    Toutefois, dans leur ouvrage Guide Marabout du YogaTondriau et Devondel conseillent à ceux qui veulent se lancer dans Shirshâsana et/ou Kapâlâsana, connues également sous le nom générique de « la Perche » et qui, pour être difficiles, ne sont pas impossibles :

    « En tout temps, si vous perdez l’équilibre (dans une de ces deux postures), vous amenez les cuisses contre l’estomac de façon à être en boule et pouvoir rouler au sol sans danger.

    Vous pouvez [...] vous familiariser avec les chutes roulées des arts martiaux avant d'entreprendre Shirshâsana. Sans être indispensables, ces techniques vous seront hautement profitables, afin de vous recevoir en souplesse en cas de renversement dorsal involontaire. »

     

    • L'Équerre, de base, se pratique sur le dos.
    • Le Pilier, aux nombreuses dérivées dorsales, est un étirement des jambes et du dos, tandis que ses variantes plus hardies sont des équilibres sur les fesses.

    Sources principales

    Les FP Ooreka

    ''Toutes les postures'' (Patrick Deroin) [archive]

    La Chandelle

    Cette posture, où tout le corps est inversé, est appelée Sarvangâsana (Posture du Corps entier - sarvanga : corps entier) dans les milieux du Yoga. C’est une posture salutaire à tous ceux qui, au cours de la journée, sont obligés de rester debout. Réalisant un équilibre sur les épaules, la Chandelle est aussi appelée « Posture sur les Épaules ». Tête et cou reçoivent un apport de sang sans que le cœur ait à se fatiguer tandis que le verrouillage du menton empêche le sang d’affluer en trombe vers la tête...

    Vu dans la FP CHANDELLE

    Effets

    • Dans les troubles circulatoires, hémorroïdes
      • Dans la Chandelle, l'afflux sanguin est là aussi augmenté créant une circulation plus intense dans cette région, stimulant les glandes thyroïde et para-thyroïde.
      • Les veines des jambes sont libérées de toute congestion sanguine, leur donnant ainsi plus d'élasticité et apportant un soulagement infaillible aux veines variqueuses.
    • Palpitations, tension artérielle régulée.
    • Insomnie, migraine, vertiges, troubles de la vue et de l'ouïe.
    • Utile en cas de :
      • asthme, bronchite, maux de gorge, anhélation (respiration haletante, ''courte haleine'') - voir Respirations antidotes
      • Arthrite, arthrose, lumbago, ptôse (position anormalement basse d'un organe ou sa descente consécutive au relâchement des muscles ou ligaments assurant sa fixation) - voir plus bas.
    • Bienfaits sur prolapsus de l'utérus, règles douloureuses...
    • Aide à l'accouchement
    • Obésité, constipation, colite, ulcère...
    • Bienfaits sur les reins, foie tonifié...

    Quand une ptôse ou descente se fait à travers un orifice ou dans une cavité, on parle alors de prolapsus, comme le prolapsus rectal ou le prolapsus génital (Wikipédia)

    Voir la FP PÉRINÉE stimulation

    Déconseillée

    • en cas d'hypertension ou de maladie du cœur
    • pendant les règles ou la grossesse
    • en cas d'hypertrophie prostatique, faiblesse sexuelle
    • en cas de hernie discale, spondylite (inflammation d'une vertèbre)

    Évitez

    • raideur et contraction (en voulant être trop droit...)
    • et le retour brutal en vous laissant retomber.

    Chakras intéressés

    "Gorge" puis "Cœur", "3e Œil" et "Couronne"

    Tous si enchaînée avec Charrue (voir schéma plus bas)

    Voir ''Sur les Épaules - Chandelle et variantes''

     

    Viparitâ-karani

    De manière générale Viparitâ-karanî représente toutes les formes de postures inversées à condition que la base se situe plus haut que le front. De façon classique, ce terme désigne spécifiquement la posture dite de la Chandelle Sarvangâsana. De façon particulière Viparitâ-karanî désigne une variante atténuée de la Chandelle, habituellement effectuée après cette dernière. Mais ce Viparitâ-karanî est bien plus que cela... C'est un geste (mudrâ), qui, en plus de bienfaits physiques, favorise grandement la concentration...

    Vu dans la FP VIPARITÂ-KARANÎ

    Une mudrâ

    Vu dans les FP Drishti et Tratak

    En yoga, les Mudrâ, d'un terme sanskrit qui signifie "geste", ont tous pour objectif de canaliser ou sceller l’énergie et, par là-même, l’esprit. Ces "gestes" peuvent être ceux des mains (Hasta-mudrâ), du corps (par exemple : le "geste du Yoga" associé à la posture de l'Enfant, le "grand Geste" associé à la demi-Pince, "Viparitâ-karani" associé à la demi-Chandelle...) mais aussi de la langue (Jiva-mudrâ, Kaki-mudrâ, Kechari-mudrâ...) des yeux : Drishti (des points de fixation du regard, lors d'une posture ou d'une méditation)... etc.
    Nous pouvons ainsi en déduire que le terme "mudrâ" est employé dans un sens général et "drishti" plus particulièrement pour les yeux et le regard ; en d'autres termes, "drishti" fait partie des "mudrâ" et en précise la nature.

    Chakras intéressés

    "Gorge" et "3e Œil" puis "Cœur" et "Couronne"

    Tous si enchaînée avec Charrue (voir schéma plus bas)

     

    La Charrue

    Positions familières des cours de gym occidentaux, qui n'a pas pratiqué une fois dans sa vie la Chandelle (qui est d'ailleurs un nom de chez nous) et la Charrue dans les classes élémentaires ou au collège ? La Charrue Halâsana (hala : charrue), très appréciée parmi les adeptes du yoga, fait partie de la famille des postures semi-inversées. Son effet revitalisant et rajeunissant tient au fait que la colonne, la moelle épinière et tout le système nerveux sympathique sont grandement tonifiés. Du fait que les jambes s'étendent dans l'axe des deux bras tendus dans le sens opposé (position classique), l'épine dorsale s'étire dans sa position correcte, de façon intense et la zone abdominale se trouve comprimée... 

    Vu dans la FP CHARRUE

    Variantes de la Charrue Halâsana : positions avancées

    • Les bras enrobent les jambes, les mains vont se placer sous la nuque

    Karnapidâsana

    La « Posture fermée » ou Posture de la douleur des oreilles ou « oreilles pressées », ou encore le « repos en soi » (karnapîdâsana)

    Avec les genoux appliqués aux épaules, cette posture n’est réalisable que par les pratiquants qui sont morphologiquement constitués pour la réussir.

    • Prenez la posture de la Charrue Halâsana.
    • Fléchissez les genoux : placez le genou droit à côte de l’oreille droite et le genou gauche à côté de l’oreille gauche.
    • Les genoux doivent toucher le sol, pressés contres les oreilles.
    • Placez les mains dans le dos, doigts vers le haut ou tendez les bras (plus difficile) à l’arrière (doigts entrelacés ou pas)
    • Maintenez cette position autant que possible (30-60 secondes).
    • Respirez profondément.

    Chakras intéressés

    Tous sans exception, particulièrement "Gorge", "Cœur" et "Solaire" (voir ci-dessous)

     

    0-fp Viparita-karani en cours

     

    Le trio-détente

    Vu dans Relaxations

    Excellent le soir avant le coucher. Aide à dormir, à induire de bons rêves.

    Relaxations

    La Pince

    • jambes bien tendues, allez-y progressivement.
    • Inspir : détente du corps.
    • Expir : le ventre se rapproche des cuisses, le cœur des pieds, le front des genoux.
    • C'est le bas du dos qui travaille.
    • 5 minutes maxi.

    Voir

    Pince assise

    f.info flexions assises : les Pinces

    La Chandelle

    • observez votre respiration abdominale.

    La Charrue

    • bras allongés derrière la tête, les mains attrapant les orteils par en-dessous.
    • Concentration sur
      • le souffle, l'air qui entre et ressort
      • la colonne vertébrale.

     

    Dérivées

    Les Étirements


    f.info Chandelles et Piliers

    Un étirement de la jambe qui s'inspire de la posture des vents 

    • Échauffement et respiration

     

     

     

    Étirement de la jambe

    • La jambe au sol est allongée ou pliée pour réduire les tensions

     

     

     

    La pose de l'orteil tenu  

    • Mise en train
    • Tonifie le cœur
    • Équilibre prâna - apana
    • Décongestionne les organes de l'abdomen

    Les étirements des jambes

    Nos ischio-jambiers sont trois muscles de l’arrière des cuisses. Ils contrôlent la flexion du genou et l'extension de la hanche, mais leurs tendons sont particulièrement vulnérables en cas de blessure. Cependant, lorsque les ischio-jambiers sont souples, ils donnent accès à beaucoup de postures de Yoga, particulièrement en flexion avant, et épargnent toute la zone lombaire : des ischio-jambiers assouplis permettent de soulager les douleurs du bas du dos en libérant des tensions dans les fesses, jusqu'à éviter les claquages de tendon (mollet) - voir Les principaux muscles des cuisses et plus bas Sangles et support.

    Voir la Série 'ÉTIREMENTS' de Yantra

    Étirements « Arts Martiaux »

    Étirements et récupération

    Étirements mode d'emploi

    L'Équerre  

    Voici l'une de ces postures qui n'a pas de réalité propre en yoga. Tout au plus, les yogis l'appellent « Bâton allongé », mais la posture de l’Équerre sert plutôt de transition entre deux « vraies » postures. Cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas d'intérêt : aucun geste n'est anodin dans le Hatha-yoga, tout comme dans l'activité physique en général, d'ailleurs. En effet, en posture yogique, par le fait même de corriger les déviations vertébrales, comme la Table inversée (une variante de l’Enfant sur le dos Pavana-muktâsana) dont elle est proche, l'Équerre a de nombreuses répercussions psychologiques ; tout comme ces postures, l'Équerre renforce la sangle abdominale et décontracte les jambes (en statique) : pour ce dernier point, elle est intéressante comme remplaçante de la Chandelle Sarvangâsana chez les personnes pour qui cette posture est contre-indiquée (en cas d'hypertension ou pendant les règles). En posture plus gymnique, l'Équerre échauffe le corps en permettant notamment des exercices pour les jambes. À noter : l'Équerre est souvent appelée posture du Pilier (Stambhâsana), considérée comme une variante de la posture de ce nom où les gros orteils sont tenus avec les doigts : cette position ouvre d'autres perspectives, entre autres pour soulager des lombalgies, des crampes, ou travailler les écartements et la souplesse des jambes [voir plus bas] 

    Vu dans la FP ÉQUERRE 

    Voir aussi

    Bougez vos jambes pour les assouplir

    Dos au sol, jambes tendues

    • Échauffements des chevilles, jambes, genoux, aines

     

    f.info Chandelles et Piliers

    Avec les poings dans le dos 

     

     

     

    Jambes jointes ou écartées en V

    • Travail d'étirement

    Voir

    L'Équerre contre un mur

    Viparitâ-karanî pour mieux dormir

    Des variantes de l'Équerre 

    L'équerre sous-entend un angle droit. En Yoga elle peut être assise (dans ce cas elle est plutôt appelée posture du Bâton Dandâsana ou Bâton assis) ou debout, mais c'est surtout quand nous sommes sur le dos qu'elle prend ce nom de « Équerre » (aussi appelée « Bâton allongé ») 

    Vu dans la FP Postures géométriques

    Voir aussi

    Table sur le dos

    Bâton (assis)

    Équerre debout

    Bâton en équilibre (voir plus bas : Pilier en équilibre)

    Le Pilier Stambha vritti

    Stambha = pilier, poteau - Vritti = modification, mouvement, tourbillon

    Si « l'Équerre » [voir plus haut] est une position de transition ou de préparation qui fait surtout travailler les abdominaux par la tenue des jambes droites à la verticale sans support ni maintien, la posture du Pilier, qui a un nom en yoga : Stambhâsana ou Stambha-vritti, permet de vous consacrer plus précisément à l'écartement des jambes et de travailler la souplesse de vos hanches, car les pieds, tenus par les gros orteils, sont dirigés avec les mains qui maintiennent les jambes droites (la posture est aussi appelée Padangushtâsana, où padangusthadara : gros orteil)

    Vu dans la FP PILIER

    Dos et tête au sol

    f.info Chandelles et Piliers

    Dos et tête levés

    • Étirement progressif de tout le rachis
    • Prépare la pince sur le dos

     

     

     

    Une jambe au sol, l'autre étirée vers la tête

    • Mise en train
    • Statique sacro-iliaque - voir bascule du bassin
    • Soulage les douleurs du bas du dos, jambes lourdes et crampes
    • Drainage des reins
    • Crée un tourbillon (vritti) d'énergie dans le corps prânique

    Voir plus bas : Sangles et support

    Le ''Voilier''

    Le Voilier (Naukâsana), autre nom pour cette variante de Stambha vritti, est également considéré comme variante du Bateau (Paripurna-navâsana).

    La posture appelée la ''jambe vers soi'' (voir plus bas) ressemble au Voilier, sauf que dans ce cas, vous ne levez pas la tête.

    f.info Chandelles et Piliers

    Une jambe repliée au sol, l'autre verticale

     

     

     

    Le nez au gros orteil

    Pose intermédiaire

    • Mise en train ou fin de série avant une pose inversée
    • Assouplissement coxo-fémorale
    • Élimination de l'acide urique

    Une autre variante du Pilier

    Chandelle (projet Yoga) Jambes écartées

     

    Sangles et support

    Une sangle peut s'avérer fort utile pour assouplir les ischio-jambiers et ouvrir les hanches.

    Voir Postures pour l'ouverture du bassin

    Supta Hasta Padangusthâsana

    Chandelle (projet Yoga)
    • Concentration sur la souplesse et la mobilité
    • N'hésitez pas à fléchir légèrement le genou si l'étirement des ischio-jambiers est trop intense.

     

    Posture allongée pied en main (MSN Mieux-vivre)
    La jambe vers soi (avec sangle) - Ooreka

    • Ne réalisez cette posture que lorsque vous parvenez à prendre de grandes respirations.
    • Ne forcez pas votre corps au-delà de ses limites du moment.

    Voir aussi

     

    Des variantes en équilibre sur les fesses

    Nous quittons les positions dorsales ou les équilibres sur le haut du dos avec ces variantes et dérivées courantes du Pilier, pour info et compléter la famille ;-)

    Le Bateau

    Paripurna-navâsana

    f.info Chandelles et Piliers

    Dans le Bateau Paripurna-navâsana (ou Barque sur les fesses) vous êtes en équilibre sur le coccyx, sans tenir les orteils.

    Voir Le Canotage (Nauka-sanchalana)

    L'Équilibre sur les fesses ou Bâton en équilibre

    Dandâsana ou Kundalini-Lotus 

    f.info Chandelles et Piliers 

    Dans cette variante du Pilier, vous êtes en équilibre sur le bas du dos en tenant vos orteils, ce qui fait monter les jambes quasiment à la verticale - voir  Postures géométriques

    Cette posture est un peu exigeante : le dos doit rester droit, sinon l’équilibre est rompu... Faites-en l’expérience !

    Revigorante et fortifiante du corps, elle est recommandée le matin.

    • Fait travailler l’équilibre et accroît la concentration (conscience de la rectitude de la colonne vertébrale).
    • Développe et renforce les muscles des cuisses (musculature postérieure) et abdominaux.
    • Stimule le système cardio-vasculaire et donne par conséquent de l’énergie au corps.

     

    Vu dans Variantes de Stambha vritti le Pilier : en équilibre

     

    Il existe des variantes plus hardies, comme la Pince en équilibre, où les jambes sont levées serrées, réservées aux pratiquants plus expérimentés.

    f.info Chandelles et Piliers

    Voir ''Sur les fesses - Équilibres'' (Patrick Deroin)

    Aussi

    Flexions assises : les Pinces

    Cigogne (Pince debout)

     

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Chandelle, Charrue, Viparitâ-karanî, Équerre, Pilier...

    quelques liens où on les retrouve

    Doc en lien externe

     

     

     

    haut de page