• Info Bathynome des fonds abyssaux

    Page créée le 20 janvier 2022

    Bathynome Bathynomus giganteus des fonds abyssaux

    Cet animal est célèbre, car c'est l'un des premiers animaux que l'on ait capturé aussi profondément : autrefois, on pensait qu'aucun être ne pouvait vivre dans les abysses.

    Bthynome géant (Bathynomus Giganteu Collection

    Avec une taille de 35 centimètres en moyenne (pour une masse de 1,4 kg), pouvant atteindre les 50 (pour 1,7 kg), le bathynome géant (nom scientifique Bathynomus giganteus) est un gros crustacé, le plus grand des isopodes. Il représente un cas de gigantisme abyssal.

    Le bathynome géant est commun dans tout le golfe du Mexique, des Antilles à l'embouchure de l'Amazone, et en moins grand nombre dans le golfe du Bengale, la mer Rouge et l'océan Indien. On suppose qu'il a une préférence pour les sols boueux ou argileux. Sa répartition pélagique s'étend entre -170 et -2140 m, c’est-à-dire du bas de la zone épipélagique jusqu'au milieu de la zone bathypélagique, dans des eaux où la température se situe entre 4 et 9 °C.

    Son corps, de couleur brun à gris-violacé, est de forme oblongue. Sa cuticule, qui fait office d'exosquelette, est composée de 14 segments articulés, tête et telson compris, disposant chacun d'une paire de pattes. Le large telson (partie terminale postérieure du corps des arthropodes correspondant à la fin de la queue) est arrondi et équipé de 12 à 14 pointes terminales, tandis que les segments thoraciques sont équipés de pleures latéraux plus clairs. La tête est surmontée de deux paires d'antennes et ses mâchoires sont équipées de quatre paires de mandibules.

    Il possède deux larges yeux composés triangulaires de 18 mm, espacés d'environ 25 mm, chacun étant composé d'environ 3 500 ommatidies (chacune des unités optiques élémentaires formant l'œil composé des arthropodes) dont la répartition sur la rétine n'est pas uniforme. La cornée est plate extérieurement et convexe intérieurement. Le cristallin est un cône biconvexe. La rétine est tapissée de cellules réflectives, lui permettant de voir dans l'obscurité.

    Le bathynome géant est carnivore et principalement un important charognard de la zone benthique *. Il erre sur les fonds marins à la recherche de cadavres de poissons, de baleines ou de calmars. Il lui arrive d'attaquer des poissons qui passent à sa portée, et il n'hésite pas également à se nourrir d'échinodermes (animaux marins comme l'oursin), d'holothuries, d'éponges, de crevettes, de copépodes, de nématodes (vers ronds, Nematoda, parfois appelés "némathelminthes"), de radiolaires ou d'autres benthos, qui font partie de son régime alimentaire.

    -----

    * L'adjectif "benthique" dérive de benthos et s'emploie pour préciser qu'une espèce vit dans la zone de fond marin, soit à proximité du fond (organismes vagiles), soit directement sur le substratum (épibenthique), soit même dans celui-là (endobenthique), cette espèce pouvant être sessile (fixée) ou vagile (mobile). (Wikipédia)

    La zone benthique est la région écologique au niveau le plus bas d'un plan d'eau tel qu'un océan, un lac ou un ruisseau, y compris la surface des sédiments et certaines couches souterraines. Les organismes vivant dans cette zone sont appelés benthos et comprennent des micro-organismes (par exemple, des bactéries et des champignons ) ainsi que des invertébrés plus gros, tels que des crustacés et des polychètes. Les organismes ici vivent généralement en étroite relation avec le substrat et beaucoup sont fixés en permanence au fond. La couche limite benthique, qui comprend la couche inférieure de l'eau et la couche supérieure de sédiments directement influencée par l'eau sus-jacente, fait partie intégrante de la zone benthique, car elle influence grandement l'activité biologique qui s'y déroule. Des exemples de couches de sol de contact comprennent les fonds de sable , les affleurements rocheux, le corail et la boue de baie.

    Voir aussi Aquaportail

    La nourriture n'étant pas toujours abondante dans les profondeurs, Le bathynome est capable de longues périodes de jeûne forcé, dont certaines ont été mesurées à plus de cinq ans en aquarium. Ce qui ne l'empêche pas d'être doté d'un féroce appétit, et lorsque l'occasion se présente de dévorer jusqu'à se remplir le ventre au point de compromettre ses capacités locomotrices, voire d'expulser les œufs de la poche ventrale dans le cas des femelles. Des pêcheurs ont rapporté que lorsqu'il est pris dans les filets de pêche, il a tendance à dévorer goulûment les poissons autour de lui, et à s'empiffrer tellement qu'il a ensuite peine à se tenir debout sur ses pattes.

    Une source Vikidia

    Voir aussi Cuisine des Outre-mer

    Lien externe Bathynomus giganteus (Doris)

     

     

     

    haut de page