• Info Carence en Fe

    Page créée fin janvier 2022

    Les carences en fer

    Teneur en FER aliments

    Vous vous sentez fatigué et le moindre effort vous épuise, vous êtes anxieux, avez des maux de tête, des infections en cascade... Ces états ne sont pas seulement le résultat d'une vie stressante ou le manque de sommeil. C'est peut-être le signe d'une carence en fer, pouvant aller jusqu'à l'anémie.

     

    Causes d'une carence en fer

    La carence en fer peut être causée par divers facteurs et peut survenir à tout âge. Voici quelques-unes des causes les plus courantes pouvant nous mettre en danger : - Un apport insuffisant en fer dû à un régime alimentaire qui ne répond pas aux besoins nutritionnels quotidiens. - Une maladie inflammatoire de l'intestin (MII) ou maladie cœliaque - Besoins accrus en fer pendant la grossesse - Pertes de sang dues à des règles abondantes ou à des hémorragies internes.

    La carence en fer se produit lorsque votre organisme ne dispose pas d'une quantité suffisante du minéral qu'est le fer. Notre organisme a besoin de fer pour fabriquer de l'hémoglobine, une protéine contenue dans les globules rouges. Ces globules ont un rôle important, car ils permettent de transporter l'oxygène dans les vaisseaux sanguins. Mais si votre corps n'a pas assez d'hémoglobine, vos tissus et muscles ne reçoivent pas assez d'oxygène. Cela peut conduire à un état appelé anémie.

     

    Symptômes d'une carence en fer

    Bien qu'il existe différents types d'anémie, l'anémie ferriprive est le type le plus courant dans le monde. Malgré cela, savoir identifier ce trouble n'est pas toujours simple.

    Voir Le fer : en manquez-vous ? (Diète sportive PDF pp 33-36)

    Carences fer 9 signes

    Une fatigue inhabituelle

    Se sentir très fatigué est l'un des symptômes les plus courants de l'anémie ferriprive. Cette fatigue survient lorsque votre organisme n'a pas le fer dont il a besoin pour fabriquer la fameuse hémoglobine. Or, moins d'hémoglobine = moins d'oxygène. Les tissus et les muscles sont alors privés d'énergie. Notre cœur doit également travailler plus fort pour transporter plus de sang riche en oxygène dans le corps. Résultat, un état de fatigue inhabituel s'empare de nous puisque nous sommes moins alimentés en énergie !

    Le problème est qu'il est difficile de diagnostiquer une carence en fer sur la base de ce seul symptôme. La fatigue étant souvent considérée comme faisant partie d'une vie moderne et active... On pense que c'est "normal" et que ça va passer. Néanmoins, la fatigue liée à une carence en fer peut aller de pair avec d'autres faiblesses. Ça peut rendre irritable, donner des migraines ou des difficultés de concentration. L'accumulation de ces facteurs détermine souvent que nous sommes en carence de fer.

    Une peau plus pâle que d'habitude

    ... est un signe courant du manque de fer. C'est d'ailleurs souvent l'une des premières choses que les médecins recherchent comme signe de carence en fer. Une étude dit, en synthèse, que l'hémoglobine contenue dans les globules rouges donne au sang sa couleur rouge. Mais lorsque l'on est anémié, le niveau d'hémoglobine est plus faible. Le sang étant moins rouge, la peau peut perdre une partie de sa couleur ou de sa chaleur. Mais ce signe ne suffit souvent pas à en conclure que l'on souffre d'une carence en fer.

    Pour renforcer le diagnostic, faites ce petit test : La pâleur liée à une anémie s'accompagne aussi d'une coloration pâle de l'intérieur des paupières inférieures.

    Tirez une paupière vers le bas en vous regardant dans un miroir. Si la couche intérieure est d'un rouge éclatant, pas de problème.

    Si par contre elle est d'un rose ou d'un jaune très pâle, vous souffrez peut-être d'une carence en fer.

    Chez les personnes à la peau plus foncée, la paupière peut être la seule zone où ce problème est perceptible. Une étude révèle que la pâleur peut apparaître sur tout le corps ou se limiter à une zone. Ce peut être seulement le visage, les gencives, l'intérieur des lèvres ou les ongles.

    Un essoufflement

    L'hémoglobine permet à vos globules rouges de transporter l'oxygène dans notre corps. Lorsque le taux d'hémoglobine est faible en cas de carence en fer, le taux d'oxygène est également faible. Cela signifie que vos muscles ne reçoivent pas assez d'oxygène pour effectuer des activités normales, même la marche. Le rythme respiratoire s'accélère car notre corps tente d'obtenir plus d'oxygène.

    C'est pourquoi l'essoufflement est un symptôme courant chez les personnes anémiées. Une étude souligne une chose importante : Si vous êtes essoufflé alors que n'aviez auparavant aucun problème à monter des escaliers ou faire de la marche... c'est qu'une carence en fer peut être en cause.

    Voir

    Essoufflement, points de côté, etc. (Respirations antidotes)

    Marches 1. À pied

    Des maux de tête

    La carence en fer peut provoquer des maux de tête, en particulier chez les femmes qui ont leurs règles (d'après une étude mais ce n'est pas encore définitivement établi). Les chercheurs pensent que plusieurs facteurs entrent en jeu. Sans trop entrer dans les détails scientifiques, il s'agirait principalement d'un problème lié à la dopamine et au niveau d'œstrogène. En tout cas, des maux de tête fréquents et récurrents peuvent être un symptôme de carence en fer. Ils sont aussi souvent associés au fait d'avoir les yeux fatigués.

    Voir

    Maux de tête soulagés naturellement

    Palming

    Les palpitations cardiaques

    ... sont un autre symptôme de l'anémie ferriprive. En cas de carence en fer, les faibles taux d'hémoglobine obligent le cœur à fournir un effort supplémentaire pour transporter l'oxygène. Cela peut entraîner des battements cardiaques irréguliers ou la sensation que votre cœur bat anormalement vite. La carence en fer peut donc aggraver les conditions qui affectent votre cœur. On parle alors d'insuffisance cardiaque et de maladies coronariennes.

    Voir Arythmie cardiaque

    Les peau et cheveux secs et abîmés

    Peau et cheveux secs

    La carence en fer peut impacter la peau et les cheveux en les rendant secs et abîmés. C'est toujours le même problème. Si le taux d'hémoglobines est bas dans le sang, il n'oxygène plus les cellules. Et lorsque la peau et les cheveux sont privés d'oxygène, ils deviennent secs et faibles.

    Cette carence en fer peut également entraîner la chute des cheveux (certaines recherches suggèrent même qu'elle pourrait en être la cause !). Il est tout à fait normal que certains cheveux tombent lors du lavage et du brossage quotidiens. Mais si vous perdez des touffes en grandes quantités, cela peut être lié à une carence en fer.

    Voir Cheveux en santé

    Des jambes sans repos

    Selon une étude, la carence en fer joue un rôle dans le trouble de la maladie des jambes sans repos. Pour rappel, cette affection se traduit par une forte envie de bouger les jambes alors qu'elles sont au repos. Elle peut également provoquer des sensations désagréables de démangeaison dans les pieds et les jambes. Ce trouble est généralement très présent la nuit, ce qui signifie que vous pouvez avoir du mal à dormir. Les causes du syndrome des jambes sans repos ne sont pas encore totalement comprises. Mais les personnes souffrant d'anémie ferriprive sont 6 fois plus susceptibles de souffrir de ce syndrome.

    Les ongles en forme de cuillère

    ... constituent un symptôme un peu moins courant de carence en fer. Cette affection est appelée koïlonychie. Elle se caractérise par la fragilité des ongles qui s'écaillent et se fissurent facilement. Ces ongles cassants prennent une forme dite "en cuillère". En gros, le milieu de l'ongle s'enfonce et les bords se relèvent pour donner un aspect arrondi, comme une cuillère. Il s'agit toutefois d'un effet secondaire rare. Ce trouble ne se produit que chez 5% des personnes atteintes d'une carence en fer. Il n'est généralement observé que dans les cas graves. Les ongles cassants ou en forme de cuillère indiquent donc une anémie ferriprive assez sévère.

    Voir 0ngles bizarresstriés - fissurés

    D'autres signes de l'anémie ferriprive

    Plusieurs autres indicateurs signalent que votre taux de fer est peut-être bas. Ils sont généralement moins fréquents et peuvent être liés à de nombreuses autres affections :

    Envies étranges : Une envie de manger des aliments étranges ou des produits non alimentaires est appelée "pica". Il s'agit généralement d'envies de manger de la glace, de l'argile, de la terre, de la craie ou du papier ! Cela peut être un signe de carence en fer. Selon une étude, cette sensation survient beaucoup pendant la grossesse.

    Sentiments de dépression : L'anémie ferriprive peut être associée à la dépression chez les adultes. Les femmes enceintes souffrant de carence en fer peuvent également présenter des risques plus élevé de dépression.

    Voir

    La dépression à l'approche de Noël

    Préparez votre accouchement

    Mains et pieds froids : La carence en fer se traduit par une diminution de l'apport d'oxygène aux mains et aux pieds. Certaines personnes peuvent ressentir le froid plus facilement ou avoir les mains et les pieds toujours froids.

    Voir Mains et pieds froids

    Infections plus fréquentes : Le fer étant nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire, une carence en fer peut augmenter le risque d'infections. Le rôle de l'anémie ferriprive dans la furonculose récidivante a été démontré, tous les patients étaient indemnes de récidive dans les six mois suivant la résolution de la carence en fer.

    Voir

    Stimuler le système immunitaire (Votre Yoga)

    Perte d'appétit : La carence en fer est associée à un manque d'appétit dû à des modifications de l'hormone de la faim, la ghréline.

    Les signes chez l'enfant

    La carence en fer est la carence nutritionnelle la plus répandue chez les bébés et les adolescents dans le monde. Une étude nous dit que les signes les plus courants de l'anémie chez l'enfant et le nourrisson sont les suivants : La fatigue, la faiblesse, la pâleur, l'irritabilité, les étourdissements.

    En cas d'anémie chronique, d'autres signes peuvent aussi apparaître : La sécheresse de la bouche, l'inflammation des lèvres, la chute des cheveux et la glossite atrophique. C'est une affection qui donne à la langue un aspect lisse et brillant.

    Enfin, dans les cas les plus graves, on observe les symptômes neurologiques suivants : Des troubles déficitaires de l'attention avec hyperactivité (TDAH) ou le syndrome des jambes sans repos.

    Les signes chez les personnes âgées

    L'anémie est également très fréquente chez les personnes âgées. Les principaux symptômes chez les séniors sont : Fatigue, pâleur, essoufflement, douleur thoracique, œdème, rétention d'eau. À la différence des personnes plus jeunes, nos séniors peuvent cumuler, en plus de l'anémie ferriprive, d'autres maladies. Par exemple ulcères de l'estomac et de l'intestin, cancer de l'intestin, maladies rénales chroniques.

    Voir Jambes lourdes

     

    Carence en fer... autant s'en prémunir en faisant le plein de fer

    Les signes évoqués plus haut ne trompent généralement pas. Si vous pensez avoir une carence en fer, parlez-en en premier lieu à votre médecin. Il demande généralement à faire un bilan sanguin pour établir un diagnostic. Si la carence en fer est confirmée, le traitement est généralement facile. Pas besoin d'hospitalisation si le cas est sans gravité. Les médecins recommandent ordinairement d'augmenter votre apport en fer par le biais de l'alimentation ou de compléments alimentaires. L'objectif principal du traitement est de rétablir le taux d'hémoglobine et de reconstituer les réserves de fer de votre organisme.

    Les aliments riches en fer

    Il existe deux formes alimentaires principales de fer : le fer hémique (ou héminique) et le fer non hémique.

    Les végétaux et les aliments enrichis en fer contiennent uniquement du fer non hémique.

    Le fer hémique est absorbé plus facilement par l’organisme.

    Les aliments d'origine animale contiennent les deux formes. L'organisme absorbe 15 à 35 % du fer hémique, pour seulement 2 à 20 % du fer non hémique.

    Il est bon d'inclure les deux formes de fer dans votre alimentation afin de garantir une alimentation variée, et ceci vaut aussi pour les végétariens et autres "végan".

    Des aliments riches en fer : - Viande rouge (bœuf), porc, abats, boudin noir, volaille - Légumes à feuilles sombres (épinards, chou frisé) - Fruits secs (raisins secs, abricots) - Pois, haricots et autres légumineuses1 - Fruits de mer2 - Aliments enrichis en fer (céréales pour petit-déjeuner, graines et noix) - etc.

    Notes

    1. Voir haricots blancs et lentilles

    2. Voir huîtresmoules - palourdes

    Liens externes

    - Aliment riche en fer - liste de 10 aliments riches en fer (Ooreka) [archive]

    - Les besoins quotidiens en fer 10 aliments riches en fer (Passeport-Santé)

    Voir aussi Vitamine C et FER (Persil)

    Vous pouvez aussi faire appel aux compléments alimentaires. Mais attention. Prenez ces suppléments de fer uniquement si votre médecin vous le recommande. Car la prise de ces compléments alimentaires peut entraîner des effets secondaires : Maux ou brûlures d'estomac, constipation ou diarrhée, nausées ou vomissements, selles noires. Si vous ressentez ces effets secondaires, ne prenez aucun risque et parlez-en à votre médecin.

    Pour que le complémentaire alimentaire soit vraiment efficace, évitez quelques mauvaises pratiques. N'en prenez pas en même temps que des médicaments ou des aliments qui contiennent du calcium (lait...). Le calcium peut en effet limiter l'absorption du fer. À l'inverse, associer le fer à la vitamine C peut améliorer son absorption.

    La vitamine C participe notamment au système immunitaire et facilite l’absorption du fer dans l’alimentation (intéressant si vous avez tendance à l’anémie). Elle est nécessaire pour la synthèse du collagène dans le corps. Le collagène est la principale protéine de structure dans le corps nécessaire pour maintenir l’intégrité des vaisseaux sanguins, de la peau, des organes et des os.

    Vu dans Scores en vitamine C de fruits & légumes

    Les aliments riches en vitamine C sont par exemple : Poivrons, oranges, pamplemousses, kiwis, brocolis, choux de Bruxelles, fraises...

    Les feuilles du persil, la mangue et le melon (bon laxatif, attention pour ceux qui ont les intestins sensibles !) sont riches en vitamine C, qui favorise l'absorption du fer, lequel entre dans la composition de nombreuses réactions enzymatiques nécessaires à la respiration des cellules, favorisant ainsi le bon fonctionnement et la vitalité des organes du corps.

    Il est également conseillé d'éviter ou de limiter les aliments riches en fibres. Les boissons riches en polyphénols, comme le café et le thé, peuvent interférer votre absorption de fer.

     

    ____________________

    Documentation

    Source Comment-économiser

    Voir 

    Diète sportive (PDF)

    Diète sportive Table des matières

    Tension artérielle basse

     

    Les Vitamines B

    B4 adénine synergie avec groupe B (B3 B8, effets anti-alcoolique, anti-pellagre), fer, cuivre...

    B7 méso-inositol synergie avec cuivre et fer

    B9 acide folique synergie avec groupe B dont B5, fer et cuivre (oligo-éléments, trouble de la formule sanguine)

    C’est l’une des deux vitamines anti-anémiques, l’autre étant la B12. Elle a une action spécifique sur la régénération et la maturation des globules rouges, jouant ainsi un rôle essentiel dans l’équilibre de la formule sanguine à titre préventif (ou curatif) de l’anémie. Lors de son assimilation, elle se convertit en acide tétrahydrofolique (THFA) qui est l’agent actif de la synthèse des hématies au sein de la moelle osseuse. A une condition toutefois, la présence nécessaire d’un cofacteur, la vitamine B12. Ces deux vitamines (B9 et B12) sont donc indissociables quant à leur fonction. (NutriLife)

    B12 [cyano]cobalamine Fonctionnement du système nerveux, synthèse des protéines, des ADN-ARN, production des globules rouges et transport d’oxygène, métabolisme du fer... B12 a besoin de l'ensemble du groupe B dont B9, fer et cuivre (synergie avec B9 B12, régénération globules rouges), B1 et B6 (propriétés neurologiques)

    C’est l’une des deux vitamines anti-anémiques, l’autre étant la B9. Elle a la particularité de renfermer une proportion importante (jusqu’à 4%) d’un précieux oligo-élément, le cobalt, dont l’action au niveau de la moelle osseuse contribue à la régénération constante des globules rouges pour maintenir en permanence l’équilibre de la for-mule sanguine. Le cobalt est vasodilatateur, hypotenseur, antispasmodique et hypoglycémiant, agissant principalement au niveau du sang, du foie, du pancréas, du système nerveux et du cerveau. Elle participe à l’assimilation du fer dans l’organisme, et en conséquence à la formation de l’hémoglobine sanguine, autre raison de justifier son surnom de vitamine anti-anémique. (NutriLife)

     

     

     

    haut de page