• Info Proche et Moyen Orient

    Page actualisée le 20 août 2018

    Définition de Proche et Moyen Orient

    En surfant sur le web à la recherche d'une définition du mot "Moyen-Orient", dont je savais qu'il y avait quelque bizarrerie quant à son utilisation, je suis arrivée sur le site qui m'a fourni la plus grosse partie de l'info que je cherchais : Stratogeo.com

    Le Proche-Orient est une région d'Asie et d'Afrique, comprenant les pays du sud-est du bassin méditerranéen. Il est souvent inclus dans le Moyen-Orient. On le désigne également sous le nom de Levant. Il comprend les pays suivants : Chypre / Égypte / Israël (Palestine) / Liban / Syrie / Turquie. Mais la région n'est pas délimitée officiellement.


    Le Moyen-Orient désigne, pour les Européens, Américains et Africains, une région d'Asie allant de la Syrie à la frontière irano-afghane en passant par la péninsule arabique. Les limites ne sont cependant pas non plus clairement définies.

    Une représentation d'un Proche-Orient (en vert foncé) à l'intérieur d'un Moyen-Orient (vert clair)
    Wikipédia

     

    « Contrairement à une idée répandue Proche-Orient et Moyen-Orient ne désignent pas deux espaces géographiques clairement séparés comme si, en allant vers l’est au Proche-Orient succédait le Moyen-Orientavant l’Extrême-Orient. Ces termes désignent un même espace défini au tournant des XIXe et XXe siècles par le Foreign Office britannique comme le Middle East et par le Quai d’Orsay français, comme le Proche-Orient. Mais l’espace concerné comprend a minima le Croissant fertile (Iran, Israël, Palestine, Jordanie, Irak, Syrie, Liban), la péninsule arabique (Arabie saoudite, Yémen, Oman, Émirats arabes unis, Qatar, Bahreïn, Koweït) et la vallée du Nil (Égypte). On y ajoute souvent l’Iran et la Turquie, parfois même le Pakistan et l’Afghanistan (héritage de la définition impérialiste britannique). Les États-Unis n’hésitent pas à y inclure les États du Maghreb (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye), comme le montre le projet de "Grand Moyen-Orient" »

    La dissertation de géopolitique, par Olivier David et Jean-Luc Suissa

     

    Le Monde arabe comprend, de l’Atlantique au Golfe : le Maroc, l’Algérie, la Libye, l’Égypte, le Liban, la Syrie, l’Irak, l’Arabie Saoudite, le Yémen, le Koweït, la Jordanie et les Émirats Arabes Unis. On ne peut pas séparer le Proche-Orient arabe du vaste Moyen-Orient perse et turque qui comprend aussi la péninsule indienne, le monde malais et l’Asie Centrale.



    Le Proche-Orient d’aujourd’hui est ce qu’avant on nommait le Levant (habitants : Levantins) avec une connotation marchande car c’était une civilisation commerçante, surtout les Grecs et les Libanais. Au niveau géographique, le Levant incluait toute la Méditerranée de l’Est : partie d’Asie Mineure de l’Empire Ottoman, la Grèce (avant 1927, indépendance) et tous les pays Baltiques à domination ottomane et de l’empire austro-hongrois. Croissant fertile (entre la Mésopotamie et la Méditerranée) : Liban, Palestine, Irak, Iran, Égypte + Golfe persique (Entre les Indes, l’Arabie et le centre).

    Le Moyen-Orient met la Turquie et l’Iran au centre. Il part de la Méditerranée et englobe la péninsule arabique jusqu’à l’Afghanistan et le Pakistan. Il comprend le Levant égyptien et mésopotamien / les pays arabes méditerranéens (Libye, Turquie, Algérie, Maroc) / Les pays de la péninsule arabique situés plutôt en Asie occidentale. Il est de plus en plus caractérisé par les richesses pétrolières, qui vont jouer un rôle géopolitique de plus en plus important dans la région.



    On distingue donc le Moyen-Orient du Proche-Orient selon la présence de la Mer Méditerranée. La notion géopolitique de Moyen-Orient inclut donc le rivage méditerranéen et se déporte vers l’Asie avec la zone arabo-persique.


     

    Le Monde Arabe est le cœur Moyen-Orient, c’est l’héritier de l’Islam, mais c’est aussi le cas de l’Égypte, de la Turquie, des pays baltiques et de la Mésopotamie. Avec la théorisation du Heartland et du Rimland enfin, on va créer le Moyen-Orient géopolitique. Dans ce concept du Moyen-Orient, la Méditerranée n’est plus que périphérique. On oublie alors que l’Orient méditerranéen et mésopotamien a fait partie de l’empire hellénistique (grec) et romain sensés représenter l’Occident.



    Finalement, quand on parle du Moyen-Orient, on ne parle pas de la civilisation arabe mais turco-perse qui est une zone d’influence culturelle et politique qui comprend l’Asie Centrale et la péninsule indienne. De plus, les membres balkaniques de l’élite ottomane ont joué un rôle éminent puisque, par exemple, les Albanais ont fondé la dynastie régnante d’Égypte. Il faut donc parler de sociétés arabo-ottomanes. Pourtant, depuis que l’Empire Ottoman s’est écroulé, ce terme est entré en désuétude.

     

     

     

    haut de page