• Ondes cérébrales binaurales

    Page remaniée en février 2021

    Des ondes cérébrales

    Nous accusons régulièrement les ondes de tous les maux. Le Wifi, les ondes du téléphone portable... seraient dangereux. Mais c'est avant tout une question d’utilisation et de consignes de sécurité à respecter...

    Nos neurones échangent des informations en permanence. Notre cerveau émet des pulsations comme notre cœur et suivant nos émotions dominantes, il "bat" plus ou moins vite. Ces informations circulent sous forme de courants électriques : ce sont les ondes cérébrales.

    Selon notre état de conscience, les informations circulent différemment dans notre cerveau, créant des ondes dont la fréquence (en Hertz) varie. Nous pouvons donc mesurer l’état de conscience dans lequel nous nous trouvons en fonction des ondes électriques que produit notre cerveau.

    Par exemple, vous souvenez-vous de la dernière fois où vous étiez profondément détendu ? Vous vous sentiez bien, tout était "rose" autour de vous. Votre cerveau "battait" entre 4 à 8 fois par seconde. Il émettait des ondes "Thêta".

    Ondes cérébrales

    Les ondes cérébrales vont de 0,5 Hz à plus de 45 Hz (1 battement = 1 Hz). D’un bout à l’autre du spectre, nous passons de l’inconscience profonde à l’hyperactivité cérébrale. On découpe ce spectre en 5 familles d’ondes.

    1. Ondes delta (0,5 à 4 Hz) : Ce sont les ondes du sommeil profond. Vous êtes endormi, sans rêves. Il est très difficile de les atteindre pendant l’éveil. Certains maîtres de la méditation y parviendraient, mais c’est un niveau d’expertise inatteignable pour le commun des mortels : dans cet état, la conscience est presque inexistante. Les notions de temps, de soi, et d’environnement disparaissent. 
    2. Ondes thêta (4 à 8 Hz) : Ces ondes correspondent à une relaxation profonde (mais atteignable), avec un corps entièrement relâché et un esprit en pleine méditation. Vous êtes détendu et serein. C’est un état qu’on retrouve naturellement dans certaines phases du sommeil. 
    3. Ondes alpha (8 à 14 Hz) : C'est un état de calme, de relaxation plus légère que les ondes thêta. La fréquence alpha a ceci d’intéressant qu’elle permet de synchroniser les deux hémisphères du cerveau. L’état alpha est propice à l’apprentissage et à la réflexion créative, car vous êtes assez conscient pour penser, mais assez calme pour ne pas souffrir de pensées parasites. 
    4. Ondes bêta (14 à 20 Hz) : Ces ondes sont celles de l’éveil, de la conscience et d’une activité cérébrale normale. Émanant de votre cerveau dans la grande majorité de vos occupations quotidiennes, elles représentent le "gros" de votre journée.
    5. Ondes gamma (20-30 Hz et plus) : C’est la zone de l’hyperactivité cérébrale, du traitement soutenu d’informations et de l’intégration des apprentissages. Le cerveau tourne à plein régime, vous monopolisez une très grande énergie mentale. Plus vif et plus créatif, les solutions vous apparaissent plus facilement. On observe une activité gamma pendant le sommeil paradoxal (celui où vous rêvez), mais aussi quand vous êtes extrêmement concentré et actif.

    Les ondes cérébrales correspondent à des états de conscience

    Comme nous venons de le voir, le cerveau émet des fréquences plus ou moins rapides suivant ce que nous faisons. Par exemple, ces fréquences sont lentes quand nous sommes complètement détendus. Au contraire, elles deviennent très rapides lorsque nous tentons de résoudre un problème important à nos yeux.

    Malheureusement, ce n’est pas tous les jours que nous pouvons vivre ce genre d’expérience. Le monde va à toute allure aujourd’hui. Nous vivons constamment dans la tension et le stress, sans prendre le temps de prendre conscience... Pourtant; si vous modifiions notre état de conscience, nous penserions différemment. Une pratique qui peut nous aider à

    • nous relaxer quand nous sommes stressés
    • nous endormir plus facilement
    • apprendre et mémoriser des informations
    • prendre du recul sur un problème
    • libérer notre créativité et nos intuitions

    Un intérêt thérapeutique

    Dans certains cas, c’est le cas, par exemple, de l’anesthésie sous hypnose. En faisant descendre un patient au niveau des ondes thêta, on réduit l’intensité de ses stimuli nerveux. Ses terminaisons nerveuses sont endormies pour bloquer la douleur. 

    Les ondes cérébrales prennent de plus en plus d'intérêt pour combattre l’hyperactivité pathologique, les troubles anxieux chroniques ou les douleurs récurrentes chez certains malades. 

    Une chose est sûre : nous n’en sommes qu’au début. Mais on connaît déjà des moyens simples d’atteindre les ondes alpha et thêta pendant l’éveil. 

     

    Comment diminuer sa fréquence cérébrale

    Il existe plusieurs techniques pour diminuer notre état de conscience, depuis la fréquence "normale" de l’éveil, les ondes bêta, vers les ondes alpha voire thêta

    La douche est un moyen simple de laisser votre esprit vagabonder et de réduire la fréquence de vos ondes cérébrales. N’avez-vous jamais eu une idée "révolutionnaire" pendant votre douche ? 

    La musique classique est une bonne source de relaxation et de stimulation créative. Peuvent être conseillés Philip Glass, Smetana, Vivaldi ou Chostakovitch. Il peut arriver que vous écoutiez de la musique classique pendant de longues minutes sans rien faire, le regard dans le vide… et de revenir à votre travail avec une efficacité décuplée. 

    La cohérence cardiaque permet elle aussi de varier votre fréquence cérébrale. La respiration lente, régulière, couplée à la relaxation, vous plonge dans un état de conscience légèrement altérée propice à l’apprentissage et à la création.

    Concernant les ondes thêta, il est plus difficile de les atteindre car elles se trouvent encore un palier plus bas. Cela demande un certain entraînement, mais la méditation profonde peut vous y mener. Il vous faut un endroit calme, une posture totalement relâchée et un certain temps pour y arriver. 

    Les sons binauraux, à écouter au casque, dont le contenu sonore est le même, mais diffusé à une fréquence légèrement différente entre l’oreille droite et l’oreille gauche (par exemple, 300Hz à droite et 305 à gauche). Cela force le cerveau à se synchroniser de manière inconsciente *. Voir ci-dessous.

    ---------- 

    Vous pouvez trouver des sons binauraux sur toutes les plateformes (YouTube, Spotify…). Il suffit de choisir le type de son qui vous convient. Pour faciliter l’endormissement, les sons prévus pour favoriser les ondes delta et thêta sont bien évidemment conseillés.

    Les scientifiques les appellent "ondes binaurales"

    Le hic est que vous ne pouvez pas les contrôler comme vous le voulez. Parfois, quand vous souhaitez vous endormir, les idées fusent dans votre tête. D’autres fois, c’est l’inverse. Vous avez besoin de toute votre intelligence, mais rien ne vient.

    C’est là qu'un procédé moderne permet d’accompagner en douceur votre cerveau vers un état de bien-être profond ou pour donner des ordres au cerveau ! Si vous avez besoin de puissance mentale pour résoudre une difficulté dans votre vie, vous pouvez utiliser cette méthode un peu spéciale, 100% naturelle et sans danger.

    Les ondes binaurales fonctionnent selon un principe de soustraction. Chaque oreille reçoit une fréquence différente, et votre cerveau fait la soustraction. À partir de ce résultat, votre cerveau adoptera le comportement voulu.

    Le très sérieux Monroe Institute aux USA, déclare qu’elles sont susceptibles de faire "se concentrer les ressources du cerveau, de l'esprit et du corps pour atteindre divers buts", dont (entre autres) :

    • activer un processus de croissance émotionnelle (développer votre estime de vous-même, éliminer l'auto-sabotage, etc.) ;
    • améliorer la détente et votre sommeil ;
    • augmenter votre efficacité et vos performances mentales ;
    • susciter des expériences transcendantes (faciliter la méditation, vous connecter à votre intuition, etc.)

    Des battements binauraux

    Les merveilleux pouvoirs que renferme la musique. Le Tempo, la fréquence, l’intensité et la structure musicale influencent et orientent vos émotions.

    Par exemple, pensez à l'un de vos titres favoris. Que ressentez-vous en l’écoutant ? Avouez que cette œuvre a le pouvoir de vous transporter dans un autre monde !

    Pourtant, ces caractéristiques musicales ne vous apportent rien sur le plan concret, aucun résultat dans votre vie de tous les jours (juste quelques minutes de pur bonheur... fugace). Mais des sons très spéciaux peuvent - eux - faire une vraie différence positive et concrète dans votre vie...

     

    Exercices de synchronisation des ondes cérébrales

     

    EXERCICE 1 : Le hochement de tête

    Pour vous détendre en moins de 3 minutes, très facilement chez vous ou au travail. D’ici quelques minutes, vous serez dans un état de relaxation profonde, la plupart de vos tensions seront effacées. Quelques minutes plus tard, votre concentration sera augmentée, vous serez plus serein. Vous aurez plus de contrôle sur votre environnement.

    Préliminaire : formulez une intention précise et positive (vous détendre profondément par exemple)

    • Asseyez-vous sur une chaise en laissant vos bras se reposer confortablement de chaque côté de votre corps ou sur une table devant vous. Vous pouvez également vous asseoir sur le sol dans la position du demi-lotus. Si vous choisissez de vous asseoir sur une chaise, ne vous adossez pas et gardez le dos bien droit.
    • Fermez les yeux et respirez doucement en détendant complètement votre corps.
    • Commencez à hocher doucement la tête de gauche à droite. Il est normal d’entendre quelques petits craquements dans le cou au début, mais ils diminueront en intensité avec le temps. Respirez profondément en vous concentrant surtout sur l’expiration.
    • Concentrez-vous sur le tronc cérébral ; il se situe à l’endroit où votre tête pivote de gauche à droite.
    • Visualisez votre tronc cérébral et votre cerveau tout entier qui s’éclairent un peu plus avec chaque hochement de tête. Vous pouvez également effectuer ce mouvement de haut en bas ou suivre la forme d’un symbole qui représente pour vous l’infini.
    • Après quelques minutes, reprenez lentement conscience de ce qui vous entoure, en inspirant et en expirant profondément.

     

    Vous êtes à présent 100% rechargé, prêt à embrasser le reste de votre journée sereinement !

     

    EXERCICE 2 : Le jeu des chevilles

    Un autre exercice de synchronisation des ondes cérébrales pour "booster" votre santé. Entre autres, il atténue vos maux de tête, régularise votre circulation sanguine et favorise un sommeil profond.

    • Étendez-vous confortablement sur le sol. Placez les bras le long du corps et fermez les yeux. Respirez et expirez à plusieurs reprises afin de relâcher toute tension.
    • Hochez doucement la tête de gauche à droite, en amenant vos épaules, bras, jambes et votre corps tout entier à se détendre. Imaginez que tout votre stress se fond et disparaît dans le sol. 
    • Inspirez par le nez et expirez par la bouche en soufflant. 
    • Répétez trois fois cette séquence. 
    • Joignez les chevilles et les orteils, puis faites une torsion des chevilles en tentant de toucher le sol avec la partie extérieure du côté de vos pieds. Répétez rapidement à plusieurs reprises. Ajustez la vitesse du mouvement de manière à vous sentir à l’aise, mais répétez la séquence au moins 50 fois sans interruption. 
    • Lorsque la fatigue se fait sentir, ralentissez progressivement et reposez-vous. Sentez la subtile vibration qui part des orteils et qui remonte vers les genoux, les cuisses, les hanches, la taille et jusqu’au sommet de votre tête. Mettez-vous au défi d’effectuer un plus grand nombre de répétitions chaque fois que vous faites cet exercice.

     

    Vous vous sentez mieux. Vous êtes en meilleure forme.

     

     

    ----------

    Documentation

    Voir aussi

    Ils ont cherché à altérer leur état de conscience pour libérer leur potentiel

    C'est le cas de nombreux artistes, notamment des surréalistes. À titre d'exemple :

    Salvador Dali. Le peintre avait l’habitude de s’endormir avec une cuillère dans la main. Ainsi, quand il s’endormait, il lâchait la cuillère qui faisait du bruit en tombant.  Cela suffisait à réveiller Dali, qui se mettait immédiatement au travail. Pendant ces courys instants, il était assez conscient pour créer, mais assez détendu pour laisser libre cours à ses intuitions.

    Des auteurs comme André Breton pratiquaient l’écriture automatique. Il s’agit d’écrire quand on est sur le point de s’endormir, ou dès qu’on se réveille, pour laisser "parler" l’inconscient.

    Einstein menait ses expériences de pensée avec une pierre dans les mains, pour se relaxer sans dormir, en gardant une légère tension musculaire. Ainsi pouvait-il visualiser des problèmes mathématiques librement, sans s’assoupir ni verser dans l’analyse consciente.

    Le publicitaire Gary Halbert s’en allait marcher une heure tous les matins pour stimuler sa pensée créative.

     

    Sources

    Apogée [archive] (février 2021)

     

    Écho Santé - Synchronisation des ondes cérébrales (déc. 2014)

    Michel Morin, conseiller bien-être

     

    Les Éditions Écho Santé inc.
    11530, 2e av., St-Georges, Qc, Canada, G5Y 1W6


     

     

     

    haut de page