• Info Douleurs musculaires

    Page créée en mars 2018, révisée en janvier 2019

    Douleur aux muscles

    http://ekladata.com/KhdZI0At510NRYxW1WBJlhDaVh4/muscles-planche-anatomique.jpg

    Planche anatomique du bodybuildeur (Muscle & Fitness)

    Sommaire

    Généralités

    Fatigue musculaire

    Courbatures

    Crampes

    Points de côté

    Contractures

    Torticolis

    Élongation

    Entorse

    Déchirure

    Claquage

    Lumbago

    Tendinite

    Syndrome du canal carpien

    Algies diverses

    Documentation

     

    Cette page est conçue comme un pense-bête récapitulatif des douleurs musculaires auxquels sportifs et gens actifs, surtout, sont souvent confrontés.

    ____________________

    Voir Anatomie des muscles

    Voir dans Yantra

    À propos d'Arts Martiaux et de Muscu

    Le fitness

     

    Généralités

    Les muscles peuvent être douloureux dans de nombreux cas, souvent lorsqu'on les sollicite de façon excessive.

    Les douleurs musculaires et les troubles musculo-squelettiques peuvent être diagnostiqués par un EMG *

    ____________________

    * Électromyogramme ou électromyographie (EMG ou ENMG : électroneuromyogramme). EMG est aussi bien l'acronyme de « électromyographie » que de « électromyogramme » : ainsi, on pratique une EMG pour obtenir un EMG (Wikipédia)

    Localisation de la douleur aux muscles

    N'importe quelle partie du corps peut être victime de ce type de douleurs.

    Ce sont toutefois les grands groupes musculaires, souvent sollicités, qui sont les plus sujets à ce type de pathologies. On trouve donc essentiellement :

    Les principaux types de la douleur aux muscles

    La douleur aux muscles se retrouve dans de nombreux cas :

    Soulager les douleurs aux muscles

    Il existe des remèdes contre les douleurs musculaires, faciles à mettre en œuvre et utilisables par tous sans danger.

    Il s'agit surtout de remèdes naturels qui ne dispensent pas d'une visite médicale, mais qui peuvent grandement aider dans de nombreux cas, en plus d'un éventuel traitement complémentaire.

    ____________________

    Voir des FP

    Traitement de la douleur musculaire

    Éviter les douleurs musculaires

    Gestes au quotidien pour ne pas avoir mal au dos

    Voir aussi : Stopper les tensions musculaires

    Un remède général à la douleur aux muscles  

    Contre la majeure partie des douleurs musculaires, l'homéopathie est très efficace.

    Ainsi :

    Douleurs musculaires liées à des pathologies

    Il existe un certain nombre de pathologies qui entraînent des douleurs musculaires.

    C'est par exemple le cas de la grippe, mais également d'un certain nombre de maladies auto-immunes dont les plus représentatives sont la fibromyalgie (voir plus bas, Fatigue musculaire) et le syndrome de fatigue chronique (SFC) 

    Douleurs musculaires en cas de grippe

    Dans les cas de fièvre et courbatures, de véritables recettes de grand-mère ont fait leurs preuves. En voici une :

    • mélangez une c. à c. de raifort dans une tasse d'huile d'olive ;
    • au bout d'une demi-heure, utilisez le mélange comme huile de massage au niveau des muscles courbaturés.

    ____________________

    Voir Faites votre homéopathie vous-mêmes [archive]

    remon↑er

    Fatigue musculaire

    La fatigue : pas toujours d'origine musculaire

    La fatigue musculaire est sans doute due à l'association de plusieurs facteurs. L'effort musculaire conduit à plus ou moins long terme à un état particulier, la fatigue (des muscles). Elle pourrait être due par exemple à l'accumulation d'ammoniaque, issue de la transformation des protéines.

    S'il existe différentes sortes de fatigue, toutes ne peuvent pas être qualifiées de « fatigue musculaire ». Ainsi, on distingue 3 types de fatigue que l'on peut classer en deux groupes distincts :

    • les pathologies avec :
      • les pathologies organiques : regroupent les atteintes infectieuses, organiques, dégénératives (fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique) ;
      • les pathologies fonctionnelles : avec notamment les maladies psychologiques (dépression, anorexie mentale) ;
    • la physiologie : notamment la fatigue musculaire.

    Bon à savoir : la fibromyalgie (voir Algies diverses) est un état de fatigue très particulier, aux causes peu connues, qui se manifeste par des douleurs diffuses et sensations de brûlures dans tous les muscles.
    Il est bon de savoir que fibromyalgie et sport ne sont pas incompatibles.

    Fatigue musculaire, fatigue inhabituelle

    La fatigue musculaire est à distinguer de la fatigue physiologique habituelle dans laquelle la personne ressent un manque d'énergie généralisé.

    La fatigue musculaire résulte d'un effort important qui a entraîné la perte de puissance et de réactivité d'un muscle ou d'un groupe musculaire qui a été très sollicité. Elle donne une impression, relativement subjective, d'affaiblissement physique (ou psychique) :

    • elle se ressent à la suite d'efforts (qui peuvent donc être physiques ou mentaux) ;
    • elle nécessite du repos.

    À noter : Selon Edwards (1983), la fatigue musculaire correspond à « l'incapacité de maintenir à un niveau requis ou prédéterminé, la force ou la puissance développée, durant des contractions soutenues ou répétées ».

    Symptômes habituels de la fatigue musculaire

    Un muscle souffre de fatigue musculaire lorsqu'il n'est plus en mesure de réagir correctement à un ordre cérébral volontaire. Il ne répond plus normalement aux informations nerveuses qu'il reçoit. De ce fait, il peut :

    • tressaillir ;
    • se tendre involontairement ou se contracter.
    • Le raidissement est également assez fréquent.

    Causes multiples de la fatigue musculaire

    La fatigue musculaire a une origine plurifactorielle. On considère qu'elle est due :

    • à une hypoglycémie faisant suite à une surconsommation de glycogène ;
    • à une accumulation de corps cétoniques, produits chimiques issus de la dégradation incomplète des acides gras, à la suite d'une consommation excessive de lipides ;
    • à une accumulation d'ammoniaque, provenant de la dégradation des protéines, toxique ;
    • à une mauvaise vascularisation, généralement due à une déshydratation et à une perte de sels minéraux ;
    • à une alcalinisation du sang ;
    • à des micro-lésions des fibres musculaires (identiques à celles qu'on retrouve en cas de courbatures)

     

    Fatigue musculaire : le rôle protecteur du cerveau

    Si la fatigue musculaire fait suite à un effort excessif, elle est logique et bénigne.

    La mauvaise réponse musculaire et le mauvais retour des informations nerveuses risquent de conduire à une blessure qui peut s'avérer grave - une déchirure musculaire par exemple - par absence de contrôle suffisant de ses gestes.

    C'est la raison pour laquelle le cerveau possède un système de protection.

    Le cerveau limite les activités musculaires en cas d'affaiblissement

    Les dernières découvertes scientifiques ont permis de constater que le cerveau jouait un rôle protecteur en empêchant le corps de dépasser certaines limites.

    Lorsque les muscles faiblissent : le cerveau (plus exactement le thalamus et le cortex insulaire) fait en sorte de limiter les activités musculaires en les rendant impossibles ou compliquées.

    À noter : ces deux régions jouent un rôle dans l'ensemble des informations susceptibles de présenter un danger pour le reste du corps et elles interviennent donc aussi pour garantir la sécurité du corps au niveau musculaire.

     

    Remèdes pour lutter efficacement contre la fatigue musculaire

    Le ribose, un complément alimentaire assez méconnu mais très efficace

    • c'est un glucide présent dans tous les organismes vivants ;
    • son rôle est d'augmenter la production d'ATP (adénosine triphosphate) ;
    • dès son absorption, le ribose produit de l'ATP qui va directement aux muscles.
    • Consommez le ribose à raison d'1 c. à c. bombée (4 g environ) 4 fois par jour pendant une semaine en cas de grosse fatigue.

    La spiruline

    • Il est possible de prendre cette sorte d'algue, que l'on trouve en magasin diététique, par exemple.

    ____________________

    Voir aussi La spiruline pour ses protéines et son fer

    Les huiles essentielles 

    Elles se révèlent également utiles.

    1-Douleurs musculaires

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 3. pp 10-11

    remon↑er

    Courbatures

    Des courbatures : la douleur aux muscles après l'effort

    Chez les sportifs, les courbatures peuvent apparaître immédiatement après l'effort ou quelques heures après, pour atteindre leur maximum quelquefois le lendemain des épreuves.

    Elles sont donc fréquentes après un effort important et/ou inhabituel, mais on peut également souffrir de courbatures en cas de maladie d'origine virale et tout particulièrement en cas de grippe (virus Influenza) : il y a dans ce cas à la fois fièvre et courbatures.

    Les courbatures apparaissent dans les 2 jours qui suivent l'effort. Leur intensité varie en fonction de l'importance de l'action effectuée et de l'habitude qu'on a ou non de la faire.

    Des remèdes à la douleur des courbatures

    Les courbatures ne sont pas graves et se guérissent d'elles-mêmes en une semaine maximum : les soigner est relativement facile. Contre ce types de douleurs musculaires, différents moyens peuvent être envisagés.

    Une préparation à appliquer

    • faites fondre la cire avec le Calendula ;
    • laissez légèrement refroidir puis incorporez les huiles essentielles ;
    • mélangez et appliquez sur les zones sensibles ;
    • conservez le mélange dans un pot hermétiquement fermé.

    Bains chauds pour soulager les courbatures

    Préparez un bain chaud (37 °C) dans lequel vous diluez

    • 3 c. à s. de lait entier en poudre
    • 3 gouttes d'HE de marjolaine (ou de camomille romaine)
    • Restez 10 minutes dans le bain en respirant profondément
    • Rincez-vous à l'eau tiède.

    Avec une infusion de tilleul

    • Versez dans le bain une infusion de feuilles de tilleul (mises préalablement dans l'eau bouillante et ayant infusé 15 minutes avant d'être filtrées)

    Avec une infusion de camomille romaine

    • Mettez 50 g de camomille romaine dans un litre d'eau froide.
    • Portez à ébullition et laissez chauffer à feu doux pendant 15 minutes.
    • Filtrez et versez l'infusion dans l'eau chaude du bain.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 3. pp 7-9

    Voir la FP 5 règles d'or contre les courbatures

    remon↑er

    Crampes

    Les crampes : des douleurs très ponctuelles et violentes

    Une crampe est une soudaine contraction musculaire, douloureuse et involontaire mais passagère.

    Les origines des crampes, diverses, sont liées à des efforts musculaires mal dosés ou à une mauvaise préparation à l’effort.

    La crampe entraîne une impotence fonctionnelle : le muscle ou le groupe musculaire concerné ne peut plus fonctionner normalement et jouer son rôle.

    Elle peut apparaître au repos (crampe nocturne par exemple) ou en cas de contraction inappropriée.

    Lutter contre les crampes

    Les crampes cèdent généralement rapidement en étirant le muscle concerné. Il est généralement assez facile de les éviter et il existe de nombreux remèdes : 

    • oligo-éléments :
      • magnésium *
      • calcium
      • potassium
      • cuivre
    • le Baume du Tigre

    * Remarque : les carences en magnésium sont fréquentes chez les sportifs et sont accrues en cas de sudation importante. Elles sont responsables de crampes (nocturnes, voir ci-dessous) qui pourraient être évitées en consommant davantage et régulièrement des aliments riches en magnésium comme le chocolat (un remarquable stimulant utile contre la dépression) ou la banane

    ____________________

    Voir Diète 'sportive'

    Crampes nocturnes

    La cause réelle de crampes nocturnes est généralement inconnue. Au repos, les toxines accumulées dans le sang stagnent et peuvent déclencher une crampe au niveau du mollet ou du pied. Voici quelques idées pour les combattre :

    • En prévention, relevez le pied du lit en y glissant des cales dessous.
    • Pendant 3 mois, prenez 5 granules de Cuprum metallicum 5CH au coucher
    • Avant de vous coucher
      • Buvez suffisamment d'eau.
      • Buvez une tasse d'eau chaude contenant 1 c. à s. de miel et 1 c. à . de vinaigre de cidre.
    • Appliquez sur les crampes une compresse imbibée de vinaigre de cidre.
    • Pratiquez un massage du muscle contracturé avec de l'huile d'olive dans laquelle vous aurez préalablement fait macérer des fleurs de camomille.
    • Les bains chauds sont aussi bénéfiques.

    ____________________

    Voir Avec juste de l'eau ! 

    Remèdes de grand-mère et croyances populaires

    Les moyens suivants n'ont pas d'efficacité démontrée et prouvée.

    Un pain de savon de Marseille placé au fond du lit (les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi, mais ça marcherait ! Une hypothèse serait que le savon de Marseille est élaboré à base de potasse et qu'il y aurait un échange d'ions de potassium avec la peau...)

    Aimants permanents, morceau de métal (ou bijoux en or) dans le lit, bouillottes ou vessies de glace, contention élastique, apports vitaminiques, ainsi que les inhibiteurs calciques...

    Homéopathie, si vous avez tendance aux crampes régulièrement

    • Le traitement de fond est Cuprum metallicum 15CH et Magnesia phosphorica 7CH, 5 granules chaque matin/soir pendant au moins 3 mois.
    • Au moment de la crampe, prenez 5 granules de Cuprum metallicum 5CH toutes les 10 minutes la première heure puis 5 granules 3 fois/jour pendant 2-3 jours.

    Attention : si les crampes deviennent fréquentes, une consultation médicale s'impose car leur survenue régulière peut être symptomatique de pathologies comme le diabète, de certaines maladies nerveuses ou d’effets secondaires médicamenteux.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 1. pp 8-12

    Voir aussi Les crampes

    Voir la FP Lutter contre les crampes

    remon↑er

    Points de côté

    Les points de côté : des crampes musculaires

    Le point de côté est le point faible de très nombreux coureurs.

    Le point de côté est toujours ressenti durant l'effort et est souvent sans gravité. Il est toutefois essentiel de savoir distinguer un point de côté sans gravité de douleurs évocatrices d'une urgence médicale comme l'appendicite, la péritonite ou l'infarctus du myocarde.

    Au moindre doute, surtout si la douleur survient de façon spontanée ou après un petit effort, appelez sans attendre le médecin (ou le service de garde)

    Pour faire disparaître un point de côté

    Vous pouvez tenter plusieurs manœuvres comme

    • vous plier vers l'avant en appuyant avec les poings sur la zone douloureuse
    • ou vous étirer latéralement du côté opposé.
    • Il existe aussi un petit truc connu des coureurs qui consiste à serrer fermement les pouces dans les mains. Parfois, cela marche. Pourquoi ? Personne ne le sait ! (E-sante.be Le point sur le point de côté)

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 3. pp 6-7

    Approfondir Le point sur le point de côté

    Lien externe : Point de côté

    remon↑er

    Contractures

    Les contractures : des contractions musculaires douloureuses

    Sans vous y attendre, un ou même plusieurs de vos muscles peuvent se contracter plus ou moins violemment et provoquer sur vous une douleur très désagréable...

    Une contracture est souvent le résultat d'une crampe persistante. Elle survient la plupart du temps après l’effort et se différencie de la crampe par sa durée, plus importante : quelques jours.

    La contracture se situe en amont de l'élongation. Moins grave, cette contraction musculaire, involontaire, est douloureuse.

    La contracture musculaire, ni une crampe ni une déchirure, se distingue : 

    • des crampes par sa durée : les contractures durent beaucoup plus longtemps que les crampes et ne cèdent pas spontanément comme la crampe ;
    • de la déchirure musculaire, du claquage et de l'élongation dans la mesure où aucune lésion anatomique n'existe dans le cas de la contracture.

    La contracture peut toutefois entraîner une déchirure lorsque, malgré la douleur, le muscle poursuit son effort.

    Causes de la contracture musculaire : les muscles striés

    Il existe plusieurs causes aux contractures musculaires et les principales sont :

    • un excès d'activité physique ou sportive
    • une maladie infectieuse par exemple :
      • péritonite avec contraction des muscles de l'abdomen
      • méningite avec la contracture des muscles dorsaux
      • tétanos avec une contracture généralisée
    • une lésion musculaire mal réglée
    • un traumatisme.

    Un mécanisme de défense

    Dans tous les cas (excepté le tétanos), la contraction musculaire est un mécanisme de défense :

    • le muscle se contracte pour limiter les mouvements et éviter l'aggravation d'un problème sous-jacent qui n'est pas pris en compte ;
    • ce type de mécanisme est particulièrement bien connu dans le cas d'un lumbago ou d'un torticolis par exemple.

    Identifier une contracture musculaire pour la soigner

    Comme vu plus haut, une contracture musculaire est due à la contraction involontaire d'un ou de plusieurs muscles.

    Il y a deux types principaux de contractures :

    1. contracture du dos
    2. contracture du mollet

    Des symptômes précis

    Le diagnostic de la contracture musculaire est assez évident. Généralement visible, on trouve :

    • un muscle dur à la palpation
    • une douleur au toucher
    • un muscle particulièrement douloureux lors de l'étirement ou du mouvement.

    Rappelons ! Les crampes sont des contractures musculaires passagères.

    Traiter la contracture : repos et étirements doux

    Pour soigner une contracture, l'arrêt et la mise au repos sont de mise dans un premier temps. Par la suite, diverses méthodes thérapeutiques peuvent être mises en place :

    • individuellement :
      • application de chaud
      • massage
      • étirements
      • prise d'anti-douleurs
    • par des professionnels :
      • kinésithérapie
      • ostéopathie 
      • prescriptions de myorelaxants et d'anti-inflammatoires.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 1. p. 12

    Voir la FP Contractures musculaires : clés de la prévention et du soulagement

    remon↑er

    Torticolis

    Le torticolis : une douloureuse contracture des muscles du cou

    Le torticolis, de la famille des cervicalgies, est une contracture due à un spasme musculaire dans la région du cou, entraînant d'intenses douleurs. Celles-ci sont parfois telles qu'il est impossible de garder la tête droite.

    Handicapant, le torticolis empêche la majeure partie des mouvements de rotation et d’inclinaison de la tête mais est le plus souvent bénin (85 % des cas). Les douleurs disparaissent en quelques jours.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 3. pp 25-28

    Voir les FP

    Éviter et soulager un torticolis

    Soigner un torticolis 

    remon↑er

    Élongation

    Les élongations : des douleurs aux muscles par allongement violent

    Les élongations sont de brusques allongements du muscle qui entraînent une douleur importante et instantanée.

    Elles peuvent aussi apparaître en cas d'effort violent, après coup ou à froid.

    La douleur est localisée à chaud, mais peut devenir diffuse par la suite, la douleur étant imperceptible au repos.

    Soigner une élongation

    Pour soigner une élongation, le repos est impératif : le temps est variable en fonction de l'importance de l'élongation.

    La rémission est le plus souvent rapide et sans séquelles.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 1. p. 12

    remon↑er

    Entorse 

    L'entorse : une élongation des ligaments

    Les foulures (entorses bénignes) et les entorses sont des traumatismes fréquents au niveau de la cheville et parfois du genou.

    Néanmoins, les foulures, des élongations des muscles et des tendons, et les entorses, des élongations des ligaments, peuvent être plus ou moins graves.

    ____________________

    Voir L'entorse

    Voir les pdf 

    Accidents et remèdes 1. p. 14

    Accidents et remèdes 2. pouce (p. 7) - cheville, strapping (pp 19-22) - genou (pp 31-32)

    Voir des FP

    Soigner une entorse

    Soigner une entorse à la cheville 

    Comment faire un bandage au pied

    0-brouillon 1-Douleurs musculaires

    Cartes de la Belle Époque (voir aussi Recettes maison au quotidien) 

    "Le pied blessé doit reposer sur le genou de la personne qui va faire le bandage. Commencez le bandage comme dans l'illustration du bas, en l'enveloppant en spirale par-dessus puis autour de l'arrière du pied. Continuez à enrouler le pied en spirale et fixez le bandage avec une épingle de nourrice, juste au-dessous de la cheville, comme dans l'illustration du haut."

    ____________________

    Voir aussi

    Faire un strapping

    Faire un bandage au poignet

    remon↑er

    Déchirure

    Les déchirures musculaires : des élongations fortes

    Les déchirures musculaires sont des élongations très importantes, plus graves que les claquages, qui provoquent la rupture d'un certain nombre de fibres musculaires, entraînant une douleur violente et inattendue.

    Le muscle étant dans l'incapacité de se contracter normalement s'ensuit une impotence fonctionnelle.

    Pour soigner une déchirure, le repos, la prise d'antalgiques et la kinésithérapie sont généralement préconisés.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 1. pp 13-14

    remon↑er

    Claquage

    Le claquage : une déchirure de plusieurs fibres musculaires

    Survenant à la suite d'un effort musculaire intense, il touche le plus souvent la cuisse ou le mollet et est extrêmement douloureux.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 1. p. 13

    Voir la FP Conseils pour éviter les claquages musculaires

    remon↑er

    Lumbago

    Le lumbago : une violente douleur du bas du dos

    Le lumbago est une violente douleur du bas du dos (lombaires) qui apparaît généralement après un effort de soulèvement ou à l’occasion d’une torsion. Il s’agit de douleurs fréquentes qu’il est possible d'éviter en prenant quelques précautions.

    ____________________

    Voir la FP Soulager un lumbago

     

    Autres douleurs

    ____________________

    Voir aussi :

    Douleurs, arthrose et remèdes naturels

    Gaz, spasmes, intestin irritable

    Liens externes :

    Douleur du corps liée à la douleur spirituelle et émotionnelle (Esprit-Science métaphysiques)

    Douleurs : 10 astuces pour se sentir mieux au quotidien (Ooreka)

    remon↑er

    Tendinite

    Une tendinite : l'inflammation du tendon

    La tendinite est une inflammation (-ite) d’un tendon qui provoque une douleur importante et qui peut devenir chronique. 

    Elle est fréquente chez les personnes qui effectuent des gestes répétitifs et chez les sportifs. Certains gestes et actions permettent cependant, de prévenir ces affections douloureuses.

    ____________________

    Voir les pdf

    Accidents et remèdes 1. pp 16-22

    Accidents et remèdes 2. épaule (p. 2) - coude (pp 3-6) - tendon d'Achille (p. 23)  

    Voir des FP

    Conseils pour éviter les tendinites

    Soigner une tendinite

    Soigner selon la localisation

    Soulager et guérir une tendinite à l'épaule

    0-brouillon 1-Douleurs musculaires

     

    Soigner une tendinite du coude

    Traitement de l'hygroma du coude

    Soigner une tendinite de la hanche

    Soigner une tendinite du genou

    Soigner la tendinite de la patte d'oie

    Soigner une tendinite au tendon d’Achille

    remon↑er

    Syndrome du canal carpien

    Le syndrome du canal carpien : une compression du nerf médian

    Le nerf médian prend naissance dans la nuque et commande la mobilité des bras, avant-bras et main.

    Le syndrome du canal carpien se produit lors de la contraction du ligament annulaire due à la compression du nerf médian.

    Cette contracture peut se traduire par des troubles moteurs de la main, fourmillements et par une gêne de la nuque.

    ____________________

    Voir le pdf Accidents et remèdes 2. pp 8-10

    remon↑er

    Algies diverses 

    Les « algies » : des douleurs localisées, régionales ou concernant les viscères, quelle qu'en soit la cause

    Le mot « algie » (latin : algidus, qui glace, signifiant : douleur, souffrance) sert à former des termes de médecine (algie faciale ou douleur de la face, fibromyalgie...)

    ____________________

     

    Le terme « algide » qualifie également certains épisodes survenant au cours de pathologies infectieuses telles que les fièvres intermittentes pernicieuses ou le choléra.

    Traitement de la névralgie intercostale

    Soigner (et prévenir) une pubalgie *

    La pubalgie peut toucher tous les sportifs. La prévention est essentielle.

    Soigner une lombalgie *

    Dans la lombalgie, ou mal de dos, le dysfonctionnement musculaire peut en être une cause.

    Soigner naturellement une sciatique

    La hernie discale lombaire *, plus connue par son symptôme, la sciatique, est une compression nerveuse. Elle touche surtout l'adulte jeune (25-45 ans)

    Soulager une sciatique

    ____________________

    * Voir le pdf Accidents et remèdes 3. 

    Voir

    Soulager la sciatique et les douleurs lombaires [archive]

    Étirer son dos

    remon↑er

    Documentation

    Compléments d'infos

    Documents divers

    Accidents et remèdes 1.

    Accidents et remèdes 2.

    Accidents et remèdes 3. 
    Contenu :
    - La pubalgie
    - Le point de côté
    - Les courbatures
    - La fatigue musculaire
    - La lombalgie
    - La hernie discale lombaire (symptôme sciatique)
    - Le torticolis

    « ischio-jambiers » et quadriceps

    Les abdominaux obliques

    Pelvis le petit bassin

    Conseils pour les débutants en Yoga

    Conseils pour la pratique du sport

    Étirements, mode d'emploi

    Auto-massage

    Remèdes conseillés en revue

    Vitamine D - Calcium

    Moelle - Gélatine

    Douleurs, voir aussi

    Liens externes

    Divers autres conseils et 'anti-douleurs'

     

     

     

    haut de page