• Yeux : paupière et tremblements

     

    Paupière frétillante,  cuisse tremblotante,  coin de lèvre sautillant...

    Certains muscles se mettent parfois à trembler par intermittence ou continuellement, sans raison apparente, et surtout... sans votre consentement ! Appelés « syndrome bénin de fasciculations », ces brèves contractions musculaires involontaires et non douloureuses sont bénignes dans la plupart des cas. Elles peuvent parfois être associées à des crampes.

    En temps normal, tous les muscles du corps humain sont commandés par le cerveau. Mais, les fasciculations seraient liées, dans près de 90% des cas, à l’excitation autonome de l’extrémité des nerfs directement reliée aux muscles. Excitation qui entraîne la contraction de ces mêmes muscles. Dans les 10% de cas restant, un mauvais ordre du système nerveux central (cerveau ou moelle épinière) est à l’origine des tremblements de certains petits muscles. Mais peu d’études existent sur le sujet, tant le trouble est bénin.

     

    Paupière qui tremble

    L’impression d'avoir la paupière qui tremble est liée à la surexcitation d’un petit muscle. Si cette surexcitation peut en théorie affecter de nombreux muscles, elle concerne très souvent les muscles de la paupière (medisite.fr)

    Yeux : paupière et tremblements

    Une fasciculation de la paupière désigne le tressautement rapide du muscle de la paupière, toutes les secondes, en général pendant une minute ou deux. C'est une manifestation assez fréquente et généralement passagère et sans gravité, mais qui ne peut pas être contrôlée.

    Ce trouble désagréable est dû à l'activation d'une fibre nerveuse dont on ignore la cause. Toutefois, la contraction du muscle orbiculaire de l’œil responsable de la fasciculation des paupières pourrait être provoquée par de la fatigue visuelle ou des carences en magnésium.

    Magnésium, voir Info Vitamine D

    La contraction de la paupière peut toucher celle du haut comme celle du bas, voire les deux en même temps. Ce tressautement, à peine perceptible, peut être très irritant (Healthline)

    Les causes

    Si l'origine de ces secousses reste mystérieuse certains facteurs déclencheurs ont cependant pu être détectés. Parmi eux, outre stress et fatigue (que nous développons plus bas) :

    Stress et fatigue

    La paupière qui tremble reflète souvent un stress ou une fatigue.

    Le stress peut avoir de nombreux impacts sur notre corps, allant de la perte d'appétit, au manque de sommeil. Mais parfois, le stress cause des symptômes bien plus dérangeants, au point qu'il en devient difficile de les ignorer.

    Le tremblement de la paupière est un exemple de stress. Il vous est sûrement déjà arrivé, lorsque la fatigue survient, ou après avoir bu trop de café, votre paupière commence à tressauter.

    La paupière qui tremble est un signe de fatigue. La fatigue, physique ou psychique, peut impacter fortement le confort de vie. Elle peut provoquer de nombreux symptômes. La fatigue déclenche à terme une lassitude voire parfois un état dépressif et une perte de vigilance qui peuvent se révéler dangereuses dans certaines situations (en voiture par exemple). L’irritabilité, une somnolence, des étourdissements, des pertes d’appétit... sont également des signes fréquemment retrouvés en cas de fatigue. (medisite.fr)

    Une étude menée en 1963 estimait que plus 70% des individus sains présentaient au cours de leur vie ces mouvements involontaires. Le mieux est de les « apprivoiser », commente Jean-Marie Annoni, professeur en neurologie à la faculté de Fribourg. « Les fasciculations font partie de nous et il faut apprendre à vivre avec, comme avec un compagnon ». (sante.lefigaro.fr)

    Yeux : paupière et tremblements

    Diagnostic

    Il s'agit d'un diagnostic d'exclusion, le médecin vérifiant qu'il ne s'agit pas d'une autre pathologie plus sévère.

    Un électromyogramme (examen permettant de mesure la vitesse de la conduction de l’influx nerveux dans le corps) peut ainsi être effectué qui montrera ce que l'on appelle des potentiels de fasciculations.

    Des tests d'effort peuvent aussi être réalisés, à la recherche d'une faiblesse musculaire. (journaldesfemmes.fr)

    Vraiment sans gravité ?

    Il n'y a pas forcément des complications, mais cela peut arriver : certains signes doivent alerter. Car ces mouvements peuvent être liés à des pathologies neurologiques telles que la polyneuropathie ou la polynévrite, deux maladies qui touchent les nerfs périphériques.

    Attention, pathologie

    Dans de très rares cas, ces symptômes constituent les premières manifestations de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) autrement appelée maladie de Charcot.

    Ce phénomène, associé à d’autres symptômes, peut également survenir à cause de troubles du cerveau et du système nerveux tels que la sclérose en plaques, le syndrome de Tourette, la maladie de Parkinson ou encore la paralysie de Bell (paralysie faciale)

    Il existe d'autres conditions neurologiques qui peuvent provoquer des spasmes de la paupière, tel que le blépharospasme avec lequel les contractions s'accroissent graduellement dans les deux paupières au point qu'elles peuvent mener à la cécité, et le spasme hémifacial, dans lequel des contractions se produisent d'un côté du visage (WritingandWellness.com)

    Ce n’est pas normal si

    • les fasciculations sont accompagnées de crampes inhabituelles, de faiblesse ou des sensations de brûlures
    • l’œil est rouge, enflé, la paupière supérieure est tombante ou se referme avec difficulté
    • les contractions se poursuivent pendant plusieurs semaines (plus de trois mois) ou affectent d’autres parties du visage (voire du corps)

    Dans ces cas, il est préférable de consulter un médecin généraliste qui peut vous réorienter, si nécessaire, vers un neurologue. Ce dernier aidera à comprendre, grâce à un électromyogramme, l’origine de ces mouvements involontaires.

    Yeux : paupière et tremblements

    Conseils pour soulager ces tremblements

    Pour prévenir ce désagrément qui peut pointer à tout moment, réduisez les causes principales de ce phénomène (consommation de café, alcool, tabac, le stress, la fatigue...) autant que faire se peut.

    Ainsi, prenez quelques pauses pour réduire le temps devant les écrans, couchez-vous plus tôt, et n'hésitez pas à vous confier à un ami ou un thérapeute pour lâcher du lest.

    En ce qui concerne la fatigue oculaire, essayez ces quelques exercices.

    Vous pouvez aussi avoir recours à des massages ou de l'acupuncture, réduire le stress grâce au yoga, en lisant, en faisant de l'exercice... (Voir Se masser)

    Il existe par ailleurs plusieurs façons naturelles de traiter les tremblements, comme appliquer une compresse d'eau chaude ou froide sur l'œil concerné.

    Les efforts physiques trop intenses entraînent des fasciculations durant les quelques minutes qui suivent : pour les faire cesser, rien de mieux que de se reposer !

    La carence en magnésium (ainsi qu'une spasmophilie ou une nervosité légères) peut être effacée en introduisant du magnésium dans l'alimentation.

    Les tremblements des paupières peuvent être le signe de carences en vitamines et/ou oligo-éléments, ou encore d'un excès de calcium. Généralement, la sensation de tremblements s’atténue voire s’arrête avec le retour à une alimentation équilibrée et un peu de repos.

    Si vous êtes souvent sujet à des fasciculations, demandez conseil à votre médecin.

     

    ____________________

    Sources

    Témoignages

    • Œil gauche qui tremble
    • Paupière droite qui palpite
    • Une étudiante en deuxième année de droit :
      • "Cela m'arrive souvent lorsque je suis fatiguée. Par exemple, au cours d'un examen, ça m'a obligé à poser mon stylo pendant quelques minutes et attendre que ça passe. Ça n'a pas l'air très important, mais c'est particulièrement dérangeant lors d'une épreuve de 3h qui peut déterminer ton année. Une fois, ça a duré pendant tout un cours de travaux dirigés, donc 1h30 !"

    Voir aussi

     

     

     

    haut de page