• Les 4 éléments : l'Eau

    Première publication le 0

     

    « Et loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur l'Eau 

    Qui est très utile et très humble, précieuse et chaste ! »

    François d'Assise (saint catholique) Cantique de Frère Soleil...

     

    3e partie : l'Eau, élément important dans la vie, au même titre que le Soleil ou l'Air.

     

    L'eau, c'est l'élément de vie qui s'incorpore à la Terre comme son sang nourricier. C'est l'eau, sous forme de pluie et de neige, qui fertilise la terre.

     

    Ne serait-ce que du point de vue hygiénique, l'eau est nécessaire à l'homme.

    Elle l'est non seulement comme boisson principale, mais encore comme thérapeutique de choix, à la fois bienfaisant et curatif, contre de nombreuses affections.

    C'est encore grâce à l'eau, que nous épanchons notre soif ardente que l'effort et la chaleur ont provoquée. L'eau nous sert aussi à cuisiner, à laver notre linge, etc.

    L'eau est dispensatrice de joies pures que nous offrent les bains de mer, de rivière et les parties de canotage en mer, en rivière ou sur les lacs...

     

    Notez bien : ce qui suit est donné à titre purement indicatif.

    Il ne saurait remplacer les conseils avisés d’un bon thérapeute.

     

    L'EAU ET LA SANTÉ

    L'action, à la fois magnétique et tonique, de l'eau sur l'organisme est du meilleur effet sur la santé et sur l'équilibre nerveux.

    • Assure l'hydratation des cellules du corps (usage interne)
    • Agit avec succès par l'action réflexe sur les glandes endocrines et l'appareil nerveux (usage interne)
    • Suivant qu'elle est chaude ou froide son action est vaso-dilatatrice ou vaso-constrictive (usage interne ou externe)

     

    Utilisation de l'eau
    • Boisson, pure ou en base des tisanes, thés...
    • Bains de siège froid, de tronc, mer, pluie, rivière, neige, rosée, vapeur, chaleur (sauna, hammam), jacuzzi [1]...
    • Douches : à jet...
    • Enveloppement froid, compresse ou maillot froids, drap mouillé.
    • Hydrothérapie par contraste.
    • Affusions : moyen thérapeutique qui consiste à verser en nappe et d’une faible hauteur, une certaine quantité d’eau froide ou chaude sur une partie du corps.
    • Inhalations : eau salée, vapeur [2]...
    • Etc.
     

     

     


     
    [1] À l'origine, "Jacuzzi" est un nom commercial, de son inventeur Roy Jacuzzi, Italien émigré aux États-Unis, créateur du bain à bulles.
    C'est une
    baignoire équipée d’un système de pulsion d’air et d’eau sous pression plus ou moins complexe procurant un effet massant et relaxant à son utilisateur.
    Synonymes : bain à bulles - bain tourbillon - spa (voyez plus bas Thermalisme)... 
    Wiktionary - Wikipédia
     

    [2] Voyez aussi 

     

     

    Toute application d'eau sur le corps est valable si elle vous est agréable.
    C'est là le critère.

    « Plus vous procéderez avec douceur et ménagement,
    plus les résultats seront heureux »

    Kneipp

     

    Comment dois-je faire ma cure d'eau ? 

    • Si vous êtes frileux, ce qui est un signe de faiblesse, commencez par l'eau tiède, et au fur et à mesure que votre corps s'aguerrira vous augmenterez la froidure de l'eau jusqu'à la prendre à la température de la saison. Ainsi vous n'aurez pas à craindre le contact avec l'eau glacée de l'hiver ;-)
    • Prenez-la dehors, sous forme de douche, assez rapide au début, plus longue par la suite.
    • Laissez-vous sécher à l'air si vous le pouvez, en ayant soin de vous livrer à des exercices rapides de gymnastique, soit de boxe dans le vide, soit de sauts sur place (piaffer)
    • Ensuite allez dans la salle de bain, procédez à une rapide et courte friction à sec au gant de crin et habillez-vous.
    • Vous verrez alors combien votre corps conservera la chaleur durant toute la journée.
    • Pour compléter la cure, buvez par petites gorgées, un bol à déjeuner d'eau bouillie très chaude ; elle agira par osmose comme "draineur" des toxines et comme diurétique.

     

     

    L'EAU ET LES KRIYA DU YOGA

    Neti, le nettoyage du nez

    Il existe deux formes de nettoyage du nez : la plus connue se pratique avec de l’eau saléeJala Neti – ce que nous voyons ICI.

    ;-) Voici un article que je viens de découvrir sur un très joli blog (Une Toute Zen) :
    Le Pot Néti : nettoyer vos sinus *, la solution en cas d’allergie

    * Voyez aussi pour la sinusite :
    Bons conseils-maison en cas de sinusite (pdf)

    Inspirée des moines bouddhistes, cette douche nasale yogique améliore la capacité d’extraire et d’assimiler Prâna dans l’air.

     

    Différentes sortes de "neti-pots'. Il existe aussi des modèles en plastique ou en métal.

     

     

    L’autre nettoyage se pratique avec un cathéterSutra Neti :

    Technique Sutra Neti (Yoga Shala)

    Plus délicate que Jala Neti, elle doit être entreprise avec précaution.

    1. Humidifier les narines ou pratiquer Jala Neti.
    2. Passer le cathéter sous l’eau pour qu’il glisse mieux.
    3. Introduire le cathéter dans la narine droite.
    4. Le faire remonter très doucement dans la cavité nasale jusqu’au croisement des sinus.
    5. Le faire redescendre dans la bouche et le saisir avec le pouce et l’index.
    6. Effectuer des aller-retours en douceur pour bien nettoyer le nez et les sinus.
    7. Répéter l’opération avec l’autre narine.
    8. Rincer le nez.
     
     

    Contre-indication de Sutra Neti

    • À éviter en cas de lésion ou d’inflammation à l’intérieur du nez ou des sinus.

     

     

    Bienfaits des nettoyages du nez

    Moyen naturel et hygiénique, Neti nettoie les narines, les cavités nasales et les sinus, améliore grandement la respiration. L’esprit devient plus léger et plein d’optimisme !

    Pratiqué quotidiennement,

    • Neti nettoie les cavités nasales, élimine l’excès de mucus (nez, gorge), stimule et libère les sinus.
    • Un effet bénéfique et préventif sur les problèmes liés aux cavités nasales et aux sinus : soulage en cas de maladie du nez ou de la gorge (nez bouché, rhumes, rhinite...), prévient les sinusites...
    • Neti combat les effets de la pollution, de la poussière et du pollen, soulage en cas de rhume des foins, allergies aux pollens...
    • Aide en cas de maladie pulmonaire : pneumonie, asthme, bronchite...
    • Utile pour soulager les maux de tête.
    • Neti stimule et équilibre de nombreux points dans le corps à travers les zones réflexes contenues dans le nez et les sinus.
    • Exerce une influence positive sur les organes sensoriels de la tête : yeux (renforce la vision, élimine la fatigue oculaire, soulage en cas de maladie des yeux), améliore grandement l’olfaction et le goût...
    • La mémoire ainsi que la concentration s’améliorent.

    Attention !

    • Pas en cas de rhume sévère ou si vous souffrez de mal aux oreilles
    • Pas chez les personnes souffrant de saignements chroniques

     

     

    THERMALISME - LES EAUX THERMALES

    On recense plus de 1 200 sources d’eaux thermales en France. Leur composition chimique particulière leur confère des vertus thérapeutiques reconnues par l’Académie de Médecine. Ce statut leur donne des obligations, puisqu’elles doivent être délivrées pures, dans l’état où elles se trouvent à l’émergence, et stables dans le temps.

    Le patient sera orienté vers un centre thermal ayant recours à une eau adaptée à sa pathologie selon sa composition minérale.

    La médecine thermale existe depuis l’Antiquité. On plaçait alors les lépreux dans des bains, puis on les envoyait se sécher au soleil pour améliorer leur guérison. Les blessés de guerre se retrouvaient aux thermes pour se rétablir…

    Photo ci-contre : le bassin des ladres (lépreux) à Ax-les-Thermes, en Midi-Pyrénées (Ariège), date du Moyen-âge. Sa source soigne les affections dermatologiques et rhumatologiques.

     

     

    Le thermalisme se définit, aujourd’hui en France, comme étant l’ensemble des moyens médicaux, sociaux, sanitaires, administratifs et d’accueil, mis en œuvre pour l’utilisation, à des fins thérapeutiques, des eaux minérales et thermales, des gaz thermaux et des boues.

    Les établissements thermaux offrent aussi des soins non médicalisés (de confort) appelés remise en forme.

    Le mot thermalisme implique que soit utilisée une eau dont les vertus curatives sont reconnues par le corps médical. C'est en 1950 que les soins thermaux sont pris en charge par la Sécurité Sociale.

    Cet organisme prend en considération chaque station thermale et contrôle l'eau pour qu’il n'y ait aucune bactérie. Ce processus est tellement respecté qu’au moindre élément pathogène présent dans l’eau, il y a fermeture du centre. Même les hôpitaux n’ont pas un code d’hygiène aussi poussé !

    Chaque établissement de soins doit être agréé dans le traitement d’une ou plusieurs orientations thérapeutiques et tous doivent être conventionnés par la Sécurité Sociale. Il en existe en France près d'une centaine *.

    * Si vous voulez connaître les stations thermales françaises, rendez-vous en fin d'article.

    La balnéothérapie désigne l’ensemble des traitements thermaux et les soins effectués par des bains, ainsi que les activités auxiliaires de traitement du corps dans l’eau.

    Ci-contre, dessin de bains de 1811 à Hakone (箱根町), au Japon.

    Un onsen – littéralement : source chaude – est un bain thermal japonais. Il s'agit de bains chauds dont l'eau est généralement issue de sources volcaniques parfois réputées pour leurs propriétés médicinales.
    Les onsen sont des lieux de détente et de relaxation.

     

    Au XXe siècle, le toponyme Spa est devenu progressivement et internationalement un nom commun masculin comprenant différents sens. Il désigne de manière générique, une station thermale, une eau minérale, un bain à remous (synonyme jacuzzi, voyez plus haut Utilisation de l'eau), un centre de remise en forme (ou encore... un obstacle équestre particulier)

     

     

    THALASSOTHÉRAPIE - L'EAU DE MER

    La thalassothérapie est une variante de la balnéothérapie. Elle s’effectue avec de l’eau de mer et non de l’eau de source.

    Le Dr Joseph Labonnardière, de Crémieu (Isère), a inventé ce terme (1865) à partir de deux mots grecs, thalassa (mer) et thérapeia (soin, traitement) pour signifier : « soigner par la mer ».

     
     

    En 1894, Boulogne-sur-Mer (sous-préfecture du Pas-de-Calais) réunit 150 médecins au premier congrès international des bains de mer et d'hydrologie. En 1899, Louis-Eugène Bagot ouvre un institut de thalassothérapie à Roscoff, en Bretagne, sur les côtes de la Manche.

    C’est l’utilisation combinée, dans un site marin privilégié et sous surveillance médicale, dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin qui comprend : climat marin, eau de mer – pratique de l'hydrothérapie en utilisant uniquement de l'eau de mer – boues marines, algues, sables et autres substances extraites de la mer.

    Ce traitement thérapeutique, obligatoirement pratiqué en bord de mer, est particulièrement indiqué dans les cas de rhumatismes dégénératifs, douleurs vertébrales, certaines affections dermatologiques.

     

     

    L'EAU ET LA "VAGUE" DU YOGI

    D'un point de vue symbolique...

    "La vague" est une respiration complète dont l'expiration part du ventre jusqu'au clavicules.

    Cela crée un mouvement ondulatoire semblable à une vague qu'il faut bien ressentir, car aux 3 étapes respiratoires (abdominale, thoracique ou costale, supérieure ou claviculaire) correspondent des bienfaits spécifiques (Voyez Kit-Respiration)

    Vous pouvez aussi jeter un œil sur "L'océan bienfaiteur" du Yogi Coudoux

    Cliquez sur les photos ! >>>

     

    HISTOIRES D'EAUX

    Tableau récapitulatif et compléments

    Eau de mer

    (Voyez : Thalassothérapie)

     

    Eau déminéralisée

    C'est une eau qui ne contient en principe aucun ion ; en revanche, il peut rester des matières non chargées (matières organiques, bactéries, etc.). On l'appelle aussi "eau déionisée". Elle est qualifiée d'eau purifiée. À température ambiante, le pH de l'eau déminéralisée est d'environ 7.

    • Dans l'usage courant, l'eau déminéralisée est notamment employée pour les fers à repasser à vapeur (disponible dans la plupart des supermarchés dans la rangée des eaux embouteillées ou près des produits d’entretien).

    Voyez L'eau désionisée ou osmosée de Wikipédia.

     

    Eau distillée

    C'est l'eau produite par un procédé d’ébullition et d’évaporation qui tue les bactéries et enlève toute impureté : voyez L'eau réellement distillée de Wikipédia.

    • Cette eau peut être bue (en cures : en cas de concrétions calciques ou becs de perroquets et pour nettoyer l'intérieur du corps)

     

    Eau "magnétisée"

    • On l'obtient en laissant séjourner une pierre dans un verre d'eau toute la nuit.
    • Puis on la boit au petit matin (à jeun)

    Voyez Pierres de soin

     

    Eau minérale

    Eau de boisson d'origine souterraine, faisant en général l'objet d'une exploitation commerciale. Sa définition légale varie selon les différents pays. Elle doit en général présenter certaines caractéristiques chimiques minimales et/ou constantes. Sa teneur en certains sels minéraux (dont radioactifs ou toxiques à certaines doses) étant parfois significative, il faut en tenir compte dans le bilan alimentaire total, notamment en cas d’insuffisance rénale (aiguë ou chronique)
    On classe les eaux minérales en cinq grandes catégories : bicarbonatées, sulfatées, sulfurées, chlorurées et oligo-métalliques faiblement minéralisées, et on les utilise dans douze orientations thérapeutiques. (Voyez : Les eaux thermales)

     

    Eau oxygénée

    Le peroxyde d'hydrogène, communément appelé eau oxygénée, est un composé chimique de formule H2O2. Il s'agit d'un liquide clair, légèrement plus visqueux que l'eau, incolore en solution, aux puissantes propriétés oxydantes.
    C'est un agent de blanchiment efficace, utilisé comme désinfectant et jadis comme ergol oxydant (comburant) pour l'aéronautique (années 1940) et l'astronautique (années 1950), voire comme monergol pour rocketbelts dans les années 1960.
    Le peroxyde d'hydrogène existe naturellement chez les êtres vivants comme sous-produit de la respiration cellulaire.
    La concentration des solutions de peroxyde d'hydrogène est parfois indiquée en volumes ; une solution à x volumes correspond au dégagement de x litres d'O2 par la décomposition d'un litre de solution (autrement dit, une eau oxygénée à 10 volumes signifie que 1 litre de solution peut dégager 10 litres d’oxygène actif, c’est à dire le gazeux)
    Ces différents dosages, 10, 20 ou 30 volumes… vont déterminer l’utilisation du produit. Quelques exemples :

    • 10 volumes. L’eau oxygénée est un désinfectant : applications locales, soins médicaux…
    • 20 volumes. Idéale pour la décoloration de duvets ou cheveux
    • 30 volumes. Blanchiment du linge
    • 60 volumes. Blanchiment grandes surfaces, PVC, bois…
    • L'eau oxygénée boratée (bore - borate) est prescrite pour le lavage des oreilles notamment en cas d’otite chez les enfants.

    Usages pour la maison

    • Il existe de multiples méthodes pour redonner de l'éclat à son linge blanc, dont l'eau oxygénée (le soleil reste cependant un blanchiment gratuit et simple : il suffit de faire régulièrement sécher son linge à l'extérieur par beau temps)
    • Lavage après lavage, rien n'enlève une tache de transpiration, mais il est possible d'enlever les auréoles disgracieuses sous les manches avant le passage à la machine, par exemple, avec l'eau oxygénée (pour le blanc ou les couleurs claires)
    • L’eau oxygénée permet de blanchir du linge jauni : laissez-le tremper dans de l’eau chaude additionnée de la moitié d’une bouteille d’eau oxygénée de 30 volumes.
    • Pour détacher des PVC jaunis, fenêtres, appareils électriques, matériel informatique… frottez la surface avec un coton imbibé d’eau oxygénée à 60 volumes.

    L’eau oxygénée reste malgré tout un produit toxique
    L’utilisation trop fréquente sur les cheveux peut les abîmer ou même les brûler ; après utilisation et temps d’action du produit, prenez soin de toujours rincer correctement.
    Respectez les doses et ne répétez pas trop souvent les applications selon le cas.
    De manière alternative utilisez d’autres produits inoffensifs.

     

    Eau salée - Eau "physiologique"

    (Voyez plus bas : Solution physiologique - Sérum physiologique)

    • Il suffit de dissoudre ½ c. à thé de gros sel de mer non raffiné dans 240 ml (8 oz) d'eau bouillie et refroidie ou
    • 1 c. à c. rase de gros sel de mer non raffiné dans 1 litre d’eau bouillie et refroidie.
    • ''L’eau physiologique" est utile, entre autres, en bain de bouche en cas d'inflammation et saignement des gencives, aphtes, pour assainir la bouche…

     

    Eau solarisée simple

    • Remplir d’eau un grand saladier en verre blanc et l’exposer au soleil (ou tout au moins à la lumière solaire) pendant 9 jours, à raison de 3 heures / jour.
    • Entre temps, recouvrir le récipient d’un linge noir et mettre le tout dans un placard.
    • Mettre ensuite cette eau en bouteilles peintes en noir ou recouvertes de papier alu.

    Cette eau garde un grand pouvoir pendant 21 jours environ.
    Au-delà, ce pouvoir s’amenuise, et il est conseillé de fabriquer une autre eau.

    • Ne pas jeter la "vieille" eau solarisée, en arroser les plantes qui en seront ravies !

    Henri Devère, Secrets et vieilles Recettes magiques

    • Cette eau peut être bue (en cas de sinusite notamment, où une consommation d'eau accrue permet d'éclaircir les sécrétions et de les évacuer plus facilement ; dans ce cas, autant boire une eau qui soit "énergétique" !)

     

    Eau thermale

    (Voyez : Thermalisme)

     

    Solution physiologique - Sérum physiologique

    (Voyez plus haut : Eau salée - Eau "physiologique")

    • Constituée d'eau distillée et de chlorure de sodium (NaCl) dilué, la solution physiologique présente la particularité d'être une substance isotonique au sang (c’est-à-dire présentant la même osmolarité que les principaux fluides corporels, en particulier le sang)...
      Autrement dit c'est une solution de chlorure de sodium qui a la même concentration moléculaire que le plasma sanguin.

    Attention, si l'appellation de "liquide physiologique" peut également être employée, celle de sérum physiologique est impropre car ce type de solution ne correspond pas à un sérum.
    Le sérum physiologique ne doit pas être stocké à une température supérieure à 25° C, et ne doit pas être refroidi.
    Certaines solutions physiologiques d'usage commun sont commercialement disponibles à diverses concentrations à des fins différentes.
    La solution est utilisée en médecine pour...

    • nettoyer le nez (drainage rhino-pharyngé), les oreilles ou les yeux, des nouveau-nés et bébés notamment ;
    • nettoyer les yeux de la présence de corps étrangers ou d'une infection mineure ;
    • ou pour nettoyer les yeux exposés aux gaz lacrymogènes...
    • Sous le nom de "sérum physiologique", elle est utilisée comme diluant pour certains médicaments à administrer de manière parentérale ;
    • ou encore comme solution pour réhydrater les patients victimes de déshydratation...
    • Pour détacher le sang sur un vêtement, un truc parmi d'autres : tamponnez avec un tissu imbibé de solution physiologique.
    • Etc.

    Voyez Des produits ''éco...'' pour ma maison

     

     

    POUR LES CURIEUX OU CEUX QUI VEULENT APPROFONDIR

    >>> le site [http://biogassendi.perso.sfr.fr/roucous.htm#EAUX] offrant le texte original du professeur Lautié, déjà moche et ayant perdu la plupart de ses photos, a "rendu l'âme" définitivement le 21 novembre 2016... Pour nous consoler j'ai trouvé Qualité de l'eau & bio-électronique Vincent. Mais s'il reproduit le texte original (de manière confuse et sans photos), il n'est pas possible de cliquer "sur les vignettes [lesquelles ?] [pour lire ?] la page en fac-similé de l'article écrit de la main-même du Pr Lautié" comme promis (il faut dire que l'article date de... 2006)

     

    >>> deux sites très intéressants ;-)

     

    En parlant "d'intéressant", si vous voulez en savoir plus...

    source illustration : www.location-cure.net/stations-thermales/sommaire

     

     

     

     

    Ainsi, après vous être plongés dans les lacs ou l'océan... vous aurez sûrement besoin de souffler un peu... C'est ce que nous verrons prochainement avec le troisième élément : l'AIR. À bientôt !

     

    Les 4 éléments

    Le Soleil

    L'air

    La Terre

     

    Enregistrer

    « Ongles bizarresConseils pour la pratique du sport »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :