• fp-TRATAK

     

    Tratak, la focalisation oculaire

    Glossaire énergétique

    Fixation du regard devant la flamme d'une bougie
    pour ce Tratak, ou Trâtaka

    www.tantra.fr (pour Tratakam Drishti)

     

    Les Kriyas

    Ensemble de techniques de purification corporelle visant à éliminer les toxines, Kriya, Sat-kriya ou Sat-karma (pratiques de nettoyage) (1), est l'action physique nettoyante de la tradition du Hatha-yoga :

    1. Basti (lavement pour nettoyer la partie inférieure de l’intestin, système digestif),
    2. Dhauti (nettoyer l'estomac, l'œsophage, appareil digestif supérieur), 
    3. Kapalabhati (nettoyer les poumons : respirations du Forgeron, voir aussi Respirer)
    4. Nauli (rotation des abdominaux, abdomen, voir Massage interne du ventre kriya-uddiyana in Souffle et bien-être "solaire"), 
    5. Tratak (nettoyer les yeux, voir aussi Murcha Prânayâma), 
    6. Neti (purifier les orifices nasaux et sinus, nez, voir aussi Nâdi-Shodhana : la préparation)

     

    L’effet attendu est... un nettoyage, d’une manière ou d’une autre, par le truchement du mouvement du sang, de l’énergie nerveuse, de la lymphe ou de Prâna.

    MAIS... consultez un enseignant avant d'essayer de pratiquer ces techniques !

     

     

    Tratak, le nettoyage des yeux

    Dans le Hatha-yoga, Tratak constitue donc l'un des 6 exercices de purification corporelle (kriya) avec Dhauti, Basti, Neti, Nauli et Kapalabhati.

    Il existe 2 types de Tratak

    • Tratak sur les objets extérieurs (point, icône, flamme de bougie, objet brillant, boule de cristal... voir Glossaire énergétique)
    • Tratak sur un point à la surface externe du corps : bout du nez (Nâsâgra drishti), 3e Œil ou Ajna (Shambhavi mudrâ), etc. (Drishti)

     

    Effets

    Tratak consiste à fixer intensément le regard sans cligner des yeux sur un objet, un petit point, jusqu'au moment où les larmes coulent.

    • Tratak est un travail de la mémoire et prépare au sommeil en faisant cesser les fluctuations mentales, causes de nervosité, fatigue, anxiété.
    • Tratak est un exercice important pour maîtriser le mental. Dans le Rāja-yoga (2), c'est un exercice de base classique pour acquérir la concentration (Dhâranâ), contrôler les ondes mentales, qui peut amener à la méditation (Dhyâna).

     

     

    Purification

    Avec la flamme de la bougie

    Pratiquée le plus souvent avant d'aller dormir, cette technique de focalisation du regard peut prendre place à volonté dans la journée, pour un moment de détente (après "scotchage" sur ordinateur, par exemple), de préférence dans la pénombre.

    Cette technique très appréciée, s'adresse à tous, enfants compris, sauf en cas d'affection oculaire et sans lunettes ni lentilles.

    • Deux phases s'enchaînent :
      • extérieure, Bahir-trataka, le regard fixé sur la flamme
      • intérieure, Antar-trataka, le regard "intérieur" sur la flamme rémanente

     

    • Installez-vous confortablement, dos bien droit, mains sur les genoux dans le geste de l’union (doigts croisés, pouce D sur le pouce G, voir Hasta-mudrâ), à 50-60 cm d'une bougie allumée de façon à ce que la flamme se trouve à hauteur des yeux.
    • Placez-vous de préférence en cercle (en famille, entre amis...) (3)
    • Fermez les yeux et détendez-vous quelques instants pour induire l'immobilité en vous reliant à votre souffle : air frais qui pénètre les narines à l'inspir, air tiède qui ressort à l'expir.
    • Posez les mains en coque sur les yeux (palming) puis écartez les doigts, puis les paumes, doucement.
    • Ouvrez les yeux, les mains reviennent sur les genoux.
    • Fixez intensivement le petit point incandescent de la mèche (sans ciller si possible). La fixation du regard sur un seul point s'appelle Ekagrata (eka = un)
    • Dès que les yeux picotent ou que des larmes se manifestent, fermez les yeux et guettez l'apparition rémanente de la flamme dans "l'espace entre les sourcils", derrière le front.
    • Observez-la en "spectateur", maintenez votre "regard intérieur".
    • Lorsque l'image disparaît (ou si votre mental se met à vagabonder) ouvrez les yeux et recommencez à regarder la flamme. Puis fermez les yeux à nouveau.
    • Continuez le processus selon le temps dont vous disposez, mais si possible au moins 10-15 minutes. Cependant, pas plus de 3 fois de suite.

    Voir Yeux : exercices choisis

     

    Terminez

    • ... en gardant les yeux clos quelques instants (avant de vous préparer pour la nuit si vous pratiquez le soir)
    • Si vous avez placé les mains en coque sur les yeux, retirez celles-ci doucement, horizontalement, la D vers la D et la G vers la G.
    • Bougez la tête à D lentement, revenez de face, puis tournez-la vers la G, toujours lentement, puis revenez de face. Clignez des paupières pendant ces mouvements.

    Voir Palming

     

    Variantes

    • Utilisez cette variante avec la bougie pour amener la concentration dans votre esprit et calmer votre mental.
      • Placez-vous devant une chandelle située à une distance d'un bras et à hauteur des yeux.
      • Asseyez-vous dans une position confortable, les jambes croisées au sol ou les pieds au sol sur une chaise. Gardez le dos droit pendant l'exercice.
      • Allumez la chandelle et vérifiez que la flamme est stable.
      • Sans cligner des yeux, regardez maintenant le bout de la mèche qui correspond à la base de la flamme, ne regardez pas la flamme.
      • Concentrez-vous sur la mèche pendant les prochains instants.
      • Lorsque vos yeux commencent à faiblir, à sécher ou à pleurer, fermez-les et observez l'image de la flamme qui apparaît naturellement dans l'espace derrière les paupières.
      • Si l'image bouge, essayez de la stabiliser.
      • Lorsque l'image disparaît et qu'il est impossible de la conserver, ouvrez les yeux et concentrez-vous à nouveau sur la flamme de la chandelle.
      • Répétez l'exercice 3 à 4 fois, pas plus.

    Voir De Relax à Nidrâ

     

    • Il existe un autre processus de Trataka plus simple qui fait partie des techniques de purification Sat-karma (avec une seule phase)

    Il consiste à fixer un objet jusqu'à l'apparition des larmes, ce qui purifie les yeux.

     

     

    Tratakam Drishti

    La concentration sur la bougie

    Un exercice à mi-chemin entre "Tratak" proprement dit et "Drishti" (voir ci-dessous : Accommodation)

    • Installez une bougie sur un support, de telle sorte que la bougie se trouve au niveau des yeux, alors même que vous vous trouvez en posture assise, confortablement installé.
    • Mettez-vous assez près de la bougie, environ à 30 cm, pas plus : votre souffle doit être court et subtil de manière à ce qu'il ne perturbe pas la verticalité de la flamme.
    • Ensuite mettez-vous à "loucher" de manière à dédoubler la vision de la bougie et voir réellement comme deux flammes distantes l'une de l'autre.
    • Essayez jusqu'à ce que votre vision soit stable et les deux flammes bien distinctes !
    • À ce moment, tout en gardant la stabilité du dédoublement, fixez la flamme de gauche, en essayant de vous concentrer dans sa partie la plus lumineuse.
    • Exercez-vous au moins deux minutes. Puis répétez cet exercice avec cette fois-ci la concentration sur la flamme de droite,
    • Portez ensuite votre concentration sur l'espace entre les deux bougies, et "voyez",  par rémanence, une troisième flamme seule brillant au milieu, dans l'espace resté libre.
    • Restez comme captivé par cette illusion, ressentez-en le goût et le toucher, dans le silence et l'immobilité.
    • Ensuite, fermez les yeux, en voyant la rémanence de la flamme dans la vision intérieure, jusqu'à ce qu'elle s'estompe.

     

    Pour finir

    • ... faites aller et venir le souffle dans la colonne vertébrale, prenez une bonne inspiration et tenez à poumons pleins.
    • À ce moment là il ouvrez les yeux, tendez les bras devant vous, et frottez énergiquement les paumes de mains l'une contre l'autre, de manière à produire un échauffement.
    • Quand la chaleur provoquée par le frottement est à son comble, arrêtez en expirant, et portez les paumes de mains délicatement sur chaque œil, les paupières closes.
    • Laissez aller le souffle, et ressentez l'énergie au niveau des yeux dans la chaleur, la vibration et le repos.
    • Enfin, allongez-vous à plat dos, les paumes de mains le long du corps, tournées vers le haut, fermez les yeux, laissez aller le souffle et observez quelques instants dans l'immobilité et le silence.

     

     

    Accommodation

    Drishti

    Techniques oculaires du Yoga, ce sont des points de fixation du regard.

    Nous pouvons dire que Drishti est un Tratak d'un genre particulier, un mudrâ (4) des yeux consistant en leur focalisation sur un point du corps.

    • À chaque pose, un point du regard est associé : la bonne application des Drishti permet de bien aligner le corps lors de chaque posture.
    • Le respect de ces points de regard permet également le recentrage de l'esprit et, par suite, une meilleure concentration. Ils sont donc particulièrement importants, pour la pratique de Dhârana (concentration) et Dhyâna (méditation)
    • Les problèmes résultant de la tension oculaire concernent les adultes comme les enfants. C'est le mal actuel des "accros" à l'ordinateur, qui peut aussi être dû à l'air pollué environnant. Pratiquez ensemble, en famille, ces quelques mouvements qui tonifient les yeux et combattent la fatigue oculaire.

     

    Tratak assis en "Diamant" avec l’index pointé

     

     

    voir Accommodation

     

     

     .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

     .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

     

    Notes

    (1) Le terme kriya signifie : action, performance, travail, rite... On retrouve également les expressions "Sat-kriya" ou "Sat-karma" pour désigner ces exercices de purification (Shat, sat : 6 ; sat signifie aussi : exister ; caractère de ce qui est essentiel, vrai, beau. Karma : des racines Kar, “action”, et Ma, “mon, ma”, littéralement “mon action”).
    Karma signifie : exécution de..., action (qui se prolonge par des conséquences), opération, cérémonie... Karma est plus connu "philosophiquement" en tant que : destin de..., circonstances résultant d'actes accomplis au cours d'incarnations précédentes (accumulation de mérites et de fautes), rétribution des actes antérieurs, influence efficace... Vaste programme !

    (2) Le Rāja-yoga, yoga "royal", "intégral" ou Aṣṭāṅga yoga ("yoga à huit membres"), est basé sur les Yoga Sūtra de Patañjali.

    (3) Remarque : j'ai vu sur le net pas mal de photos qui montrent des gens dans une salle "faire Tratak" seuls devant une bougie placée entre eux et le mur ; bien qu'en groupe, ils se tournent donc tous le dos pour se retrouver isolés face à "leur" bougie et le mur derrière elle, comme des pénitents dans leur solitude. Vague sentiments de malaise, je n'ai pas trouvé la situation tellement... chaleureuse et préfère l'unique bougie centrale qui se partage entre tous, c'est bien plus convivial ! Et plus économique aussi ;-)

    (4) Pourquoi tantôt "Mudrâ", tantôt "Drishti", pour nommer ces techniques de mouvements oculaires ?
    En yoga, les Mudrâ, d'un terme sanskrit qui signifie "geste", ont tous pour objectif de canaliser ou sceller l’énergie et, par là-même, l’esprit. Ces "gestes" peuvent être ceux des mains (Hasta-mudrâ), du corps (par exemple : le "geste du Yoga" associé à la posture de l'Enfant (sur le ventre), le "grand Geste", associé à la demi-Pince, "Viparitâ-karani" associé à la demi-Chandelle...) mais aussi de la langue (Jiva-mudrâ, Kaki-mudrâ, Kechari-mudrâ...), des yeux : Drishti... etc.
    Nous pouvons ainsi en déduire que le terme "mudrâ" est employé dans un sens général et "drishti" plus particulièrement pour les yeux et le regard ; en d'autres termes, "drishti" fait partie des "mudrâ" et en précise la nature.

     

     

     

    Haut de page

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer