• fp-MARĪCHYĀSANA

     

    Marīchyāsana

    www.indianyogatherapy.com/

    MARĪCHYĀSANA

    Marīchyāsana I

     

    MARĪCHYĀSANA

    Marīchyāsana IV

     

    Cet āsana est dédié au sage Marīchi, fils du Créateur, Brahmā. Marīchi était le grand-père de Sūrya (le dieu Soleil)

     

    Il n’est pas facile de classer les postures par « famille » et, très souvent, ce classement est arbitraire. En voici une illustration avec les IV variantes de Marīchyāsana, qui s’apparentent autant aux Étirements, qu’aux Flexions vers l’avant comme la demi-Pince (I et II) et aux Torsions (III, IV)

    Mais compte-tenu que nombre de postures en Yoga sont, à vrai dire, des étirements, que les bras et les jambes sont ici plus tordus que dans la demi-Pince et qu’il ne serait pas judicieux de séparer cette « famille » où il y a une constante : un genou plié entouré d’un bras qui va vers l’arrière et les mains se joignant dans le dos, cette série de postures tient sa place dans celle des Torsions (assises).

    Voir Crocodile et les Torsions

    Effets des « Marīchyāsana »

    • apaisent le cerveau ;
    • étirent la colonne vertébrale et les épaules ;
    • stimulent les organes abdominaux comme le foie et les reins, la vessie ;
    • améliorent la digestion : utiles en cas de constipation ;
    • aident à combattre l'obésité.

     

    Précautions générales

    • en cas d'asthme,
    • de diarrhée.

     

     

     

    Marīchyāsana – I

    Contre-indications 

    • Problèmes de dos (sciatique, lombaire sacro-iliaque...)
    • Problèmes aux épaules.

     

    • Asseyez-vous en Danḍāsana (Bâton)
    • Pliez la jambe droite et placez la plante du pied sur le sol, bord interne contre la cuisse gauche et talon touchant la fesse droite.
    • Étirez le bras D vers l’avant, l’aisselle au niveau du genou D ; encerclez la jambe D avec ce bras.
    • Déplacez le bras G vers l’arrière et attrapez le poignet D avec la main G (ou vice versa) ; à défaut, agrippez les doigts des 2 mains.
    • Gardez le buste droit.
    • Tenez la posture pendant 2 respirations (ou 1 minute)

    MARĪCHYĀSANA

    • Expirez, penchez-vous vers l’avant et placez le menton sur le genou G, ou proche.
    • Tenez la posture avec une respiration naturelle, environ 30 secondes
    • Inspirez, redressez-vous.
    • Relâchez les mains et étendez la jambe D.

    MARĪCHYĀSANA 

     

     

     

    Marīchyāsana – II

    Contre-indications

    • problèmes de dos (sciatique, lombaire sacro-iliaque...) ;
    • problèmes aux chevilles, genoux, épaules.
    • Interdit pendant la grossesse.

     

    • Asseyez-vous en Danḍāsana.
    • Pliez la jambe D et placez le bord latéral du pied sur la cuisse G, tandis que le genou descend vers le sol.
    • Pliez la jambe G, plante du pied sur le sol, près des fesses.
    • Encerclez la jambe avec le bras G par l’extérieur et l’arrière.
    • Amenez le bras D dans le dos, la main attrapant le poignet G (ou la main G attrape le poignet D)
    • Expirez, penchez-vous vers l’avant et placez le menton sur le genou D.
    • Tenez la posture avec une respiration naturelle, environ 20-30 secondes.

    MARĪCHYĀSANA

    • Inspirez, redressez le tronc, desserrez les mains.
    • Étirez la jambe G, puis la jambe D, l’une après l’autre.
    • Puis revenez en Danḍāsana.
    • Opérez de même de l’autre côté, pour la même durée.

     

     

    Et relaxez-vous en Sithila Danḍāsana :

    • Asseyez-vous jambes tendues devant vous.
    • Vos pieds penchent librement de leur côté, les orteils prennent naturellement des directions opposées.
    • Posez les mains au sol, vers les fesses, les doigts pointant vers l’arrière.
    • Votre tête s’incline mollement, sans contrainte.

     

    Conseil important : voir Marīchyāsana IV

     

     

    Marīchyāsana – III

    Contre-indications

    • problèmes de dos (sciatique, lombaire sacro-iliaque...) et aux épaules.
    • Interdit pendant la grossesse.

     

    • Asseyez-vous en Danḍāsana.
    • Pliez la jambe G, plante du pied sur le sol et talon touchant la fesse G.
    • Expirez, tourner le tronc vers la G.
    • Encerclez la jambe G avec le bras D, plié vers l’arrière et agrippez le poignet D avec la main G (ou vice versa)
    • Le regard peut se porter au-dessus de l’épaule G (c.-à-d. opposé au bras enroulé, 1ère photo)

    MARĪCHYĀSANA

    • Tenez la posture avec une respiration naturelle, environ 20-30 secondes.
    • Inspirez, redressez-vous, desserrez les mains.
    • Expirez, étirez la jambe G.
    • Revenez en Danḍāsana.
    • Faites de même avec la jambe D, le même laps de temps.
    • Puis relaxez-vous en Sithila Danḍāsana.

     

     

    Variante

    Sans doute moins contraignante pour les épaules.

    MARĪCHYĀSANA

    • Tournez le tronc non pas du côté de la jambe fléchie, mais de celui de la jambe tendue.
    • La jambe fléchie est enserrée par le bras du même côté, vers l’arrière (sur la photo, le bras D entoure la jambe D)
    • Comme toujours, les mains se rejoignent dans le dos et l’une d’elles attrape le poignet de l’autre.

     

     

     

    Marīchyāsana – IV

    Contre-indications

    • problèmes de dos (sciatique, lombaire sacro-iliaque...), aux épaules et genoux.
    • Interdit pendant la grossesse.

     

    • Asseyez-vous en Danḍāsana.
    • Pliez la jambe D et placez le pied sur la cuisse G.
    • À droite, le bord externe de la cuisse et le genou doivent se poser sur le sol.
    • Pliez la jambe G, plante du pied sur le sol, près de la fesse G.
    • Expirez, tournez le corps vers la G.
    • Entourez la jambe G avec le bras D de l’avant vers l’arrière.
    • Placez le bras G dans le dos et agrippez le poignet G avec la main D (ou vice versa)

    MARĪCHYĀSANA

    • Le regard peut se porter au-dessus de l’épaule G (c.-à-d. opposé au bras enroulé, photo)
    • Tenez la posture avec une respiration naturelle, environ 20-30 secondes.
    • Inspirez, redressez-vous, relâchez les mains.
    • Étirez la jambe G, puis la jambe D, l’une après l’autre.
    • Puis revenez en Danḍāsana.
    • Opérez de même de l’autre côté, pour le même laps de temps.
    • Puis relaxez-vous en Sithila Danḍāsana.

     

     

    Conseil important pour l'assise

    • Cette posture – ainsi que Marīchyāsana II – très éprouvante pour la jambe repliée genou au sol, exige un entraînement préalable comme les postures assises qui consistent à poser le genou au sol et/ou le pied sur la jambe opposée, les diverses préparations au Lotus.
    • Commencez toujours avec le Lotus aisé (Tailleur), puis le demi-Lotus, enfin le Lotus.

    Une préparation au Lotus, voir Posture de l’Élève

    D'autres postures assises, voir Guerrières !

    + pour Marīchyāsana II, voir demi-Pince

     

     

     

    haut de page

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer