• Info Héraut

     

    Le héraut

    Héraut

    "Hérauts portant le triomphe de l'empereur Maximilien à la bataille"
    par Albrecht Altdorfer (1480–1538)

    Le nom "héraut" désigne un officier public qui était principalement chargé d'annoncer publiquement les nouvelles et de porter les déclarations de guerre. On l'emploie au sens figuré pour parler d'une personne qui annonce un évènement.

    Dans la mythologie indienne, le Paon devint le héraut d'Indra et son cri perçant annonce l'orage.

    Étymologie

    (1176-1186) hyraut en ancien français, de l’ancien bas vieux-francique heriwald, forme infléchie de hariwald (« chef d’armée ») composé de —hari (« armée ») et de wald (« qui règne ») → voir her (« sergent ») et gelde (« troupe »), gautier en ancien français.

     

    En Grèce antique (et à Rome), le héraut est un messager officiel dans les relations internationales, chargé de porter les ordres du prince, de faire les annonces dans les assemblées et de déclarer la guerre.

    À l’époque homérique, comme à l’époque archaïque et classique, le rôle du héraut dans les relations internationales est celui d’un porte-parole chargé de transmettre un message officiel entre puissances souveraines [...]

    Louise-Marie Wéry, « Le meurtre des hérauts de Darius en 491 et l’inviolabilité du héraut », L’antiquité classique nº 2, Paris, 1966 (sur persee.fr)

    Sous le régime féodal, le héraut est l'officier chargé des publications solennelles et des messages importants ayant, en outre, des fonctions administratives dans la vie publique et dans la gestion des cérémonies.

    Un héraut appela les noms, et, selon qu’ils étaient appelés, les tireurs s’avancèrent et lancèrent leurs flèches.

    Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839

    Le comte entra le lendemain dans Bruges avec une merveilleuse cohue de chevaliers. Le précédaient ses hérauts d’armes qui sonnaient horriblement de la trompette.

    Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842

    Présenté comme « une baguette qui avait une vertu somnifère » (Fortia d'Urban, introduction à L'Histoire de Hainaut de Jacques de Guyse, 1826-38), le caducée (d’Hermès) sert à guérir les morsures de serpents (c'est pourquoi il y a des serpents dessus...). C’est le sceptre porté par les hérauts, qui rend leur personne inviolable.

    Héraut d'armes

    "Héraut d'armes" désigne un officier (de l'office d'armes) d'une cour souveraine chargé de porter les déclarations de guerre, de donner le signal des combats, de publier la paix. Sa fonction s'étend à la vérification des titres nobiliaires, à la transmission des messages solennels à la population ou à faire des publications.

    Bien que le rôle de héraut ait existé dès le XIIe siècle, l'expression "héraut d'armes" n'a vu le jour qu'à compter du XVe siècle, et il semble que ce soit les hérauts eux-mêmes qui l'aient créé.

    Littéraire

    (Par extension) Annonciateur, messager. Qui annonce quelque événement remarquable.

    Comme si le musicien redevenait, pour quelques heures, ce héraut s’adressant à la fois aux hommes et aux dieux…

    La magie inaltérable des théâtres antiques. Jean Yves DANA
    Journal La Croix 19-20 juillet 2014)

    Saint Martin, "héraut de la miséricorde".

    Autre sens

    (Figuré) Apologiste. Qui fait l’apologie (justifier ou défendre) de quelqu’un ou de quelque chose.

    […] la mise au point qui suit nous permettra toutefois de dénoncer la facilité avec laquelle les hérauts de l’astrologie s’adonnent à la désinformation.

    Les grands esprits manipulés par les astrologues
    dans "Le Québec sceptique", no 56, printemps 2005

    Être accueillie par l’ancien héraut de la lutte contre l’occupant syrien, lorsqu’on affirme que Bachar El Assad est la « seule solution viable pour la Syrie », c’est une belle prouesse.

    Sorj Chalandon, Le Pen goûte aux plaisirs du sérail
    dans "Le Canard enchaîné", 22 février 2017

    Autres synonymes

    Apparentés étymologiques

     

    Ne pas confondre...

    les deux mots suivants, de prononciation identique :

    1. Héraut = annonciateur, messager... voir plus haut § Littéraire.
    2. Héros = personnage légendaire, personne exceptionnellement courageuse ou personnage principal d'une œuvre de fiction.

    Le nom "héros" renvoie donc à un personnage mythique ou légendaire ayant accompli des faits extraordinaires, à une personne qui se distingue par son courage face au danger ou au personnage principal d'une œuvre. Dans ces deux derniers sens, "héros" a une forme féminine : "héroïne".

    Héros :  voir Héros et récits

    Exemples

    "Le héraut s'apprêtait à déclarer la guerre."
    "En annonçant cette décision, il fut le héraut du gouvernement."

    "Héraclès est un héros de la mythologie grecque."
    "Les soldats furent accueillis en héros."
    "Jean Valjean est le héros des Misérables."

    À noter. Héro en français signifie...

    1. interjection, variante de haro.
    2. Abréviation familière de héroïne (drogue).

    Nous voyons trop souvent écrit héro ou hero (qui est anglais) dans le nom des postures [de yoga] en français, à la place de "héros" : c'est une imposture !

    Vu dans Mémo sur quelques postures assises - voir aussi La posture du Héros

     

    ____________________

    Sources

    • http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/_h%C3%A9raut/39625
    • https://fr.wiktionary.org/wiki/h%C3%A9raut
    • http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/h%C3%A9raut%20ou%20h%C3%A9ros

    D'autres informations et pour en savoir plus

     

     

     

    haut de page