• Info Toux grasse / sèche

    Page créée en décembre 2018

    Toux grasse, toux sèche

    Info Toux grasse / sèche

    Sirop pour la gorge, contre la toux

    La toux n’est en réalité rien d’autre qu’une inspiration, suivie d’une fermeture de la glotte. Ceci provoque une mise sous pression la cage thoracique. Sous l’effet de la pression, la glotte se ré-ouvre subitement : cela crée une secousse appelée « toux ».

    La toux peut être grasse ou sèche (chacune pouvant être aigüe ou chronique). Ces deux types de toux possèdent des traitements (qu’ils soient naturels ou classiques) diamétralement opposés. Il est donc très utile, voire indispensable, de bien reconnaitre et de bien faire la différence entre toux sèche et toux grasse. (mycosmetik.fr)

    La toux grasse n'est pas une maladie mais un symptôme. Le phénomène menant aux symptômes de la toux grasse, en cas d’infection bronchique ou de bronchites chroniques obstructives de causes diverses comme par exemple celles liées au tabagisme, est un processus qui permet l’évacuation et l’expectoration du mucus (glaires), chargé de microbes, de pus, ou de particules fines, qui encombre les voies respiratoires. Cette toux est dite « grasse », encombrée, et il est parfois nécessaire de cracher. Bien qu’ennuyante, cette toux est plutôt bénéfique car elle permet de nettoyer les voies respiratoires de leur surplus de mucus. Pour traiter la toux grasse, il faut fluidifier le mucus et aider à l’expectoration. On ne donne donc surtout pas de remèdes « antitussifs » dans ce cas mais plutôt des traitement expectorants et fluidifiants. En effet, un antitussif, empêcherait cette toux bénéfique d’évacuer le mucus et celui-ci resterait alors dans les bronches et se surinfecterait. Les antitussifs sont donc clairement contre-indiqués en cas de toux grasse.

    La toux sèche est une toux plutôt irritative et aucun mucus (glaire) n’y est expectoré. Elle est rauque et épuisante par la présence de « quintes de toux » : salves de toux qui peuvent s’éterniser. Ces quintes de toux sont présentes souvent la nuit, en position couchée, ce qui les rend d’autant plus dérangeantes. Cette toux n’est d’aucune utilité et doit être traitée par des antitussifs classiques ou des remèdes naturels qui empêchent le réflexe de la toux. Si celle-ci est chronique (dépassant 2-3 semaines), c’est parfois le signe d’une pathologie sous-jacente qui doit être traitée par un médecin ou en tout cas qui nécessite une consultation médicale. (mycosmetik.fr)

    Approches pour traiter la toux

    Contre rhumes et grippe (voir plus bas), la réglisse (béchique dans angine, aphonie, enrouement, laryngite, etc.) peut être combinée avec des herbes comme le Piment de Cayenne ou le Gingembre * pour intensifier l’effet.

    ____________________

    * Voir aussi Gingembre

    Vu dans Glaires Mucus Sécrétions

    Un sirop naturel contre le rhume et la toux

    Ce remède vous aidera à vous débarrasser de la toux et du rhume en quelques jours seulement. Mais si ces symptômes persistent, consultez votre médecin.

    Ce sirop est bénéfique aux enfants, contrairement aux médicaments bourrés de produits chimiques. S'ils trouvent le goût du piment trop fort, vous pouvez réduire la quantité et ajouter un peu plus de miel

    • 2 tasses d’ananas frais en morceaux
    • 1 cuiller à soupe de miel naturel
    • Quelques tranches de gingembre frais
    • ½ cuiller à café de piment de Cayenne
    • 1 citron bio pressé
    • Dans un mixeur, mélangez tous les ingrédients jusqu’à consistance lisse.
    • Vous pouvez déjà le consommer tel quel ou le filtrer à travers une passoire avant de l'utiliser.
    • Versez votre sirop dans une bouteille et conservez-le au réfrigérateur (une semaine maximum)

     

    Ce sirop naturel est efficace grâce à sa combinaison d’ingrédients anti-inflammatoires puissants. Ces derniers sont riches en bonnes enzymes et ont des propriétés curatives et préventives contre le rhume et la toux. Voici la liste de ces "bons produits" avec leurs particularités :

    L’ananas : ce fruit est riche en calcium, potassium, vitamines (A et B) et en cuivre. Il contient également de la bromélaïne, une enzyme aux propriétés anti-inflammatoires qui aide à guérir la toux, réduire le mucus nasal et soulager le rhume.

    Le gingembre : autre anti-inflammatoire naturel, utilisé depuis des siècles en médecine traditionnelle, le gingembre renforce le système immunitaire, lutte contre le rhume et soulage les problèmes respiratoires.

    Le miel : le miel est une évidence, car il est reconnu pour apaiser les maux de gorge et prévenir la toux. Le miel est riche en antioxydants, en vitamines (A, B et C) et en minéraux tels que le calcium, le fer, le zinc et le magnésium.

    Info Toux grasse / sèche

    Apiculture Crédit Pierre Javaudin

    Voir Les bienfaits du miel sur les maux d'hiver

    Voir aussi Les produits de la ruche

    Le citron : cet agrume est riche en vitamine C et en antioxydants qui luttent contre les radicaux libres. Les propriétés antiseptiques du citron permettent également de combattre le rhume.

    ____________________

    Voir

    Antibiotiques naturels

    Automne en cures

    Eau chaude, citron et vinaigre de cidre

    ____________________

    Source : d'après Un sirop naturel contre le rhume et la toux (Par Tatiana Tuchak - Best-Santé)

    Vu dans HIVER soins d'hiver

    Voir aussi

     

    La toux grasse

    La toux grasse n’est pas une maladie, mais un symptôme, une réaction à un problème généralement lié au système respiratoire (bronchites, virus hivernaux, infections, grippe…). L’automne et les jours pluvieux sont donc des périodes à risque. Bien que disgracieuse et désagréable, il ne faut surtout pas essayer de la contenir car elle permet d’évacuer les microbes et autres bactéries à l’origine de votre problème. (mycosmetik.fr)

    La toux grasse, appelée aussi toux productive, se manifeste par la présence d’expectorations, ou de crachats consécutifs, provenant de la gorge ou des poumons à l'inverse de la toux sèche, dite « non productive ».

    Composées d'eau, de mucus, et souvent de bactéries, virus et globules blancs, ces sécrétions constituent un liquide plus ou moins épais pouvant être expulsé par la bouche lors de la toux sous forme de glaires et de crachats.

    La toux grasse diffère en cela de la toux sèche, caractérisée par l'absence de sécrétions et souvent liée à une irritation des voies respiratoires.

    Il ne faut pas chercher à stopper la production de ces glaires, qui relève d'un mécanisme naturel de défense de l'organisme et dont le but est de nettoyer les poumons : c'est ce qu'on appelle l'expectoration.

    Quid des antitussifs et autres fluidifiants bronchiques ?

    Il est ainsi déconseillé de prendre des médicaments antitussifs (= contre la toux), ceux-ci bloquent le réflexe de toux, et peuvent provoquer une accumulation de glaires au niveau des bronches et des poumons, ce qui risque d’encombrer davantage les voies respiratoires.

    Les fluidifiants n’ont d’autre efficacité que le placebo. Comme ils ont des effets indésirables, parfois graves (allergies,  troubles respiratoires), ils sont interdits chez les moins de 2 ans. Leur utilisation n’est pas non plus justifiée chez les enfants et les adultes (Mucolytiques et hélicidine : contre-indication chez les moins de 2 ans justifiée Rev Prescrire 2010 ; 30 (324) : 737)

    De manière générale, le traitement de la toux grasse varie en fonction de la cause et l’on traite l'origine de la maladie.

    Les traitements consistent simplement à favoriser l'expectoration des mucosités pulmonaires.

    Prévenir la toux grasse

    On ne peut pas prévenir la toux elle-même, seulement prévenir les maladies associées au symptôme, comme les infections respiratoires. Il convient, par exemple, de :

    • éviter l'utilisation de climatiseurs, qui assèchent l'air et les voies respiratoires,
    • aérer régulièrement sa maison,
    • ne pas surchauffer son intérieur
    • ne pas tousser sans mettre la main devant la bouche,
    • ne pas serrer la main si l’on est malade ou à une personne malade,
    • se laver les mains régulièrement,
    • utiliser des mouchoirs en papier pour se moucher et/ou cracher et les jeter immédiatement.

    ____________________

    Source : Passeport-santé

    Vu dans Glaires Mucus Sécrétions

    Un Sirop à base de jus de citron, de miel et de fleurs de marrube

    Vu dans HIVER soins d'hiver

    • Mélangez trois citrons coupés en tranches.
    • Mettez-les dans la casserole avec du miel.
    • Ajoutez des feuilles et des fleurs de marrube.
    • Faites mijoter. Le sirop s’épaissit.
    • Laissez-le refroidir. C’est prêt !

    Quand consulter ?

    Si la toux grasse est généralement bénigne, elle peut aussi révéler des pathologies plus graves (bronchite chronique, infection bactérienne importante, pneumonie, œdème pulmonaire, tuberculose, asthme...).

    En cas de toux grasses prolongées, d'aspect purulent des sécrétions ou encore de toux accompagnée de sang, de vomissements, ou de fièvre, de fatigue importante, il est important de consulter un médecin au plus vite.

    Approches complémentaires pour traiter la toux grasse

    Vu dans Glaires Mucus Sécrétions

    Phytothérapie

    Pour lutter contre la toux grasse, une tisane :

    • de thym, en en utilisant 2 g pour 200 ml d’eau, à laisser infuser une dizaine de minutes,
    • d’anis, à raison d’une cuillerée à café d’anis sec pour 200 ml d’eau, à laisser infuser une dizaine de minutes.
    • Buvez la préparation choisie au moins trois fois par jour.

    Tisane Pectorale aux 7 fleurs

    Ce très ancien mélange est réputé à juste titre pour lutter contre les affections ORL et respiratoires comme les trachéites-bronchites ou les toux grasses...

    • Bouillon blanc
    • Coquelicot
    • Mauve
    • Guimauve
    • Violette
    • Pied-de-chat
    • Tussilage
    • Mélangez en parties égales.
    • Mettez 30-50 g de mélange / litre d’eau bouillante.
    • Laisser infuser 10 minutes.
    • Buvez chaude et sucrée au miel à raison de 4 à 6 / par jour.

    Aromathérapie

    Les huiles essentielles sont reconnues pour traiter efficacement de nombreux problèmes de santé. Certaines sont particulièrement efficaces si vous êtes confronté à une toux grasse. L’aromathérapie peut venir à votre secours et vous permettre non seulement de soigner la toux grasse, mais également de prévenir son apparition (en prévention). (mycosmetik.fr)

    Les huiles essentielles (HE) utilisées contre la toux grasse :

    • l’HE d’Anis étoilé (ou badiane) 2 ou 3 gouttes en inhalation dans un bol d’eau chaude,
    • l’HE de Cyprès à raison de 2 gouttes dans une cuillerée de miel,
    • l’HE de Bois de rose mélangée à de l’huile végétale (d’olive par exemple) qu’il est possible d’utiliser chez les enfants (avec précautions tout de même)

    Info Toux grasse / sèche

    Voir aussi

    Homéopathie

    L’homéopathie propose par exemple des traitements tels que 3 granules 9CH trois fois/ jour

    • La toux est particulièrement importante et s’accompagne de beaucoup de glaires de couleur jaune : Ferrum phosphoricum,
    • La toux ne permet pas d’expectorer correctement et la respiration est difficile (type asthme) : Blatta orientalis,
    • La toux est spasmodique avec une sensation d’étouffement tellement elle est importante : Ipeca.

     

    La toux sèche

    La toux sèche irrite, dérange, épuise. Certaines quintes de toux, particulièrement invalidantes, empêchent de dormir et parfois même de travailler. La toux sèche est très différente de la toux grasse, tant d’un point de vue des symptômes que du traitement. (mycosmetik.fr)

    Voir La toux sèche : symptôme de l’asthme ?

    Approches pour traiter la toux sèche

    Phytothérapie

    Aromathérapie

    Homéopathie

    Vu dans Glaires Mucus Sécrétions

    • En approche complémentaire, l’homéopathie propose par exemple, en cas de toux très grasse le jour mais sèche la nuit : Pulsatilla, à raison de 3 granules 9CH trois fois/ jour (voir plus haut Toux grasse)

    Les causes des croûtes dans le nez

    Vu dans Glaires Mucus Sécrétions

    Dans la plupart des cas, les croûtes dans les narines sont sans gravité et sont dues à une sécheresse de la muqueuse nasale.

    Elles peuvent aussi se former suite à une blessure de la muqueuse, par exemple avec un ongle, une pince à épiler, ou après la formation d’un petit bouton.

    Lorsque la muqueuse nasale est irritée ou sèche, des petites lésions peuvent apparaitre et une croûte peut se former. Cette irritation peut être due à plusieurs facteurs, entre autres :

    • un air trop sec (avion, pays chaud désertique, en hiver à cause du chauffage…)
    • un écoulement nasal chronique dû par exemple à une infection de la sphère ORL ou à une rhinite allergique
    • au vieillissement, avec l’âge, les muqueuses ont effectivement tendance à s’assécher
    • à une pathologie entrainant une sécheresse anormale des muqueuses, comme le syndrome de Gougerot-Sjögren
    • des lésions répétées, causées par exemple par la prise intra-nasale de cocaïne
    • ou encore au tabagisme

    Si les croûtes dans le nez causées par des lésions dans la muqueuse ne sont pas prises en charge, il y a un risque que les agents pathogènes pénètrent plus facilement dans l’organisme. Le risque d’infection est accru, les complications possibles.

    Il est donc important de rétablir la bonne santé de la muqueuse nasale rapidement.

     

    Apprenez à bien la différencier d'un simple refroidissement pour cesser d'appeler tout et n'importe quoi ''grippe''

    Symptômes typiques de la grippe :

    • fièvre élevée (au dessus de 39°C) qui survient rapidement et brusquement, associée à des frissons dus à son augmentation rapide,
    • maux de tête importants, fatigue extrême, douleurs dans les articulations, courbatures dans les membres, toux sèche, maux de gorge, rhume, nausées...

    (Voir Guimauve)

    La grippe saisonnière et le rhume ne sont pas causés par les mêmes virus.

    La grippe, infection respiratoire aiguë très contagieuse, est provoquée par des virus de la famille influenzae. Ils circulent surtout en automne et au printemps.

    S’agissant du rhume, les infections sont essentiellement liées aux rhinovirus présents toute l’année. (sante.lefigaro.fr)

    Attention, pour un diagnostic exact, nécessaire notamment pour les groupes à risques, seul un médecin est capable de clarifier s'il s'agit d'une grippe ou d'un refroidissement.

    ____________________

    À propos de la "grippe"

    Voir Grippe

    Voir aussi Glaires Mucus Sécrétions

    Aussi dans

    Lexique Botanique-Phyto-Condiments

    Petit lexique de la bonne fame

    Ravintsara (pdf)

     

     

     

    haut de page