• Verveine citronnelle Lippia citriodora Aloysia citriodora Aloysia triphylla

     

    Caché dans le grenier avec la verveine citronnelle

    Lippia citriodora, Aloysia citriodora, Aloysia triphylla

    La lettre de Christophe d'Althéa Provence du 20 septembre 2019 

     

    Lorsque j'étais gamin, j'avais des voisins formidables.
    Ces voisins, c'étaient mes grands-parents.
    Il n'y avait qu'un petit portillon qui séparait leur jardin du notre. Quel bonheur !
    J'étais donc constamment chez eux, en particulier lorsque je m'ennuyais.

    Mes grands-parents ont été un peu comme des parents pour moi.
    Ils étaient doux et attentionnés, ils aimaient les gamins et ça se voyait.
    Et puis ils avaient cette patience que les parents n'ont pas forcément (oui, oui, je parle en connaissance de cause).

    Mon grand-père avait une passion pour le jardinage.
    Il adorait aussi sortir en nature, allait ramasser des champignons, des châtaignes, de la mousse, des herbes.
    Il récupérait des feuilles et des fleurs qu'il faisait sécher dans de gros dictionnaires pour ensuite en faire des tableaux.
    Vous voyez, c'est probablement grâce à lui que j'ai développé cet amour pour la nature.
    Car j'étais souvent collé à lui.

    Ma grand-mère faisait beaucoup de choses, mais elle était surtout là, tout simplement. Présente.
    Pendant ma période d'adolescence, lorsque mes parents me "prenaient la tête", j'allais me réfugier dans sa cuisine.
    Je m’asseyais avec elle, et au final, on ne se disait pas grand-chose.
    Mais il y avait ce silence confortable qu'on ne trouve que chez les grands-parents.
    J'avais l'impression que ça me lavait la tête, que ça me désembrumait l'esprit.
    Dehors, il y avait le mouvement, le stress de la vie (le collège, hein, quel stress :-), les cris.
    Mais dans cette petite cuisine, on se sentait bien, le temps ralentissait.

    J'adorais aussi monter dans leur grenier.
    C'était un peu une caverne d'Ali Baba pour moi.
    Il n'y avait en fait pas grand-chose d'intéressant. Mais en même temps, tout était intéressant.
    On y trouvait de vieilles choses. Des bibelots. Des vieux livres et magazines. Des photos.
    Des vieux meubles, des tiroirs pleins, des placards remplis de choses.
    Et je fouinais sans but précis, à feuilleter un vieux magazine ici, à regarder une vieille carte d'identité là.
    Personne ne savait que j'étais planqué là-haut, ce qui était encore mieux.

    Je me souviens d'une vieille horloge, un coucou mécanique.
    J'allais tirer sur ses chaînes pour le remonter, puis je faisais tourner les aiguilles pour faire sortir le coucou.
    Ce minuscule oiseau au bruit perçant m'avait terrorisé étant petit.
    Et là, étant ado, j'oscillais entre fascination et envie de lui en coller une pour le faire rentrer dans sa cachette.
    (il l'avait bien mérité, il m'avait fait peur bien des années auparavant).

    Je me rappelle des odeurs. Et surtout de la verveine citronnée qui séchait sur un drap déposé sur une vieille banquette.
    À l'automne, il faisait doux et sec dans le grenier, parfait pour faire sécher la belle verveine odorante que mon grand-père cultivait.
    Ensuite, on en remplissait des boîtes de biscuit BRUN, à une époque où l'on faisait des contenants réutilisables.
    (ces boîtes servaient à ranger absolument tout depuis le cirage et les brosses à chaussure jusqu'aux pâtes pour faire la soupe, celles avec des lettres - pas dans la même boîte que le cirage bien sûr :-)

    Je l'avoue, j'ai le problème suivant : les plantes aromatiques me ramènent souvent en enfance.
    C'est grave, docteur ? Je ne pense pas, tant qu'on ne vit pas trop dans le passé non plus.
    Avoir de bons souvenirs fait partie de notre histoire. Vivre dans le regret du passé n'a jamais aidé personne.
    J'ai de la chance, ce n'est pas mon cas.

    C'est donc avec grand plaisir que je vous ai fait une vidéo sur la verveine citronnée.
    Souvenez-vous [de la très amère verveine officinale !]
    , on rentre dans la douceur et le parfumé, une vraie infusion plaisir.
    Et je pense que vous allez être surpris par les propriétés de ce simple breuvage.

     

    Verveine citronnelle (Aloysia citriodora) : calmante, digestive, antioxydante

    (Althéa Provence) [en cache sans vidéo] [archive sans vidéo]

    [https://www.youtube.com/watch?v=LJry9vU6Zyc]

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Voir

    Les citronnelles

    Les verveines

    Mélisse (Melissa officinalis)

     

     

     

    haut de page