• ☯ Galénistes vs Paracelsiens

    Page créée le 17 mai 2019

    Le choc des deux écoles

    « Les Capulet contre les Montague (Roméo et Juliette)
    Les Jets contre les Sharks (West Side Story)
    Rocky Balboa contre Yvan Drago (Rocky IV, si si, c'est un classique aussi)


    [https://www.youtube.com/watch?v=X58I7JaKk9w]

    Le spectateur a toujours apprécié une bonne petite guéguerre des clans pour se divertir.
    Et dans les années 1600, je peux vous dire que c'était un vrai feu d'artifice.
    Quel était donc ce grand conflit dont je parle ?
    Guerre franco-espagnole ? Guerre de Hollande ?

    Non, beaucoup moins d'armes lourdes, mais tout autant de venin.
    Figurez-vous que deux grandes facultés de médecine se crêpaient le chignon.
    Et pas qu'à moitié.

     

    À ma droite, avec le short rouge, la faculté de médecine de Paris.
    Englués dans des pratiques qui remontent à l'époque de Galien (IIe s., empire romain), ces traditionalistes sont complètement déconnectés des besoins de l'époque.
    On les appelle les Galénistes.

    À ma gauche, avec le short bleu, la faculté de médecine de Montpellier.
    Vous prendrez bien un peu de plomb et d'arsenic avec votre tisane ? Si, ça purge, ça fait du bien ! Telle est leur devise. Ils se disent modernistes, ils se disent révolutionnaires.
    On les appelle les Paracelsiens - Le pauvre Paracelse a dû se retourner 18 fois dans sa tombe.

     

    Les deux facultés s'insultent publiquement dans les journaux parisiens de l'époque.
    Et le grand Paris observe avec beaucoup de satisfaction.
    C'est comme Gnafron matraqué par Guignol.
    ☯ Galénistes vs Paracelsiens
    Rien de tel pour rire un bon coup... vous savez, le comique de gestes.

    Pour mieux vous expliquer ce conflit, laissez-moi faire un parallèle avec une situation que l'on pourrait voir aujourd'hui.
    Je vais faire une grande caricature qui ne rend probablement pas justice à la situation historique.
    Mais ça nous aide à mieux comprendre, et au passage un se marre un peu, hein ?
    Ou on en pleure, je ne sais pas trop.

     

    D'un côté, imaginez-vous un grand expert qui se dit défenseur des traditions sur les plantes.
    Il les conseille tous les jours dans son cabinet.
    Il fait acheter des gélules de poudre qui contient 137 plantes différentes.
    En particulier, une qui pousse sur les abords d'une rivière non répertoriée au sud de la Patagonie.
    C'est la fameuse Arnacus marketum.
    Une autre, la Profitus maximus, aurait été vue sur une pente escarpée du Népal et ne fleurit que le 17 mai des années bissextiles.
    Vous ouvrez la gélule et ça ressemble... à de la farine. D'ailleurs, ça sent la farine aussi. Troublant.
    Mais ça coûte 58 € les 40 gélules, vous m'en prendrez 2 le matin et 2 le soir.
    C'est bon pour quoi ? C'est bon pour tout, ça nettoie, ça purge.

    D'un autre côté, imaginez-vous un grand expert qui se dit moderniste.
    Il est pour l'ajout de statines dans l'eau du robinet (histoire vraie, entre parenthèses).
    L'arme ultime pour éradiquer toutes les maladies cardiovasculaires ! (non ?)
    Il pense que nous devrions tous prendre une chimiothérapie micro-dosée histoire de faire de la prévention contre le cancer. Enfin, micro-dosée, tout dépend de ce que vous entendez par-là hein?
    Faut que ça fasse son effet tout de même. On ne parle pas d'homéopathie *.

     

    Il y a quelques petits effets indésirables au long terme, mais franchement, pas la peine d'en faire tout un fromage.

    Et ces deux personnages vont se taper sur la tête pour voir qui a raison.

     

    Et vous, vous regardez à droite, puis à gauche, et au final, vous allez ramasser une poignée de reine-des-prés.
    Ça sera largement mieux pour vos articulations !

    C'est exactement ce qu'a fait le peuple, celui qui n'avait pas le sou, dans les années 1600.
    Heureusement, car grâce à eux, le savoir populaire sur les plantes est resté en vie ! »

     

    Christophe, d'Althea-Provence, vous raconte tout ça dans ce nouvel épisode de son Histoire des plantes > Histoire des plantes épisode 6 : Galénistes contre Paracelsiens <

    [archive sans la vidéo]

    D'après la Lettre de Christophe Bernard, vendredi 17 mai 2019

     

    ----------

    Notes

    Homéopathie

    * Chronique homéopathique, suivez ce fil

    28 octobre 2014 Médecines douces : des méthodes pas si douces - Psychologies.com - Même l'homéopathie... Si leur philosophie globale est douce, les méthodes, elles, ne le sont pas toujours. D’abord parce que le processus thérapeutique lui-même peut paraître parfois rude. Aiguilles d’acupuncture, réflexologie plantaire ou auriculaire, massages de points douloureux : souvent, pour débloquer des nœuds, refaire circuler l’énergie et remettre le corps en mouvement, le praticien doit appuyer là où ça fait mal. L’accompagnement de l’autoguérison peut aussi entraîner des "crises curatives", avec des symptômes aggravés avant la guérison. C’est le cas des "cures détox" en naturopathie ou du jeûne thérapeutique : eczéma, acné, migraines, douleurs articulaires ou écoulement nasal surviennent parfois lors du nettoyage accéléré des toxines du corps. Une sorte de crise à traverser et dont l’intensité signerait l’efficacité. Même l'homéopathie, la plus douce des médecines douces, particulièrement adaptée aux enfants pour sa parfaite innocuité, a des effets bien tangibles avec une légère aggravation des symptômes avant leur amélioration, ce qui nécessite des pauses thérapeutiques dans les traitements au long cours. « L’importance de ces pauses est souvent méconnue, explique Daniel Scimeca, médecin qui utilise plusieurs de ces approches (homéopathie, sophrologie, acupuncture, phytothérapie) depuis plus de trente ans et auteur, avec Max Tétau, de "Votre santé par les plantes" (Alpen Éditions, 2012). Par exemple, Sulfur, remède de référence contre l’eczéma, pris longtemps et sans pauses, peut entraîner une augmentation des démangeaisons, soit l’inverse de l’effet souhaité. » [https://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Medecines-douces-des-methodes-pas-si-douces] [en cache]

    22 juin 2018 L’homéopathie remise en cause - Femme Actuelle Le MAG - [https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/lhomeopathie-vous-y-croyez-ou-pas-32683] [archive]

    23 janvier 2019 Homéopathie : un grand Professeur change radicalement… d’avis ! - Directe Santé - « L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne » [...] cette maxime amusante devrait faire réfléchir certains adversaires, un brin butés, de l’homéopathie. Le genre de personnes qui n’ont pas hésité à qualifier les 5000 médecins homéopathes de "charlatans", et leurs patients de "couillons" [Le Figaro, lundi 19 mars 2018 « Comment faire face à la montée des fake medecines » ?] [...] le courageux doyen [de la faculté de pharmacie de Lille, le Pr] Cazin a depuis longtemps été remplacé. Et dans le climat anti-homéopathie d’aujourd’hui, les nouvelles autorités de la faculté de médecine de Lille ont annoncé à l’automne dernier qu’elles suspendaient le diplôme universitaire d’homéopathie qui existait depuis 40 ans ! [*] 40 ans pendant lesquels des milliers d’étudiants ont, grâce à l’ouverture d’esprit d’un homme de science, pu plancher sur les principes subtils et non matériels de l’homéopathie, qu’ils ont mis en pratique ensuite en cabinet, exerçant une médecine à l’écoute du patient et de son anamnèse (histoire de vie) [...] Certes, la science aujourd’hui ne comprend pas l’homéopathie. Est-ce une raison pour la juger indigne, pour insulter ses partisans ? Et si au contraire, on acceptait l’idée qu’elle puisse nous "ouvrir des pistes" ? [Voici quelques lignes troublantes du] Dr. Christian Dernelle, un thérapeute de terrain qui se passionne pour le sujet : « On peut conclure que l’effet thérapeutique en homéopathie ne dépend pas des molécules ingérées, puisqu’il n’y en a pas dans les granules. C’est un peu comme si on cherchait à comprendre un film ou le contenu d’un reportage radiophonique en pesant le téléviseur ou le poste radio avant et pendant la transmission. On pourrait conclure de façon "scientifique" que le poids n’a pas changé, et qu’il n’y a eu aucune transmission d’informations ! On pourrait reproduire la même expérimentation en pesant un étudiant avant et après un cours, et en déduire qu’il n’a rien appris puisque son poids n’a pas changé… » [...] « Une étude de l’action thérapeutique des remèdes en homéopathie pourrait se faire de façon scientifique si elle utilisait des instruments permettant de doser des fréquences de faible intensité. On pourrait ainsi mettre en évidence les messages cachés dans chaque remède et dans chaque intention de soigner. Encore faudrait-il que nos autorités de santé aient l’ouverture d’esprit et l’envie suffisante pour s’y atteler. » Ouverture d’esprit qui, une fois de plus, ne signifie pas fracture du crâne… [https://www.directe-sante.com/homeopathie-grand-professeur-change-avis/] [archive]

    [*] La fac de médecine de Lille suspend son diplôme d’homéopathie [archive]

    30 janvier 2019 Homéopathie : le débat hors sujet - Égalité et Réconciliation - Personne ne vous oblige à essayer ni à approuver si cela vous rebute. Restez donc tranquille quand un livre de poche du genre "soignez vos enfants grâce à l’homéopathie" traîne sur la table du salon de vos amis, et tolérez que votre épouse préfère consulter un homéopathe à l’autre bout de la ville. Pourquoi se laisser diviser pour si peu ? Soyons bien conscients qu’il s’agit d’un prétexte pour tester la solidité de la digue. Si elle lâche, tout le monde y perdra. Se battre pour ou contre l’homéopathie est une perte de temps et d’énergie. Bien que sans doute elle compte en ses rangs le même pourcentage d’escrocs et de charlatans que partout ailleurs, l’homéopathie est non toxique et ne coûte quasiment rien à la Sécurité Sociale. La notion de "perte de chance" est une construction. Si vous continuez de penser qu’elle est dangereuse, c’est que le système dogmatique est décidément très fort ! Ce qui est certainement inquiétant en revanche, c’est la restriction des choix thérapeutiques. C’est de laisser la médecine devenir un système dispensateur de soins normatifs, planifiés en haut lieu et dont les médecins seraient les exécutants dociles. Il y a des combats bien plus nécessaires : lutter pour éviter d’être la courroie de transmission de Big Pharma, gavés de propagande, et exécutant sans broncher les bonnes pratiques médicales du moment. [https://www.egaliteetreconciliation.fr/Homeopathie-le-debat-hors-sujet-53664.html] [archive]

    06 mars 2019 Espoir pour l’homéopathie : l’arroseur arrosé - Association Internationale pour la Santé Naturelle - [https://www.association-sante-naturelle.info/espoir-pour-lhomeopathie-larroseur-arrose/] [archive]

    30 mars 2019 L’Académie de médecine réclame le déremboursement de l’homéopathie et la fin de son enseignement - Bien que les académiciens ne nient pas la croyance des Français en l’homéopathie (72 % d’entre eux affirment croire en ses bienfaits selon un sondage  Odoxa ) ou leur fort attachement à ce type de traitement supposé, ils l’expliquent par la "connaissance insuffisante et/ou la sous-estimation de l’effet placebo" [https://dailygeekshow.com/homeopathie-deremboursement-enseignement/] [archive]

    17 mai 2019 La Haute autorité de santé recommande l'arrêt du remboursement des granules homéopathiques - La lettre patriote - Après avoir étudié 1200 médicaments homéopathiques, la Haute autorité de santé estime que ces granules offrent un “service médical rendu insuffisant” [...] 124 médecins avaient relancé le débat l’an dernier [2018] en qualifiant les homéopathes de “charlatans” [https://lalettrepatriote.com/la-haute-autorite-de-sante-recommande-larret-du-remboursement-des-granules-homeopathiques/] [archive]

    Homéopathie : l’avis de déremboursement confirmé par Boiron - Selon Valérie Poinsot, directrice générale de l’entreprise, le déremboursement entraînerait quelque 1300 suppressions d’emplois en France, dont un millier chez Boiron [...] Gérard Collomb [maire de Lyon, alerte] sur « l’ampleur des conséquences d’une telle décision en termes d’emplois pour le territoire de l’agglomération ». Laurent Wauquiez [Les Républicains] a pour sa part indiqué que le déremboursement « serait de nature à priver nombre de nos concitoyens d’une thérapeutique complémentaire essentielle à notre système de soin et fragiliserait irrémédiablement un fleuron international de notre industrie » [http://sante.lefigaro.fr/article/homeopathie-le-deremboursement-se-profile/] [archive]

    18 mai 2019 Un juriste peut-il prendre parti sur l'homéopathie ? - Boulevard Voltaire - ... pendant des lustres, le cheval de bataille des médecins vengeurs était, en gros, "L’homéopathie, ça ne marche pas parce qu’on ne sait pas comment ça marche". Je force à peine le trait : en réalité, ce que disaient – et disent encore beaucoup – les médecins, c’est que les très grandes dilutions d’une molécule active (ce qui est le cas des produits homéopathiques) font que son principe initial n’est plus mesurable dans un granule. Soit. Mais a-t-on fait des études épidémiologiques et statistiques pour démontrer ou infirmer le dépassement de l’effet placebo ? Quand bien même il n’y aurait que l’effet placebo (environ 25%), faut-il en priver les souffrants au nom d’un intégrisme scientifique ? Je propose que l’on fasse un essai sur les 124 médecins signataires de la tribune publiée en mars 2018 et sur les membres des académies de médecine et de pharmacie. On leur ferait une injection de venin de vive dans la plante du pied ; puis on en laisserait un tiers dans leurs affres, un tiers absorberaient un placebo, le dernier tiers ayant droit à l’homéopathie… [https://www.bvoltaire.fr/un-juriste-peut-il-prendre-parti-sur-lhomeopathie/] [archive]

    25 mai 2019 Placebo versus nocebo, ou mort programmée de l’homéopathie - Boulevard Voltaire - François Guizot, ministre de l’Intérieur en 1830, interrogé sur une éventuelle interdiction de l’homéopathie (le ministre de la Santé n’était pas encore inventé), répondait : « Je n’ai pas à intervenir, car si elle n’est pas efficace, elle mourra d’elle-même, et si elle l’est, je n’ai aucune raison de l’empêcher d’exister. » Quelle sagesse ! Elle a survécu presque deux siècles aux changements de gouvernements successifs, et qui chaque fois voulaient la dérembourser. Elle ne survivra peut-être pas à cette actuelle armée de décideurs progressistes, favorisant les actionnaires des lobbies médicaux plutôt que de favoriser la santé des populations qui les ont portés au pouvoir. Après les lunettes et les prothèses, les granules… [https://www.bvoltaire.fr/placebo-versus-nocebo-ou-mort-programmee-de-lhomeopathie/] [archive]

    28 mai 2019 Après une expérience inédite, il change d'avis sur l'homéopathie - Santé Nature Innovation - Le remboursement ne fait pas de différence (mais c’est une question de justice) Ce qui les rend fous et agressifs, au point de multiplier les "tribunes" haineuses dans les journaux, ce n’est pas qu’on nous rembourse – au taux réduit de 30%, rappelons-le – le prix de tubes de granules qui excèdent rarement les 2 euros !! Pour être remboursés, encore faut-il qu’ils soient prescrits par un médecin. Or une consultation par un médecin homéopathe varie de 30 à 55 euros, pour la bonne raison que cela dure beaucoup (beaucoup) plus longtemps qu’une simple consultation conventionnelle à 25 euros. Le remboursement de la consultation ne s’appliquant que sur les fameux 25 euros, le reste du prix est intégralement à la charge du patient. Ce ne sont donc pas les quelques centimes de remboursement sur les granules qui feront une différence, même si c’est une question de justice vis-à-vis de personnes qui font économiser des sommes importantes à la Sécurité sociale... [https://www.santenatureinnovation.com/homeopathie/] [archive]

    28 mai 2019 "Je ne suis pas inquiet, l’homéopathie survivra" Albert-Claude Quemoun - Alternative Santé - Pharmacien et ancien directeur de laboratoire, président de l'Institut homéopathique scientifique (IHS) et auteur de nombreux livres de référence, Albert-Claude Quemoun a passé sa vie à soutenir et promouvoir l’homéopathie. Il revient sur la polémique actuelle concernant cette médecine, dont la recherche finira, selon lui, par démontrer toute l’efficacité... [https://www.alternativesante.fr/homeopathie/homeopathie-je-ne-suis-pas-inquiet-l-homeopathie-survivra-interview-d-albert-claude-quemoun] [en cache]

     

    ----------

    Quelques liens de Yantra

     

     

     

    haut de page