• Info Vitamine B17 cancer et charlatan

    Page complétée le 30 novembre 2018

    Tous les cancers du monde...

    Je suis toujours sceptique quand on parle de produits "contre le cancer", a fortiori qui soigneraient TOUS les cancers...

    À mon humble avis, il n'y a pas de remède *miracle* mais un ensemble de gestes qui permettent de vivre en meilleure santé (et c'est valable pour toutes maladies chroniques ou évolutives) notamment l'hygiène alimentaire [1], l'entraînement physique modéré, des exercices de mémoire, etc.

    Je suis cependant convaincue qu'il existe des remèdes susceptibles d'aider à combattre le cancer, mais il faut éviter de généraliser au point de créer, plus souvent qu'à son tour, de la souffrance, de l'amertume, de la rancœur, chez des patients pour qui le traitement se révélant inefficace ne correspond alors pas à leurs attentes bien légitimes.

    Chaque cas est unique, et c'est bien là la difficulté. Ce qui me hérisse le poil au plus haut point (j'en ai les ongles des orteils qui frisent, diraient les Allemands) ce sont ces charlatans qui s'en mettent plein les fouilles en se servant du malheur des autres, les trahissant et les dépouillant.

    ____________________

    [1] L'Anses précise dans ses recommandations en matière de nutrition anti-cancer que "il n'existe pas d'aliment ou de nutriment 'anti-cancer' en soi" (L'Internaute)

     

    B17, amygdaline, "laetrile" et Cie

    La vitamine B17 existe dans plusieurs aliments cerise, l'abricot, la prune,les céréales, le riz... et beaucoup d'autres avec des quantités différentes.

    L'amygdaline (du grec ancien ἀμυγδαλή amygdálē "amande") est un composé chimique naturel, connu pour avoir été promu à tort comme un remède contre le cancer. On le trouve dans de nombreuses plantes, mais plus particulièrement dans les graines (noyaux) d'abricot, d'amandes amères, de pomme, de pêche et de prune, le millet, les fèves germées, le sarrasin...

    Au royaume des Hunzakuts (Hunza), dans les montagnes Himalayennes au nord du Pakistan, on consomme de grandes quantités d’abricots, beaucoup de millet... Fait intéressant, l’argent n’existe pas, au Hunza (*). La richesse d’un homme se mesure par le nombre d’abricotiers qu’il détient. Et la nourriture la plus convoitée est la semence contenue dans les noyaux d’abricot. (L’Histoire de la Vitamine B17)

    ____________________

    (*) et plutôt cocasse quand on pense aux "médecins" occidentaux qui se sont fait un blé monstre avec la "B17" sortie du noyau d'abricot ! Voir plus bas : Charlatan !

    Info Vitamine B17 cancer et charlatan ?

    Femme Hunza dénoyautant des abricots

    Depuis le début des années 1950, l’amygdaline et une forme modifiée appelée "laetrile" ont été proposées comme traitements alternatifs du cancer, souvent référencés comme vitamine B17, un abus de langage, selon Wikipédia.

    Voir Les vitamines B

     

    Cancer ?

    Des études ont montré que ces substances étaient cliniquement inefficaces dans le traitement du cancer, ainsi que potentiellement toxiques ou mortelles lorsqu'elles étaient prises par la bouche, en raison d'un empoisonnement au cyanure, poursuit Wikipédia.

     

    "Les noyaux d'abricot présentent un risque d'empoisonnement au cyanure"

    Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire. 27 avril 2016.

    "Un composé d'origine naturelle appelé amygdaline est présent dans les noyaux d'abricot et se transforme en acide cyanhydrique après avoir été consommé."

    "L'empoisonnement au cyanure peut causer des nausées, de la fièvre, des maux de tête, de l'insomnie, de la soif, de la léthargie, de la nervosité, des douleurs articulaires et musculaires diverses et une chute de la pression artérielle."

    "Dans les cas extrêmes, c'est fatal"

    Voir Ma mère cassait parfois un ou deux noyaux...

     

    Tandis que Hoax.net se montre particulièrement virulent à l'égard de la "vitamine B17"...

     

    Je ne serai pas aussi sévère avec B17 que ne le sont Wikipédia ou Hoax.net. D'ailleurs Ooreka, par exemple, en parle comme d'un remède potentiellement efficace contre le cancer. Mais rien n'est simple, surtout dans le domaine de la santé. S'il y a indéniablement des "dangers", ce qui suit est pourtant probablement vrai.

     

    Ernst T. Krebs et son fils ont extrait certains glycosides des plantes qui contenaient les nitrolosides, particulièrement répandues dans les noyaux d'abricots... (voir plus haut).

    Voici ce qu'ils conclurent : chaque molécule de B17 contient une unité de cyanure d’hydrogène, une unité de benzaldéhyde et deux unités de glucose (sucre) bien verrouillés ensemble. Pour que le cyanure d’hydrogène devienne dangereux, il faut d’abord nécessairement déverrouiller la molécule qui le libérera, une astuce qui ne peut être effectuée que par une enzyme appelée bêta-glucosidase, qui n’est présente partout dans le corps humain, qu’en quantités infimes, mais par contre, en grande quantité dans un seul endroit : les cellules cancéreuses.

    Voir L’Histoire de la Vitamine B17 (voir aussi Open Your Eyes)

    Voir aussi le plus grand camouflage de l’histoire du cancer

     

    Malheureusement, ce qui est plus que probablement vrai, c'est le culot de certains qui profitent de la détresse des malades en leur faisant miroiter un produit *miraculeux* (qu'il n'est pas) et en leur soutirant de l'argent plus que de raison.

    C'est ça que je condamne surtout.

     

    L'ail et le cancer

    Tous les cancérologues sérieux savent que l’ail réduit l’effet des traitements de chimiothérapie à base de tamoxifène (Nolvadex®, Tamizam®, Tamoplex®, Tamoxifen®) et à base de dacarbazine (Dacarbazine®, Medac®) et doit, pour cette raison, être évité par les malades.

    L’ail augmenterait la toxicité des chimiothérapies à base de docetaxel (Docetaxel®, Taxotère®, Tevadocel®), ainsi que des traitements anticancéreux suivants : dacarbazine, campthotécines, cyclophosphamide, inhibiteurs de l’EGFR, taxanes, vinca-alcaloïdes et épipodophyllotoxines [1]

    [1] Ail | Fondation contre le Cancer

    D'après un article de Sante Nature Innovation

     

    Charlatan !

    La littérature médicale décrit la promotion du laetrile dans le traitement du cancer comme un exemple canonique du charlatanisme et comme

    "la promotion des charlatans du cancer la plus subtile, la plus sophistiquée et certainement la plus rémunératrice de l'histoire de la médecine."

    (Wikipédia) 

    Voir aussi Dérives sectaires pour la santé

     

    ____________________

    Documentations diverses

    Cancer : dossier de Passeport Santé

    Cancer : divers

    Manipulations

     

     

     

    haut de page