• Prāna Kriya

    Kapalabhati et Uddiyana

    Kapalabhati, la fois prânayâma et kriya

     

    Voici l'épisode 2 de la trilogie "énergétique".

    Comme toute trilogie qui se respecte de nos jours, la "suite" n'est pas une suite, mais un "retour en arrière"...

    J'ai puisé dans ces deux articles * des thèmes importants mais complexes. J'ai donc opté pour une approche "intuitive", non linéaire, mais avec "dépoussiérage" et ajout de quelques nouveautés...

    Bonne lecture !

    -----

    * À propos de "Souffle"

    Un peu de révision

    Les Chakra

    D’un mot sanskrit signifiant roue, le chakra est un principe actif qui vibre à une certaine fréquence.

    Il peut-être comparé à un vortex énergétique qui met en interaction : le corps (organes, plexus nerveux et différents appareillages que sont les systèmes neuromusculaire, circulatoire, respiratoire, hormonal, etc.) ainsi que les plans psychiques avec les champs électromagnétiques de toutes sources extérieures (humaines, objets, éléments).

    -----

    Voir L’air est force vitale
    + La Série Chakra m'a dit

     

    Les Chakra sont donc aussi bien des centres physiologiques que des vortex psychiques.

    En chaque être humain, existe donc une grande quantité de chakras, mais seuls les primordiaux sont utilisés pour la pratique du Tantra et du Yoga.

    Dans la tradition ésotérique standard, nous répertorions 7 chakras

    1. Mooladhara Chakra (ou Muladhara)

    2. Swadhisthana Chakra

    3. Manipura Chakra

    4. Anahata Chakra

    5. Vishuddha Chakra (ou Vishuddhi)

    6. Ajna Chakra

    7. Sahasrhara Chakra

    Manas

    "Manas" (devanāgarī : मनस्) est un terme sanskrit qui peut comporter de multiples acceptions. Il désigne bien souvent soit la pensée, l'esprit, le mental (instinctif) et parfois l'intellect. Manas a comme fonction l'intellectualisation, la mémoire, la perception d'un monde intérieur et extérieur.

    -----

    Voir Idà Pingalà Sushumnâ

    - Dans l'hindouisme, dans les Yoga Sūtra de Patañjali, "Manas" désigne le mental, parfois l'intellect (buddhi) ou l'inconscient (citta). Il a également le sens de conscience ordinaire à l'état de veille ou ego (ahakāra) *. Il est l'un des 3 constituants de l'antakaraa.

    -----

    * Ahakāra, produit de Buddhi (les "soi individuels", intelligence supérieure produite par Prakriti, cause substantielle et inconsciente de la manifestation), apporte la notion de l'ego, l'idée de "je suis", rapporte le fruit de l’action à soi-même. Ahamkara est de nature sattvique, sa production associée aux gunas (tamas, rajas, sattva, voir aussi plus bas) donne (avec prédominance d'un guna) : Manas, Jnanendriya, Karmendriya, Tanmatra. Si, dans l'action, on dépasse l'idée de ramener à soi les fruits de l'action on atteint Buddhi...

    Dans la Taittirīya Upaniṣad, Manas correspond à Manomaya-kosha qui est la deuxième enveloppe du sūkshma sharīra.

    Dans le Yoga Bhāya de Vyāsa * Manas se caractérise par 5 états : agité (kipta), confus (mūha), distrait (kipta), concentré (ekāgra) et obstrué (niruddha).

    Dans le bouddhisme, Manas désigne le mental, faculté caractéristique de l'être humain (racine man).

    C'est aussi un 6e sens (en plus des 5 couramment admis) qui entre en contact avec les objets mentaux.

    -----

    * Bhāya : commentaire - Yoga Bhashya, un commentaire des Yoga Sūtras.

    "L'œuvre attribuée par la tradition indienne à Vyāsa s'étend sur un millénaire et est tellement abondante qu'on peut légitimement douter qu'un seul homme en ait été l'auteur" (1). L'histoire n'a gardé aucune trace de Vyāsa. Il serait le compilateur des Vedas, auteur des Purāṇa ainsi que de l'épopée du Mahābhārata. Il est également considéré comme l'auteur du texte védantique des Brahma Sūtra, ainsi que du Yoga Bhashya, un commentaire des Yoga Sūtra composé entre 600 et 800 de notre ère (1) (Wikipédia)

    (1) Michel Angot, L'Inde classique, Éd. Les Belles Lettres, 2007 (ISBN 978-2-251-41015-9)

     

    Les Gunas

    Guna : 1 des 3 qualités fondamentales de la Nature. Chacun des 3 modes essentiels d’Énergie :

    1. Sattva est l'influence de la Lumière et le principe d’Harmonie dans la Nature. Force orbitante et équilibrée, il est léger, agréable et révélateur.
    2. Rajas est l'influence de l'action, mais aussi émotion, passion. Force centrifuge, mouvement, il est mobile et donne l'impulsion. Source de l’Activité des Créatures.
    3. Tamas est l'influence de l'inertie, non-intelligence. Principe d’Obscurité dans la Nature, il est lourd et opaque.

    -----

    Voir Yoga de l'Énergie de Roger Clerc
    + "À propos de 'Souffle' - Énergie" et glossaire "énergétique"

    Trois éléments forment le voile : le temps, l'espace et le lien de causalité.

    Mathématiquement 3 gunas peuvent donner, en se combinant, 6 produits.

    Or, il n'y a que 5 combinaisons. Cela donne une possibilité de voir apparaître un 6e sens qui serait l'intuition et se place au-dessus d'Ahamkara (voir "Manas")

    Buddhi, point de contact avec Purusa *, étant sattvique, permet au pratiquant de faire évoluer la conscience de l'être vers le contact de Purusa, mais vouloir développer uniquement Sattva n'est pas forcément bon.

    -----

    * Purusa : l'esprit, la conscience pure, spectateur immobile.

    Quelques respirations en Yoga de l'Énergie

    On pratique généralement ces respirations en position assise : Tailleur, Posture Parfaite ou Lotus, les mains posées sur les genoux, paumes vers le bas (recueillement) ou face au ciel (ouverture, partage). 

    Prâna – l’Énergie – inspiré par la narine G est polarisé (-), THA, lunaire, avec ses qualités spécifiques : qualifié d’inertie et de froid.

    Le second inspiré par la narine D est (+), HA, solaire, avec des qualités différentes : dynamisant et chaud Dans le cas d’une respiration alternée, on commencera toujours par la narine G : c’est par ce côté que le Prâna nous arrive des sphères supérieures.

    Respirations selon les 3 Gunas *

    Les respirations « sattvique », « rajasique » et « tamasique » sont des respirations prâniques qui différencient ces 3 modalités d’expression de l’Énergie.

    Ainsi, chacune d’elles a des conséquences très différentes : l’ambiance évoluera, suivant la respiration choisie, soit vers un état calme, d’équilibre (1.), soit vers un état dynamique ou d’excitation (2.), soit à l’inverse vers un état d’inertie, de relaxation (3.)

    Cette dernière s’exécute très lentement sur le rythme :

    Schéma Respiration selon les 3 Gunas

    l’expir est légèrement plus longue que l’inspir

    et les 2 temps d’apnée sont égaux

    -----

    * Voir Jnana mudrâ dans Hasta-mudrâ

    + La symbolique de la main dans Jnana mudrâ
    (pdf Paneurythmie de Peter Deunov)

    Voir aussi Chakra des Mains
    (Vishuddha, la porte de l'Esprit)

     

    Une application des 3 modalités d'expression de l'Énergie - les 3 Gunas

    Après avoir senti Prâna - respiration prânique - cette respiration alternée consiste à INSPIRER puis à EXPIRER consciemment par la NARINE G, par la NARINE D, différenciant ainsi le (-) du (+).

    Nous savons que l'énergie se qualifie différemment selon qu'elle pénètre par la narine G ou la narine D. D'où l'importance de bien respirer par les 2 narines.

    Une narine obstruée provoque immédiatement un déséquilibre énergétique dont les répercussions peuvent se faire sentir tant sur le physique que sur le psychique.

    Le pratiquant exercé sait avec quelle facilité il peut utiliser consciemment ces énergies différenciées, en respirant par l'une ou l'autre narine sans intervention manuelle *. Il lui suffit de porter la conscience à G ou à D.

    -----  

    * Voir Respiration alternée mentale (Respiration alternée) + La Respiration « en angle »
    Voir aussi Bien nez

    Un exercice à pratiquer en plein-air

    qui fait utiliser l'imagination, la visualisation et... le nez !

    • Imaginez une Narine qui produit un Air Chaud, sentez la chaleur; elle se nomme "NAC"
    • Imaginez une Narine qui produit un Air Froid, sentez la fraîcheur, elle se nomme "NAF"
    • Tandis que vous respirez, avec le nez uniquement, pensez "NAC / NAF", sentez chaud / froid
      => la Respiration "NAC / NAF" !
    • Inspirez, vous prenez de la force.
    • Expirez, vos racines s'étalent.
    • Expiration après expiration, vos racines s'étalent un peu plus.
    • Après quelques expirations, vous vous sentez stabilisé.

    -----

    Vu dans Respirations antidotes

    Une personne dans une démarche trop sattvique n'aura pas assez de force pour aller loin et pas assez de torpeur pour sortir de son état méditatif lumineux.

    Trop Rajasique, elle ne pourra être immobile et vivre Sattva.

    Trop Tamasique, elle saura se poser est être immobile mais s'endormira car elle est apathique.

    La nature ne se modifie pas en conscience mais en nature.

    L'influence des Gunas change sous l'influence de la conscience.

    Respiration polarisée

    Dans le corps de l'Énergie, il existe des circuits bilatéraux  dans les bras et dans les jambes, bien connus des acupuncteurs. Une énergie YANG, cosmique, monte dans la partie externe des bras. Une énergie YIN - Inn ou encore Yn - tellurique, monte dans les jambes et suit dans la partie interne des bras. Cela crée un circuit d’énergie : le Yin engendre le Yang et le yang engendre le Yin.

    -----

    Voir Yin et Yang : une opposition créatrice (jpg)

    • Asseyez-vous dans une posture de quiétude physique. Tendez les bras sans raideur, les mains reposant sur les genoux, paumes dirigées vers le haut.
    • Fermez le poing D et portez l'attention sur le bras G. Expirez en déplaçant la conscience de la zone sus-mamelonnaire G jusqu'à la paume de la main et au-delà (dessin ci-contre)
    • Pendant le temps de vide respiratoire, tournez la paume de la main sur le genou et inspirez en remontant la conscience dans le bras jusqu'à l'épaule et la zone sus-mamelonnaire.
    Respiration polarisée
    • Pratiquez un minimum de trois fois cette respiration synchronisée avec le geste.
    • Observez en flash la narine qui respire (on constate que c'est toujours celle du côté où s'exécute le mouvement)
    • Refaites le même exercice sur le bras D, poing G fermé.
     

    Les Tanmātras

    Les 5 Éléments se manifestent aussi de manière subtile dans le corps. Ils sont à l'origine de l'existence des 5 sens et de certaines fonctions de la physiologie humaine. L'objet de chaque sens est appelé Tanmātras.

    Tanmatras

     

    Tanmātra : en sanskrit tan = subtile et matras = élément.

     

    Ce terme désigne, dans la philosophie du Sāṃkhya, un élément subtil (substance ou objet de perception). Il y a 5 tanmātra correspondant respectivement au 5 bhūta ou mahābhūta qui sont le résultat de leur évolution. Les tanmātra font partie des 25 principes (tattva) énumérés et exposés dans le Sāṃkhya Kārikā attribué à Īshvara Krishna.

     

    Voir l'épisode précédent : Tattva 

     

    Chaque Tanmātra est associé à un sens, donc à une faculté sensorielle, ainsi qu'à un organe moteur, et donc à une faculté motrice.

    Les Tanmātras sont des capacités potentielles de perception.

    Les cinq Tanmātra

    1. Śabda (शब्द) : le son ou substance de perception de l'ouïe (śrotra)

    2. Sparśa (स्पर्श) : le toucher ou substance de perception du toucher (tvak)

    3. Rūpa (रूप) : la forme ou substance de perception de la vue (cakṣus)

    4. Rasa (रस) : la saveur ou substance de perception du goût (jihvā)

    5. Gandha (गन्ध) : l'odeur ou substance de perception de l'odorat (ghrāṇa)

    Élément

    Tanmātra

    Organe des sens / faculté sensorielle

    Organe moteur / faculté motrice

    Éther

    SON

    Oreille / Ouïe

    Cordes vocales / Parole

    Air

    CONTACT

    Peau  / Toucher

    Mains / Préhension

    Feu

    FORME

    Œil / Vue

    Pieds / Marche

    Eau

    SAVEUR

    Langue / Goût

    Organes génitaux / Procréation

    Terre

    ODEUR

    Nez / Odorat

    Organe d'excrétion / Excrétion

    Grâce aux Tanmatras, nous arrivons à percevoir le monde qui nous entoure.

    Copyright 2010 Sarasvati / Love, Beauty and Harmony. Posté par Sarasvatidevi

    Les trois énergies vitales

    En médecine ayurvédique 1, Agni 2 est un des 3 fondamentaux, un des trois repères, une des trois humeurs sur lesquelles il faut agir pour atteindre l'équilibre qui donne la santé.

    Les 2 autres sont Sūrya et Vāyu, respectivement le soleil et l'air.

    Selon l'Ayurvéda, il existe plusieurs niveaux de fonctionnement du corps : physique, subtil et causal.

    Les 3 énergies vitales Prāna, Ojas et Tejas agissent au niveau subtil.

    Leur fonctionnement correspond respectivement au fonctionnement de Vata, Kapha et Pitta.

    -----

    1 La « connaissance de la vie », Âyurvéda (écriture devanāgarī आयुर्वॆद) est une association des mots : āyur signifiant "vie" et veda qui signifie "connaissance". L'Âyurveda est par conséquent la science de la vie, tout comme la biologie, qui a emprunté au grec les mots bios, "vie" et logos, "connaissance". Originaire de l’Inde, elle est également pratiquée dans d'autres parties du monde. C’est une médecine traditionnelle et non conventionnelle.

    Voir À la rencontre de l'Áyurvéda

    2 Agni est le Feu. En yoga, il devient le Feu Intérieur. Ce Feu Intérieur, à entretenir, permet la digestion (au sens propre comme au sens figuré), l'apprentissage et la transformation yogique...

    Vu et suite : RESPIRER + voir glossaire "énergétique".

    Voir aussi Souffle et bien-être "solaire"

    1 – Prāna 

    ... est l'énergie vitale qui fait fonctionner la respiration, l'oxygénation des cellules et la circulation du sang. Elle est également responsable de toutes les fonctions motrices et sensorielles. L'intelligence naturelle du corps s'exprime à travers Prāna.

    Par exemple, si un enfant souffre d'une déficience en calcium, l'intelligence naturelle de son corps va pousser celui-ci à manger de la boue, qui contient ce minéral.

    Prāna contrôle les fonctions les plus élevées telles que l'esprit, la mémoire, la pensée et les émotions.

    Le siège de Prāna est la tête.

    Le fonctionnement physiologique du cœur est également sous son contrôle. C'est par le cœur qu'il pénètre dans le sang pour contrôler l'oxygénation des tissus (dhatus) et des organes vitaux.

    Prāna gouverne les fonctions biologiques des 2 autres énergies vitales : Ojas et Tejas.

    Un désordre de Prāna peut donc provoquer un déséquilibre de Ojas et de Tejas, et vice-versa.

    2 – Ojas

    ... est l'énergie subtile des 7 tissus corporels (dhatus) qui est en charge de l'équilibre hormonal. Chaque dhatu possède son propre réservoir d'énergie (rasa ojas, rakta ojas, mamsa ojas, meda ojas, etc.)

    Ojas contrôle avec l'aide de Prāna, les fonctions vitales du corps. Toutes les activités des cellules et des tissus dépendent de lui. Il est responsable du système immunitaire et de l’intelligence.

    Le siège principal de Ojas est le cœur, qui est l'organe vital le plus important.

    Le lait maternel augmente Ojas dans le corps de l'enfant et lui permet de devenir robuste.

    C'est durant le 8e mois de la grossesse que Ojas passe du corps de la mère au fœtus, ce qui explique que les enfants nés prématurément avant le 8e mois rencontrent plus de difficultés à survivre.

    Au niveau psychologique, Ojas est responsable de l'amour, de la compassion, de la paix et de la créativité.

    Les pratiques spirituelles et le célibat augmentent Ojas tandis que ceux qui pratiquent les actes sexuels ou la masturbation de manière excessive dispersent cette énergie au moment de l'orgasme.

    Une augmentation de Ojas rend l'individu heureux, fort et plein d'énergie.

    Le ghee et le lait d'amandes préparés correctement permettent d'augmenter Ojas.

    3 – Tejas

    ... est l'énergie subtile qui dirige le feu biologique Agni - contenu dans le dosha Pitta - responsable du métabolisme, grâce au système enzymatique.

    Tejas est nécessaire pour la nutrition et la transformation de chaque tissu (dhatu).

    Chaque dhatu possède sa propre énergie subtile appelée dhatu-agni ou dathvagni, responsable du fonctionnement physiologique des tissus subtils.

    Un régime inapproprié, des mauvaises habitudes de vie et l'utilisation excessive de médicaments sont sources de déséquilibre de Tejas.

    Quand Tejas augmente il consume Ojas, réduisant la résistance immunitaire et surexcitant les fonctions de Prāna.

    Quand Tejas diminue, il en résulte une surproduction de tissus malades créant ainsi des tumeurs et bloquant le flux de Prāna.

    La longévité de la vie dépend du bon équilibre de ces 3 essences subtiles

    Vata Pitta Kapha

    Exercices

    Visualiser : imaginer que l'air entre et sort par le corps à un point – Chakra

    "La respiration psychique" 

    Et aussi

    "La respiration colorée"

    "La visualisation des chakra dans les postures"

    "Une respiration-visualisation sur les Chakra"

    Les cinq "prāna"

    "Prāna" signifie énergie vitale. Ce terme sanskrit prend un sens général ou spécifique selon le contexte. Il peut donc désigner l’énergie primordiale, vitale, celle du souffle mais aussi concerner les 5 Prāna - ou les 5 vatas de lÂyurvéda.

    À l'intérieur du corps on les nomme Vayus (Air) dont voici un récapitulatif ci-dessous

    -----

    Voir À propos de "Souffle" - Svara

    Les 5 principales différenciations du Prâna dans le corps subtil

    À propos de "Souffle" - Svara

     

    - udana le Souffle de l'expression. Le "souffle qui monte (ud)" correspond à la gorge, aux oreilles, au sens de l'ouïe, à la parole.

    - prâna le Souffle de l'inspiration. Le terme générique est ici employé pour désigner le particulier : on emploiera un "p" minuscule et non un "P" majuscule.

    - samana le Souffle de l'assimilation. Celui qu'il convient d'activer pour essayer de faire fusionner en lui Prâna et Apana.

    - vyana le Souffle de la distribution. Le souffle de la diffusion (vi) va gérer l'ensemble des souffles.

    - apana le Souffle de l'expiration. Cette manifestation de Prâna vient en réponse à la fonction d'ingestion, prana.

    hari om tat sat !

    Mantra très ancien du Védas, en fait composé de deux mantra : HARI OM et OM TAT SAT. Il signifie « qui est vérité ». Il rappelle que ce que nous pouvons voir et ce que nous ne pouvons pas voir sont UN.

    -----

    Ces énergies du corps énergétique agissent sur certaines fonctions du corps physique et sont des aides au diagnostic ayurvédique.

    En yoga, elles prennent leur dimension dans la science du Prânayâma, des Bandha, du Hatha yoga, et sont supports aux techniques méditatives.

    Déterminées par leur localisation dans le corps physique, elles ont des attributs tels que leur direction, leur mouvement, leur fonction, leur lumière.

    -----

    Voir Les Trois Contractions

    La science de l'union avec le Souffle s'appelle le Prânayâma.

    Cette science est l'apanage du Yoga et ne se trouve décrite réellement que par le Yoga.

    Le souffle est la clé qui permet d'ouvrir une porte donnant accès à la conscience divine.

    Le but de cette science est l'arrêt du mouvement pneumatique du souffle ordinaire pour sa résorption dans la vibration subtile du principe omniscient de la Vie.

    -----

    Rendez-vous "À la rencontre de l'Áyurvéda"
    Voir aussi les sessions "PRÂNAYÂMA"

    Exercices

    Relaxation allongée – Le son expiré

    Expiration avec le son AUM !

    • Allongé, calmez le souffle avec une respiration abdominale.

    • Inspir et expir de même longueur, par exemple : 6/6.

    • Lorsque la respiration est ainsi régularisée, concentrez-vous sur la partie du corps pieds-hanches.

    • Inspirez puis expirez en émettant le son  !, toujours en concentration sur cette partie du corps. Faites ceci 3 fois de suite.

    • À la 4e expiration, concentrez-vous cette fois sur le tronc (bassin-cou) et émettez le son OU !. 3 fois.

    • Enfin, concentrez-vous sur la tête en émettant le son MM !. 3 fois aussi.

    • À l’expir suivante, qui se fera en 3 étapes, modulez la concentration et le son comme suit : premier tiers pieds-hanches avec  !, deuxième tiers tronc avec OU !, troisième tiers tête avec MM !, pour former le son AUM !. 3 fois là aussi.

    -----

    Vu dans "OM !"

    Travail sur l’expir – Nettoyage – Corps en mouvement
    Mûla-Kriya "Le Piston"

    Mûla-Kriya : Kriya de la racine, aussi connu sous "Ashvini-mudrâ" (le Geste de la Jument)

    • Debout, les bras devant soi à l’horizontale, chaque main empaumant par le haut le coude opposé.

    • Prenez une grande inspiration puis baissez-vous d’un coup, en gardant les talons au sol, en expulsant vivement l’air par la bouche entrouverte : Tschiii !

    • Pas de rétentions : redressez-vous aussitôt en inspirant et recommencez sans marquer d’arrêt. 3-5 fois.

    • Essayez de descendre le plus possible les pieds à plat.

    -----

    Vu dans "Yoga-utkasan et Mûla-Kriya"
    Voir aussi
    "Souffle et bien-être 'solaire'"
    "Les respirations du Forgeron"

    Les Kriyas

    Kaya-Kriya

    Ce terme pour "nettoyage du corps entier", vient des mots sanskrits kaya, qui, dans ce cas, se réfère au corps humain, et kriyas, qui évoque une action nettoyante ou purifiante. Cet exercice de Yoga est une relaxation en 3 parties, dans laquelle les régions basse, médiane et haute du corps sont détendues, en association avec le mouvement respiratoire. 

    -----

    Voir la FP Kaya-Kriya
    Voir aussi
    "Massage interne du ventre"
    "Murcha Prânayâmade la béatitude"

    La respiration Kapâlabâthi « Le Nettoyage »...

    Kriya est une action physique comme dans Nauli, Basti, Neti. L’effet attendu est un nettoyage, d’une manière ou d’une autre, par le truchement du mouvement du sang, de l’énergie nerveuse, de la lymphe ou de Prāna ; une pratique préparatoire.

    -----

    Voir les FP 
    "nettoyage de l'intestin, Shankhaprakshalana"
    "Pawan-mukta" et " Shakti-bandha"

    Cette combinaison caractéristique des mouvements et du souffle a une action sur les énergies subtiles du corps en apportant équilibre et harmonie. Cet exercice, en apparence simple, est une pratique puissante pour libérer le mental et les tensions physiques, ainsi que pour apporter un apaisement dans les traumatismes corporels.

    Il est également utile pour ceux qui souffrent d’anxiété et se révèle être une technique de Yoga idéale contre l’insomnie…

    La respiration yogique dite Vibhagha Prânayâma, où le mot sanskrit vibhagha signifie « section » ou « division », nous apprend comment contrôler le souffle dans chacune des 3 sections des poumons.

    C’est le B-A BA d’une respiration correcte, la base pour un bon contrôle du souffle et pour une bonne santé.

    Les poumons se divisent en 3 régions distinctes (ou lobes)

    1. Adhama, région abdominale, basse ou inférieure

    2. Madhyama, région intercostale (cage thoracique) ou médiane

    3. Adhyama, région claviculaire, haute ou supérieure

    Expérimentez-les ensemble comme dans le Mahat Yoga Prânayâma ou Respiration complète yogique,

    -----

    Voir la FP "Respiration complète, la Vague"

    Les 6 Kriyas du Hatha Yoga

    - Dhauti nettoie la partie supérieure de l’appareil digestif (estomac, œsophage)

    - Kapalabhati : nettoyage des poumons.

    - Nauli : nettoyage abdominal et des organes de la digestion.

    - Basti évacue le contenu des intestins et donc nettoie le système digestif (de la bouche à l’anus)

    Aujourd’hui, cette technique est appliquée sous forme de lavement afin de nettoyer la partie inférieure de l’intestin.

    - Neti. Le nez étant un élément important dans la pratique du Yoga, il convient de le soigner,

    - Tratak : nettoyage des yeux.

    Les 6 Kriyas du Hatha Yoga

    Pratimarsha Nasya

    Pratimarsha Nasya (Nasya-Nez) fait partie des techniques des Panchakarmas.

    • On vous invite ainsi à mettre dans chaque narine une petite dose (2 gouttes) d'huile de sésame ou de Ksheera bala oil 101.

    Surtout ne jamais utiliser une plus forte dose pour les personnes âgées ou les enfants (1 goutte suffit).

    • Ou plongez le petit doigt dans l'huile et en frottez l'intérieur de chaque narine.
    • Pincez et libérez les narines rapidement tout en inhalant brusquement par petits à coups.
    • L'huile participe à l'éclaircissement des muqueuses que l'on extrait expirant fort par voie nasale.
    • Ne doit pas être fait trop tôt le matin, trop tard le soir, ou par un temps trop chaud ou trop froid.

    Les bénéfices sont nombreux

    • Protège nez et sinus (systèmes de ventilation du cerveau)
    • Maintient la santé pour votre tête
    • Nourrit les organes des sens
    • Rend la chevelure forte et épaisse : excellent pour lutter contre les cheveux blancs prématurés et la chute des cheveux
    • Conseillé pour lutter contre les paralysies faciales (Apahabuta), les myasthénies faciales et oculaires, les nuques raides ou douloureuses, les tremblements de face * (Shira kmaba),
    • les migraines, les sinusites, le nez bouché, les congestions nasales.
    • Augmente la beauté du visage.

    -----

    Vu dans "À la rencontre de l'Áyurvéda"
    Huile de sésame, voir "Choisir son huile de massage"
    * Voir "Paupière et tremblements" et aussi "gandush"

     

    Appendice en tableaux récapitulatifs

    1. Prāna – CHAKRA – Tattvas – Tanmatras

    PRÂNA CHAKRA Tattvas Tanmatras tableau récap

    * Note. Sur le Site web de Kundalini Yoga, il est proposé qu’il existe là 2 Çakra : Çakra du nombril, situé au-dessous du nombril, aux propriétés classiques – assertivité : s’exprimer et défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres (A. Salter), libre de toute émotion à l’exception de l’anxiété (J. Wolpe) ; prise de décision... – et Çakra du Plexus solaire – distribution des signaux nerveux...

    2. DOSHA… – Éléments / Qualités

    DOSHA

     

    Documentation

    Pour terminer cette session de révision, voici quelques liens à toute fin utile

     

     

    À bientôt !

     

    « Tattva

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :