• Info Crampes / Points de côté

    Page sur le thème CRAMPES mise à jour en avril 2018

    « Les crampes » suivi de « Le point sur le point de côté »

    Les crampes

    Info Crampes / Points de côté

    Traitement et prévention des crampes

    Excepté les cas où une pathologie est responsable des crampes, il n'existe pas de remède miracle pour stopper les crampes, qui disparaissent d'elles-mêmes assez vite.

    Le repos physique temporaire, en stoppant l'effort, et les étirements musculaires en sens inverse de la contraction involontaire, éventuellement associés à un massage du muscle, restent les meilleures manières d'apaiser ces contractions intempestives.

    Enfin, il est possible de prévenir les risques de crampe grâce à un échauffement physique adapté à l'effort, une hydratation régulière avant et pendant l’effort, et une alimentation riche en sel, magnésium, potassium et vitamine B6.

    Hydratation

    Mr Plantes 29/01/2016

    Il est très important de garder votre corps hydraté, en particulier une bonne hydratation avec de l’eau : minérale ou avec du citron pressé, les meilleures solutions.
    Des boissons saines comme le thé vert, jus de betterave ou le jus d'orange (en raison de son apport en potassium) peuvent également vous éviter bien des problèmes.

    Ce conseil est encore plus valable pour les sportifs qui souffrent de crampes.
    Vous veillerez à éviter les boissons gazeuses sucrées, ainsi que le café.

    Les aliments utiles pour réduire spasmes et crampes

    Mr Plantes 29/01/2016

    Dans votre régime quotidien vous ne devez jamais manquer d’un apport équilibré en magnésium, en potassium et en calcium.
    Parmi les aliments recommandés pour prévenir les crampes, nous retrouvons les bananes, les légumes verts et les œufs.
    D’autres aliments utiles comme les lentilles ou les pois chiches ainsi que le germe de blé, sont recommandés.
    Parmi les légumes verts, les bienfaits du brocoli, des épinards, de la roquette ou du chou. 

    Compléments alimentaires

    Les oligo-éléments, notamment du magnésium associé à de la vitamine B6 et du potassium.
    En ce qui concerne les crampes nocturnes, elles sont souvent dues à des niveaux faibles en magnésium et en calcium.
    De même, pour résoudre les crampes pendant la grossesse, un apport adéquat de calcium et de magnésium est fort utile.

    Quelques tisanes

    Mr Plantes 29/01/2016

    Le romarin

    Parmi les plantes médicinales que nous retrouvons dans pratiquement toutes les cuisines, le romarin.
    En phytothérapie le romarin est considéré comme un remède naturel pour prévenir les crampes musculaires, mais également pour prévenir les douleurs articulaires et améliorer la digestion.
    Un conseil : ayez toujours du romarin à portée de main !

    La passiflore

    Cette plante est considérée comme un remède *miracle* pour apaiser les crampes et les spasmes musculaires.
    Dotée de propriétés relaxantes sur les muscles, la passiflore vous aide également à mieux dormir et à contrôler la pression artérielle.

    Tisane contre les crampes (cure)

    Mr Plantes 29/01/2016

    • Faites préparer par votre herboristerie habituelle le mélange ci-dessus (sauf gingembre et curcuma)
    • Versez ce mélange sur 1 l d’eau frémissante.
    • Laissez infuser pendant 15 minutes et passez ce mélange au chinois.
    • Prenez la tisane en cure de 10 jours, pendant 2 ou 3 mois.
    • Buvez chaque jour trois ou quatre tasses de tisane.

     

    Approches complémentaires

     

    Homéopathie

    Contre la majeure partie des douleurs musculaires, l'homéopathie est très efficace.

    Prenez 3 granules en 9 CH, trois fois par jour, de Magnesia phosphorica et de Cuprum metallicum (qui convient également pour lutter contre les crampes d’estomac).

    • Il est également possible de prendre, à la même posologie, Ruta graveolens.
    • Si les crampes sont particulièrement douloureuses, prenez Arnica montana.
    • En cas de crampes nocturnes, prenez Aesculus composé à l’apparition de celle-ci.
    • Pour lutter contre les crampes des doigts, optez pour Argentum nitricum et Magnesia phosphorica en 7 CH.

     

    Aromathérapie

    Certaines huiles essentielles se révèlent efficaces pour lutter contre les crampes, notamment les huiles essentielles de :

    Vous pouvez également préparer un mélange contenant une goutte d'HE

    Attention : les HE sont contre-indiquées chez les femmes enceintes

     

    Autres remèdes naturels en usage externe

    D’autres remèdes naturels sont réputés pour agir contre les crampes.

    • Le Baume du Tigre
    • des massages aux huiles végétales
    • des bains chauds

    Huile naturelle avec poivre de Cayenne, curcuma et huile de coco

    Mr Plantes 29/01/2016

    Ce remède naturel est très intéressant pour lutter contre les crampes. Pour sa fabrication,

    • faites fondre l’huile de noix de coco dans un bain-marie (ne doit pas dépasser 55°)
    • Ajoutez quand le mélange est fondu une pincée de poivre de Cayenne
    • et 2 pincées de curcuma.
    • Laissez refroidir, conservez ce remède dans une bouteille de verre.
    • Utilisez l’huile par massage dans les moments où les crampes apparaissent ou en prévention.

    La mauve

    Mr Plantes 29/01/2016

    Une décoction de mauve peut être particulièrement appréciée pour traiter les crampes musculaires.

    • Dans votre herboristerie, achetez des feuilles de mauve
    • ou récoltez une bonne poignée de feuilles fraîches, si vous avez la chance d'avoir un jardin, avec de la mauve dedans...
    • Laissez mijoter les feuilles de mauve dans une casserole remplie d'eau pendant quelques minutes puis laisser refroidir.
    • Trempez une compresse dans la décoction et l’appliquer sur la zone douloureuse.

    La camomille

    Une tisane de camomille, boisson relaxante par excellence, peut être utile pour soulager et prévenir les crampes musculaires...

    • ... mais il est également possible de l’utiliser en cataplasme ou en massage sur les zones sensibles.

    ____________________

    Sources

    Voir les FP

    Voir aussi

     

    Le point sur le point de côté

    Info Crampes / Points de côté

    http://entrainement-sportif.fr/point-de-cote.htm

    Tous les sportifs connaissent cette douleur qui apparaît parfois à l'effort entre le thorax et l'abdomen. Elle peut se révéler tellement incapacitante qu'il faut carrément arrêter l'exercice.

    Le point de côté porte bien son nom. Il s'agit d'un point douloureux sur le côté du corps, le plus souvent à droite, qui survient généralement à l'effort chez des personnes sédentaires, mais touche aussi les enfants au cours de gymnastique ou même parfois des sportifs accomplis.

    Des origines incertaines

    Il faut dire que l'on ne connaît pas non plus d'explication tout à fait satisfaisante au point de côté. Ou plutôt, on en connaît plusieurs :

    • crampe du diaphragme (due à un défaut d'oxygénation lors de l'exercice physique) et/ou des muscles intercostaux,
    • douleur liée à la traction exercée, pendant l'exercice physique, par les organes abdominaux (foie, estomac, rate) sur les ligaments qui les lient au diaphragme,
    • surcharge sanguine au niveau du foie (à droite) ou de la rate (à gauche),
    • fermentation des gaz dans le tube digestif (voir Gaz, spasmes...), etc.
    • Le terrain peut également jouer un rôle.

     

    Chez les bons coureurs, on constate que le point de côté apparaît souvent en cas de fortes déclivités.

    D'autres spécialistes de la physiologie de l'effort penchent plutôt pour une irritation de la plèvre (l'enveloppe des poumons) généralement liée à un repas trop copieux ou trop proche de l'effort.

    À moins qu'il ne s'agisse d'une mauvaise adaptation du cœur, ce qui justifierait que le point de côté soit plus fréquent chez les athlètes débutants et chez les enfants.

    Voir aussi Wikipédia : Causes

    La confusion des points

    Le point de côté est toujours ressenti durant l'effort et est souvent sans gravité. Seul véritable risque, il est essentiel de savoir distinguer un point de côté de la douleur intercostale ou ventrale évocatrice d'une urgence médicale comme l'appendicite, la péritonite, une hernie hiatale, un pneumothorax, une embolie vasculaire voire l'infarctus du myocarde.

    Soyez attentif aux douleurs de type point de côté, surtout si elles apparaissent au repos ou à l'entame d'un effort léger comme de monter les escaliers par exemple.

    Même chose lorsque la douleur s'accompagne de nausées, de vertiges, d'une pâleur excessive ou, bien sûr, de fièvre.

    Un véritable point de côté s'atténue lorsque l'on respire profondément.

    Méfiance donc si la douleur persiste ou s'intensifie en cas d'inspiration profonde.

    N'hésitez pas à consulter pour toute douleur qui voyagerait dans le thorax ou pour toute autre sensation inhabituelle. Ce n'est peut-être pas grand-chose, une petite névralgie intercostale par exemple, mais il vaut mieux en avoir le cœur net !

    Comment éviter le point de côté

    Le point de côté est le point faible de nombreux coureurs : il peut se faire ressentir lorsque l'on respire mal, notamment lors d'une course.Voici une astuce pour l'éviter :

    • Contrôlez votre respiration lors d'un exercice physique, en inspirant et expirant régulièrement ; par exemple, lors d'une course, inspirez durant 2 pas, expirez durant 2 pas, ainsi de suite.

    Ceci évite non seulement les points de côté, mais aussi les crampes, essoufflements, etc.*

    ____________________

    * Voir aussi

    Vous êtes essoufflé

    Essoufflement, points de côté, etc.

    Comment faire passer le point de côté

    Si la précaution ci-dessus n'a pas été efficace...

    • Respirez plus lentement en gonflant le thorax et en relâchant le bas-ventre le plus possible. De cette façon, le point de côté passe au bout de 2-3 minutes.
    • Beaucoup plus rapide :
      • penchez-vous en avant en soufflant tout l'air de ses poumons en appuyant avec les poings sur la zone douloureuse ;
      • ou étirez-vous latéralement du côté opposé.
    • Autosuggestion :
      • la technique suivante est employée dans plusieurs établissements scolaires par les enseignants sportifs auprès des enfants : dès le début d'une course de fond, placez un caillou dans l'une de vos mains ;
      • un petit truc similaire, connu des coureurs, consiste à serrer fermement les pouces dans les mains.

    Parfois, cela marche. Pourquoi ? Personne ne le sait ! La pensée que le caillou ou le pouce évite le point de côté, l'évite effectivement, il s'agit donc bien d'un placebo (autosuggestion)...

    ____________________

    Sources

     

    ____________________

    Documentation

    Yantra

    Liens externes

    Fiches pratiques

     

     

     

    haut de page