•  

    Le vent me souffle des chants inspirés
    Avant d’expirer dans un soupir.
    Ô ! j’aspire à la sérénité,
    Ni tempête ni obstacles, comme zéphyr.
    Respirer jusqu’à l’éternité !

     

    4e partie : l'Air. Le souffle de vie dans l’organisme…

     

    Sans l'air nulle vie ne serait sur notre planète. L'air est aussi nécessaire à nos poumons qu'il ne l'est à la végétation.

     

    On dit d'un bébé qui vient de naître : Il a poussé son premier cri.
    On dit de quelqu'un qui est mort : Il a rendu le dernier soupir.
    Le souffle qui entretient la vie c'est l'air, mais l'air que nous respirons doit être pur.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    « Le corps humain est comme un vase d'argile crue qui se dissout dans l'eau ;

    de même qu'une jarre cuite au feu devient apte à contenir de l'eau,

    de même le corps est fortifié lorsqu'il a été cuit dans le feu du Yoga »

    Gheraṇḍa saṃhitā *

    La Gheraṇḍa saṃhitā (description du Yoga physique)

     

    5e partie : la Terre. D'argile et de sel...

     

    En compagnie du Soleil, de l'Eau et de l'Air purs, la Terre est la nourrice qui produit la santé de ses terroirs gastronomiques...

    "Terre !" C'est le salut sous toutes ses formes. La terre ferme des naufragés, l'île des poètes...

    La Terre soigne (cataplasmes, cures en interne...), permet la créativité utile (poteries...) et pérenne, support de la mémoire des hommes (statues...) et de leur imagination (le globe terrestre...)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  
      Des respirations dans mon armoire à pharmacie !
     

    Prân-a-yâma 1

    Prâna est infini. Le Prânayâma – les Prânayâmas – aussi.

    Forts de ce que nous avons déjà vu, nous pouvons croire que nous savons tout (ou presque) sur le Prânayâma. Mais ce n’est pas le cas.

    Premièrement parce que la philosophie, fort ancienne, du Yoga indien est difficile à cerner, d’une part par la complexité de ses notions et représentations, teintées de mysticisme et de mythologies, métissées, et d’autre part à cause de traductions du sanskrit ou traductions de traductions... trop souvent approximatives (au mieux), fantaisistes ou erronées (au pire) 2.

    Deuxièmement, on n’est jamais vraiment sûr de savoir comment fonctionne une technique, ni dans quel but l’utiliser ; qu’il est possible d’adapter telle respiration ou de l’adopter dans telle posture ou telle situation. Enfin, il n’existe pas un nombre fini de techniques...

    Ce que propose cet article peut se définir comme : une synthèse, qui rassemble les informations éparses et fragmentaires reçues jusqu’ici, dans le but (qui sait) de mieux appréhender "l’esprit" Prânayâma ; une révision de certains points essentiels qui auraient pu vous échapper ; une nouvelle source d’inspiration pour vous donner plus d’idées et prouver qu’il existe bien d’autres techniques - des variantes "inédites", des exercices que vous ne connaissez pas encore !

    Devoir choisir parmi tant de façons de faire peut paraître un luxe, du superflu ; on risque de ne plus rien faire devant tant d’abondance ! Et si, au contraire, la première étape d’entre toutes était d’essayer différentes versions dans le but de sélectionner les exercices qui nous conviennent le mieux ?

    Avoir trop de vêtements dans son armoire au point de ne savoir que porter ne doit pas faire perdre de vue qu’il faut tout de même s’habiller pour sortir...

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    4 commentaires
  •  

    À l'heure où l'on ne trouve qu'articles sur les problèmes de surpoids et de rondeurs, où, pour mincir, chacun y va de son conseil, certains cherchent en vain à prendre quelques kilos...

    Ce problème d'absence ou d'insuffisance de réserves graisseuses, pourtant, est plus délicat qu'on le pense. Il ne s'agit pas de manger plus, non, ça ne marche pas ainsi. Ce serait trop facile, personne n'aurait de problèmes de maigreur !

    D'autre part, un amaigrissement sans raison apparente peut être le signe d'un trouble sous-jacent qu'il faut absolument traiter médicalement.

    Amèrement enviés – car les canons de la « beauté » frappent fort dans les mentalités – lorsqu'il avalent leur 4e part de gâteau, les maigres regrettent que « rien ne leur profite ».

     

    Enregistrer

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    http://ekladata.com/zdoca0JiQ8wLTFaXZCL4PqWw-Ho/Coiffeur.jpgRecoiffe-moi le moral

      « Les cheveux, disait à peu près Alphonse Allais, ne sont que les poils de la tête... » Certes !? Mais, humour à part, cette parure naturelle, mille fois chantée par les poètes et honorée par les peintres, c'est aussi le principal ornement du crâne ! Il n'est que de regarder leur importance dans les mythologies et dans l'Histoire pour comprendre quelles charges d'émotion, d'affectivité, d'érotisme, leur sont attachées. 
    Souvenez-vous de la mésaventure de Samson. Rappelez-vous l'infortuné Absalom qui s'est retrouvé suspendu par les cheveux, ces derniers s'étant pris dans les branches d'un arbre. Pensez que le Sioux scalpé ne pouvait être transporté par Wakan Tanka vers le pays des chasses éternelles. Dites-vous que les Gaulois voyaient dans leurs tresses l'essentiel de leur pouvoir de séduire...
    Suite dans >>> Se mettre en 4 pour ses cheveux

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Note : ce 10e volet de ma série « Baies rouges - Baies noires » est en cours de création. Pour la première fois, j'écris directement l'article sur mon blog, pour la raison qu'il y a de nombreux liens, qui m'obligeraient à écrire leur adresse en entier pour qu'ils puissent être ouverts si le texte était en pdf. Mais je pense en faire quand même une version "pdf", par souci de cohérence et d'harmonisation avec les 9 premiers...

     

    BAIES ROUGES – BAIES NOIRES 10.

    Acérola – Aronia – Garcinia – Guarana

    Dans les milieux sportifs, on a souvent intérêt à avoir recours à des « médecines » naturelles qui, renforçant le système immunitaire, sont des stimulants et des anti-fatigue.
    Mise à part l'Aronia, les 3 autres fruits présentés ici ne sont pas des « 
    baies » à proprement parler. Mais ils ont un point commun : des propriétés complices des bonnes performances sportives.
    Et au-delà,
    Acérola (Malpighia)Aronia (Aronia melanocarpa...)Garcinia (Garcinia cambogia) et Guarana (Paullinia cupana), ont bien d'autres atouts pour soigner certains problèmes de santé ou garder un corps sain.

    Regardez >>> pour les situer approximativement dans le monde.

     

    Consulter :

     Diète 'sportive'
     Diète 'sportive' (tableau récapitulatif)

    Lire la suite...


    1 commentaire
  •  

    Une saison sous le soleil

     

    Temps meilleur, plus de temps...

    L'été est une période favorable aux vacances et à la récupération.

    Profitez de ces moments chauds et ensoleillés pour vous occuper de vous et faire le plein d'énergie pour la rentrée, ou tout simplement pour vous refaire une santé.

    Notre corps est constitué de milliers de cellules. Battez le rappel de cette foule turbulente pour leur montrer que vous leur êtes attentionné !

    J'ai recueilli à cet effet quelques idées pour vous aider à passer un heureux été.

     

    Enregistrer

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Pour être toujours à la page : Cosmétiques interdits

    Cosmétiques interdits

     

    Vous pensez que ce lait pour le corps hydrate votre peau, que ce parfum aux notes gourmandes vous rend séduisant, que ce gel douche nourrit et répare votre peau ou que ce dentifrice vous assure blancheur des dents et haleine fraîche ?

    Et pourtant…

    Derrière leurs belles promesses, connaissez-vous vraiment vos produits de beauté et, notamment, les ingrédients qui les composent ? Pouvez-vous vraiment leur faire confiance ? Or, ne pas savoir de quoi sont constitués les produits que vous appliquez quotidiennement sur votre peau est bien regrettable. En effet, certains composants se révèlent dangereux, même en très petite quantité, notamment lors de phases de développement (fœtus in utero, enfance...)

    Les noms de certains de ces composants sont difficiles à retenir. « Paraben » est facile, c'est pourquoi on nous rebat les oreilles avec les sans paraben comme preuve que le produit est exempt de produits chimiques. Mais ils ne sont pas les seuls ni (relativement) les plus dangereux. S'il faut s'en méfier comme il se doit, il faut aussi connaître les autres composants chimiques et/ou synthétiques pour s'en prémunir. Ce sont pour la plupart des perturbateurs endocriniens qui peuvent dérégler l’équilibre hormonal et provoquer des maladies graves telles que des cancers (prostate, rein, sein) ou le diabète.

    Ces composants sont communs dans les produits cosmétiques conventionnels : faites un tour dans les rayons beauté et hygiène des supermarchés, vous les trouverez...

    Opter pour une attitude préventive est donc nécessaire.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  
    Vos cheveux  

    Pour vos cheveux, hein ?

    Pin ou Sapin

    Romarin

    Thym

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Animaux martiaux

    En sssomme, 

    une hissstoire de ssserpents

     

    Chez le serpent, l'animal, l’incubation n’excède pas 7 mois.

    Il en va autrement de la Kundalini, ce « serpent » lové au bas de notre colonne vertébrale !

    Certes, il ne demande qu’à s’élever, comme sur la figure emblématique du Caducée.

    Mais cela peut prendre des années, voire ne se fera jamais....

    Animaux martiauxAnimaux martiaux
    Caducée d'Asklépios et Kundalini

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique