• Yeux : exercices choisis

    Yoga des yeux

     

    « J'y tiens comme à la prunelle de mes yeux ! »

    Vous connaissez cette expression, et vous savez combien une bonne vue est un facteur primordial dans la vie.
    Les lunettes ne sont que des prothèses, certes bien utiles, mais contraignantes.
    Il y a moyen d'améliorer la vue par une prise de conscience des différents éléments en cause et par des actions qui sont alors à notre portée : c'est le Yoga des yeux !

    Yves Mangeart

     

    Vos yeux crient "À l'aide !"

     

    Si vous restez longtemps devant l'écran de l'ordinateur vous avez probablement remarqué une fatigue oculaire. Face à cette situation voici des conseils pratiques.

    Premièrement buvez très souvent !

    Ayez toujours une bouteille d'eau à portée de main. Le faire, c'est l'adopter, mais pourquoi ?
    Parce que l'œil est un milieu ou l'élément liquide, très important, a besoin d'être renouvelé.
    Les exercices suivants jouent aussi sur cette réalité.

     

    • "Respirez" avec vos yeux

    Vous pouvez faire cet exercice les yeux ouverts (et c'est très discret... au bureau par exemple, face à votre ordinateur) mais vous le vivrez sans doute beaucoup mieux les yeux fermés pour commencer.

    Assis, décontracté, placez votre attention dans les yeux : quand vous expirez, faites-le comme si vous expiriez par les yeux.

    De même inspirez - symboliquement - par les yeux, très détendu.

    Si vous êtes assez centré (et non dans votre dialogue intérieur, dans vos pensées *) pour ressentir vos globes oculaires, vous constatez que la pression intérieure varie légèrement entre l'inspiration et l'expiration. Ce changement de pression interne agit comme une pompe pour stimuler les échanges liquidiens dans l'œil et avec les systèmes externes d'irrigation de l'œil.

    * Voir Mieux maîtriser son regard dans l'article à venir Yeux : ça les regarde !

     

    Selon que nous regardons de près ou de loin, notre œil "accommode" pour voir toujours aussi net que possible. Chez quelqu'un qui laisse faire, ce pouvoir d'accommodation diminue. Or le travail prolongé sur ordinateur fige ce jeu d'accommodation, puisque nous regardons longtemps à la même distance. C'est un facteur aggravant. Voici de quoi faire jouer cette accommodation en plus des effets de pompage signalé ci-dessus.

    Assis, détendu, placez votre tête droite par rapport au tronc... et fermez les yeux.

    1. Vous allez avoir l'intention de regarder au loin... puis de regarder la luminosité intérieure juste derrière les paupières.
      En étant attentif aux globes oculaires, vous ressentez les changements de tension qui témoignent des modifications d'accommodation.
    2. Passez ainsi tranquillement du "regard" au loin à la présence intérieure aux paupières.
      Dans ce va et vient, intéressez-vous très précisément aux sensations d'accommodation.
    3. Puis après avoir "regardé" au loin, puis derrière les paupières, vous avez l'intention de focaliser cette fois au centre de la tête.
      Et vous allez maintenant vers trois lieux au lieu de deux. L'action est plus puissante.
      Mais veillez à toujours faire le mode 2. avant de passer au mode 3.

    Voir plus loin les exercices (2) les petites lettres et (3) de loin comme de près et la fiche Horloge des yeux...

      Schéma montrant le changement de forme du cristallin et son effet sur la focalisation (fr.wikipedia)

     

    Les données ergonomiques sont très importantes

    • La distance entre vos yeux et l'écran est-elle la meilleure ?
      Ne soyez pas trop près, éloignez votre écran.
    • L'écran est-il à la bonne hauteur ?
      Avez-vous fait l'expérience de différentes hauteurs pour vous rendre compte ?
    • Changez-vous parfois la luminosité de l'écran ? Faites-en l'expérience.

     

    Chassez les routines qui vous endorment et vous dégradent

    Vivez passionnément ce que vous vivez

    Intéressez-vous : c'est de l'énergie que vous suscitez !

     

    Ce qui précède est emprunté aux sites Méditation-France.com (+ photo "œil") et www.yoga-energie.fr (2003)
    Voir aussi l'article Yeux aux petits soins (3) (Fatigue des yeux)

     

    Amélioration de la vue, disparition de migraines, irritations et autres problèmes liés aux yeux... Les bienfaits du Yoga des yeux sont spectaculaires dans la majorité des troubles oculaires, à tous les âges et en cas de "stress visuel"

     

    Le bon fonctionnement des yeux dépend de la santé à tous les niveaux

     

    Ainsi, le Yoga des yeux ou la méthode Bates *, ne sont ni une technique ni une médecine, mais un art de vivre - et de voir - très ancien.

    * Je prépare, à propos de la "gym" et autres exercices oculaires, un recueil de pratiques pour la santé des yeux et l'entretien d'une bonne vue.

     

    Le Yoga des yeux nous apporte, par des exercices, un bon fonctionnement des muscles oculaires et du système nerveux, ainsi que, par la respiration, une bonne irrigation sanguine indispensable au yeux.

     

    Pour commencer...

    Tout d'abord, jetez un œil curieux sur l'article Petit lexique à l’œil pour vous aider à comprendre les exercices qui vont suivre ;-)

     

    • Mouvements...

     

    ♦ ... horizontaux

    - Inspir, regardez sur le côté. Pause.
    - Expir, regardez de l'autre côté. Pause.

    3 fois.

    ♦ ... verticaux

    - Inspir, levez les yeux. Pause.
    - Expir, baissez les yeux. Pause.

    3 fois.

    ♦ ... obliques

    - Inspir, regardez en haut à D. Pause.
    - Expir, regardez en bas à G. Pause.

    Puis inversez.

       

    ♦ ... circulaires

    - Demi-cercle vers le haut, de G à D, puis de D à G,
    puis la même chose vers le bas.

    - Cercles complets, lentement dans un sens,
    puis dans l'autre.

    Voir exercice 5bis, plus bas : pour améliorer la myopie

    - 8 horizontal ("l'Infini"), là aussi dans les 2 sens, lentement.

    Voir exercice 5, plus bas : le grand 8... infini

    3 fois chaque exercice.

    ♦ ... "louches"

    - Regard dirigé vers un point situé entre les sourcils : "louchez" vers le haut.
    - Regard dirigé vers la pointe du nez : "louchez" vers le bas.

    Sans cligner des yeux, si possible !

     

    ♦ Fixez le bout de votre nez puis un point très loin à l'horizon. 3 fois.

    Voir aussi l'article Printemps, Yoga et nettoyage ou la fiche Horloge des yeux et autres mouvements, qui proposent en plus de ces mouvements, des rotations impliquant le corps entier.

     

    • Voyez aussi...
     

    Une séance de Yoga des yeux avec YogaZen :
    cliquez sur l’œil, à gauche !

       

    Et cet article, sur Néo-bien-être.fr posté par Julien (20 juin 2013) :
    Chérissons nos yeux avec le yoga des yeux

    ... que je viens de découvrir et qui vaut le coup d’œil !

     

    Drishti 

    Les points de fixation du regard

     

    Voir aussi l'article Printemps, Yoga et nettoyage

    À chaque pose, son point de regard : la bonne application des Drishti [1] permet de bien aligner le corps lors de chaque position.
    Le respect de ces points de regard permet en outre à l'esprit de se recentrer, induisant par là une meilleure concentration.
    Ils sont donc particulièrement importants lors des étapes avancées de développement du Yoga, dans la pratique de Dhâranâ (concentration) et Dhyâna (méditation)

     

    • La santé de l’œil et sa vascularisation


    Voir la page de la légende de l'Œil d'Horus

     

    • Techniques oculaires

    Tantra.fr (drishti / oculaires) - Planche et article de la revue IPY hiver 93, dirigée par Christian Tikhomiroff

    Le Yoga possède de multiples techniques oculaires nommées plus particulièrement Drishtis (ci-dessus)
    Ces techniques sont un entraînement précieux car elles ont des répercussions bénéfiques sur le plan de la santé, mais aussi de la vision et de la concentration.
    Il n'est pas rare de constater chez les personnes qui les pratiquent régulièrement, un arrêt dans le processus de dégradation visuel ou même un recul de ce processus leurs permettant de récupérer des dixièmes qui semblaient à jamais perdus.
    Comme d'habitude dans les pratiques de Yoga, seul un travail d'une extrême régularité porte ses fruits.

    Parsva-drishti : au loin à G, au loin à D

    Dakshina : consiste à porter les yeux complètement à D en prenant soin de réellement voir à l'extrême possible sur une ligne droite horizontale passant au niveau des yeux.

    Vama : consiste à porter les yeux complètement à G en prenant soin de réellement voir à l'extrême possible sur une ligne droite horizontale passant au niveau des yeux.

     

    Madhya : consiste à fixer un point dans l'espace devant soi, sur la ligne d'horizon, les paupières tombant.

     

    Bhrumadhya (Broomadhya) : consiste à "loucher" en fixant un point entre les yeux.

    Nâsâgra (ou Nasikagra-drishti) : consiste à "loucher" en fixant le bout du nez

    Ci-dessous et voir Tratak plus bas.

     

    Urdhva-drishti : vers en haut (ciel)

    Shambavi : consiste à "loucher" en fixant le plus haut possible.

    Voir... plus bas.

     

    Chaque exercice doit être fait au moins une minute, et peut être répété 2-3 fois.

    Alterner les fixations.

    Et encore (pour info)...

    - Nâbhi-Chakra * -drishti : nombril

     

    - Hasta-drishti : main

    - Angusta-ma-dyai-drishti : pouces

     

    - Pâda-drishti : orteils

    ... etc.

    * Chakra (ou Çakra) : centre énergétique (subtil) correspondant ± au Plexus (physique) ; terme sanskrit pouvant se traduire par "roue" ou "disque" (en rotation). Voir la Série Chakra m'a dit

     

    Zoom sur deux de ces techniques

     

    Nâsâgra ou Nasikgara mudrâ 

    Bénéfique pour les yeux et le mental

     

    D’après Jean-Louis et Francis Gianfermi (jeudi 18 janvier 2007)
    Vous trouverez une très bonne description de Nasikagra mudrâ dans le livre de Swami Satyananda :
    Hatha Yoga Pradipika - Lumière sur le Hatha-yoga (incluant le texte sanskrit original et sa traduction) traduit par
    Micheline Flak et Anne-Marie Mourot, Éd. Satyanandashram (11 Cité Trévise 75009 Paris)
     

    Il s'agit de la fixation oculaire du bout du nez. Elle sert à garder le regard convergent, pour que les yeux se posent sur le même point, et que l'attention reste au même endroit.

    C'est une pratique essentielle du hatha-yoga, tout comme Bhrumadia et Shambavi mudrâ [1] (plus bas), fixations oculaires du point entre les yeux et au milieu du front le plus haut possible.

    ... laquelle trouvez vous la plus difficile ?!

    Ces pratiques s'associent également avec les mudras de la langue, Jiva, Kaki et Kechari mudrâ [1]

    Bhrumadia va plutôt relier au centre d'énergie du cœur Anahata-chakra.

    Shambavi met en relation avec le centre d'énergie du front, Ajna-chakra (plus bas)

    Nasikagra-mudrâ nous met plutôt en relation avec le centre de la base, Muladara-chakra.

    Très bénéfique pour les yeux, la pratique de cette technique renforce les nerfs optiques et éclaircit les yeux. Au niveau du mental, les deux hémisphères du cerveau travaillent en même temps, ce qui permet l’équilibre entre l’action et la réflexion.
    Pour le Yoga, c’est Ida et Pingalâ qui s’équilibrent, ce qui produit l’ouverture du canal central, Sushumnâ, but recherché dans toutes pratiques de Yoga.

    La technique décrite ci-dessous produit beaucoup d’effets en peu de temps de pratique.
    Elle est issue du Yoga des yeux et est assez simple à comprendre. Cependant, elle demande, comme pour le reste des techniques de Yoga, un entraînement régulier.

     

    Nasikagra (ou Nasagra) mudrâ

    Choisissez une position confortable et stable.
    La posture parfaite est recommandée mais si elle vous est difficile, adoptez-en une autre ou, si vous préférez, installez-vous dans un fauteuil (sans vous avachir !)

    Placez-vous face à un mur blanc ou de couleur unie, aucun objet ne doit être dans votre champ visuel.

    Fermez les yeux et affinez votre souffle :

    inspiration et expirations très calmes, par le nez, pendant tout le temps de l’exercice.

    ♦ Après 1 minute environ de respiration, ouvrez les yeux et fixez le regard sur le bout de votre nez.
    Les yeux ouverts, maintenez le corps immobile et décontracté.
     

    la posture parfaite

    ♦ Tranquillement, cherchez à stabiliser les paupières ; vous ne devez plus cligner des yeux.

    ♦ Stabilisez bien l’œil D et l’œil G sur le bout du nez : c’est un petit effort qui demande une concentration maintenue. Lorsque le regard est bien stabilisé sur le bout du nez, cherchez progressivement la détente au niveau des yeux.

    Ne laissez pas le regard se croiser, IL NE S’AGIT PAS DE LOUCHER.

    Au début pratiquez environ 1-2 minutes, puis fermez les yeux et observez la sensation produite en restant mentalement neutre : ni pour ni contre.

    Il peut subvenir des maux de tête au cours de l’exercice, dans ce cas stoppez, vous recommencerez demain.

    Pratiquez progressivement en tenant compte des informations que votre corps vous envoie, notamment au niveau des yeux.

    Lorsque vous ne clignez pas des paupières, les yeux s’assèchent et picotent.
    Attention donc à ne pas forcer, surtout au début
    .

    ♦ Par la suite, si vous le pouvez, maintenez les paupières stables. Les yeux vont picoter puis pleurer pour rester humides. Laissez-les pleurer un instant, puis stoppez.

    Arriver à faire pleurer les yeux peut être plus ou moins facile, mais dans tous les cas rappelons que votre pratique doit se faire sans forcer et progressivement.

    N’oubliez pas de rester un instant les yeux fermés à la suite de cet exercice.

     

    Shambavi-mudrâ

    Un des principaux Chakshu-mudrâ ou "gestes pour les yeux"

     

    Tantra.fr (drishti / oculaires) - article de la revue IPY hiver 93

    La Shambhavi-mudrâ stimule directement le 3e-Œil (ou Ajna-chakra)

    Elle se prend généralement assis (posture de méditation) parfois pendant certains Asânas, Prânayâmas.

    ♦ Se mettre en position assise classique, la colonne bien droite, la tête restant complètement immobile *.

    ♦ La respiration doit être lente et faire participer le ventre. On peut utiliser les Mantra :

    - So à l'inspir et
    - Ham à l'expir (voir la fiche : So-ham)

    * en rouge dans le texte d'origine

     

    Voir aussi Shambhavi Mudrâ (de Yogamrita)

     

    Shambhavi mudrâ

     

    [1] Pourquoi tantôt "Mudrâ", tantôt "Drishti", pour nommer ces techniques de mouvements oculaires ?

    En yoga, les Mudrâ, d'un terme sanskrit qui signifie "geste", ont tous pour objectif de canaliser ou sceller l’énergie et, par là-même, l’esprit. Ces "gestes" peuvent être ceux des mains (Hasta-mudrâ), du corps (par exemple : le "geste du Yoga" associé à la posture de l'Enfant, le "grand Geste", associé à la demi-Pince, "Viparitâ-karani" associé à la demi-Chandelle...) mais aussi de la langue (Jiva-mudrâ, Kaki-mudrâ, Kechari-mudrâ...), des yeux : Drishti (nous avons vu qu'ils sont des points de fixation du regard, lors d'une posture ou d'une méditation)... etc.
    Nous pouvons ainsi en déduire que le terme "mudrâ" est employé dans un sens général et "drishti" plus particulièrement pour les yeux et le regard ; en d'autres termes, "drishti" fait partie des "mudrâ" et en précise la nature.
    Nous verrons plus tard les différents autres "mudrâ".

     

    « Les yeux sont les portes du mental et lui sont intimement liés.
    S'ils sont fixes, le mental se fixe. »

    Satyananda

     

    Tratak

    La concentration avec les yeux ouverts

     

    Glossaire énergétique. La fiche Tratak

    Tratak ou Trataka consiste à fixer intensément le regard sans cligner des yeux sur un objet, un petit point, jusqu'au moment où les larmes coulent.
    Dans le Hatha-yoga, Tratak (nettoyage des yeux) constitue l'un des 6 (sat *) exercices de purification corporelle (kriya) avec Dhauti (appareil digestif supérieur), Basti (système digestif), Neti (nez), Nauli (abdomen) et Kapalabhati (nettoyage des poumons : respiration du Forgeron) : Sat-kriya *.

    * Sat signifie aussi : exister ; caractère de ce qui est essentiel, vrai, beau...
    Les Kriyas sont des techniques de nettoyage du Hatha-yoga effectuées pour éliminer les toxines et se préparer pour le Prânayâma ou un travail de respiration mais consultez un enseignant avant d'essayer de pratiquer ces techniques !
    Le terme "kriya" signifie : action, performance, travail, rite...
    On retrouve également l'expression "Sat-karma" pour désigner ces exercices de purification (voir plus bas).

    Tratak est un travail de la mémoire et prépare au sommeil en faisant cesser les fluctuations mentales, causes de nervosité, fatigue, anxiété.
    Tratak est un exercice important pour maîtriser le mental. Dans le Rāja-yoga * , c'est un exercice de base classique pour acquérir la concentration (Dhâranâ), contrôler les ondes mentales, qui peut amener à la méditation (Dhyâna).

    * Le Rāja-yoga, yoga "royal", "intégral" ou Aṣṭāṅga yoga ("yoga à huit membres"), est basé sur les Yoga Sūtra de Patañjali.

    Il existe 2 types de Tratak :
    - Tratak sur un point à la surface externe du corps : bout du nez (Nâsâgra drishti), 3e Œil ou Ajna-chakra (Shambhavi mudrâ), etc. (voir plus haut)
    - Tratak sur les objets extérieurs (point, icône, flamme de bougie, objet brillant, boule de cristal...)

     

    • La focalisation du regard sur la flamme de la bougie

    Voir aussi De Relax à Nidrâ : 2. Une technique de visualisation

    Cette technique très appréciée, s'adresse à tous, enfants compris, sauf en cas d'affection oculaire et sans lunettes ni lentilles.
    Pratiquée le plus souvent avant d'aller dormir, elle peut prendre place à volonté dans la journée, pour un moment de détente (après "scotchage" sur ordinateur, par exemple), de préférence dans la pénombre.

    Deux phases s'enchaînent :

    - extérieure, Bahir-trataka, le regard fixé sur la flamme
    - intérieure, Antar-trataka, le regard "intérieur" sur la flamme rémanente

     

    ♦ Installez-vous confortablement, dos bien droit, mains sur les genoux dans le geste de l’union (doigts croisés, pouce D sur le pouce G, voir la fiche Hasta-mudrâ), à 50-60 cm d'une bougie allumée de façon à ce que la flamme se trouve à hauteur des yeux.
    Placez-vous de préférence en cercle (en famille, entre amis...)

    ♦ Fermez les yeux et détendez-vous quelques instants pour induire l'immobilité en vous reliant à votre souffle : air frais qui pénètre les narines à l'inspir, air tiède qui ressort à l'expir.
    Posez les mains en coque sur les yeux (palming) puis écartez les doigts, puis les paumes, doucement.

    ♦ Ouvrez les yeux, les mains reviennent sur les genoux.
    Fixez intensivement le petit point incandescent de la mèche (sans ciller si possible)
    La fixation du regard sur un seul point s'appelle Ekagrata (eka = un)

    ♦ Dès que les yeux picotent ou que des larmes se manifestent, fermez les yeux et guettez l'apparition rémanente de la flamme dans "l'espace entre les sourcils", derrière le front.
    Observez-la en "spectateur", maintenez votre "regard intérieur".

    ♦ Lorsque l'image disparaît (ou si votre mental se met à vagabonder) ouvrez les yeux et recommencez à regarder la flamme. Puis fermez les yeux à nouveau.

    ♦ Continuez le processus selon le temps dont vous disposez, mais si possible au moins 10-15 minutes. Cependant, pas plus de 3 fois de suite.

    ♦ Terminez en gardant les yeux clos quelques instants (avant de vous préparer pour la nuit si vous pratiquez le soir)

    Si vous avez placé les mains en coque sur les yeux, retirez celles-ci doucement, horizontalement, la D vers la D et la G vers la G.
    Bougez la tête à D lentement, revenez de face, puis tournez-la vers la G, toujours lentement, puis revenez de face. Clignez des paupières pendant ces mouvements.

     

    Il existe un autre processus de Trataka, plus simple, avec une seule phase, qui fait partie des techniques de purification Sat-karma * (voir plus haut, Sat-kriya)

    ♦ Il consiste à fixer un objet jusqu'à l'apparition des larmes, ce qui purifie les yeux.

    * Karma (des racines Kar, “action”, et Ma, “mon, ma”, littéralement “mon action”) signifie : exécution de..., action (qui se prolonge par des conséquences), opération, cérémonie... Karma est plus connu "philosophiquement" en tant que : destin de..., circonstances résultant d'actes accomplis au cours d'incarnations précédentes (accumulation de mérites et de fautes), rétribution des actes antérieurs, influence efficace... Vaste programme ! Mais ce n'est pas le propos d'aujourd'hui...

     

    Voyez aussi La concentration sur la bougie (Tratakam Drishti) chez Tantra.fr

     

    Remarque 1 : j'ai vu sur le net pas mal de photos qui montrent des gens dans une salle "faire Tratak" seuls devant une bougie placée entre eux et le mur ; bien qu'en groupe, ils se tournent donc tous le dos pour se retrouver isolés face à "leur" bougie et le mur derrière elle, comme des pénitents dans leur solitude. Vague sentiments de malaise, je n'ai pas trouvé la situation tellement... chaleureuse et préfère l'unique bougie centrale qui se partage entre tous, c'est bien plus convivial ! Et plus économique aussi ;-)

     

    Remarque 2 : à propos de la mémoire, dans un registre un peu différent, vous pouvez jeter un œil sur la page
    Œil : une mémoire photographique

     

    • Accommodation

     

     Un exercice d’accommodation avec Michèle, de Yogamrita.

     Une série de 3 exercices par Clara Truchot

     

    Voir aussi Yeux aux petits soins (3) :
    3. Placez l'index devant le nez...

    ci-contre, Tratak assis en "Diamant" avec l’index pointé

     

     

     

    Le palming

    Un peu d'obscurité

     

    Voyez aussi Bain d'énergie (Fatigue des yeux) à l'article Yeux aux petits soins (3)
    et Palming express à l'article Printemps, Yoga et nettoyage

    Voici l'un des gestes du Yoga des yeux les plus simples à effectuer, après les séries d'exercices ci-dessus (Tratak devant la bougie notamment), mais aussi dès que la fatigue oculaire se fait sentir, dans toutes situations où les yeux sont très sollicités en vision rapprochée (ordinateur...) ou simplement pour clore sereinement la journée.

    Cette technique, conseillée quotidiennement, aide à délasser les yeux, à les régénérer, à conserver leur santé. Elle "vide" aussi la tête.

     

    ♦ Après le Yoga des yeux, restez assis dans une position confortable ; dans la journée ou le soir, asseyez-vous devant un bureau, une table, qui vous permettra de vous accouder.

    ♦ Frottez vigoureusement les mains l'une contre l'autre pour produire de la chaleur.
    Accoudez-vous si vous êtes assis devant une table.
    Placez les paumes des mains "en coque" devant les yeux fermés, en serrant le nez ; les doigts arrivent en haut du front. C'est la position du "palming", les mains palmées.
    Les doigts sont bien joints afin de ne pas laisser filtrer la lumière, sans serrer les yeux, qui se reposent derrière les paumes.

    ♦ Prenez conscience de la respiration, puis concentrez-vous à la fois sur le mouvement respiratoire et sur le noir devant les yeux.
    L'obscurité leur permet de se ressourcer profondément.

    C'est la combinaison chaleur / obscurité qui amène un tel bien-être

    et qui vous aidera à détendre les yeux.

    ♦ Vous pouvez ouvrir les yeux dans ce "cocon" toujours en place. Prenez le temps pour ressentir l'énergie et la chaleur des mains pénétrer dans les globes oculaires. Refermez les yeux.

    ♦ Prolongez la pratique au moins 1 minute, en tout cas jusqu'à vous sentir complètement reposé.

    Terminez par une expiration tonique - un gros soupir ! - tandis que vos mains se détachent lentement, la D vers la D et la G vers la G, les doigts caressant les yeux encore fermés.
    Puis tournez la tête 2-3 fois à D et à G en clignant des yeux - toujours lentement - pour qu'ils se réhabituent sans brutalité à la lumière ambiante.
    Étirez-vous au maximum tout en bâillant et en fermant les poings.

     

    D'autres pratiques de Yoga bonnes pour les yeux

    une posture de Yoga bonne pour les yeux

    Des rotations

     

    Les inversions de pesanteur

    À titre d'infos et de complément, vous pouvez lire cet article intéressant : La table d'inversion

     

    La respiration lunaire...

    Voir aussi la fiche Respirations d'été

     

    Le surmenage trahit une fatigue anormale : on ne peut réaliser ce qu'on fait bien habituellement.

    Surcharge de travail, manque de temps, etc.
    peuvent se traduire par des troubles
    de l'humeur, du sommeil, de la digestion
    ...

     

    Les respirations du yoga s'avèrent bénéfiques en produisant relaxation et détente mentale conjuguées.

    Voir la Série Yogarythme

     

     

    D'autres exercices bons pour les yeux

     

    Une série d'exercices

     

    Une visualisation : le port

    Corriger le défaut visuel

    Visualisations de Guérison, Dr Gerald Epstein (1993)

     

    Le matin, de 3 à 6 minutes
    et si possible le soir, au crépuscule.

     

    l'entrée du port de La Seyne-sur-Mer - au bord de la Méditerranée dans le Var (83) en région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) - au début du XXe siècle.

    Fermez les yeux, expirez 3 fois. Imaginez-vous dans un port.

    • Corriger la myopie

    Au loin, un bateau à vapeur commence à avancer sur votre G.
    Il dessine un cercle en partant de la G, tout le tour de votre tête et revient au centre. Ne bougez pas la tête mais imaginez que vous le suivez des yeux.

    ♦ Puis le bateau se dirige vers vous, fait ½ tour et s'éloigne vers l'horizon.
    À présent, il vire à D et vogue tout autour de vous en formant un cercle complet vers la D, pour revenir au centre, sur l'horizon - imaginez toujours que vous le suivez des yeux.

    ♦ Le bateau revient vers le port avant de repartir vers le large.
    Une colonie d'oiseaux prend son envol sur le pont et se dirige vers vous. Tout en gardant la tête immobile, vous les suivez des yeux jusqu'à ce qu'ils passent au-dessus de votre tête.

    ♦ Ils font ½ tour et retournent vers le large, disparaissent au loin, bien au-delà du bateau.

    Expirez et ouvrez les yeux.

    • Pour les hypermétropes

    Le bateau doit partir du port et s'éloigner vers l'horizon, puis faire le tour par la G et par la D, avant de revenir au port.

    ♦ Les oiseaux s'envolent immédiatement vers l'horizon puis reviennent derrière vous et se reposent sur le pont avant que vous n'ouvriez les yeux.

     

    La myopie consiste à percevoir les détails mais pas les vues d'ensemble, les arbres sans forêt

    L'hypermétropie, à avoir les vues d'ensemble mais sans les détails, la forêt sans les arbres

    Au fur et à mesure que la vision s'améliore, l'astigmatisme suit la même évolution

     

    Nous verrons plus tard en détail myopie, hypermétropie, astigmatisme... En attendant, il vous faut bien lire et relire les deux exercices ci-dessus pour vous en imprégner et les pratiquer sans hésitation...

     

    Bonne vue et à très bientôt sur de nouveaux rivages ;-)

     

    « Petit lexique à l’œil Hildegarde de Bingen »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Titine
    Lundi 27 Octobre 2014 à 22:52

    Wahou ! Quel boulot ! Que de recherches ! Quel temps passé ! Un seul mot : BRAVO !


    C'est tellement long à lire mais très intéressant que je vais le faire en plusieurs fois...je ménage mes yeux ! sarcastic


    yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :