• Info Vitamine K

    Page créée en août 2019 

    La vitamine K

    Vitamine K chou épinard brocoli

     

    La vitamine K fait partie des vitamines liposolubles. Elle se présente sous trois formes : vitamine K1, vitamine K2 et vitamine K3 (version synthétique mais pas recommandée).

    La vitamine K provient soit de l’alimentation, soit des bactéries.

    Les deux types principaux de vitamine K naturelle sont la vitamine K1 (phylloquinone ou phytonadione, dans l'alimentation, les plantes, les légumes) et la vitamine K2 (dans les aliments d’origines animales, produits laitiers et par les bactéries intestinales - les ménaquinones - à hauteur de 10% dans l'organisme).

     

    Il est reconnu que la vitamine K est importante pour diverses fonctions corporelles.

    Ses propriétés anti-inflammatoire puissantes la rendent précieuse.

    Elle est essentielle pour la coagulation du sang et le métabolisme des os.

    Permet d’activer plusieurs facteurs de la coagulation et ainsi d’éviter les hémorragies.

    Essentielle à la santé des os, facilite l’action de l’ostéocalcine, une protéine impliquée dans la calcification osseuse. La vitamine K serait indispensable à la croissance osseuse des enfants et des adolescents tout comme à la prévention de l’ostéoporose chez les adultes.

    Elle protège aussi la vue (cornée) et l'acuité visuelle.

     

    Si vous êtes carencé en vitamine K, vous pouvez présenter des symptômes tels que contusions légères, saignements des membranes qui tapissent la membrane interne du corps, couleur foncée des selles, etc.

    Certains facteurs, notamment la prise de médicaments anticoagulants, la prise d’antibiotiques ou ne pas manger d'aliments riches en vitamine K peuvent potentiellement augmenter votre risque de carence.

    1. Pour un apport suffisant de vitamine K naturelle il est conseillé de privilégier

    2. Il y a aussi de la vitamine K, mais 10 fois moins, dans

    • les haricots verts
    • les poireaux
    • les pois
    • le concombre
    • les champignons de Paris
    • les huiles de germe de blé, soja, colza...
    • les foies

    Vous êtes sous anticoagulants et vous évitez la vitamine K. La consommation des aliments les plus riches en vitamine K (voir ci-dessus 1.) est susceptible de modifier votre dosage sanguin. En revanche, vous pouvez consommer les aliments les moins pourvus en vitamine K (voir 2.) en évitant le cumul.

     

     

    __________

    Sources

    Femme Actuelle

    Notre Temps [archive]

    Thérapeutes magazine [archive]

     

    Voir

    Yantra

    Liens externes

     

    Documentations

    Insolent

    Anticoagulants : Le grand cardiologue qui fait « pouet pouet » (Santé Corps Esprit)

    Cette vidéo, il faut la voir pour le croire... Découvrez-en un extrait de 4 minutes (ça en vaut la peine) :

    [https://www.youtube.com/watch?v=LPDC3VTuN70]

    Insolite

    Le point de vue surprenant de V. Barbaras (30 septembre 2017) :

    « [...] Je me permets une remarque sur la signification de l’AVK (anti-vitamine K), le K viendrait du mot allemand Koagulation ; cette explication me semble erronée. Le K est le symbole chimique du Potassium (Kalium en latin) ; il s’agit donc de diminuer la vitamine K, donc de réduire le potassium, un des nombreux facteurs qui agit sur la coagulation… CQFD [...]

    Pour info, mon angiologue m’a toujours recommandé de prendre du Préviscan (AVK) au lieu des NARO, parce qu’il existe justement l’antidote [Quand vous avez une hémorragie grave à cause d’un anti-vitamine K, il existe un antidote très simple : il suffit d’injecter de la vitamine K pour annuler l’effet du médicament] ; comme j’utilise très fréquemment ma voiture (50 000 km par an) et face aux risques d’accident, il m’a toujours convaincu de rester au Préviscan, et ce malgré le contrôle mensuel et la difficulté de stabiliser l’INR... »

     

     

     

    haut de page