• Info Minéralité

    Page créée début avril 2022

    Minéralité

    Pierres, montages improbables !

    Introduction

    La chimie minérale (ou "inorganique"), est la branche la plus ancienne de la chimie1. Elle comporte l'étude des divers corps simples existant dans la nature ou obtenus artificiellement et celle des composés qu'ils engendrent en réagissant les uns sur les autres, à l'exception des combinaisons avec le carbone qui sont étudiées à part et font l'objet de la chimie organique2.

    Notes de Wikipédia

    1. M. Bernard "Cours de chimie minérale" Éditions Dunod 1994 2e éd. présentation en ligne

    2. R. Quelet "Précis de chimie : Chimie minérale" Presses universitaires de France 1964

    Cependant quelques composés simples du carbone (certains oxydes de carbone3, les carbonates, bicarbonates et cyanures ioniques, les carbures, excepté les hydrocarbures)4 sont classés parmi les composés inorganiques. Une étude particulière est celle des propriétés et de la synthèse des composés inorganiques artificiels5, laquelle inclut les composés organométalliques6.

    Notes de Wikipédia

    3. Monoxyde de carbone (CO), dioxyde de carbone (CO2). D'autres oxydes de carbone, inorganiques et organiques, sont présentés dans un tableau situé dans le bas de page de l’article "oxyde de carbone"

    Voir aussi Asphyxie – Lien externe CO2 n'est pas un poison (Contrepoints 21/04/2015) PDF 

    4. Sur les composés carbonés "inorganiques" voir l'article "composé organique"

    5. Artificiel ou naturel : Substances naturelles ou synthétiques [archive] sur le projet Wikiversité

    6. Huheey et Keiter 1996, chap. 15 "La chimie organométallique" (p. 623) – "Chaînes, cycles cages et clusters inorganiques" (pp 742-750)

    Ce domaine couvre tous les composés chimiques à l'exception des myriades de composés organiques qui sont basés sur un squelette carboné et comportent habituellement des liaisons C-H. À l'origine basée sur des arguments historiques, cette distinction est de nos jours loin d'être absolue, et de nombreux recouvrements existent en particulier dans le domaine de la chimie organométallique. La chimie inorganique est un domaine de recherche actif actuellement et possède des applications dans la plupart des aspects de l'industrie chimique, en particulier en catalyse, science des matériaux, pigments, surfactants, chimie médicinale, carburants, chimie de l'environnement et agriculture.

    Un peu d'histoire

    Bien avant que l'alchimie ne devienne un sujet d'étude, de nombreuses réactions chimiques employant des composés inorganiques étaient utilisées et leurs produits utilisés dans la vie de tous les jours. L'âge du bronze* et l'âge du fer* correspondent à des périodes de la Protohistoire* au cours desquelles la métallurgie du bronze (nom générique des alliages de cuivre et d’étain) et du fer influença durablement et en profondeur certaines sociétés. Durant l'âge de fer on voit aussi apparaître des verres colorés, composés de SiO2 - principal composé du sable - et d'oxydes métalliques.

    * Voir Chrononyme dans Orthographe & Vocabulaire

    Les expériences de transmutation permettent aux alchimistes de développer des nouvelles techniques de purification de composés chimiques, comme la distillation, la sublimation ou la cristallisation. De nombreux composés inorganiques sont ainsi isolés, comme le vitriol (acide sulfurique), l'eau-forte (acide nitrique dilué), l'esprit de sel (acide chlorhydrique), le vitriol de lune (sulfate d'argent), les cristaux de Vénus (nitrate de cuivre) ou l'eau régale (mélange d'acides nitrique et chlorhydrique capable de dissoudre l'or).

    Voir

    Alchimie

    Histoire(s) et alchimie dans Javel

    Un symbole maçonnique (vitriol...)

    Liens externes

    Définition de SULFATE (CNRTL)

    Le Soufre organique et l'arthrose (Santé bio Europe)

    En 1675, dans son Cours de chimie, Nicolas Lémery introduisit la distinction entre la "chimie minérale", qui ne faisait intervenir à l'époque que des composés inertes, et la chimie organique, dont les substances sont issues des animaux et des végétaux1. Cette distinction, soutenue par la théorie de la force vitale, persista jusqu'au milieu du XIXe siècle.

    En 1828, l'expérience réalisée par le chimiste Allemand Friedrich Wöhler mit fin à cette démarcation en transformant du cyanate d'ammonium, supposé minéral, en une substance organique, l'urée.

    Note de Wikipédia

    1. Nicolas Lémery "Cours de chimie, contenant la manière de faire les opérations qui sont en usage dans la médecine, par une méthode facile, avec des raisonnements sur chaque opération, pour l’instruction de ceux qui veulent s’appliquer à cette science" Paris, L.-C. d'Houry fils 1757 (1re éd. 1675) lire en ligne p. 2

     

    Quelques produits minéraux

    Borax

    Le borax est une espèce minérale de borate de sodium hydraté – précisément un hydroborate de sodium hydraté. Aussi appelé tétraborate de sodium décahydraté ou borate hydraté de sodium – à ne pas confondre avec la boracite, une variété de borate de magnésie à éclat vitreux. Ce composé chimique basique est souvent décrit par les minéralogistes comme un composé soroborate comportant théoriquement des ions hydroxyle.

    Lu dans Wikipédia

    et en savoir + dans Borax

    Eau minérale

    Vu dans Histoires d'eaux

    Eau de boisson d'origine souterraine, faisant en général l'objet d'une exploitation commerciale. Elle doit en général présenter certaines caractéristiques chimiques minimales et/ou constantes.
    Sa teneur en certains sels minéraux (dont radioactifs ou toxiques à certaines doses) étant parfois significative, il faut en tenir compte dans le bilan alimentaire total, notamment en cas d’insuffisance rénale (aiguë ou chronique).

    Voir LE FLUOR : UNE ARME CHIMIQUE. La fin de ce PDF donne un récapitulatif des concentrations en fluor des eaux minérales avec conseils de consommation.

    On classe les eaux minérales en cinq grandes catégories : bicarbonatées, sulfatées, sulfurées, chlorurées et oligo-métalliques faiblement minéralisées, et on les utilise dans douze orientations thérapeutiques.

    Voir Les eaux thermales (Les 4 éléments : l'Eau)

    Voir aussi eau potable

    Essence minérale

    Le mot "essence" possède plusieurs significations, entre autres :

    en cuisine, c'est le résultat d'une distillation, d'une réduction d'infusion de plante ou d'une cuisson de carcasse de gibier ou de parures de poisson, d'une macération dans du vinaigre ou du vin ;

    en parfumerie, les essences (parfum) sont des substances volatiles et aromatiques extraites des plantes par distillation ;

    en sylviculture, l’essence forestière est une espèce d’arbre apte à produire du bois.

    En chimie, l’essence est un liquide complexe, odorant, insoluble dans l'eau, mais soluble dans les huiles et les solvants organiques, obtenu par distillation de plantes ou de parties de plantes (définition du Grand dictionnaire terminologique) ;

    en mécanique comme en pétrochimie, l'essence est l'hydrocarbure liquide et inflammable utilisé principalement comme carburant pour les moteurs à allumage commandé (ou "moteurs à essence")

    Un hydrocarbure aromatique...

    Voir dans Lexique "essentiel" :

    Essence ou huile essentielle

    Hydrocarbure

    Le terme "essence minérale" ne désigne pas un produit en particulier, mais toute une famille de produits dérivés du pétrole.

    Lu (et en savoir +) dans Des produits ''éco...'' pour ma maison 

    Huile minérale

    Une huile est un corps gras qui est à l'état liquide à température ambiante et qui ne se mélange pas à l'eau. Les huiles sont des liquides gras, visqueux, d'origine animale, végétale, minérale ou synthétique. Elles se différencient des graisses qui sont pâteuses dans les conditions normales d'utilisation.

    Vu dans Lexique "culinaire"

    Comme la vaseline, la paraffine est un distillat de pétrole.

    Voir Vaseline – Additif alimentaire

    Voir aussi Vaseline à l'oxyde de zinc

    En ingestion, la paraffine, purement minérale, est encore souvent prescrite comme aide au régime ou remède à la constipation. S’il est vrai que ce produit ne possède en lui-même aucune action irritante, n’apporte aucune calorie et constitue un lubrifiant facilitant le transit intestinal, on ignore précisément comment l’organisme humain en gère l’élimination. Pire, au niveau de la muqueuse intestinale, l’huile de paraffine se dépose sous la forme d’un film qui en perturbe la perméabilité. Un grand nombre de nutriments ne peuvent alors plus être véhiculés correctement par le sang jusqu’aux cellules. L’assimilation de nutriments est fortement diminuée. L’ingestion d’huile de paraffine en trop grande quantité peut entraîner dévitalisation et malnutrition… Lisez bien la liste des ingrédients sur les étiquettes avant d’acheter quoi ce soit...

    Lu (et en savoir +) dans Lexique "phyto-médical"

    On utilise en général pour le graissage mécanique (moteurs...) les huiles minérales, exception faite, toutefois, pour l'huile de ricin pharmaceutique qui conserve ses neutralité/viscosité à des températures plus élevées que les huiles minérales. L'huile de ricin est notamment employée pour les petits avions de tourisme, dont le moteur est à refroidissement à air.

    Vu dans Ricin & huile de ricin

    Voir aussi L'huile de ricin sulfatée (Ricin & huile de ricin)

    Pierre d'alun

    L'alun ordinaire (du grec als, alos, "le sel") ou alun de potassium, est un minéral présent naturellement dans diverses régions du monde, telles la Syrie et le Maroc autrefois. Il peut également être synthétisé.

    Lu (et en savoir +) dans Pierre d'alun

    Poudre noire

    La poudre noire, parfois dénommée poudre à canon ou poudre à fusil, est le plus ancien explosif chimique connu. De couleur noire, elle est constituée d'un mélange déflagrant de soufre, de nitrate de potassium (salpêtre) et de charbon de bois.

    Lu (et en savoir +) dans Poudre noire 

    Produits minéraux autour de la "soude"

    Vus dans Bicarbonate

    Le carbonate de sodium est un corps composé chimique minéral (formule Na2CO3) correspondant à l'espèce minérale naturelle dénommée "natrite". Il s'agit d'un sel de sodium de l'acide carbonique, il représente un des grands produits polyvalents de la chimie moderne. Dans le langage courant, ce solide ionique souvent sous forme poudreuse et ses solutions aqueuses sont dénommés respectivement "cristaux de soude" et "soude", du nom commun de cet ancien alcali minéral.

    Le percarbonate de soude, d'origine minérale, est un produit 100 % naturel fabriqué avec du sel et du carbonate de sodium. Parfois appelé percarbonate de sodium, eau oxygénée solide, perhyxodrate de carbonate ou carbonate de soude perhyxodraté, le percarbonate de soude se présente sous forme de poudre blanche granulée. Bien qu’ils appartiennent à la même famille de produits, le percarbonate de soude ne doit pas être confondu avec le carbonate de soude (ou de sodium), le bicarbonate de soude, les cristaux de soude et lacide citrique.

    La soude. Végétale ou minérale, la soude (caustique, hydroxyde de sodium NaOH) est l'agent alcalin indispensable au processus de saponification. Traditionnellement à Alep, la soude utilisée pour la fabrication du savon d'Alep provenait de la combustion de plantes, souvent de la soude brûléeSalsola kali ou šnān en dialecte local (voir CendresChaux - Savon)

     

    Mumiyo, une matière minérale aux propriétés nombreuses

    Passeport-santé [archive]

    Le Mumiyo (Asphaltum bitumens), également appelé Shilajit ou black Asphaltum est une matière minérale semblable à du goudron que l’on retrouve parmi les roches sédimentaires des montagnes de l’Himalaya, de l’Altaï, de l’Oural et du Caucase.

    Traditionnellement utilisé en médecine Ayurvédique, le Mumiyo est reconnu pour ses propriétés adaptogènes, antioxydantes et revigorantes.

    De couleur brun foncé ou noir, le Mumiyo est composé d’humus (résidu de décomposition végétale), de matières organiques et minérales, qui a été emprisonné dans la roche pendant des milliers d’années, à l’abri de toute pollution. Cette matière suinte des rochers sous l’effet de la chaleur.

    Le Mumiyo, un produit ancestral

    L’histoire raconte que les hommes ont découvert cette substance en observant la longévité et la force des grands singes blancs de l’Himalaya qui ont pour habitude de mâcher le Mumiyo. Ils ont alors décidé de suivre leur exemple et constaté ses bienfaits sur le corps et l’esprit. Des textes sacrés, écrits en sanskrit et datant de plus de 3000 ans, révèlent les usages traditionnels du Mumiyo comme tonique sexuel, remède contre le diabète, l’anémie, les ulcères, les calculs, la jaunisse, l’asthme, l’anxiété et les maladies cardiaques.

    Des études récentes ont permis de confirmer les vertus évoquées par la médecine Ayurvédique. Elles ont démontré les effets rajeunissants et revitalisants du Mumiyo ainsi que ses actions antiallergiques et anxiolytiques.

    La composition du Mumiyo

    Le Mumiyo est principalement composé d’humus (humines, acide humique et acide fulvique). Il contient 85 minéraux et oligo-éléments différents sous des formes ioniques et organiques, comme le sélénium. Il renferme aussi de la vitamine A, B et C, des triterpènes, des benzopyrones et des lipides phénoliques, ce qui en fait un superaliment.

    L’acide fulvique, principe actif du Mumiyo, stabilise la coenzyme Q10 qui neutralise les radicaux libres responsables de l’oxydation des cellules. C’est pourquoi le Mumiyo a un puissant effet antioxydant. L’acide fulvique joue également un rôle dans le traitement et la prévention des maladies neurodégénératives et stimule les récepteurs impliqués dans la mémorisation.

    Les propriétés du Mumiyo

    Tonique et revitalisant : le Mumiyo a des effets sur la fatigue chronique et améliore la résistance physique et psychologique.

    Anti-inflammatoire : le Mumiyo permet de réduire le stress et l’inflammation. Il protège notamment l’estomac contre l’acidité gastrique.

    Antioxydant : l’action de l’acide fulvique sur la coenzyme Q10 en fait un antioxydant puissant, action anti-âge.

    Améliore les capacités cognitives : le Mumiyo améliore la mémoire et les capacités cognitives en général. Des études s’intéressent à ses effets potentiels sur la maladie d’Alzheimer.

    Améliore l’immunité : le Mumiyo permet de renforcer les défenses immunitaires et a une action positive sur l’asthme et les allergies.

    Les bienfaits du Mumiyo

    Le Mumiyo contient des vitamines A, B, C ainsi que 85 minéraux et oligoéléments sous des formes ioniques et organiques.

    Cet actif révolutionnaire permet de diminuer les manifestations liées à l’âge et de ralentir le processus naturel du vieillissement. Il permet de lutter contre le relâchement cutané et de conserver un visage et une allure jeunes.

    Notes diverses

    Le Golden Mumiyo, mis au point par le laboratoire Evalar est le seul complément alimentaire français à contenir du Mumiyo.

    Références

    Safety and efficacy of shilajit (mumie, moomiyo), Stohs SJ, 2014.

    Effects of shilajit and its active constituents on learning and memory in rats, S. Ghosal, J. Lal, A. K. Jaiswal, S. K. Bhattacharya, Janvier 1993

    Shilajit: a review, Suraj P. Agarwal, Rajesh Khanna, Ritesh Karmarkar, Md. Khalid Anwer, Roop K. Khar, 13 février 2007

    Shilajit: a natural phytocomplex with potential procognitive activity, Int J Alzeimers Dis. Février 2012.

     

    ____________________

    Documentation

    Classification des différentes fibres naturelles

    Vu dans Histoires d'eaux

    On peut subdiviser les fibres naturelles en trois grands groupes selon leur origine.

    1. les fibres végétales qui peuvent provenir des plantes à fibres libériennes (lin, chanvre…) des feuilles (sisal...) des fruits (coir - coco -...) des herbes (arundo donax...) de la paille (blé...) du bois (résineux, feuillus) et de pseudo-tronc (bananier...) ;

    2. les fibres animales qui proviennent des poils, telles que la toison animale, et des sécrétions telles que la soie ;

    3. les fibres minérales telles que l’amiante. Cette nature de fibres doit être manipulée avec de grandes précautions, car elle est très toxique pour l’appareil respiratoire de l’homme. Cette famille de fibres est évoquée pour mémoire. Pour éviter toute confusion, car elles n’existent pas à l’état naturel, les fibres de verre (principalement constituées de silice) et de basalte (à base de roche volcanique) sont fabriquées à haute température à partir de ressources géologiques ; elles ne peuvent être considérées comme des fibres naturelles.
      (Techniques de l’Ingénieur)

    Petite bibliothèque de [Books of] Dante

    https://booksofdante.wordpress.com/2021/10/07/lambre/

    https://booksofdante.wordpress.com/2022/03/04/lamethyste/

    https://booksofdante.wordpress.com/2022/03/18/la-topaze/

    https://booksofdante.wordpress.com/2022/01/07/le-fer-ferrum/

    https://booksofdante.wordpress.com/2022/02/11/le-plomb-plumbum/

    https://booksofdante.wordpress.com/2021/12/31/le-sel-ou-chlorure-de-sodium-nacl/

    https://booksofdante.wordpress.com/2021/12/03/le-soufre-sulfur/

    https://booksofdante.wordpress.com/2022/02/18/les-meteorites-pierres-du-ciel-et-signes-de-la-divinite-surhumaine/

    Petite bibliothèque de Lithothérapie en Ligne

    Lithothérapie introduction (Lithothérapie en Ligne) PDF

    https://www.lithotherapie.net/articles/agates/

    https://www.lithotherapie.net/articles/azurite/

    https://www.lithotherapie.net/articles/fluorite/

    https://www.lithotherapie.net/articles/grenat/

    https://www.lithotherapie.net/articles/jade/

    https://www.lithotherapie.net/articles/pyrite/

    Autre lien externe

    https://www.ohmymag.com/maison/les-cristaux-et-les-plantes-le-duo-qui-boost-le-moral_art144046.html

    Série "Les 4 éléments"

    Les 4 éléments

    L'Air

    L'Eau

    La Terre

    Le Soleil

    Voir aussi

    Alchimie

    Briques, terre & constructions

    Éther (élément)

    Or

    Pierres de soin (généralités)

    Sel : en mangez-vous assez ?

     

     

     

    haut de page