• Préparez votre accouchement en piscine

    Page créée en mars 2017

    Préparez votre accouchement en piscine

    Préparez votre accouchement en piscine

    La préparation à l'accouchement en piscine, ou aquagym prénatale, s'est beaucoup développée ces dernières années.

    La préparation en piscine se passe en bassin d'eau chaude. Encadrées par une sage-femme, les séances associent travail de musculation et de respiration ainsi que de la détente et de la relaxation.

    Il faut distinguer la préparation à l’accouchement en piscine de l'accouchement dans l'eau, apparu dans les années 1970 en France. Cette pratique peu répandue vise à réduire la souffrance des femmes et à faciliter le passage du bébé du milieu liquide, dans lequel il s'est développé, au milieu aérien, mais certains accouchements ne peuvent avoir lieu dans l'eau.

    Les deux ne vont pas forcément de pair, et vous pouvez choisir la préparation à l'accouchement en piscine sans vouloir accoucher dans l'eau.

    ____________________

    Voir L'eau pour se préparer, l'eau pour accoucher

     

    Présentation de la préparation à l'accouchement en piscine

    Il n'est pas indispensable de savoir nager car on fait des mouvements dans un bassin où on a toujours pied. Un maillot de bain adapté, qui ne gêne pas, un bonnet, des tongs antidérapantes et éventuellement des lunettes de piscine suffisent. Prévoir un lait hydratant pour le corps (l'eau chlorée dessèche la peau). Emporter une petite bouteille d'eau, pour une hydratation régulièrement, et un en-cas à prendre au sortir du bassin pour éviter l'hypoglycémie (chute de tension)

    La préparation à l’accouchement en piscine n’est rien d’autre que la version aquatique de la préparation à l’accouchement classique sur tapis de sol. L’objectif est donc le même : il s’agit de préparer la future maman à l’accouchement en lui enseignant les techniques respiratoires et de relaxation nécessaires à l’expulsion du bébé.

    L'eau chaude prépare le corps de la future maman à l'accouchement en douceur et en légèreté. Encadrées par une sage-femme, les séances associent travail, plus d'entretien que de musculation, où l'on insiste sur l'amplitude plutôt que sur l'intensité, et un travail de respiration. Entrent également en ligne de compte la détente et la relaxation.

    C'est aussi le moment pour les femmes enceintes de se retrouver entre elles, dans un lieu calme. La préparation à l'accouchement en piscine est une parenthèse pendant laquelle elles partagent leur expérience avec les autres femmes et peuvent poser toutes les questions qui les tracassent.

    Préparez votre accouchement en piscine

    Les cours de préparation à l'accouchement en piscine peuvent avoir lieu à la maternité, si celle-ci est équipée d’un bassin, ou dans les piscines municipales. Renseignez-vous auprès de votre maternité ou de la Fédération des activités aquatiques d'éveil et de loisirs (www.fael.asso.fr). Selon les cas, ces séances peuvent être animées par un maître nageur, une sage-femme ou une éducatrice sportive, qui ont tous reçu une formation spécifique.

    Un certificat médical préalable 

    est nécessaire, la préparation à l'accouchement en piscine étant déconseillée aux femmes qui souffrent de

    • hyper ou hypotension
    • contractions utérines fréquentes
    • fièvre
    • infection vaginale
    • maladies de la peau

     

    Préparation à l'accouchement en piscine : des séances qui peuvent être prises en charge

    Lors d'une séance de préparation à l’accouchement en piscine, vous pratiquez des exercices d'aquagym simples, quel que soit le terme de votre grossesse, par petits groupes de 5 à 8 femmes, pour profiter des vertus d’une eau chauffée entre 28 et 34°C durant 40 minutes à 1 heure à chaque séance.

    À partir du 4e mois de votre grossesse, vous pouvez vous inscrire aux séances de préparation à l'accouchement en piscine et les continuer jusqu'à vos premières contractions.

    Si vous souhaitez bénéficier de la prise en charge à 100 %, contactez directement la Sécurité Sociale afin de connaître les modalités.

    Rappelons toutefois que les 7 séances de préparation à l'accouchement prises en charge à 100 % ne le sont qu’à partir du 6e mois de grossesse et la séance doit obligatoirement être animée par un professionnel de santé, médecin ou sage femme, et comprendre une partie théorique.

    Le plus souvent, la maternité qui dispose d’une piscine vous proposera un abonnement (100 à 150 euros) qui peut être remboursé totalement ou en partie par certains comités d’entreprises ou mutuelles. Renseignez-vous auprès de la maternité ou directement auprès de la Sécurité Sociale et de votre mutuelle.

     

    Préparation à l'accouchement en piscine : les thèmes

    • Votre corps en apesanteur est allégé de 80%, les mouvements musculaires se font plus facilement et de façon plus efficace. Ces mouvements permettent de conserver une activité physique douce (aquagym) durant votre grossesse et de diminuer les risques de varices.
    • L'acquisition d'une respiration ample fait partie du programme pour contribuer à développer la sangle abdominale. Apprentissage particulièrement important alors que la capacité respiratoire diminue pendant la grossesse. Le jour de l'accouchement, vos expirations profondes permettront de mieux oxygéner l'utérus et par là d’atténuer la douleur.
    • La pression de l'eau (pression hydrostatique) exerce un massage qui, associé à des étirements et des mouvements pour soulager les douleurs dorsales et ligamentaires du bassin, détend les jambes lourdes, favorise la circulation sanguine et soulage le dos.
    • Vous entretenez la tonicité des muscles (bassin, périnée), travaillez les dorsaux et abdominaux, très sollicités lors de l’accouchement.
    • Vous assouplissez votre périnée, en lui associant éventuellement des massages (exemple : massage du périnée)
    • Vous simulez la poussée de l'accouchement.
    • L'eau est de favorise un temps de relaxation en harmonie avec bébé, en toute tranquillité, car les cours en piscine ne comportent aucun risque pour le fœtus.

     

    Informations complémentaires

    • L'aquagym est un sport complet qui fait travailler de nombreux muscles (abdominaux, fessiers, cuisses, bras, épaules). Elle permet de remodeler la silhouette (dos, fesses, taille, poitrine), lutte efficacement contre la cellulite, apporte du tonus musculaire et respiratoire, est bénéfique pour le rythme cardio-vasculaire et la circulation sanguine. Pour bénéficier pleinement de ses bienfaits, pratiquez 2 séances par semaine.
    • L'aquados
      • Comme l'aquafitness ou l'aquastretching, c'est une forme d'aquagym aux mouvements très doux, axés sur la mobilité du dos et du bassin et le gainage musculaire. Cette activité renforce les muscles dorsaux et s'adresse de ce fait aux personnes souffrant du dos, de rhumatismes ou d'arthrose, et peut être exercée à titre préventif. L'aquados permet de reprendre une activité sportive progressive après une période d'inactivité physique, pour les femmes qui viennent d'accoucher ou des personnes qui ont subi une opération, par exemple.

     

     

    Préparez votre accouchement avec cette « alternative »

    Préparez votre accouchement en piscine

    Le fondateur du watsu (contraction de water, eau en anglais, et shiatsu), Harold Dull, maître shiatsu (1) né en 1935, a mis au point des mouvements de bercement, de relaxation, d'étirement et d'acupression (2) visant à procurer une détente profonde du corps.

    Pratique douce en bassins d'eau chaude (35°C), spas ou piscines privatisées, le watsu est né dans les années 1980 dans le Nord de la Californie.

    ____________________

    (1) Shiatsu : technique de thérapie manuelle d'origine japonaise inspirée du massage chinois qui utilise des pressions verticales principalement à l'aide des pouces.

    (2) Acupression : méthode douce pour atténuer des tensions et calmer le système nerveux, par la stimulation de points précis du corps, selon les méridiens d'acupuncture chinoise.

    Voir Préparer son accouchement : Choisir les méthodes alternatives

     

    Le watsu optimiserait les conditions d'accouchement pour les futures mamans en travaillant la respiration, l'élimination des tensions musculaires et la libération des angoisses.

    Cette méthode séduit les futures mamans pour sa légèreté et son effet rassurant.

    La future maman est allongée sur le dos, soutenue par l'accompagnateur (praticien diplômé, kinésithérapeute, sage-femme ou instructeur sportif de formation) au niveau des lombaires et de l'occiput, ses jambes maintenues à la surface par de petits flotteurs.

    Principales contre-indications

    • problèmes circulatoire, cardiaque
    • hernie discale
    • rapport phobique à l'eau
    • infection et/ou plaie ouverte
    • problème d'ordre épileptique

     

    Comptez 90 à 110 euros la séance de 45 minutes à 1 heure, mais elle n'est pas prise en charge par la Sécurité Sociale.

     

    Watsu : les thèmes

    • Des mouvements de bercement et d'étirements pour libérer les tensions musculaires et articulaires.
    • De l'acupression pour stimuler l'énergie interne.

     

    Pour vous renseigner

     

     

     

    haut de page

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer