• Info Prenez un bon chocolat chaud

    Éric Müller - Néo-nutrition - Lettre du mercredi 16/10/2019

    Prenez un bon chocolat chaud

    Aujourd’hui, j’aimerais vous inviter à redécouvrir le vrai chocolat chaud.

    Le vrai chocolat chaud de Jean-Paul Hévin

    Voir Le vrai chocolat chaud de Jean-Paul Hévin, maître chocolatier

    « Le chocolat est très convenable aux personnes qui se livrent à une grande contention de l’esprit, aux travaux de la chaire ou du barreau et surtout aux voyageurs…

    Que tout homme qui aura passé à travailler une portion notable du temps qu’on doit passer à dormir, que tout homme d’esprit qui se sentira temporairement devenu bête, que tout homme qui trouvera l’air humide, le temps long et l’atmosphère difficile à supporter… que tous ceux-là s’administrent un bon demi litre de chocolat ambrée et ils verront merveille. »

    Brillat Savarin, avocat et gastronome français.

     

    Ne vous moquez plus du chocolat chaud

    Il me semble que le chocolat chaud est trop souvent relégué au rang des boissons d’enfants… la faute au Nesquik, au Banania, au Poulain Grand Arôme et au Benco.

    Pourtant, le vrai chocolat chaud est rond, puissant, envoûtant… ce qui en fait, à vrai dire, une boisson d’adulte

    « Ses vertus stimulantes sont propres à exciter les ardeurs de Vénus. »

    peut-on lire dans le Traité des aliments de 1702.

     

    Redécouvrez la boisson des dieux

    Les Incas et les Aztèques l’avaient bien compris. Le cacahuatl était une boisson précieuse, réservée aux rituels, aux cérémonies religieuses ou aux dignitaires.

    Les Aztèques préparaient un chocolat rouge en mélangeant vigoureusement du cacao, du piment et du roucou (Tascalate), dans de l’eau.

    Un verre de tascalate

    Un verre de tascalate

    Le Roucou (Bixa orellana L., 1753) est une espèce d'arbres ou d'arbustes des régions d'Amérique tropicale.

    Il tire son nom de la langue des Tupis qui le nomment Urucu. On l'appelle aussi Urucum (au Brésil), Achiote (nom tiré du nahuatl, en Bolivie, en Colombie, en Équateur, au Nicaragua et au Mexique, de même en espagnol et anglais), Onoto (au Venezuela), Rocouyer ou Arbre rouge à lèvre.

    Il est aussi cultivé dans le sud-est asiatique, où il a été introduit depuis Acapulco au XVIIe siècle

    (Wikipédia)

     

    Photos

    Fleur

    Fruits mûrs

    Graines

     

    Roucou Bixia_orellana trio fleur-fruits-graines

     

    Les fèves de cacao étaient utilisées comme monnaie d’échange.

    Hernan Cortés s’intéressa au cacao lors de sa conquête du Mexique en 1519 et les botanistes l’appelèrent théobroma cacao – ce qui signifie nourriture des dieux.

    Les médecins lui découvrirent des propriétés intéressantes :

    • Reconstituant pour les individus affaiblis
    • Psychostimulant pour combattre l’apathie et la dépression
    • Favorisant la digestion

    Cacao

    À cette époque, le cacao est un produit de luxe qui se vend plus cher que le thé ou le café.

    Immédiatement, l’élite européenne se fascinera pour le cacao (mélangé à du miel ou du sucre de canne) – c’est la chocomanie.

    -----

    Voir aussi Chocolat des Mayas

     

    Ce qu’ils pensaient du chocolat

    Voici ce qu’on en disait :

    « Le chocolat est, plutôt que le nectar ou l’ambroisie, la vraie nourriture des dieux. »

    Joseph Bachot, médecin à Paris.

    « La fève de cacao est un phénomène que la Nature n’a jamais répété ; on n’a jamais trouvé autant de qualités réunies dans un aussi petit fruit. »

    Alexander von Humbolt, naturaliste allemand.

    « Aimez le chocolat à fond, sans complexe ni fausse honte, car rappelez-vous : sans un grain de folie, il n’est point d’homme raisonnable. »

    François de La Rochefoucauld, Maximes

     « Dès sept heures du matin elle m’apportait elle-même une tasse de chocolat. Je n’en ai jamais bu de pareil. Un chocolat à s’en faire mourir, moelleux, velouté, parfumé, grisant. Je ne pouvais ôter ma bouche des bords délicieux de sa tasse. »

    Guy de Maupassant, Contes de la bécasse

    « Heureux chocolat, qui après avoir couru le monde, à travers le sourire des femmes, trouve la mort dans un baiser savoureux et fondant de leur bouche. »

    Brillat Savarin

    500 ans plus tard, le chocolat continue de déchaîner les passions :

    « Je ne connais rien de plus érotique qu'une tablette au fort pourcentage de cacao. »

    Paul-Loup Sulitzer, écrivain français.

    « Ne croyez pas que le chocolat soit un substitut à l’amour… L’amour est un substitut au chocolat. Soyons honnêtes avec nous-mêmes, le chocolat est bien plus fiable qu’un homme. »

    Mirinda Ingram, journaliste britannique.

    « La notion de chocolat contredit-elle le principe du libre-arbitre ? »

    Sandra Boynton, femme de lettres américaine.

    « Le chocolat est bien évidemment la matière dont sont faits les rêves. Des rêves riches, noirs, soyeux et doux qui troublent les sens et éveillent les passions. »

    Judith Olney, femme de lettres américaine.

    « Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment. »

    John G. Tullius, auteur américain.

     

    8 raisons supplémentaires de boire du cacao

    Les scientifiques ont découvert au cacao d’autres qualités :

    1. Il est riche en antioxydants de la famille des flavonoïdes (10% de son poids !), qui sont réputés pour lutter contre le vieillissement prématuré.
    2. Riche en magnésium, qui entre dans la construction des os, des protéines, dans le fonctionnement des enzymes, des muscles et du système immunitaire. C’est ce qui explique que le chocolat apaise la fatigue, le stress, et favorise la détente musculaire
    3. Riche en phosphore, dont on parle peu, mais qui est indispensable à la santé des dents, des os, des tissus (comme les membranes cellulaires) et pour stabiliser le pH du sang.
    4. Riche en fer, ce qui particulièrement utile pour la vitalité des femmes anémiques.
    5. Riche en vitamine E, ce qui préserve vos yeux des pathologies
    6. Riche en potassium. C’est notamment pourquoi le chocolat protège de l’hypertension (en dilatant les vaisseaux sanguins) – attention, ceci ne marche pas avec le chocolat blanc !
    7. Protège des maladies cardio-vasculaires (notamment en empêchant l’oxydation des LDL (Low Density Lipoproteins, et comme antiplaquettaire similaire à l’aspirine)
    8. Antidiabétique car il améliore la sensibilité du corps à l’insuline

     

    Chocolat : l’erreur des Européens

    Au 20e siècle, le chocolat a complètement changé de statut.

    Il s’est largement démocratisé, on a donc commencé à le vendre en tablette, et il est devenu de plus en plus sucré : chocolat au lait, chocolat blanc, etc.

    Or, on sait aujourd’hui, que le sucre est ce qu’il y a de pire pour la santé.

    -----

    Voir Beaucoup trop de sucre

    Lien externe Trish Deseine dédiabolise le sucre (L'Internaute 06/10/2019)

     

    C’est pourquoi, on conseille les tablettes de chocolat noir. Seulement, je ne sais pas vous… mais j’ai beau essayer, je n’aime pas les tablettes de chocolat noir.

    A 99% de cacao, c’est immangeable.

    À 90% de cacao, ça reste trop fort – ça ne me procure aucun plaisir. Puis, ça contient tout de même 7% de sucre !

    Pour moi, la solution, c’est un retour au chocolat chaud à boire. C’est ce pour quoi je milite ici.

    Et aujourd'hui, je viens vous présenter quelques recettes de chocolat chaud à tomber par terre, sans lait de vache !

    -----

    Voir Eaux végétalisées et laits végétaux

     

    3 recettes de chocolat chaud à se damner

    Le prérequis est d’abandonner les préparations toutes faites (déjà sucrées). Il faut revenir au cacao pur en poudre – pas nécessairement du van Houten… n’importe quel cacao en poudre fera l’affaire.

    Pour adoucir l’amertume du cacao pur sans lait de vache, je vous conseille d’utiliser du lait de coco ou du lait de noisettes. Mais vous pouvez encore utiliser du lait d’amandes, ou tout autre lait qui vous convient.

     

    Chocolat chaud mexicain

    • Faites chauffer le lait (de coco) dans une casserole
    • puis ajoutez quelques c. à s. de cacao en poudre (ajustez selon votre convenance)
    • et du piment de Cayenne (attention, c’est fort !)
    • Mélangez bien puis régalez-vous !

    Si vous trouvez ça décidément trop amer, vous pouvez ajouter un peu de miel ou de sirop d'érable.

    -----

    Voir Chocolat des Mayas

     

    Le « vrai Banania »

    Si vous avez toujours été déçu que le Banania n’ait pas le goût de banane...

    • mixez une banane dans du lait de coco.
    • Faites chauffer l'ensemble
    • puis ajoutez du cacao en poudre. Mélangez bien.
    • Goûtez pour ajuster la quantité de cacao à votre convenance.
    • Ajoutez une pointe de cannelle en poudre si vous aimez, puis régalez-vous !

     

    Le chocolat chaud façon Ritz

    • Faites chauffer le lait de coco.
    • Découpez un bâton de vanille en 2 pour récupérer, à l’aide d’un couteau, les grains à l’intérieur de la gousse afin de les ajouter à la préparation.
    • Ajoutez quelques c. à s. de cacao en poudre (selon votre convenance).
    • Mélangez bien avec un fouet puis régalez-vous !

     

    Bien à vous,

    Éric Müller

     

    -----

    Voir aussi

    Chocolats chauds

    Superaliment : Cacao

     

     

     

    haut de page