• Yeux : ça les regarde ! (2)

    page précédente

     

    L’œil spirituel

    Petit Larousse des Symboles

    Sans doute le symbole corporel le plus fort et le plus riche de sens, l’œil est source - en hébreu ayin signifie à la fois "œil" et "source" - de connaissance, de pouvoir, de désir.

    Dans l'Égypte ancienne, le dessin de l’œil signifie "œil" mais aussi le verbe "faire".

      La Lumière Divine est un œil spirituel qui s'oppose à la vision physique. Cet œil - dont les origines sont probablement indiennes et souvent représenté, dans la Bible, dans un triangle signifiant l'unicité et la perfection de la Trinité - est aussi appelé "Œil du milieu".
    Le Dieu Shiva, également appelé Tryambaka Deva (Seigneur aux trois yeux), a, comme Horus, un œil solaire droit, un œil lunaire gauche - associés au jour et à la nuit, dualité lumière / ténèbres, vie / mort... - et un troisième œil au milieu du front, qui symbolise la connaissance spirituelle et peut détruire l’ignorance et le mal.  

    Voir les fiches SHIVA et ŒIL D'HORUS (Oudjat) 
    et l'article Bonjour, Chakra ! : Brahman - Les centres de force : Troisième-œil, ésotérisme et biologie (Wikipédia)

     

    Exercices

    Voir aussi la fiche Ajna (exercices)

     

    ♦ Pour développer Ajna-Chakra [1]

    Centres & Corps subtils, Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Vous imaginez, qu'avec votre "œil intérieur", vous voyez la terre, le ciel, l'espace, avec les créatures innombrables qui l'habitent, tous les mondes, visibles et invisibles...
    Vous regardez "comme ça", tout simplement, avec beaucoup d'amour...
    Déjà, vous êtes en train d'éveiller votre vision spirituelle.

     

    ♦ Fixez chaque soir à l'heure du coucher votre attention sur le cervelet et la glande pinéale [2]

    Connais-toi toi-même, Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Concentrez-vous sur l'arrière de la tête, sur l'occiput.
    Essayez quelques minutes... il se passera quelque chose en vous, tout votre corps vibrera, vous sentirez comme des étincelles.
    Bientôt, vous vous apercevrez que vos rêves deviennent plus clairs, plus réels et même pendant la journée, vous notez que vous "devinez" certains événements qu'il vous était impossible de prévoir auparavant.

    Mais ne prolongez pas longtemps l'exercice.
    Dès que vous sentez cette tension, comme si vous aviez touché un point névralgique qui fait vibrer tout votre corps, arrêtez-vous.
    Les premières fois, vous ne devez pas prolonger l'expérience ; il faut être très prudent.

     

    ♦ Si vous ne parvenez pas à trouver LA solution à l'un de vos problèmes

    Manuel des Chakras, Shalila Sharamon, Bodo J. Baginski (Éditions Médicis, 2004)

    Allez "voir à l'intérieur de vous-même". Interrogez votre "Vous-Même" réel, et la solution vous viendra d'une façon ou d'une autre !
    Essayez, faites-le, car quand vous aurez obtenu les premiers résultats, vous aurez acquis également la "confiance en vous-même" et vous n'aurez plus aucune raison de subir les peines et les adversités de la vie.

     

    [1] Ajna [Chakra] est le nom sanskrit du "Centre du Troisième-Œil".
    [2] La glande pinéale, située juste à l'avant du cervelet, près du centre du cerveau - dite aussi épiphyse - est ce qui reste du Troisième-Œil dont se seraient servis les premiers hommes. Si on vous dit que "ce Troisième-Œil se trouve au-dessus du nez, entre vos deux yeux physiques", sachez que cela n'est pas tout-à-fait exact, mais que l'on peut fixer sa pensée sur cet endroit pour éveiller cette faculté, tout simplement parce que la glande pinéale est reliée spirituellement aux yeux physiques dont elle possède les mêmes cellules que leur rétine. Voir la fiche Hypothalamus et système endocrinien.

     

     

    Apprendre à voir

    Comment mieux décrypter le langage non-verbal - Pour réussir et séduire (2007), Mickael Curtis
    Manuel des Chakras, Shalila Sharamon, Bodo J. Baginski (Éditions Médicis, 2004)
    Couleurs, Sources de Vie
    , Waltraud Maria Hulke (EntreLacs, 1999)

     

    « VOIR », une perception apprise

    Ce que nous voyons est toujours une interprétation de l'esprit.
    Nous devons entraîner notre esprit, qui interprète ce que nous voyons.

    Un processus mental

    « La plus grande partie de la perception visuelle ne relève pas des yeux seuls.
    Les yeux peuvent se comparer à des mains qui tâtonnent et saisissent des faits sans signification qui sont transmis au cerveau. Le cerveau retransmet ces faits à la mémoire.
    Nous ne voyons donc qu'après que le cerveau ait interprété en termes comparatifs. »

    Dr Samuel Renshaw (en). Voir aussi la page... Tachistoscope

     

    Certains traversent la vie sans bien "voir" la puissance et la gloire qui les entourent.
    Nous ne filtrons pas bien les informations que nos yeux nous donnent à travers le processus mental de notre cerveau.
    Souvent nous sommes donc spectateurs d'événements que nous n'avons pas réellement "vus".

    Nous enregistrons les impressions physiques sans saisir la signification qu'elles ont pour nous ; nous ne nous servons pas de L'ATTITUDE MENTALE POSITIVE pour agir sur les impressions envoyées à notre cerveau.

     

    • Le « myope mental » est aveugle aux réalités et possibilités échappant au champ de son regard. Ne prêtant attention qu'aux problèmes immédiats, il néglige de former des plans, ne fixe pas d'objectifs, remet toujours ses projets à plus tard...

     

    • Le « presbyte mental » ne voit pas possibilités et occasions sous ses yeux ou à portée de main. Rêveur, il dirige ses regards sur l'avenir sans tenir compte du présent.
      Voulant prendre son départ du sommet de la colline, plutôt que d'y monter pas à pas, il n'a pas encore compris que le seul travail qu'on fait de haut en bas est de creuser un trou !

     

    Examinez - avec attention - et reconnaissez ce que vous voyez...
    Il se peut qu'il y ait un "gisement de diamants" dans les environs !

    Nous voyons généralement ce que nous désirons voir.
    « Entendre » n'implique pas nécessairement attention ou application, au contraire de « écouter », qui les nécessite.
    « Écouter, prêter l'oreille à... » signifie « voir » comment assimiler et réutiliser ces principes dans nos propres vies...

     

    Examinez le point de vue de votre interlocuteur, ses possibilités, ses capacités.
    Questionnez-vous, questionnez les autres sur les problèmes qui vous tracassent, vous y trouverez certainement un enrichissement.

     

    Voir la fiche Ajna (exercices) 
    et l'article Ajna, le troisième-Œil perçant

    Qui regarde à travers vos yeux ?

    Le Yoga de la Discipline, Swami Chidvilasananda

    « Les péchés des organes de perception sont plus graves que ceux des organes d'action.
    Muktananda, que ton regard reste pur... »

    Mukteshwari (en), 283

     

    [...] Mais il y a un hic, un dérapage qui se produit plus souvent qu'à son tour. Ce que vous percevez - ce qui déclenche le passage à l'acte - est souvent une projection, et les projections sont des symptômes, non pas de la réalité extérieure mais de votre état intérieur.

    Lorsque votre regard déborde d'amour, tout vous apparaît comme l'incarnation de l'amour. Peu importe qu'une chose soit belle ou laide : vous êtes capable de voir la beauté que Dieu a mise en tout.

    Mais quand votre regard baigne dans la laideur, il vous est tout simplement impossible de voir la beauté de l'Univers - même si cette beauté est spectaculaire, il vous sera très difficile de l'apprécier.

     

    Bien plus, ces projections sont presque toujours colorées par votre conduite intérieure.
    Lors d'un yajña - d'un feu rituel - notamment quand le soleil brille et que les flammes sont hautes, vous voyez comme un mur de cristal, dense et lumineux, qui se dresse entre le feu et vous, et qui est formé par le halo de la chaleur.
    De même, si vous êtes de ceux qui aiment à ressasser la colère, vous voyez tout à travers une brume de chaleur, qui résulte de votre colère...
    Si vous êtes enclin à cultiver une attitude critique, vous voyez tout à travers un mince rideau de jugements.
    Si vos yeux sont fatigués à cause d'un manque de sommeil, tout ce que vous voyez vous irrite.
    Si vous avez grandi dans un foyer sans harmonie, vous ne supporterez pas de voir le bonheur des autres [...]

     

    ... En somme, la beauté est partout.
    Ce n'est pas elle qui manque à nos yeux, ce sont nos yeux qui manquent de l'apercevoir.

    Grâce à la discipline yogique, vous commencez à prendre de la hauteur en même temps qu'à descendre davantage en vous-même, vous accédez à une vision de la vie à la fois plus large et plus profonde.

     

    Comment s'acquiert cette perception divine ?

     

     

     

    Et oui ! Plein les yeux ! Que du bonheur à qui sait voir !

    Réfléchissez bien à ceci...

    À bientôt !

     

     

    Haut de page